Recommended Posts

Pinned posts

L'ARTM fait une enquête origine-destination. J'ai recu un courrier avec un code d'accès. Je me dis "pourquoi pas". Je vais sur le site www.eod2018.quebec et

image.png

Ok, je click sur débuter:

image.png

Pas de demande de code d'accès, mais ils veulent mon courriel/google/facebook? Lol non. Pourquoi un mot de passe pour un questionnaire de 10 minutes?!?

Toujours aussi déconnecté comme institution...

 

 

Modifié par Decel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
23 minutes ago, Decel said:

L'ARTM fait une enquête origine-destination. J'ai recu un courrier avec un code d'accès. Je me dis "pourquoi pas". Je vais sur le site www.eod2018.quebec et

image.png

Ok, je click sur débuter:

image.png

Pas de demande de code d'accès, mais ils veulent mon courriel/google/facebook? Lol non. Pourquoi un mot de passe pour un questionnaire de 10 minutes?!?

Toujours aussi déconnecté comme institution...

 

 

C'est pas si pire, à mon avis. Ils veulent ton courriel probablement pour t'informer des résultats dès qu'ils vont les obtenir. Le mot de passe me semble être pour t'inscrire sur leur page web et avoir accès à certaines de leurs données. La connection avec Google ou Facebook n'est pas nécessaire pour remplir le questionnaire, c'est seulement pour ceux qui veulent avoir accès à leur page fb s'ils veulent les infos les plus à jour possible (je vais souvent sur la page fb du REM, par exemple) ou aimer leur page.

Modifié par jerry

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, jerry a dit :

C'est pas si pire, à mon avis. Ils veulent ton courriel probablement pour t'informer des résultats dès qu'ils vont les obtenir. Le mot de passe me semble être pour t'inscrire sur leur page web et avoir accès à certaines de leurs données. La connection avec Google ou Facebook n'est pas nécessaire pour remplir le questionnaire, c'est seulement pour ceux qui veulent avoir accès à leur page fb parce qu'ils veulent les infos les plus à jour possible (je vais souvent sur la page fb du REM, par exemple).

Sondage et accès aux données sont 2 choses différentes. Pourquoi devoir s'inscrire pour accéder aux données? Parle-t-on des données en temps réels ou de l'information générale (qui devraient être publics)?

Je suis prêt à fournir de l'info, pas à m'inscrire. Je sais au niveau de Google/Facebook, mais encore là je trouve drôle qu'ils l'offrent même. Oui pour répondre à un court sondage, non à me joindre au fan-club ARTM.

Bref, c'est broche-à-fouin leur affaire, mais totalement aligné avec ma très basse perception de l'institution.

 

Edit: J'irai encore plus loin: une partie de moi aimerais que Legault démantèle l'ARTM comme il a déjà fait allusion. Cet organisme ne fait que projeter une illusion de contrôle/gestion, alors que tout est encore très très politisé. Crée un organisme avec des vrai pouvoir, ou ne gaspille pas l'argent des contribuables pour des rond-de-cuir.

Malheureusement je ne crois pas qu'il ait le "guts" de le faire.

Modifié par Decel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Decel a dit :

Edit: J'irai encore plus loin: une partie de moi aimerais que Legault démantèle l'ARTM comme il a déjà fait allusion. Cet organisme ne fait que projeter une illusion de contrôle/gestion, alors que tout est encore très très politisé. Crée un organisme avec des vrai pouvoir, ou ne gaspille pas l'argent des contribuables pour des rond-de-cuir.

J'apprécierais que tu précises ce que tu entends par «un organisme avec de vrais pouvoirs».  On pourrait alors discuter des implications.

p.s. L'expression «une partie de moi» est courante, mais elle sous-entend une ambivalence.  Es-tu prêt à dire ce que l'autre partie de toi pense de la chose? --Je pose la question non pas par curiosité, mais pour mieux (m'aider à) éclairer le débat.?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.leveil.com/actualites/les-maires-de-la-mrc-de-deux-montagnes-vont-retenir-leurs-quotes-parts-2

Quote

Le REM, pas le seul responsable, mais…

Les maires de la MRC de Deux-Montagnes estiment, par ailleurs, que les problèmes actuels vécus sur la ligne Deux-Montagnes ne sont pas imputables au seul projet de Réseau express métropolitain (REM) qu’ils jugent toujours «structurant et emballant» pour leur région.

