eastender85

Parc des Eaux-Cachées (Parc A - Îlot Saint-Thomas)

Recommended Posts

Pinned posts

Parc des Eaux-Cachées

parcsthomas.png

Nouveau parc dans Griffintown situé sur l'ancienne station service de la Montagne. Début de l'aménagement du parc prévu en 2021, après des travaux de démolition, des fouilles archéologiques, et la construction d'un bassin de rétention.

parcsthomas1.pngparcsthomas2.png

Parc des Eaux-Cachées

Le parc auquel on se réfère actuellement sous le terme « îlot Saint-Thomas » ou « parc A », situé entre les rues William, de la Montagne, du Séminaire, Ottawa et Saint-Thomas devrait être nommé parc des Eaux-Cachées.

Ce toponyme fait référence au canal Saint-Gabriel, qui coulait ici autrefois. À la fin du XVIIe siècle, les Sulpiciens, alors seigneurs de l'île de Montréal, ont fait creuser un canal reliant à l’ouest la rivière Saint-Pierre (qui allait du petit lac Saint-Pierre - aussi nommé parfois lac à la Loutre - au fleuve, en face de l'île des Sœurs), et, à l’est, la Petite Rivière qui se déversait à la pointe à Callière. Ce canal alimentait en eau les moulins situés à proximité. Le nouveau toponyme fait également allusion au bassin de rétention qui sera situé sous le parc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du conseil d'arrondissement

Séance ordinaire du mardi 5 septembre 2017

Résolution: CA17 22 0328

Approbation d'un projet d'acte par lequel la Ville de Montréal acquiert aux fins d'aménagement d'un nouveau parc, un immeuble situé au 330, rue de la Montagne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/09/2017 à 14:29, eastender85 a dit :

 

Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du conseil d'arrondissement

Séance ordinaire du mardi 5 septembre 2017

Résolution: CA17 22 0328

Approbation d'un projet d'acte par lequel la Ville de Montréal acquiert aux fins d'aménagement d'un nouveau parc, un immeuble situé au 330, rue de la Montagne

Merci pour l'information, c'est une bonne petite nouvelle, mais je suis aussi tenté d'écrire:

Juste cette verrue à l'extrémité du quadrilatère Williams Saint-Thomas Ottawa Du Séminaire!   En «anglais canadien»,  surtout à Toronto à ma connaissance, ils ont ce mot, «parkette»  --un espace de moins de 0,5 hectare.  On devrait peut-être utiliser «mini-parc» pour désigner un espace tel que celui-ci. C'est comme l'usage qu'on fait du mot «rivière»:  ça désigne tout aussi bien une géante comme la rivière La Grande (vraiment un fleuve, à tous points de vue),  d'autres cours cours majeurs comme les rivières des Outaouais, Saguenay, etc. et d'autre part des dizaines de milliers de naines qu'on devraient au mieux nommer «ruisseaux» .

Maintenant, si jamais un promoteur décrit son projet comme étant «en face d'u parc», je voudrais vérifier de quoi il parle...

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Né entre les rapides said:

Merci pour l'information, c'est une bonne petite nouvelle, mais je suis aussi tenté d'écrire:

Juste cette verrue à l'extrémité du quadrilatère Williams Saint-Thomas Ottawa Du Séminaire!   En «anglais canadien»,  surtout à Toronto à ma connaissance, ils ont ce mot, «parkette»  --un espace de moins de 0,5 hectare.  On devrait peut-être utiliser «mini-parc» pour désigner un espace tel que celui-ci. 

Non, c'est tout le quadrilatère qui doit devenir un parc recouvrant un bassin de rétention souterrain. ScarletCoral en a déjà parlé dans le fil Griffintown:

Quote

L'arrondissement a approuvé l'achat du terrain de la station service et du lave-auto sur de la Montagne  et  d'autres terrains sur Saint-Thomas pour l'aménagement du futur parc tel qu'illustré dans le PPU. Le tout pour 21 202 485$. Les parcs de Griffintown ont coûté cher!
 

