mtlurb

Transports - Discussion générale

Recommended Posts

Pinned posts

Discussion générale sur les transports à Montréal

Informations, discussion générale, actualités

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, mk.ndrsn said:

 

C'est une ligne passant par la 440 qui avait été évoquée.

Mon erreur, c'était ça le plan oui. Les défis d'urbanisations sont similaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, vivreenrégion a dit :

Pour résumer, la majorité des emplois créés depuis 20 ans, ont été en banlieue et non dans le core de la ville. (dans un rayon de 5km de l'hôtel de ville). En 20 ans, +11,200 dans le core, +132,500 à l'extérieur du core.
On peut donc dire, plus le temps avance, plus les déplacements en voiture à l'intérieur de la région métropolitaines vont augmenter. L''augmentation du trafic n'est pas liée au développement du centre-ville, plus de 50% des gens travaillant dans le core utilisent les TEC. Les besoins en TEC doivent être tournés vers les banlieues. Il faut absolument développer du TEC qui relie une banlieue à l'autre, sans nécessairement avoir comme destination le centre-ville.

Attention, le 5 km est un territoire bien plus petit qu'il ne parait qui exclus plusieurs quartiers relativement centraux comme Ahuntsic, Rosemont, Cote-des-Neiges, Mile-Ex, Lachine, etc.

Il faut être prudent et ne pas interpréter ces données comme une explosions de nouveaux emplois dans les exburbs. Plusieurs emplois sont créer sur l'île même, dans les quartiers centraux exclus de la définition de 'centre'.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, ToxiK a dit :

 

Est-ce que la 6-40 est assez accessible à pied ou en TEC pour permettre aux usagers d'y accéder facilement?  

Les abord de la 640 me parait plus acceuillant pour des pietons que les abords de la 440. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les transports en abord d’autoroutes sont assortis de lignes de bus et de stationnements incitatifs d’habitude. Faudrait pas se créer des barrières (cest pas piéton friendly ou échelle humain patate par exemple) pour ne pas déployer du transport en commun dans les banlieues. L’idée c’est de réduire la circulation dans le centre, pas d'être parfait au point de vue urbanistique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, mtlurb a dit :

Les transports en abord d’autoroutes sont assortis de lignes de bus et de stationnements incitatifs d’habitude. Faudrait pas se créer des barrières (cest pas piéton friendly ou échelle humain patate par exemple) pour ne pas déployer du transport en commun dans les banlieues. L’idée c’est de réduire la circulation dans le centre, pas d'être parfait au point de vue urbanistique. 

En même temps en banlieue il y a des boulevards bien larges avec des constructions qui sont souvent bien en retrait de la route (stationnement par exemple) donc les autoroutes ne sont pas les seules options pour implanter des mode de transport lourd, on peut se rapprocher du monde. Il y a d’autres options entre intégration urbanistique parfaite et plein milieu de l’autoroute avec un no man’s land de part et d’autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, p_xavier said:

Je ne sais pas si c'est moi qui sait pas lire ou si l'article défini tout ce qui sort d'un rayon de 5km de l'hôtel de ville comme étant la banlieue. Si on décide que la banlieue est tout ce qui est à 5km et plus, la majorité de Rosemont-Petite-Patrie, une bonne partie de centre-sud, la portion ouest de Westmount et l'entièreté de Hochelaga, Villeray, Saint-Michel, Ahuntsic, Côte-des-Neiges, Notre-Dame de Grâces, Saint-Henri, Verdun (bref vous suivez) sont en banlieue. On parle quand-même de plusieurs des quartiers les plus populeux et les plus denses de l'agglomération de Montréal et on est très, très loin de la banlieue nord américaine typique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, paulwillyjean a dit :

Je ne sais pas si c'est moi qui sait pas lire ou si l'article défini tout ce qui sort d'un rayon de 5km de l'hôtel de ville comme étant la banlieue. Si on décide que la banlieue est tout ce qui est à 5km et plus, la majorité de Rosemont-Petite-Patrie, une bonne partie de centre-sud, la portion ouest de Westmount et l'entièreté de Hochelaga, Villeray, Saint-Michel, Ahuntsic, Côte-des-Neiges, Notre-Dame de Grâces, Saint-Henri, Verdun (bref vous suivez) sont en banlieue. On parle quand-même de plusieurs des quartiers les plus populeux et les plus denses de l'agglomération de Montréal et on est très, très loin de la banlieue nord américaine typique.

Ils ne disent pas que les quartiers de Montréal à l'extérieur du 5 km sont des ''banlieues'' par défaut, mais on peut imaginer que ce ne sont pas les endroits où la création de nouveaux emplois va être la plus élevée. La population peut augmenter sans que le % de nouveaux emplois suivent.  Et c'est une statistique qui vient parfaitement corroborer le fait que Montréal est bonne dernière niveau entrepreneuriat.

