Recommended Posts

Pinned posts

Quinzecent

Quinzecent.jpg

 

Emplacement: Ancien site du projet Babylone (1500 R-L)
Hauteur en étages: 
Hauteur en mètres: 120
Coût du projet: 
Promoteur: Groupe Brivia
Architecte: MSDL
Entrepreneur général: 
Début de construction: printemps 2019
Fin de construction: 
Site internet: http://www.1500montreal.ca/accueil
Lien webcam: 
Autres images: 

Vidéo promotionnelle: 
Rumeurs: 
Autres informations: 440 logements et commerces aux 2 premiers étage

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, MtlMan a dit :

Tu as malheureusement raison. On s'est peinturé dans un coin il y a longtemps. On n'arrive plus à être à la fois cohérent et et efficace avec le boom actuel de constructions.

Il reste de moins en moins de terrains hautement densifiables au cv. Une bonne chose certes. Mais éventuellement, dans moins de temps qu'on le pense, il y aura pénurie. On fera quoi pour être raccord avec la stratégie centre-ville? Comment pourra-t-on amener 50 000 résidents, pire 100 000 comme prévu s'il ne reste que des terrains de 60m?

On pourra détruire des immeubles actuels et construire plus haut, c'est vrai. Mais il est certain que la pression des prix sera exacerbée par la rareté, ce qui finira par nuire à l'accessibilité souhaitée.

Bref, une obsession de la fantasmagorique "ligne de la montagne", dessinée à une époque ou le cv s'arrêtait à peu près 2 fois moins loin, est en train de nous jouer de mauvais tours (no pun intended!). 

 

A terme, tu as totalement raison. Si l’essor continue pour 30 ans, le plan actuelle sera saturé et un nouveau sera nécessaire. Je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi on a limité Griffintown, bien plus bas en altitude a si peu de hauteur. 

Cependant, si l'on veux de la hauteur, il faut que cette saturation survienne et dans cette mesure, le plan actuelle nous aide plus qu'ils nous nuit. Du moins à court terme. c'est plat à dire mais même en ce moment, on a eu des projets de 210m sur les terrains qui pouvais en recevoir (Roccabella par exemple a préféré faire 2 147m au lieu de 210+). Si le 120m limite les constructeurs, c'est sur quelques mètres.

Mais pour le moment, il faut souhaité que la demande en tour se maintienne encore pour longtemps. Les 120m d'aujourd'hui sont la pour assurer les 210+ de demain. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On pourrait facilement agrandir les zones de 210m selon la nécessité (autour du futur stade notamment), ou en créer d'autres, cependant il faut admettre que la demande pour ce genre d'élévation demeure encore assez limitée. On n'a d'ailleurs rien vu de majeur se présenter depuis un petit moment. Je demeure donc convaincu qu'on a encore plusieurs décennies avant d'arriver à saturation compte tenu de la quantité de terrains disponibles et d'immeubles à reconstruire en ville.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà un (vieux-1993) portrait de la ville qu'on obtient avec la limite de hauteur actuellement permise. 

Le but premier de cette règle est de conserver au mont Royal sa dominance dans le paysage. 

Fantasmons et ajoutons une quinzaine de tours de 400-500 m.. et on risque de se demander quelle est l'utilité de cette butte à côté. 

1993.05.09di 11h09 - Copie2Modifiée.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette bute est quand même un énorme espace vert en plein milieu de la ville. Et aucune tour ne pourra lui enlevé ça. Ça reste une colline sinon.  Admettons qu'elle soit bouché d'un point de vue, elle dominerait la ville tout de même de plus de 300 degré sur 360. 

Mais comme je disais. On est pas encore rendu à avoir une demande de tour de 210m+. Il n'y a même pas une proposition. on a des terrains vacants 210m+ qui sont toujours en attente de projet et les projets actuelles ne se rendre même pas la...

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La ville se regénère... il n'y aura jamais de pénurie de terrains, car les plus faibles (dans ce cas-ci, les édifices moches de 5 étages et moins) vont partir si la pression immobilière est trop grande.

Sinon, il serait impossible pour les villes les plus denses de se renouveler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je regarde des villes Européennes on est super previlégié d'avoir autant de terrains vacants pour faire du devellopement dans un endroit aussi central. Le retour sur investissement est facile a faire vue le prix des terrains beaucoup moins chère a Montreal. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Davidbourque a dit :

A terme, tu as totalement raison. Si l’essor continue pour 30 ans, le plan actuelle sera saturé et un nouveau sera nécessaire. Je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi on a limité Griffintown, bien plus bas en altitude a si peu de hauteur. 

