Jump to content

Nouveau centre de recherche pour Montreal


Ousb
 Share

Recommended Posts

Une suite de très bonnes nouvelles en AI pour Montréal. Il y a aussi le fonds dédié AI de Desjardins et la CDPQ annoncé ce matin : http://affaires.lapresse.ca/economie/technologie/201710/10/01-5139469-la-caisse-et-desjardins-debloquent-50-millions-pour-les-fintechs.php

Je me demande si l'offre de main d'oeuvre arrive à combler la demande, j'magine que oui mais ça serait bon de voir de statistiques.
 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, sanfraa a dit :

Une suite de très bonnes nouvelles en AI pour Montréal. Il y a aussi le fonds dédié AI de Desjardins et la CDPQ annoncé ce matin : http://affaires.lapresse.ca/economie/technologie/201710/10/01-5139469-la-caisse-et-desjardins-debloquent-50-millions-pour-les-fintechs.php

Je me demande si l'offre de main d'oeuvre arrive à combler la demande, j'magine que oui mais ça serait bon de voir de statistiques.
 

J'ai écouté une super bonne entrevu a radio-can ce matin au sujet de cet annonce. Le défi sera exactement ça, la main d'oeuvre spécialisé. 

Il va falloir attirer la main d'oeuvre ici et rapidement pour éviter de nous faire détrôner par d'autres villes. Je suis pour la protection du français mais dans des secteurs ultra stratégiques comme l'AI on devrais être capable d'embaucher de la main d'oeuvre qualifié de partout dans le monde.

Link to comment
Share on other sites

14 minutes ago, ConcordiaSalus said:

J'ai écouté une super bonne entrevu a radio-can ce matin au sujet de cet annonce. Le défi sera exactement ça, la main d'oeuvre spécialisé. 

Il va falloir attirer la main d'oeuvre ici et rapidement pour éviter de nous faire détrôner par d'autres villes. Je suis pour la protection du français mais dans des secteurs ultra stratégiques comme l'AI on devrais être capable d'embaucher de la main d'oeuvre qualifié de partout dans le monde.

Right but  i think we gonna get a french connection in AI. Facebook having already a AI center in Paris the same for Thales. And with McGil and Universite de Montreal we are having the best of both world . French and English faculties that teach AI  learning. 

Il faut que le federal arrete de niaiser avec les procedures d'immigrations. Et que le provincial mette un peu d'eau dans son vin sur la question de la langue. Je suis convaincu que apres un certain temps plusieurs chercheurs vont avec le temps petit a petit apprendre le francais. 

Un apercu d'un cours du programme en AI de Mcgill

http://www.cim.mcgill.ca/~jer/courses/ai/

 

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, ConcordiaSalus a dit :

Je suis pour la protection du français mais dans des secteurs ultra stratégiques comme l'AI on devrais être capable d'embaucher de la main d'oeuvre qualifié de partout dans le monde.

Les lois linguistiques québécoises permettent justement aux sièges sociaux et aux centres de recherche d'opérer dans une langue autre que le français.

http://www.legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/C-11/?langCont=fr#se:144

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, nephersir7 a dit :

Les lois linguistiques québécoises permettent justement aux sièges sociaux et aux centres de recherche d'opérer dans une langue autre que le français.

http://www.legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/C-11/?langCont=fr#se:144

Exact. Je crois que la perception des règles en matière linguistique est plus sévère que ce qui est réellement le cas.

Link to comment
Share on other sites

17 minutes ago, mark_ac said:

C'est pas juste les lois linguistique - c'est notre strategie de chercher du talent mondiale competitive et de mettre Montreal sur la map.

Cet fin de semaine il avait un article de Richard Florida qui indiquait que c'etait le moment propice pour Canada et Toronto d'etre sur la map pour le top talent a cause du facteur Trump. Il faut que Montreal soit competitif avec Toronto et Vancouver pour les cerveaux.

On a l'avantage a Montreal d'avoir acces a un bassin de chercheur non seulement anglophone mais aussi francophe ca facilite encore plus le recrutement. 

Les frenchy sont aussi top notch en recherche sur l'intelligence artificiel  alors ca nous donne aussi une avance etant donner que l'on parle les 2 langues ici. 

https://www.actuia.com/

I think that you should read medias other than the ones from english Canada. They barely speak about Montreal even if it's the second biggest city in the country that's a non sens. 

