Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Le Canal 2
Hauteur en étages: 7
Hauteur en mètres:
Coût du projet:
Promoteur:
Architecte:
Entrepreneur général:
Emplacement:
Début de construction:
Fin de construction: 2020
Site internet: http://lecanal.ca/
Lien webcam:
Autres informations: 270 logements, 3 000 m² dédiée aux activités communautaires et/ou commerciales, 225 unités de stationnement en sous-sol
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet: 

2175 saint-patrick.jpg

Maquette:
Autres images:
Vidéo promotionnelle: 

Edited by nephersir7

Share this post


Link to post
Share on other sites

via newswire

Projet du 2175 Saint-Patrick devant l'OCPM - Les maires Coderre et Dorais maintiennent le projet en vie

MONTRÉAL, le 25 janv. 2016 /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal, Monsieur Denis Coderre, et le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Monsieur Benoit Dorais, ont tous deux accepté la demande pressante des citoyens et organismes de logements de Pointe-Saint-Charles pour sauver leur projet de construction au 2175, rue Saint-Patrick. Ils conviennent donc, qu'advenant le dépôt par le promoteur d'une demande en vertu de l'article 89,3 de la Charte de la Ville de Montréal, celle-ci serait regardée d'un œil favorable.

 

« Comme maire de Montréal, j'ai la responsabilité de m'assurer que tous les citoyens aient une opportunité de s'exprimer avant que l'on décide de la vie ou de la mort d'un projet. Je déplore que, concernant le projet de construction du 2175, rue St-Patrick, les élus de Projet Montréal du Sud-Ouest ont décidé de l'enterrer avant même qu'il soit rendu public et sans aucune consultation », a déclaré Denis Coderre.

 

« L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) permettra à tous les intéressés, citoyens et organismes, de se prononcer. Il donnera la chance au processus démocratique d'aller de l'avant, processus qui est actuellement bloqué. Je crois que le maire de Montréal a bien compris les enjeux d'accessibilité au logement social et du développement pour tous », a déclaré le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest Benoit Dorais.

 

Le projet mixte du 2175, rue Saint-Patrick

 

Le projet du 2175 Saint-Patrick propose un important volet de logements et d'espaces communautaires. « Chez Bâtir son quartier, un groupe de ressources techniques, nous soutenons les organismes communautaires concernés par ce projet, dont la Maison Saint-Charles et le comité logement de Pointe-St-Charles, le RIL et la Société d'Amélioration de Pointe-Saint-Charles (SOCAM) qui serait notamment responsables des logements communautaires », a expliqué Benoit Ferland, agent de développement chez Bâtir son Quartier.

 

Le projet mixte comptera environ 185 unités de condos et 77 unités de logement social, soit 29% du projet, bien au-delà des 15% que l'on demande habituellement. S'ajouteront également plus de 25 000 pi2 d'espace de bureau pour installer des organismes communautaires, notamment ceux qui se retrouveront à la rue l'an prochain lorsque la Commission scolaire de Montréal (CSDM) aura repris ses locaux. Ces espaces permettaient la pérennité des services communautaires ainsi que le maintien de 80 emplois dans le quartier.

 

C'est une opportunité qu'il faut savoir saisir selon Murielle Sauvé, directrice générale du RIL-SOCAM, le Regroupement information logement et la Société d'amélioration de Pointe-Saint-Charles, qui rappelle que son organisme a déposé quelques 500 lettres d'appui au projet toutes signées par des résidents du quartier. « Dans le contexte de coupures et d'austérité actuel, nous nous sommes pris en main et nous avons développé un projet pour combler une partie des besoins du quartier. Nous avons travaillé en partenariat avec les groupes du quartier et même avec le propriétaire du terrain. Ce projet est exemplaire et il fait notre fierté! », a-t-elle déclaré. « Ce projet doit aller de l'avant! »

 

 

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

 

Renseignements : Source : Catherine Maurice, attachée de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, 514 346-7598; Pour renseignements : Marie otis, Directrice de cabinet du Maire Benoit Dorais, 514 984-7333

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de trouver une autre image sur le site de Projet Montréal (datée du 12 janvier 2016) :

 

La proposition du promoteur :

Projet-1-proposition-du-promoteur.jpg

 

1re proposition de Projet Montréal avec le maintien du bâtiment existant :

Projet-2-proposition-avec-pr%C3%A9servation-du-b%C3%A2timent-existant.jpg

 

