Jump to content

Flo
 Share

Recommended Posts

Given the ephemeral growing season in Quebec, the flimsy stretch of permanent cropland along the Saint-Laurent should be preserved at all cost.
I believe the height limitation in the city of Montreal is exerting an obnoxious pressure on the city's biome.

True, there are a couple of parking lots left for further development but for how long are they gonna be available.
At any rate, in no way should urban sprawl be achieved at the expense of the very sparse amount of agricultural land left in the province.

 

Radio Canada

PUBLIÉ LE JEUDI 12 OCTOBRE 2017 À 22 H 54

Montréal pourrait dilapider 2000 hectares de terres cultivables, dénoncent plusieurs groupes

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Flo a dit :

Given the ephemeral growing season in Quebec, the flimsy stretch of permanent cropland along the Saint-Laurent should be preserved at all cost.
I believe the height limitation in the city of Montreal is exerting an obnoxious pressure on the city's biome.

True, there are a couple of parking lots left for further development but for how long are they gonna be available.
At any rate, in no way should urban sprawl be achieved at the expense of the very sparse amount of agricultural land left in the province.

 

Radio Canada

PUBLIÉ LE JEUDI 12 OCTOBRE 2017 À 22 H 54

Montréal pourrait dilapider 2000 hectares de terres cultivables, dénoncent plusieurs groupes

 

 

 

Je crois que le coût de construction d'édifices en hauteur vs. ce que le marché est capable d'absorber et un bien plus grand handicap que la limite de hauteur du centre-ville.

D'autant plus que l'habitant moyen de la région métropolitaine souhaite avoir son propre jardin / sa propre cour arrière, ce qui est impossible à réaliser avec des constructions en hauteur. Il y a des exceptions par contre http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201703/30/01-5083725-milieux-de-vie-multigenerationnels-reseau-selection-investit-2-milliards.php

Link to comment
Share on other sites

Moi je crois qu'on fait fausse route avec les champs agricoles. Le futur sera pas sur l'horizontal qui dépend 100% de la météo, mais sur le vertical qui dépend à 0% de la météo. Je ne vois pas comment on pourra justifier de continuer à cultiver sur des champs qui prennent énormément de place en 2100. C'est aucunement productif, et l'humain s'en va vers l'objectif d'être le plus productif possible dans tous les domaines. Au lieu de bâtir sur un champs de 2km de long par 500m de large, on pourra produire la même chose avec des tours agricoles automatisées.

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, vivreenrégion a dit :

Moi je crois qu'on fait fausse route avec les champs agricoles. Le futur sera pas sur l'horizontal qui dépend 100% de la météo, mais sur le vertical qui dépend à 0% de la météo. Je ne vois pas comment on pourra justifier de continuer à cultiver sur des champs qui prennent énormément de place en 2100. C'est aucunement productif, et l'humain s'en va vers l'objectif d'être le plus productif possible dans tous les domaines. Au lieu de bâtir sur un champs de 2km de long par 500m de large, on pourra produire la même chose avec des tours agricoles automatisées.

L'idée est sexy mais j'imagine que ça ne marche pas économiquement, sinon y en aurait partout! :P

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, vivreenrégion a dit :

Moi je crois qu'on fait fausse route avec les champs agricoles. Le futur sera pas sur l'horizontal qui dépend 100% de la météo, mais sur le vertical qui dépend à 0% de la météo. Je ne vois pas comment on pourra justifier de continuer à cultiver sur des champs qui prennent énormément de place en 2100. C'est aucunement productif, et l'humain s'en va vers l'objectif d'être le plus productif possible dans tous les domaines. Au lieu de bâtir sur un champs de 2km de long par 500m de large, on pourra produire la même chose avec des tours agricoles automatisées.

Tu oublies tout le rôle écologique de la biodiversité des sols et des insectes pollinisateurs et autres, dans l'environnement. On a déjà suffisamment artificialisé l'agro-alimentaire par les engrais et les transformations génétiques, sans en plus tout délocaliser dans des tours verticales. C'est tout simplement chimérique et sauf pour certains produits de niche, je ne vois pas ce qui pourrait remplacer les champs de céréales et autres cultures indispensables à la masse.

Link to comment
Share on other sites

C'est comme les voitures électriques et à hydrogène, un jour ça va marcher,  pour l'instant c'est pas encore très populaire. Les fermes verticales vont être populaires dans le futur pour rendre les régions indépendantes du système de distribution centralisé. On est dépendant des terres agricoles du sud, c'est pas idéal, et on cultive seulement durant la saison chaude. encore une façon de faire du 19e siècle.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value