Jump to content

ville-marie École primaire sur le site du Grand Séminaire de Montréal


mtlurb
 Share

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

La CSDM demandera à Québec de construire 3 écoles au centre-ville de Montréal

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a annoncé qu'elle va soumettre au ministère de l'Éducation trois projets de construction d'écoles primaires au centre-ville de Montréal.

Le conseil des commissaires a annoncé lors de sa réunion mercredi soir que le premier projet pourrait voir le jour sur le site à forte valeur patrimoniale du Grand Séminaire de Montréal. Les Sulpiciens ont accepté qu’une école primaire neuve de 23 classes soit construite dans un stationnement.

La CSDM demande aussi au ministère d’autoriser le projet d’école dans l’ancien hôpital Montreal Children’s, de même que la rénovation de l’Académie Bourget, sur la rue de la Montagne, qui est actuellement inoccupée.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, se réjouit de l'appui des Sulpiciens. « On parle d’un secteur qui dans les prochaines années sera à 200 % de taux d’occupation, donc on a absolument besoin de deux des trois projets. Ils doivent être acceptés par le gouvernement du Québec. Et [on doit] trouver des solutions pour les terrains; pour [déterminer] toutes les modalités, les normes et règlements, puisque deux des trois projets ne sont pas sur nos terrains. »

La CSDM fait face à un important problème de surpopulation dans ses établissements. Pour le secteur primaire, 59 % des écoles de la CSDM sont surpeuplées. Selon la commission scolaire, d'ici quatre ans, il manquera plus de 200 classes sur l'île de Montréal.

Toutefois, le ministère de l’Éducation devra autoriser la construction et le financement de ces écoles. D’autres projets de construction, de rénovation ou d’agrandissements d’écoles primaires et secondaires seront déposés au ministère de l’Éducation sous peu. Les réponses ministérielles pourraient venir en juin prochain.

Plus tôt cette année, le maire de Montréal, Denis Coderre, a accusé la CSDM de se traîner les pieds dans ce dossier. M. Coderre avait par la suite promis, dans le cadre de son Plan d’Action de la stratégie centre-ville, de doter le centre-ville de quatre nouvelles écoles primaires et une nouvelle école secondaire, même si la construction d’écoles relève de la CSDM et du gouvernement du Québec, et non du palier municipal.

 

Source : http://beta.radio-canada.ca/nouvelle/1053203/ecole-csdm-quebec-centre-ville-montreal

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 5 months later...
  • 4 weeks later...

J'espère que ça ne deviendra pas juste des condos...

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1716483/montreal-demenagement-grand-seminaire

Le Grand Séminaire de Montréal déménage du centre-ville vers le nord

college-de-montreal.JPGLe grand séminaire de Montréal.

PHOTO : RADIO-CANADA / CATHERINE CONTANT

La Presse canadienne

Publié à 6 h 38

Le Grand Séminaire de Montréal annonce le déménagement de ses installations dans l'ancien couvent des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie situé sur la rue Boyer, à l'intersection de la rue Bélanger, dans le secteur de La Petite-Patrie.

Près de 8500 prêtres ont été formés depuis 1840 dans l'institution de la rue Sherbrooke Ouest.

L'Archidiocèse de Montréal explique que la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal, qui a apporté un soutien financier et humain exceptionnel au Grand Séminaire de Montréal depuis sa fondation, continuera d'animer la formation des futurs prêtres.

Sur le plan administratif, la gestion passera au diocèse de Montréal. À cet effet, la nouvelle Corporation du Grand Séminaire de l'Archidiocèse de Montréal, placée sous l'autorité de l'archevêque de Montréal, a été constituée.

Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, estime que les nouvelles installations, qui seront capables d'accueillir une vingtaine de séminaristes, favoriseront l'apprentissage du vivre ensemble et du travail en équipe, en contact avec les paroisses environnantes.

Les 16 séminaristes présentement inscrits, qui proviennent du diocèse de Montréal, d'autres diocèses du Québec et du Canada, recommenceront leur formation dès la fin du mois prochain.