Les PME sont celles qui produisent la majorité des emplois, et la création de PME ne se fait pas sur l'île de Montréal, mais en banlieue, et en région. Qui dit PME, dit souvent , pick-up, trailer, espace pour mettre le stock, la shop, parking, etc.... si tu veux de l'espace pour avoir ça sur un terrain, et si tu veux que la ville permette le droit de parker ton truck de job chez vous, c'est en banlieue que ça va être possible. Une preuve de plus, le plus gros vendeur automobile au Québec en 2016 , 2017 et en 2018 , les Ford F Series. 3 ans de suite en 1re place.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, vivreenrégion said:

Ils ne disent pas que les quartiers de Montréal à l'extérieur du 5 km sont des ''banlieues'' par défaut, mais on peut imaginer que ce ne sont pas les endroits où la création de nouveaux emplois va être la plus élevée. La population peut augmenter sans que le % de nouveaux emplois suivent.  Et c'est une statistique qui vient parfaitement corroborer le fait que Montréal est bonne dernière niveau entrepreneuriat.

Les PME sont celles qui produisent la majorité des emplois, et la création de PME ne se fait pas sur l'île de Montréal, mais en banlieue, et en région. Qui dit PME, dit souvent , pick-up, trailer, espace pour mettre le stock, la shop, parking, etc.... si tu veux de l'espace pour avoir ça sur un terrain, et si tu veux que la ville permette le droit de parker ton truck de job chez vous, c'est en banlieue que ça va être possible. Une preuve de plus, le plus gros vendeur automobile au Québec en 2016 , 2017 et en 2018 , les Ford F Series. 3 ans de suite en 1re place.

 

Ça dépend grandement du type de PME. Celles du secteur industriel demandent effectivement beaucoup d'espace de disponibles pour assurer la bonne tenue des opérations quotidiennes. Les PME des secteurs tertiaires, eux demandent beaucoup moins d'espace et sont extrêmement nombreux. On peut penser aux nombreux espaces de travail partagés indépendant, le milieu de la restauration, une forte proportion des firmes de technologie de la métropole, les firmes de génie-conseil et plusieurs autres formes qui offrent des services à valeur ajoutée et qui s'établissent dans les quartiers centraux de l'île pour avoir un accès plus facile à la main d'oeuvre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un même ordre d'idée, voici un rapport rédigé par Steve Winkelman, chercheur ayant de l'expérience en changement climatique, croissance intelligente, transports durable et résilience depuis 25 ans, qu'il a publié hier:

"Car-oriented sprawl increases driving and GHGs in greater Montreal"
("L'étalement urbain axé sur l'automobile augmente la conduite et les émissions de gaz à effet de serre dans le Grand Montréal")
https://www.greenresilience.com/montreal-sprawl

Il expose entre autres les résultats d'une intéressante étude, réalisée en 2013 (zut... !), portant sur le kilométrage moyen parcouru chaque jour de semaine par un véhicule des ménages de la région métropolitaine de Montréal.  Vraiment dommage qu'elle ne soit pas plus récente...

EK-SBp3XkAEAfkm.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Chuck-A a dit :

Dans un même ordre d'idée, voici un rapport rédigé par Steve Winkelman, chercheur ayant de l'expérience en changement climatique, croissance intelligente, transports durable et résilience depuis 25 ans, qu'il a publié hier:

"Car-oriented sprawl increases driving and GHGs in greater Montreal"
("L'étalement urbain axé sur l'automobile augmente la conduite et les émissions de gaz à effet de serre dans le Grand Montréal")
https://www.greenresilience.com/montreal-sprawl

Il expose entre autres les résultats d'une intéressante étude, réalisée en 2013 (zut... !), portant sur le kilométrage moyen parcouru chaque jour de semaine par un véhicule des ménages de la région métropolitaine de Montréal.  Vraiment dommage qu'elle ne soit pas plus récente...

EK-SBp3XkAEAfkm.jpg

Ce serait intéressant de transposer ces résultats sur une carte "modifiée", i.e. où la superficie de chaque composante géographique est proportionnelle à sa part de la population totale de la région.  Par exemple l'Île de Montréal, qui regroupe près de la moitié de la population régionale,  serait presque aussi grande que tout le reste.  L'utilité d'une telle représentation serait d'illustrer l'importance réelle du phénomène des écarts de km parcourus.  

Dans la représentation actuelle,  les zones excentriques et/ou mal desservies par le métro ou le train de banlieue donnent l'impression qu'une (trop) grande part des ménages de la région parcourent quotidiennement des distances considérables --plus de 64 km.  La réalité est moins grave, simplement parce que le nombre de ménages concernés est comparativement mineur.