«Parmi les problèmes actuels, 10 % seulement de ceux-ci sont attribuables à la construction du REM. Si le projet du REM n’est pas responsable des problèmes actuels de la ligne de Deux-Montagnes, il faut néanmoins reconnaître que sans des mesures de mitigations valables, il le deviendra. En effet, on parle maintenant d’une interruption de services d’environ trois ans. Pourtant, lors des rencontres publiques sur la présentation du projet, les responsables de CDPQ Infra martelaient que l’interruption serait d’au maximum de neuf mois» , de préciser le préfet et maire Denis Martin.

 

Modifié par p_xavier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Né entre les rapides a dit :

J'apprécierais que tu précises ce que tu entends par «un organisme avec de vrais pouvoirs».  On pourrait alors discuter des implications.

p.s. L'expression «une partie de moi» est courante, mais elle sous-entend une ambivalence.  Es-tu prêt à dire ce que l'autre partie de toi pense de la chose? --Je pose la question non pas par curiosité, mais pour mieux (m'aider à) éclairer le débat.?

J'ai réfléchi sur ce que tu demandes, et effectivement, je ne vois pas tels arguments mènent à maintenir l'ARTM. La seule partie de moi qui veut la maintenir est la curiosité morbide de voir ce qu'ils vont publier autour de l'unification des tarifs, qui prend déjà un temps ridicule à pondre, d'un point de vue externe à la machine.

Plus je vois les choses aller, plus je crois que toute la partie infrastructure routière (ceci inclut les transports en commun) du ministère des transports est indiscociable si on veut avoir une entité non-politisé. Tout question de coût de construction/maintenance des routes, de budget de transport en commun et de taxation de l'utilisation de ces infrastructures, que ce soit des voitures ou des tarifs, devraient être explicites et proportionnels à leur utilisation/utilité. Un genre de Routes Québec qui opère comme un Hydro-Québec, SAQ ou CDPQ.

Il y a 4 heures, p_xavier a dit :

En effet, on parle maintenant d’une interruption de services d’environ trois ans. Pourtant, lors des rencontres publiques sur la présentation du projet, les responsables de CDPQ Infra martelaient que l’interruption serait d’au maximum de neuf mois» , de préciser le préfet et maire Denis Martin.

Je suis en accord avec ce segment-ci. La différence entre l'offre et ce qui est en cours a été très différent frustrant. Je blâme aussi le gouvernement de ne pas avoir eu des clauses plus béton dans la réalisation.

Modifié par Decel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ligne Deux-Montagnes: le maire et préfet Denis Martin, cité par @p_xavier ci-dessus, parle de «mesures de mitigation valables», sans les décrire.

-  A-t-on une idée de ce qu'elles pourraient  être?  De leur faisabilité?  De leurs coûts?

- Qu'est-ce qui est valable et qu'est-ce qui ne l'est pas?    

- Comparons avec les mesures de mitigation offertes aux utilisateurs résidents de l'ouest de Laval et du nord-ouest de Montréal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'idée d'un tarif ''social'' est bonne en soi, mais comment l'appliquer... je vais pas aller a la STM avec mon rapport d'impôt pour savoir quel forfait d'Opus prendre... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-01-11 à 20:34, Dominic723 a dit :

L'idée d'un tarif ''social'' est bonne en soi, mais comment l'appliquer... je vais pas aller a la STM avec mon rapport d'impôt pour savoir quel forfait d'Opus prendre... 

Quelques possibilités...

 

1.

Certains ont déjà suggérer de confier ça à Revenu Québec, qui elle donnerait ça à contrat et qui superviserait le système.

 

2.

À la Société de transport de l'Outaouais, ça fonctionne comme ceci:

Les formulaires de demande sont disponibles dans tous les Points de service de la STO et en format imprimable.

