acpnc

Victoria sur le Parc - 57 étages

Recommended Posts

Pinned posts
28 minutes ago, Bero said:

Merci pour ton retour.

as tu eu information sur un eventuel debut de travaux. Automne 2019?

J'avoue que je n'ai pas pensé à demander (je n'ai pas encore l'habitude, cela ne fait pas longtemps que je me suis mis à chercher sur le terrain), par contre la première chose qu'ils m'ont demandé est si je pouvais accepter une livraison en 2023

 

27 minutes ago, acpnc said:

Il va sans dire que la clientèle du Victoria sur le Parc est présumée plus sophistiquée que celle de certains projets ailleurs en ville. Le service est donc à l'avenant, c'est-à-dire de première classe en comparaison avec disons la classe affaires moins luxueuse, puis la classe économique de nos transporteurs aériens. On pourrait ainsi décliner l'offre jusqu'aux transporteurs à rabais qui s'adressent à monsieur et madame tout le monde, c'est-à-dire sans flafla et sans extra.

C'était exactement mon ressenti.

Le pire a été YUL où je suis passé peu après et où j'avais l'impression de déranger le monsieur présent... pourtant les prix sont chers, je les trouve même plus chers que VSLP quand on tient compte de la localisation etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce moment,  les prix du neuf sont plus eleves que l'usager dans un meme arrondissement. Il y a une espece de colusion des promoteurs pour la fixation des prix au centre-ville. Pas sur qu'a la revente les gens du meme projet vont etre capable de degager un gros retour sur investissement voir du tout (apres frais de condo, taxes de la ville etc.)

Acheter un condo pour son fils qui va etudier dans 4 ans (mettre 20% maintenant) c'est inconcevable et illogique surtout que l'appreciation des maisons A Mtl est plutot stable comparee a d'autres villes.

 

Modifié par GIGI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
23 minutes ago, GIGI said:

At the moment, new home prices are higher than the user in the same borough. There is a kind of collusion of developers for pricing downtown. Not sure that resale people of the same project will be able to release a big return on investment at all (after condo fees, city taxes etc.)

Buying a condo for his son who will study in 4 years (put 20% now) is inconceivable and illogical especially that the appreciation of the houses A Mtl is rather stable compared to other cities.

 

There's no collusion of pricing downtown haha, it's all based on attractiveness. This is near the Old Port, a new park and soon to be new transit system and because it's so close to all that (and more) land value is higher, therefore higher pricing rates. it also depends on the materials used, how big the structure is etc... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mtl is a plain city...there is no ocean or mountains to be very attractive and the job market is the same (growth of salaries, the quality of the jobs..)

If the promoters practice similar prices downtown, the consumer has no choice if he wants to leave in that area..It doesn't mean he is happy to pay that bag of money. It is simple as that. Not because the quality of the materials used which is very basic here..

Modifié par GIGI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Mondo_Grosso a dit :

We live in a city that has one of the best qualities of life in north America. Low crime rates, excellent and affordable health care, accessible quality universities, efficient public transit, ample green spaces, etc.

Montreal's greatest weaknesses have been infrastructure and a weak jobs market; both have been improving and should be amazing by 2021.

I think that these make a city more attractive than being close to mountains or an ocean...

And let’s not forget AI which is blooming, really quickly. Montreal is truly transforming.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, Mondo_Grosso a dit :

excellent and affordable health care,

Ça par contre...affordable oui mais le premier adjectif j’ai un gros doute

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
5 minutes ago, Ousb said:

Ça par contre...affordable oui mais le premier adjectif j’ai un gros doute

Un peu hors-sujet, mais.. le service varie grandement avec le choix d'hôpital à mon expérience.

Ceci étant dit, je ne le qualifierais pas, globalement comme étant 'excéllent' non plus..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, acpnc a dit :

Il va sans dire que la clientèle du Victoria sur le Parc est présumée plus sophistiquée que celle de certains projets ailleurs en ville. Le service est donc à l'avenant, c'est-à-dire de première classe en comparaison avec disons la classe affaires moins luxueuse, puis la classe économique de nos transporteurs aériens. On pourrait ainsi décliner l'offre jusqu'aux transporteurs à rabais qui s'adressent à monsieur et madame tout le monde, c'est-à-dire sans flafla et sans extra.

Tu fais bien de mettre le mot sophistiquée en italique, acpnc. On parle pour la clientèle du Victoria de pouvoir d'achat supérieur qui autorise la sophistication, ce qui ne fait pas nécessairement de ces acheteurs a priori des gens de goût ou des gens sophistiqués. Ce n'est pas un jugement de valeur de ma part mais un simple constat.

Modifié par santana99

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, santana99 a dit :

Tu fais bien de mettre le mot sophistiquée en italique, acpnc. On parle pour la clientèle du Victoria de pouvoir d'achat supérieur qui autorise la sophistication, ce qui ne fait pas nécessairement de ces acheteurs a priori des gens de goût ou des gens sophistiqués. Ce n'est pas un jugement de valeur de ma part mais un simple constat.

Tu as tout à fait compris mon intention, puisque riche et sophistiqué ne sont pas synonymes et ne vont pas non plus nécessairement de pair.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par GDS
      Tour Peel

      Looks to be 2025 Peel
    • Par Fortier
      Nouveau projet majeur au Quai De Lorimier!
      Terrain vendu
      Nouveau promoteur
      2500 unités!
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/15/prevel-developpera-le-terrain-en-friche-voisin-du-pont-jacques-cartier?fbclid=IwAR3aVZJQm4iDAU_0i6CHzQwoBR5ZCsTEBf-Lma4r_SunucDUBMKY0jMJeZI
      Prével développera le terrain en friche voisin du pont Jacques-Cartier
      https://www.facebook.com/prevel.ca/
      http://www.prevel.ca/fr
    • Par IluvMTL
      1414, rue Drummond

      Heard that the medical professionals in the Drummond Medical Building have been asked to leave.
      It is next to the Mount Stephen and across from the YMCA.
      Word is that the building will be converted into residences.
    • Par ScarletCoral
      Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement.
      http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/
      03/12/2018 Mise à jour    : 3 décembre 2018 | 15:52 
      Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise
      Par Justine Gravel

      Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion.
      Photo : Justine Gravel (Journal Métro)
      Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent.
      Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2.
      Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires.
      Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux.
      «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen.
      Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem.
      «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.»
      Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk.
      Contradiction
      La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal.
      «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise.
      L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes.
      «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.»
      Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.