Point 20.02 de l'ordre du jour du conseil d'arrondissement du 5 septembre :
 

Objet : Approuver un projet d'acte par lequel la Ville de Montréal acquiert de Hagop Atallah, aux fins d'aménagement d'un nouveau parc, un immeuble situé au 330, rue de la Montagne, arrondissement du Sud-Ouest, désigné par le lot 1 852 821 du cadastre du Québec, au montant de 1 658 735 $, taxes incluses, selon les termes et conditions prévus audit projet d'acte, le tout conditionnellement à ce que le comité exécutif autorise le virement de crédit nécessaire, entre le Service de la mise en valeur du territoire et l’arrondissement du Sud-Ouest dans le cadre du Règlement d’emprunt 17-027. N/Réf. : 31H-05-005- 7871-11

 

CONTEXTE 

Le 28 mai 2013, la Ville a adopté le Programme particulier d'urbanisme du secteur Griffintown (le « PPU Griffintown ») dans lequel est identifié un ensemble de sites potentiels à acquérir par la Ville, en vue de créer de nouveaux espaces verts. Parmi ces sites identifiés, « l'îlot Saint-Thomas » borné par les rues de la Montagne, du Séminaire, Ottawa, Saint-Thomas et William, tel qu'illustré par une trame rouge au plan « Projet îlot SaintThomas » annexé, a été retenu pour la création d'un nouvel espace vert. L'îlot Saint-Thomas est composé des lots 1 852 821, 1 852 822, 2 924 965, 2 924 966, 2 924 967, 2 924 968, 2 924 969 et 2 924 970 du cadastre du Québec et est détenu par deux propriétaires distincts, soit :

1. Le propriétaire de l'emplacement situé au 330, rue de la Montagne, désigné par le lot 1 852 821 du cadastre du Québec, opère une station-service et un garage mécanique. L'immeuble est illustré par un liséré au plan P annexé (l'« Immeuble »).

2. Le propriétaire de l'emplacement situé au 301 à 315, rue Saint-Thomas, désigné par les 1 852 822, 2 924 965, 2 924 966, 2 924 967, 2 924 968, 2 924 969 et 2 924 970 du cadastre du Québec, possède un bâtiment dans lequel on y retrouve du stationnement et un lave-auto.

 

CALENDRIER ET ÉTAPE(S) SUBSÉQUENTE(S)

Autorisation du présent dossier : septembre 2017

Prise de possession du terrain : novembre 2017

Démarche participation citoyenne: automne 2017

Démolition, décontamination : printemps / été 2018

Construction du bassin de rétention : automne 2018 à automne 2019

Aménagement de l'espace public : 2020-2021

et au  point 20.01
Approbation d'un projet d'acte par lequel la Ville de Montréal acquiert de 4158008 Canada inc, aux fins d'aménagement d'un nouveau parc, un immeuble situé au 301 à 315, rue Saint-Thomas, au montant de 19 545 750 $, selon les termes et conditions prévus audit projet d'acte, le tout conditionnellement à ce que le comité exécutif autorise le virement de crédit nécessaire, entre le Service de la mise en valeur du territoire et l'arrondissement le Sud-Ouest dans le cadre du Règlement d'emprunt 17-027 (dossier 1174435007)

 

Edited by jerry

Share this post


Link to post
Share on other sites

4 ans pour construire un criss de parc avec les multiples démarches de tataouinages pour inclure la parole des citoyens. Seigneur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce terrain-ci.

Le parc serait p-ê prêt avant celui du quadrilatère Ann-Ottawa-Dalhousie-William, puisqu'il y aura de la coordination à faire avec les travaux du REM

 

Capture.JPG

@eastender85 : tu pourrais renommer le titre de ce thread : parc de l'îlot Saint-Thomas ;)

Citation

« l'îlot Saint-Thomas » borné par les rues de la Montagne, du Séminaire, Ottawa, Saint-Thomas et William,

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est surtout en raison de la création d'un bassin de captation des eaux sous le futur parc que le délai est long pour le quadrilatère Ann-Ottawa-Dalhousie-William. 

Un rappel des principaux réaménagements sur rue prévus par la Ville pour Griffintown.

2013.07web PPU_espace_vert.jpg

Edited by MontréalMartin

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, MontréalMartin a dit :

C'est surtout en raison de la création d'un bassin de captation des eaux sous le futur parc que le délai est long pour le quadrilatère Ann-Ottawa-Dalhousie-William. 

 

 

Oui, combiné aux travaux du REM, selon un urbaniste de l'arrondissement, il sera le dernier des trois parcs à être livré. Le troisième parc étant celui au coin de Peel/Ottawa, à côté de la caserne no 3.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'aménagement que j'ai très hâte de voir se réaliser, c'est celui au sud de Wellington juste à l'est du pont. 