Une fois le formulaire complété, vous devez y joindre tous les documents demandés pour prouver votre admissibilité. Par exemple :

Si vous êtes une personne vivant seule 
Vous devez fournir les pièces suivantes :

  • Une photocopie de l'Avis de cotisation de l'Agence du revenu du Canada pour l'année 2017;
  • Une photocopie du Relevé du Crédit d'impôt pour la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée TPS/TVH 2017;
  • Pour les personnes de moins de 18 ans, une photocopie de l'un des documents qui prouve que vous êtes un adulte pleinement émancipé; le jugement du tribunal, ou certificat de mariage ou de divorce. 

Si vous êtes une personne vivant en couple
Vous et votre conjoint  habitant à la même adresse devez fournir les pièces suivantes  :

  • Une photocopie de l'Avis de cotisation de l'Agence du revenu du Canada pour l'année 2017.
  • Une photocopie du Relevé du Crédit d'impôt pour la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée TPS/TVH pour 2017.
  • Pour les personnes de moins de 18 ans, une photocopie de l'un des documents qui prouve que vous êtes un adulte pleinement émancipé; le jugement du tribunal, ou certificat de mariage ou de divorce. 

Si vous avez un ou des enfant(s)
En plus des documents ci-haut, vous devez également nous fournir :

  • Une photocopie du Relevé d'Allocation canadienne pour enfants (ACE) pour 2017.

 

Pour faire une demande

Insérez le ou les document(s) demandé(s) dans une enveloppe cachetée à l'attention du Programme de tarification sociale STO.

Cette enveloppe peut être :

  • Envoyée par la poste au 111, rue Jean-Proulx, Gatineau (Québec)  J8Z1T4.

    OU

La STO se donne un délai maximal d'un mois pour traiter les demandes. Une lettre de confirmation sera envoyée par la poste à chaque demandeur. Elle confirmera si vous être admissible ou pas.

Une fois que vous avez reçu la lettre, vous devez vous présenter dans un Point de service de la STO.  
Ayez en main la lettre de confirmation et une pièce d'identité avec photo.  Si vous possédez déjà une carte MULTI, veuillez l'apporter avec vous.  Sinon, nous la ferons sur place.  La première carte est gratuite, mais en cas de perte ou de vol des frais de 10$ s'appliqueront.
À partir de là, vous aurez tout ce qu'il vous faut pour effectuer votre premier achat.  

Les prochains rechargements pourront être faits en personnes dans un Point de service de la STO, chez un dépositaire près de chez vous ou en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Avec la carte à puce, tout va se gérer de façon électronique.  Les usagers admissibles à la tarification sociale auront la même carte que les usagers de catégorie Adulte.  

C'est au moment de recharger leur abonnement ou leur PME que le tarif offert sera réduit. 

Pour l'embarquement à bord des autobus, la validation se fait comme les autres cartes à puce.  Seul le voyant vert s'allume pour confirmer la validité du titre.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • Par greenlobster
      The reason of this  new subect is in english is that it concerns a company not from France . One of the top 10 ten Europen IT companies will build a new IT megacenter for North America in, notre belle ville de Montréal, annonce debut 2019. 1600 empois sur 5 ans .Ils construrions une centre de donnéesNord Americain de plus de 400 millions , oui dans lz region de Montréal. 
    • Par p_xavier
      Des transports collectifs en mouvement…
      La grande réforme dans l’organisation des transports collectifs de la région métropolitaine de Montréal s’est concrétisée le 1er  juin 2017, alors que deux nouvelles entités ont pris la relève de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et des autorités organisatrices de transport (AOT) des couronnes nord et sud :
      L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) est responsable de la planification, de l’organisation et du financement des services de transports collectifs pour la grande région métropolitaine de Montréal. Elle favorise l’intégration des services entre les différents modes de transport. Le Réseau de transport métropolitain (connu sous exo) est responsable sous mandat de l’ARTM, d’exploiter sur son territoire les services de transport collectif réguliers par autobus (couronnes nord et sud) et par trains de banlieue, incluant le transport adapté pour les personnes handicapées). Le Réseau de transport de Longueuil (RTL), la Société de transport de Laval (STL) et la Société de transport de Montréal (STM), continuent de fournir leurs services respectifs, sous le mandat de l’ARTM.