Jump to content

ville-marie 22-26, rue Notre-Dame Ouest - ? étages


eastender85
 Share

Recommended Posts

Pinned posts

22-26 Notre-Dame Ouest

ximageproxy.php,qimg=,himages.lpcdn.ca,_641x427,_201801,_22,_1505110-deux-immeubles-patrimoniaux-abandonnes-depuis.jpg,akey=4c1c50a65e90fbe67c534cbde6a99f5ff3c7102c1e1554af473d94142be476b3.pagespeed.ic.VJIyTPva1d.jpg

Citation

Emplacement: Le 22-26, rue Notre-Dame Ouest 
Hauteur en étages: 3
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 
Promoteur: Gestion Beralco
Architecte: 
Entrepreneur général: 
Début de construction: Été 2018
Fin de construction: 
Site internet: http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201801/22/01-5150942-vieux-montreal-bientot-une-nouvelle-vie-pour-un-immeuble-delabre.php
Lien webcam:
Autres images: http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_bat.php?sec=r&num=13
0040-44-2124-00-01.jpg
Vidéo promotionnelle:
Rumeurs:
Autres informations: Commerces au rez-de-chaussée et des logements locatifs aux étages. La façade patrimoniale doit être préservée telle quelle + certains éléments architecturaux rares, comme des poutres et des colonnes en fonte. Ce site était occupé dès 1769 par une maison de 2 étages.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Finalement, l'immeuble laissé à l'abandon depuis tant d'années au cœur du Vieux-Montréal sera démoli. 22-26 Notre Ouest au coin Saint-Laurent

 

 

26.JPG

 

 

Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du comité exécutif

 

Séance ordinaire du mercredi 4 novembre 2015 Résolution: CE15 1966

 

Il est

 

RÉSOLU :

 

1 - d'accorder à Les Entreprises Géniam (7558589 Canada inc.), plus bas soumissionnaire conforme, le contrat pour réaliser des travaux de démolition et de sécurisation des lieux de l'édifice du 22-26 Notre-Dame Ouest, dans l’arrondissement de Ville-Marie, aux prix de sa soumission, soit pour une somme maximale de 491 822,81 $, taxes incluses, conformément aux documents de l'appel d'offres public 5804;

 

 

Adopté à l'unanimité.

 

20.007 1151029007

 

 

 

 

DD06C0D7.pdf

Link to comment
Share on other sites

Pendant que l'on s'inquiète de l'intégration de la nouvelle section du MBAM aux façades victoriennes voisines. On en détruit d'autres dans l'arrondissement historique de Montréal. Comme on a rarement vu des façades démantelées être reconstruites, j'ai donc peu d'espoir pour celles-là aussi. Finalement c'est toujours le même scénario, on échafaude les belles façades, puis on endure la structure durant quelques années et on rase ensuite le tout pour une question de coût.

 

J'ose espérer me tromper ici, mais qui vivra, verra. C'est pour cela que je n'ai pas envie de déchirer ma chemise pour cette façade ou une autre, car pour moi aussi c'est une question de coût.

Edited by acpnc
Link to comment
Share on other sites

J'ai un rêve utopique, irréaliste disons, de voir le Vieux Montréal être classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO afin de ne plus voir ce type de destruction crève-cœur...

 

On peut toujours rêver, ça fait du bien au moral. Malheureusement pour le Vieux-Montréal, bien que ce soit un quartier historique de grande valeur, je doute qu'il ait le panache nécessaire pour convaincre les responsables d'un tel classement. Voici les critères http://whc.unesco.org/fr/criteres/

 

Mais cela ne nous empêche pas de le protéger pour les générations futures, puisque c'est un leg extrêmement important sur le plan historique et urbanistique, du point de vue canadien et québécois. Dire qu'il a failli être rasé dans les années 60-70 par manque d'intérêt est vu aujourd'hui comme une incroyable aberration.

 

Voilà pourquoi c'est si important de connaitre et de s'intéresser à l'histoire, non seulement pour connaitre nos racines, mais aussi pour pouvoir apprécier les beautés architecturales d'autrefois qu'on ne refera plus jamais. Pareil pour les quartiers centraux montréalais qui sont uniques et qui montrent un art de construire qu'il serait trop couteux d'imiter de nos jours.

 

Vu sous cet angle Montréal est une ville unique, non seulement en Amérique mais aussi dans le monde. Notre style architectural est reconnaissable au premier regard. Nos vieux quartiers sont très attachants et fort sympathiques. Ils représentent en même temps un art de vivre qui se perpétue encore aujourd'hui avec ses duplex et triplex bien alignés; ses briques rouges encore dominantes; ses corniches ouvragées et ses escaliers casse-cou qu'on ne voit nulle part dans le monde, sauf à petite échelle et seulement dans d'autres villes québécoises.

 

Facile alors de tomber en amour avec la métropole car elle ne manque vraiment pas de charme. C'est alors toute la ville qui correspond à toutes les époques jusqu'aux années d'après-guerre qui mériterait d'être classée, parce que notre société distincte a aussi produit une ville vraiment distincte.