Je trouve le bâtiment qui s'y trouve très intéressant du point de vue architectural et j'ai hâte qu'il soit mis en valeur. 

 

1932.08.15ph VM94-Z155.jpg

2010.09 îlot_8 de_z.jpg

2012.07w_204ED1~1.JPG

2014.05w vespasienne c_1932.jpg

1932.08.15ph VM94-Z155.jpg

2012.07w_204ED1~1.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, MontréalMartin said:

C'est surtout en raison de la création d'un bassin de captation des eaux sous le futur parc que le délai est long pour le quadrilatère Ann-Ottawa-Dalhousie-William. 

Un rappel des principaux réaménagements sur rue prévus par la Ville pour Griffintown.

2013.07web PPU_espace_vert.jpg

Le parc de l'îlot St-Thomas va avoir le même genre de bassin de rétention souterrain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, MontréalMartin a dit :

L'aménagement que j'ai très hâte de voir se réaliser, c'est celui au sud de Wellington juste à l'est du pont. 

Je trouve le bâtiment qui s'y trouve très intéressant du point de vue architectural et j'ai hâte qu'il soit mis en valeur. 

 

 

1932.08.15ph VM94-Z155.jpg

 

J'ai hâte aussi de voir ce bâtiment en valeur. Surtout en commençant par enlever tous les affichages jaunes commerciaux qui ne servent plus à rien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By IluvMTL
      http://ocpm.qc.ca/fr/consultation-publique/voies-dacces-au-parc-mont-royal
      L'Office de consultation publique de Montréal a été mandaté par le comité exécutif pour assurer la tenue d'une consultation publique visant à évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit pour les véhicules particuliers sur les voies Camillien-Houde et Remembrance et à imaginer le futur pour ces chemins d’accès au parc du Mont-Royal.
      Au cours des prochains mois, l’Office mettra en place une démarche participative visant à réfléchir l’avenir et l’aménagement des chemins d’accès au parc du Mont-Royal et évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit automobile sur les voies Camillien-Houde et Remembrance. Cette démarche proposera des activités variées, en personne et en ligne, et culminera par des séances d’audition des opinions au mois de novembre après la fin du projet pilote.
      Le sujet vous intéresse ?
       Inscrivez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer de nos nouvelles.
    • By ydg
      La nouvelle avait été partagée par Scarlet dans les actualités, mais le contrat est maintenant accordé, et nous avons eu droit à un aperçu du résultat.


      Emplacement: Terrasse Mercure, entre les rues Fullum et Chapleau (Plateau-Mont-Royal)


    • By ScarletCoral
      Secteur Bridge-Bonaventure

      D’une superficie de 2,3 km2, situé à cheval sur les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, il comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.
      Le secteur Bridge-Bonaventure est actuellement fortement minéralisé, morcelé par les infrastructures de transport, peu convivial pour les transports actifs, mais aux paysages et patrimoines uniques. Il est occupé par des activités économiques diversifiées, mais est très peu habité, même s'il jouxte le quartier résidentiel de Pointe-Saint-Charles.
      De mai à octobre, plusieurs activités de consultation en personne et en ligne seront organisées afin de permettre à tous de s’informer, de discuter de la vocation du secteur, de mieux le découvrir, de s’inspirer d’exemples d’ici et d’ailleurs et de donner son opinion.
      Les résultats de la consultation permettront à l’équipe de la Ville de Montréal de préparer un document de planification comprenant des hypothèses de mise en valeur.
      Site Web : http://ocpm.qc.ca/bridge-bonaventure
      Diffusion en direct des séances : http://ocpm.qc.ca/en-direct
      Modélisation 3D du secteur : https://ocpm.maps.arcgis.com/apps/webappviewer3d/index.html?id=4ea1dddba94849acb657dcb26175c8fb
       
       
       
    • By ScarletCoral
      225, rue Young (220-240, rue Peel)

      Source : Webdiffusion du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest du 11 juin.
       
       
    • By ScarletCoral
      Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement.
      http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/
      03/12/2018 Mise à jour    : 3 décembre 2018 | 15:52 
      Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise
      Par Justine Gravel

      Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion.
      Photo : Justine Gravel (Journal Métro)
      Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent.
      Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2.
      Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires.
      Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux.
      «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen.
      Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem.
      «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.»
      Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk.
      Contradiction
      La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal.
      «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise.
      L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes.
      «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.»
      Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.