Cependant, si l'on veux de la hauteur, il faut que cette saturation survienne et dans cette mesure, le plan actuelle nous aide plus qu'ils nous nuit. Du moins à court terme. c'est plat à dire mais même en ce moment, on a eu des projets de 210m sur les terrains qui pouvais en recevoir (Roccabella par exemple a préféré faire 2 147m au lieu de 210+). Si le 120m limite les constructeurs, c'est sur quelques mètres.

Mais pour le moment, il faut souhaité que la demande en tour se maintienne encore pour longtemps. Les 120m d'aujourd'hui sont la pour assurer les 210+ de demain. 

Tu as de bons points en effet.

Il y a 6 heures, acpnc a dit :

On pourrait facilement agrandir les zones de 210m selon la nécessité (autour du futur stade notamment), 

Oui c'est vrai. Mais dans ce cas, il faudra laisser tomber la "ligne de la montagne".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je tiens à vous faire remarquer que le centre-ville  n'est plus ce qu'il était. Il prend de plus en plus d'espace et s'étale dans des endroits autrefois considérés comme quartiers périphériques. On n'a pas besoin que de 210 m pour densifier la ville et encore moins le centre-ville. Des projets de 10, 12, 15 ou 20 étages font l'affaire sans problème. n'ayez crainte, il y a encore beaucoup d'endroit pour densifier et construire surtout si on tient pour acquis que le centre n'est plus le centre des années 60.

Pour moi, le centre-ville est désormais une ""région'' de la ville, au même titre que le Upper east side de New York ou le Midtown. Notre ''centre'' aujourd'hui est plutôt entre l'autoroute Décarie à l'ouest, le quartier Frontenac à l'est. Le fleuve au sud et Jean-Talon au nord.  Le Mont-royal étant le poumon et le Plateau étant le cœur......

Nous n'avons pas besoin de défoncer le 210m, nous avons juste besoin d'ouvrir nos horizons, de penser ''outside the box'' et d'accepter que Montréal doit plutôt s'enligner sur les hauteurs de Paris plutôt que celles de New York. Ce qui est une excellente chose d'ailleurs.

L'arrivée massive de Griffintown avec ses hauteurs entre 8 et 20 étages est bien réussi. Cela lui confère une identité unique à Montréal.  D'ailleurs, d'ici peu, Griffintown rejoindra le centre-Ville grâce au développement du projet Quad-Windsor qui lui s'étend vers le sud. À l'ouest, Shaughnessy village fait petit à petit la jonction avec Westmount. Quant à elle, Westmount nous emmène vers Décarie qui se développe vers le nord.

À l'est, les terrains de Radio-Canada, Delorimier, Molson devraient permettre de prolonger l'effet centre-ville d'Ici 5 ou 10 années.  

En tout les cas, moi je trouve le développement actuel assez magnifique et stimulant.......et même extrêmement prometteur. La densité est excellente et la diversité d'horizon, de hauteur et d'architecture est admirable.

Quant au projet du Groupe brivia, il viendra boucher un gros trou et lier le quartier autour du Centre Bell et celui de Shaughnessy Village. Alors qu'il soit de 120m ou plus ou moins importe peu. L'important c'est la continuité, la densité et l'attrait au niveau de la rue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Diversité d'architecture... Ayoye. On a pas les mêmes trous d'yeux. 

Mais bon, ne dit-on pas qu'au Québec on est né pour un ptit pain? Je refuse de me contenter du bout de pain sec au fond du panier, dommage qu'il y en aura toujours pour le grignoter et clamer sa saveur unique et sa texture croquante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Rocco a dit :

Diversité d'architecture... Ayoye. On a pas les mêmes trous d'yeux. 

Mais bon, ne dit-on pas qu'au Québec on est né pour un ptit pain? Je refuse de me contenter du bout de pain sec au fond du panier, dommage qu'il y en aura toujours pour le grignoter et clamer sa saveur unique et sa texture croquante.

On disait cela avant la révolution tranquille, tu es donc très en retard dans tes citations. Il faudrait de toute façon que tu mettes plus d'ordre dans tes idées et être plus cohérent dans tes interventions, au lieu de tirer sur tout ce qui bouge sans distinction. Cela dit en tout respect car parfois tu te dépasses, mais pas assez souvent pour vraiment améliorer substantiellement ta cote de crédibilité. 