Link to comment
Share on other sites

J'ai fait une demande d'accès à l'information au sujet de cet immeuble pas plus tard que le mois passé au greffier parce que je voulais écrire sur le futur et le passé de cet emplacement. On m'a répondu qu'il n'y avait aucun mouvement en vue pour l'immeuble.

 

Bonjour,

En réponse à votre demande d’accès aux documents relativement au 22-26 Notre-Dame, nous avons le regret de vous informer qu’aucun document n’a été retracé par le Service du greffe.

 

J'aurais pu avoir une bonne primeur si on m'avait envoyé l'information damn it!

Edited by ProposMontréal
Link to comment
Share on other sites

J'ai fait une demande d'accès à l'information au sujet de cet immeuble pas plus tard que le mois passé au greffier parce que je voulais écrire sur le futur et le passé de cet emplacement. On m'a répondu qu'il n'y avait aucun mouvement en vue pour l'immeuble.

 

 

 

J'aurais pu avoir une bonne primeur si on m'avait envoyé l'information damn it!

 

Je travaille pour la Ville. On ne peut pas, que ce soit le Greffe ou autre Service, divulguer d'informations tant et aussi longtemps que la résolution n'a pas été approuvée par le Comité exécutif ou Conseil de ville/agglo. C'est surement pour ça qu'ils n'ont rien dit

Link to comment
Share on other sites

Une deuxieme source aux transactions immobilieres m'a confirmé ce matin que la facade serra conservée. Les travaux de démolition sont surtout pour "nettoyer" en preparation d'autre chose.

 

 

Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

L'édifice du 22-26, rue Notre-Dame Ouest est un immeuble situé au coeur de l'arrondissement historique de Montréal, laissé vacant et à l'abandon depuis des années par son propriétaire. La Ville de Montréal a procédé à son expropriation en 2008 dans le but de sécuriser les lieux, de préserver les éléments d'intérêt patrimonial dans un premier temps et ultimement dans le but de le vendre. Un rapport d'expertise réalisé par la firme SNC-Lavalin en novembre 2010 sur l'état du bâtiment recommandait divers travaux de stabilisation de la structure et de consolidation de la façade à réaliser à court terme. Suite à l'effondrement d'une poutre maîtresse en mars 2011, une partie du toit s'est effondrée sous l'accumulation de la neige. La Direction des stratégies et des transactions immobilières (DSTI) a initié des travaux d'urgence pour assurer la sécurité du public, selon les recommandations du rapport de SNC-Lavalin. Les autres travaux ont été reportés et effectués fin 2011, suite à un appel d'offres public (voir décision antérieure).

 

Le 29 avril 2015, la Ville a reçu une plainte du propriétaire de l'immeuble adjacent, à l'effet qu'il ne peut se conformer à la nouvelle loi 122 de la Régie du bâtiment sur l'inspection des façades étant donné que le mur mitoyen est inaccessible. Ce dernier n'est plus protégé des intempéries, car il n'y a plus de toit et sa dégradation est inquiétante. De plus, ce qui reste de la charpente en bois est instable et non sécuritaire pour circuler sur le terrain. En attendant la concrétisation de la vente de cet immeuble, le Service de la gestion et de la planification immobilière (SGPI, ex-DSTI) a entrepris des démarches pour réaliser des travaux afin d'assurer la sécurité des lieux et éviter toute dégradation aux murs mitoyens qui pourrait porter préjudice aux voisins.

 

Les plans et devis ont été préparés par la firme Pasquin Saint-Jean et associés, celle-là même qui a été mandatée à la fin mai 2011, au terme d'un appel d'offres sur invitation, pour préparer les plans et devis de stabilisation de l'édifice et pour la surveillance des travaux.

 

Le marché a été sollicité via un appel d'offres public dans le journal « La Presse » et dans le système électronique d'appel d'offres (SÉAO) du 3 au 21 septembre 2015, date d'ouverture des soumissions. La validité des soumissions est de 120 jours calendrier.

 

 

 

Ce dossier vise l'octroi de contrat à la firme Les Entreprises Géniam (7558589 Canada inc.) pour effectuer des travaux de démolition et de sécurisation des lieux de l'édifice du 22-26 Notre-Dame Ouest.

 

Les travaux de démolition partielle se résument comme suit :

Tout le plancher en bois du rez-de-chaussée

Les murs en bois sur toute leur hauteur

Les linteaux en bois ainsi que les éléments qu'ils supportent

les éléments de plomberie et d'électricité

 

Des travaux de réparation de maçonnerie et d'étanchéité sont aussi prévus en prix séparés inclus, et ce, pour des quantités prédéterminées avec mention des prix unitaires pour la réparation de la maçonnerie et pour l'installation d'un solin incluant le joint d'étanchéité.

 

Par ailleurs, d'autres travaux de consolidation visant la sécurisation des lieux pourraient s'avérer nécessaires au cours des travaux de démolition (un budget de contingences équivalent à 30 % du coût des travaux est prévu à cet effet.)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value