Jump to content

Air Algérie has been ordered to pay back €11.22 million to Canadian SMI International


Recommended Posts

Air Algérie has been ordered to pay back €11.22 million to Canadian SMI International

 

Air Algérie, the Algerian national airline has been ordered to pay back 1.5 billion Algerian Dinars (11.22 million Euros) to the Canadian group SMI International, the International Court of Arbitration of Canada (ICC) has decided. The airline now has until Thursday to comply with the judgement and pay the requested amount, if not the airline may face its Airbus A330 aircraft being seized in Canada.

It’s not the first time that an Air Algérie aircraft was seized: in 2014 a Belgian court seized an aircraft at Brussels Airport, sparking a diplomatic row between Algeria, Belgium and The Netherlands. Finally Air Algérie paid a sum of € 2 million dollars to a Dutch company.

The dispute concerns the construction of the new Air Algérie headquarters located in Dar El Beida, just next to the old headquarters of Mobilis and worth an investment of €100 million. Back in 2013 Air Algérie canceled the contract with SMI for “non-performance, not completing the project on time and failure of the contractor”. In fact the Lebanese design office Khatib and Alami did not deliver the final version of the correct construction plans until March 2012, only one year from the expiration of the deadlines.

While SMI requested an extension of the deadline and asked Air Algérie to pay €17.8 million for unpaid work and materials, the latter unilaterally decided to end the contract.

Air Algérie, already weakened by the economic situation of the country, may now face its new Airbus A330 being seized in Canada.

1 XE Currency converter: 1,500,000,000 DZD =11,223,741.80 EUR

 

http://www.aviation24.be/airlines/air-algerie/has-been-ordered-to-pay-back-e11-22-million-to-canadian-smi-international/

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By francely57
      Aéroport de Saint-Hubert: de citoyens protestent contre le bruit
       
      Ariane Lacoursière
      La Presse
      Publié le 16 septembre 2009 à 07h45 | Mis à jour à 07h47
       
       
      Profitant de la dernière séance du conseil municipal de Longueuil avant les élections du 1er novembre, des dizaines de citoyens sont allés à l'hôtel de ville, hier soir, pour reprocher à l'administration de ne rien faire pour réduire le bruit des avions de l'aéroport de Saint-Hubert.
       
      «Il n'y a aucune solution en vue. Quand j'entends que ça va bien, c'est faux !» est venu dire Max Bernet, du Comité anti-pollution des avions de Longueuil (CAPAL).
       
       
       
      En juin, des citoyens en colère s'étaient rassemblés en grand nombre à l'hôtel de ville pour dénoncer la forte augmentation du bruit causé par les avions qui volent au-dessus de leur quartier.
       
       
      Pour calmer ces gens, l'administration avait créé un comité réunissant des citoyens et des techniciens de la Ville. Au cours des derniers jours, le candidat à la mairie de Longueuil Jacques Goyette s'est d'ailleurs targué d'avoir mis sur pied ce comité.
       
      «Mais nos rencontres n'ont servi qu'à échanger de l'information», critique M. Bernet.
       
      Plusieurs citoyens ont dénoncé hier le fait que les avions n'ont jamais été aussi dérangeants qu'au cours des derniers mois. «Cet été, c'est le pire enfer que j'aie connu. Des avions passent aux minutes», a dit un résidant. «Au moins 600 plaintes ont été acheminées à Transports Canada pour dénoncer la situation», signale M. Bernet.
       
      L'aéroport de Saint-Hubert est géré depuis 2003 par l'organisme à but non lucratif Développement aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L). M. Goyette a réitéré hier soir son intention de «reprendre le contrôle» de l'aéroport d'ici au 1er novembre.
       
      Il a d'ailleurs annoncé que trois membres du conseil d'administration de DASH-L ont donné leur démission, hier, dont le président, Jean-Jacques Rainville. «C'est un premier pas vers notre prise de contrôle», a-t-il déclaré.
       
      http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/200909/16/01-902242-aeroport-de-saint-hubert-de-citoyens-protestent-contre-le-bruit.php
       
       
       
      .....
       
      Croyez-vous que cet aéroport va vraiment prendre de l'importance ? (en tant qu'aéroport relié à la ligne jaune ?)
    • By mtlurb
      Discussion générale sur les transports à Montréal
      Informations, discussion générale, actualités
    • By Matt
      Actualité de l'aéroport de Mirabel
    • By acpnc
      OPINIONS
      CHRONIQUE
      Sylvain Ménard
      19/05/2015 Mise à jour : 19 mai 2015 | 1:14 Ajuster la taille du texte
      Échapper le Plateau
      Par Sylvain Ménard
      Métro
       
      http://journalmetro.com/opinions/sylvain-menard/779308/echapper-le-plateau/
       
      J’ai vu deux Plateau en fin de semaine. Celui de dimanche, baigné de soleil, où les promeneurs sortaient littéralement par toutes les craques du trottoir. L’autre, celui de samedi, tout sombre et triste au centimètre cube. Sur Laurier, le temps était long, et le vide déprimant.
       
      Vous connaissez l’histoire : la mise en place du système de vignettes pour le stationnement des résidants est un coup dur à encaisser pour les marchands du coin. Un autre… Déjà qu’on avait l’impression de jouer aux serpents et échelles pour se rendre dans le quartier en bagnole, désormais, il est virtuellement impossible de se garer le temps de faire ses emplettes. Pour plusieurs commerçants, la taloche sera fatale.
       
      J’en ai visité plusieurs. Des «de longue date» qui sont inquiets. Des nouveaux qui ont misé leur chemise pour se lancer en affaires et qui sont sur le point de se retrouver tout nus dans le chemin. Ils avaient choisi l’avenue Laurier parce qu’il y avait là, depuis toujours, une sympathique cohabitation entre le commerçant et le résidant. Ça, c’était avant.
       
      Aujourd’hui, il y a ce fameux – pour ne pas dire furieux – maire d’arrondissement qui est en train de tout foutre en l’air avec son désir obsessif et maladif de chasser tout ce qui roule hors des limites du territoire dont il se croit l’unique dépositaire. Un idéaliste qui, au nom des résidants du coin, est en train de tuer toute activité commerciale là où, depuis toujours, des travailleurs gagnent leur vie. En voulant artificiellement monter les uns contre les autres (on dit diviser pour mieux régner), cet homme est en train de causer un tort irréparable au Plateau. Quand j’entends son estafette de service Marie Plourde – eille, Marie Plourde, on rit pu… – déclarer que l’opération vignette répond à un besoin parce que 600 stickers ont été vendus en un mois, tout en omettant de dire que les résidants du coin n’ont pas le choix de s’en procurer une s’ils ne veulent pas se faire coller des contraventions au quotidien, il y a de quoi se poser des questions sur l’honnêteté intellectuelle et sur l’honnêteté tout court de ces ayatollahs de l’urbanisme.
       
      On attend après quoi pour les empêcher de continuer le massacre? Dans 30 secondes, il sera minuit.
    • By WestAust
      Construction du nouveau stationnement étagé en prévision de la démolition et reconstruction du stationnement principal vu a partir des départs usa

×
×
  • Create New...