Dénoncer le manque de qualité architectural, tout en bafouant le plan d'urbanisme de la Ville sur les hauteurs. C'est opposer deux réalités qui sont pourtant interdépendantes. A quoi servirait un bel immeuble s'il est au mauvais endroit, ou qu'il déséquilibre son quartier en causant des irritants permanents au voisinage?

Pour revenir à ta citation devenue ringarde, il n'y a pas de petit pain pour Montréal ni le Québec, surtout que plusieurs villes ou pays nous envient nos réussites et voudraient bien avoir la moitié de nos promesses. Le Québec est aujourd'hui une société moderne qui évolue très rapidement et qui prend sa place dans tous les domaines de l'économie, du savoir, de la recherche et des industries de pointe.

Nous avons rattraper nos retards depuis un bon moment déjà et nous poursuivons nos avancées avec assurance, parce que justement nous avons abandonné derrière nous nos vieux complexes d'infériorité, notre manque d'éducation et nos objectifs trop modestes pour une nation au si grand potentiel.

Comme toutes les autres cependant, nous aurons toujours de nouveaux défis à relever parce que cela fait partie de l'évolution des peuples, et que la vie est un mouvement perpétuel avec ses marées changeantes.

Je termine en disant que jamais Montréal n'a eu une croissance naturelle aussi forte et cela sans l'apport d'un événement international comme principal moteur de développement. Nous le devons dorénavant à nos propres efforts et à nos propres forces dynamiques qui poussent toutes dans la même direction. Nous devenons au passage plus conscient de la réalité sur le terrain et nous planifions mieux de surcroit notre développement futur. 

Ainsi pour une ville moderne, il faut un service d'urbanisme efficace, qui saura créer le Montréal de demain, avec les projets de constructions d'aujourd'hui et ceux qui suivront. Je dis donc un gros oui à une plus grande qualité architecturale. Mais en parallèle avec une bonne planification du territoire, qui ne laissera rien au hasard et qui ne se laissera surtout pas distraire par des modes passagères contraires au développement durable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By IluvMTL
      Une entente est intervenue entre Devimco et le Groupe Mach, propriétaire des terrains de Radio-Canada, afin de planifier et développer la partie ouest de ce site.
      8.64_devimco_immobilier_inc.pdf
       
    • By IluvMTL
      Vivez ou revivez le Panel Vision 2019 : La revitalisation du sud-est de Ville-Marie, un événement réunissant 3 des plus grands acteurs immobilier de Montréal et traitant des sujets les plus actuels de ce domaine qui nous unit ! 🎥🤩
      Merci encore à Vincent Chiara (MACH), Laurence Vincent (PRÉVEL) et à Patrick Lebire et Philippe Olivier Bouclin (Groupe Sélection) pour le partage généreux de leur vision, de leur expertise et de leur expérience. Nous en sommes ressortis inspirés !
      https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2223296981073308&id=108545022548525
      Inscriptions fermées
      EXCLUSIF AUX MEMBRES
      PANEL VISION : 
      LA REVITALISATION DU SUD-EST DE VILLE-MARIE, PROCHAIN PÔLE MAJEUR DE LA VILLE
      4 avril 2019
      Mentorat
      Des joueurs d'expérience et de grands bâtisseurs partageront leur vision de la revivification du sud-est de Ville-Marie, un secteur à l'aube de connaître un important essor et de devenir un pôle majeur de la Métropole.

      Nos invités et grands développements sous la loupe :

      Vincent Chiara, Président et fondateur, GROUPE MACH
      Quartier des lumières

      Laurence Vincent, Coprésidente, PRÉVEL
      Terrain voisin du Pont Jacques-Cartier

      Patrick Lebire, Directeur principal, Développement &
      Philippe Olivier Bouclin, Directeur immobilier, GROUPE SÉLECTION
      Brasserie Molson

      Au coeur des échanges :
      * Vision pour les derniers terrains d'envergure du Centre-Ville
      * Présentation des ambitieux projets qui y marqueront l'horizon
      * Dynamique du secteur
      * Enjeux : le 20 / 20 / 20, investissements locatifs vs revente
      * Design architectural, création de milieux de vie optimisés et inspirations internationales
      * Connexion avec le secteur du Vieux-Port
      * Nécessités en infrastructures