2e proposition de Projet Montréal sans le maintien du bâtiment actuel

Projet-3-contre-proposition-%C3%A9conomiquement-viable-sans-pr%C3%A9servation-b%C3%A2timent-existant.jpg

Edited by ScarletCoral

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

1re proposition de Projet Montréal avec le maintien du bâtiment existant :

Projet-2-proposition-avec-pr%C3%A9servation-du-b%C3%A2timent-existant.jpg

 

2e proposition de Projet Montréal sans le maintien du bâtiment actuel

Projet-3-contre-proposition-%C3%A9conomiquement-viable-sans-pr%C3%A9servation-b%C3%A2timent-existant.jpg

 

Des logements sociaux de luxe avec vue sur la Canal Lachine...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment ça Projet Montréal dessine des projets? Ils sont dans l'immobilier maintenant? :confused:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sketchup, c'est juste pour les promoteurs?

De l'aménagement et de l'urbanisme, c'est uniquement pour de l'immobilier privé?

 

Franchement, un peu de sérieux... :rolleyes:

Edited by UrbMtl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec ces différents rendus, je comprends un peu mieux les inquiétudes des élus du SO face à l'habitation/privatisation des berges du canal.

 

La première mouture du projet montre une occupation continue de la limite nord du lot, soit le parc et le canal.

Les promoteurs profitent (et c'est normal) de lots industriels anciens qui avaient alors besoin d'une proximité physique avec le canal.

On vend donc aujourd'hui des unités avec une promesse de vue dégagée, pratiquement au-dessus du canal.

 

Bref, la vocation résidentielle de ces mêmes lots et le faible recul des bâtiments qu'on y construits peuvent-ils rendre incertain l'usage public du canal et de son parc?

Les nouveaux propriétaires de ces condos se plaindront-ils de l'achalandage du parc, du bruit de ceux qui voudront y pique-niquer ou la tenu d’événements ou d'activités?

 

On connait le phénomène des urbains attirés par le caractère marginal et artistique des quartiers branchés en pleine gentrification... mais qui se plaignent de cette même marginalité une fois installés dans leur nouveau condo.

 

Ce qui ressort des propositions de PM, c'est qu'ils proposent de construire les bâtiments perpendiculairement au canal, comme on peut le faire aux Bassins ou ailleurs dans le monde dans des contextes similaires. On prévoit aussi participer au développement en investissant de l'argent public dans l'aménagement des lieux, que ceux-ci ne soient pas uniquement privés.

 

Plusieurs ici ne veulent rien savoir de ces questions simplement parce qu'elles sont posées par PM... même si vous êtes plusieurs à avoir souligné la proximité de certains projets (comme le Gallery et le Myst) de la piste cyclable. Oublions la politique un peu! ;)

Edited by UrbMtl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sketchup, c'est juste pour les promoteurs?

De l'aménagement et de l'urbanisme, c'est uniquement pour de l'immobilier privé?

 

Franchement, un peu de sérieux... :rolleyes:

 

Pfff! Sketchup c'est pour tout le monde, même moi je m'amuse avec des visions sur différents sites. Le gouvernement (ce qui inclus l'opposition) doit certainement se mêler d'aménagement et d'urbanisme, et c'est pour ça qu'il y a une tonne de règlements, pour guider et restreindre les promoteurs. Mais de faire des propositions précises de développement sur des terrains privés... Et ça n'a rien à voir avec le fait que c'est Projet Montréal - tu connais d'autres exemples de ce genre, au niveau municipal, provincial ou même fédéral, où on ne fait pas qu'une 'vision' de ce qu'il pourrait y être construit mais bien un projet concret et précis sur un terrain privé? Moi je n'ai pas de souvenir de ce genre d'interventions...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      St. Ann Appartements
      St
      Dernière phase de l'îlot St. Ann, immeuble locatif
       
    • By ScarletCoral
      Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement.
      http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/
      03/12/2018 Mise à jour    : 3 décembre 2018 | 15:52 
      Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise
      Par Justine Gravel

      Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion.
      Photo : Justine Gravel (Journal Métro)
      Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent.
      Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2.
      Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires.
      Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux.
      «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen.
      Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem.
      «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.»
      Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk.
      Contradiction
      La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal.
      «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise.
      L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes.
      «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.»
      Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.
    • By GDS
      Tour Peel

      Looks to be 2025 Peel
    • By UrbMtl
      Vision 62