Et juste en passant, parce que ce n'est pas vraiment important: les données pour le territoire de Kahnawake, si elles sont aussi complètes que pour les autres, semblent montrer des distances de parcours bien inférieures à celles de ses voisins de Châteauguay, Saint-Constant et autres municipalités du sud-ouest.  Pourtant, le réseau de TEC n'y est pas meilleur.  L'explication tient probablement au fait qu'une part plus élevée des ménages vaque à ses occupations quotidiennes à l'intérieur du même territoire, à courte distance du lieu de résidence.  Un phénomène similaire pourrait aussi s'appliquer à certains quartiers centraux de Montréal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By acpnc
      OPINIONS
      CHRONIQUE
      Sylvain Ménard
      19/05/2015 Mise à jour : 19 mai 2015 | 1:14 Ajuster la taille du texte
      Échapper le Plateau
      Par Sylvain Ménard
      Métro
       
      http://journalmetro.com/opinions/sylvain-menard/779308/echapper-le-plateau/
       
      J’ai vu deux Plateau en fin de semaine. Celui de dimanche, baigné de soleil, où les promeneurs sortaient littéralement par toutes les craques du trottoir. L’autre, celui de samedi, tout sombre et triste au centimètre cube. Sur Laurier, le temps était long, et le vide déprimant.
       
      Vous connaissez l’histoire : la mise en place du système de vignettes pour le stationnement des résidants est un coup dur à encaisser pour les marchands du coin. Un autre… Déjà qu’on avait l’impression de jouer aux serpents et échelles pour se rendre dans le quartier en bagnole, désormais, il est virtuellement impossible de se garer le temps de faire ses emplettes. Pour plusieurs commerçants, la taloche sera fatale.
       
      J’en ai visité plusieurs. Des «de longue date» qui sont inquiets. Des nouveaux qui ont misé leur chemise pour se lancer en affaires et qui sont sur le point de se retrouver tout nus dans le chemin. Ils avaient choisi l’avenue Laurier parce qu’il y avait là, depuis toujours, une sympathique cohabitation entre le commerçant et le résidant. Ça, c’était avant.
       
      Aujourd’hui, il y a ce fameux – pour ne pas dire furieux – maire d’arrondissement qui est en train de tout foutre en l’air avec son désir obsessif et maladif de chasser tout ce qui roule hors des limites du territoire dont il se croit l’unique dépositaire. Un idéaliste qui, au nom des résidants du coin, est en train de tuer toute activité commerciale là où, depuis toujours, des travailleurs gagnent leur vie. En voulant artificiellement monter les uns contre les autres (on dit diviser pour mieux régner), cet homme est en train de causer un tort irréparable au Plateau. Quand j’entends son estafette de service Marie Plourde – eille, Marie Plourde, on rit pu… – déclarer que l’opération vignette répond à un besoin parce que 600 stickers ont été vendus en un mois, tout en omettant de dire que les résidants du coin n’ont pas le choix de s’en procurer une s’ils ne veulent pas se faire coller des contraventions au quotidien, il y a de quoi se poser des questions sur l’honnêteté intellectuelle et sur l’honnêteté tout court de ces ayatollahs de l’urbanisme.
       
      On attend après quoi pour les empêcher de continuer le massacre? Dans 30 secondes, il sera minuit.
    • By IluvMTL
      Port de Montréal
       
      Installations

       
      Accueil À propos du Port Carrières Nous joindre Médias English  
       
      ENTREPRISES
       
      LE PORT, PARTENAIRE D'AFFAIRES
      Nos avantages Plateforme intermodale Ouvert toute l'année Sûreté au port Statistiques Représentation - Europe / É-U / Asie Contacts à l'Administration portuaire Services fréquemment demandés Liens utiles aux entreprises Appels d'offres Magazine Port Info  
       
      OPÉRATIONS
      Arrivées et départs des navires Services programmés de conteneurs Pratiques et procédures Permis et autres documents MARSEC Avis aux usagers Services aux navires TarifsPassPortRéseau de caméras Internet    
      INFORMATIONS SUR LE PORT
      Répertoire du Port Carte des installations Carte du Port de Montréal Carte d'accès au siège socia lRoutes d'accès aux terminaux Information aux camionneurs Carte régionaleLois et règlements Conditions générales d’occupation FAQ    
       
      COMMUNAUTÉ
       
      PRÉSENTATION DU PORT
      Commerçant maritime mondial Le Port en chiffres Statistiques Moteur de développement économique Le Port au fil de son histoire Niveaux d'eau Maison des marins Présentation et discours Publications Carnet de bord – Le magazine des amis du port Devenez un ami du port PhotosVidéos  
      ENGAGEMENT SOCIAL
      Développement durable Environnement  
       
      PROJETS
      Travaux secteurs Maisonneuve et Viau  
       
      CROISIÈRES
       
      CROISIÈRES INTERNATIONALES
      Arrivées et départs des navires Montréal, destination touristique Accès à la gare maritime FAQ Photos Vidéos Liens utiles  
      CROISIÈRES INTÉRIEURES
      Liens utiles  
       
      BATEAUX DE PLAISANCE
      Liens utiles