You are citing Richard Florida here an article about this guy .

http://prospect.org/article/ruse-creative-class-0

C'est pas une reference ce gars la. 

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

 

C'est pas juste les lois linguistique - c'est notre strategie de chercher du talent mondiale competitive et de mettre Montreal sur la map.

Cet fin de semaine il avait un article de Richard Florida qui indiquait que c'etait le moment propice pour Canada et Toronto d'etre sur la map pour le top talent a cause du facteur Trump. Il faut que Montreal soit competitif avec Toronto et Vancouver pour les cerveaux.

 

Ok, et Element AI sert à ça entre autre. Il y a aussi eu du financement du gouvernement Québec (et par la suite du fédéral aussi) pour motiver ce secteur. 

Edited by fmfranck
Link to comment
Share on other sites

Citation

Le géant français Thales annonce l'ouverture prochaine d'un centre de recherche et de technologie spécialisée en intelligence artificielle à Montréal qui consolide sa réputation de pôle international dans ce secteur de haute technologie.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1060592/thales-centre-recherche-intelligence-artificielle-montreal

 

Link to comment
Share on other sites

IBM entend quadrupler la taille de son centre d’innovation

http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/510564/montreal-ibm-entend-quadrupler-la-taille-de-son-centre-d-innovation

Le complexe pourrait acueillir jusqu’à 500 employés d’ici quatre ans

17 octobre 2017 |Julien Arsenault - La Presse canadienne | Actualités économiques
L’établissement a été inauguré lundi en présence du maire de Montréal, Denis Coderre, de la ministre de l’Économie du Québec, Dominique Anglade, et du ministre fédéral de l’Innovation, Navdeep Bains. Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L’établissement a été inauguré lundi en présence du maire de Montréal, Denis Coderre, de la ministre de l’Économie du Québec, Dominique Anglade, et du ministre fédéral de l’Innovation, Navdeep Bains.

Incité par divers facteurs, dont des crédits d’impôt non remboursables, le géant technologique IBM ambitionne de quadrupler la taille de son nouveau centre de service montréalais qui pourrait compter 500 employés d’ici quatre ans.

 

Inauguré lundi, dans le centre-ville de la métropole, l’établissement emploie actuellement 120 travailleurs, un nombre qui devrait passer à 250 à la fin de l’an prochain. Ce « centre d’innovation client » vise principalement à épauler les clients canadiens d’IBM dans leur transition numérique en offrant des services dans l’infonuagique, l’intelligence artificielle ainsi que des logiciels spécialisés, notamment.

 

« Ce centre fait partie de notre écosystème mondial, a expliqué le directeur général des services d’affaires mondiaux d’IBM au Canada, Claude Guay, au cours d’une mêlée de presse. Nous exploitons des endroits du genre dans 30 pays à travers le monde. » Le géant technologique compte également un autre centre qui offre des services similaires à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

 

Lieu de choix

 

En conférence de presse, à laquelle participait le ministre fédéral de l’Innovation, Navdeep Bains, la ministre de l’Économie du Québec, Dominique Anglade, et le maire de Montréal, Denis Coderre, M. Guay a évoqué plusieurs raisons pour lesquelles IBM a arrêté son choix sur la métropole. Le nombre d’établissements universitaires, les infrastructures de transport en commun ainsi que le bilinguisme ont été cités par le représentant de l’entreprise américaine.

 

IBM est également admissible au crédit d’impôt pour le développement des affaires électroniques offert par Québec, qui permet de rembourser jusqu’à 30 % des coûts de main-d’oeuvre. Actuellement, à l’exception des postes administratifs et de gestion, la « vaste majorité des postes du centre » bénéficie de cette mesure fiscale, a indiqué l’entreprise, par courriel.

 

En implantant ce centre de service dans la métropole, IBM désirait également se rapprocher de certains clients comme la coopérative laitière Agropur ainsi que le spécialiste du papier recyclé Cascades. « Cela nous permet de travailler dans le même fuseau horaire, a expliqué M. Guay. Pour certains services, il est important de faire preuve d’agilité pour répondre rapidement aux demandes de nos clients. »

 

L’ouverture du centre représente un investissement majeur pour IBM, a affirmé le directeur général des services d’affaires mondiaux d’IBM au Canada, qui n’a toutefois pas voulu fournir de chiffre à cet effet.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value