Link to comment
Share on other sites

On parlait d'une école, en espérant que ce projet tient toujours la route. Comme les bâtiments sont vastes, ce pourrait être un projet multifonctionnel avec qui sait un pourcentage de logements sociaux? On sait que ce n'est pas évident de transformer ces édifices institutionnels en résidentiel, mais il n'y a pas beaucoup d'autres options pour donner une seconde vie à ces importantes surfaces.

Ce ou ces bâtiments s'ajoutent alors aux autres anciens couvents et instituts dont cherche une nouvelle vocation afin de les sauver. Un défi pas toujours évident et qui prendra sûrement du temps à relever. Bien hâte de voir ce que le gouvernement et la Ville en diront.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

De ce que je comprends, une grande partie du bâtiment est déjà une école secondaire le collège de Montréal. Donc je vois d'un bon oeil la conversion de la section séminaire en école primaire ou bien d'agrandir l'école secondaire.

https://college-montreal.qc.ca/nous-joindre/

Sinon avec tous les établissements d'enseignement post-secondaires dans le coin comme Concordia ou le collège Dawson, il serait facile de conserver une fonction institutionnelle donc publique à ces bâtiments!

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, AP241 a dit :

Sinon avec tous les établissements d'enseignement post-secondaires dans le coin comme Concordia ou le collège Dawson, il serait facile de conserver une fonction institutionnelle donc publique à ces bâtiments!

Une autre option intéressante probablement plus pratique et économique puisque c'est beaucoup plus couteux de refaire tout l'intérieur avec plomberie et filage pour en faire des logements. En plus ce serait beaucoup plus respectueux sur le plan patrimonial, car on sauverait une bonne partie de l'intérieur d'origine. J'espère que Québec et la Ville encourageront cette intéressante solution. Histoire à suivre...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, AP241 a dit :

De ce que je comprends, une grande partie du bâtiment est déjà une école secondaire le collège de Montréal. Donc je vois d'un bon oeil la conversion de la section séminaire en école primaire ou bien d'agrandir l'école secondaire.

https://college-montreal.qc.ca/nous-joindre/

Sinon avec tous les établissements d'enseignement post-secondaires dans le coin comme Concordia ou le collège Dawson, il serait facile de conserver une fonction institutionnelle donc publique à ces bâtiments!

Le CDM n'occupe que la partie Est des bâtiments avec autour de 1500 étudiants. Tout et seulement ce qui est à l'Est de la chapelle. Je suis étonné de savoir qu'il y a si peu de séminaristes dans ce qu'occupait le séminaire. Parce que c'est quand même très très grand.

Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, titi said:

Le CDM n'occupe que la partie Est des bâtiments avec autour de 1500 étudiants. Tout et seulement ce qui est à l'Est de la chapelle. Je suis étonné de savoir qu'il y a si peu de séminaristes dans ce qu'occupait le séminaire. Parce que c'est quand même très très grand.

C'est pareil ici au Monastère du Carmel dans le plateau, elles sont 13 pour un vaste domaine citadin, et dont tout le quartier doit se conformer pour les laisser en silence seule, quand même.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, MDCM a dit :

C'est pareil ici au Monastère du Carmel dans le plateau, elles sont 13 pour un vaste domaine citadin, et dont tout le quartier doit se conformer pour les laisser en silence seule, quand même.

Ces grands édifices institutionnels un peu partout au Québec sont effectivement devenus démesurés, suite à un profond changement dans la société, qui a conduit à la désertion de la pratique religieuse. Toutefois ces immeubles avaient été construits solidement pour durer des siècles. Ils sont devenus avec les générations des repères visuels identitaires dominants dans le paysage urbain, qu'il faudrait idéalement préserver et recycler notamment pour des raisons culturelles et patrimoniales.

Pas évident toutefois de trouver une nouvelle vocation à ce parc immobilier particulier, pareil pour certains hôpitaux désaffectés et les églises désacralisées. Néanmoins le temps joue beaucoup contre nous, car généralement le manque d'entretien finit souvent par avoir raison de certaines structures imposantes qui deviendront alors plus couteuses et difficiles à réaffecter.

A mon avis il faudrait faire un inventaire exhaustif de l'ensemble de ces bâtiments, développer une politique de sauvegarde et faire appel à un organisme professionnel qui pourrait guider le gouvernement dans les choix à faire, afin justement d'éviter le plus possible les démolitions de dernier recours.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value