Jump to content

Harmonisation des limites de vitesse à Montréal


IluvMTL
 Share

Recommended Posts

Pinned posts

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1043401/ville-montreal-limites-vitesse-politique-strategie-denis-coderre

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre a présenté mardi la nouvelle stratégie de déploiement des limites de vitesse sur l'ensemble du territoire de la Ville de Montréal.

« L’objectif est d’harmoniser les limites de vitesse sur tout le territoire de la métropole. Il était nécessaire de poser un cadre clair pour encadrer les initiatives locales. Montréal, ce sont des quartiers distincts, mais c’est une seule ville » , a déclaré le maire Coderre.

Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, la Ville de Montréal veut que la limite de vitesse soit de 30 km/h :

  • Dans les rues locales des quartiers résidentiels;
  • Dans toutes les zones scolaires et face aux terrains de jeux;
  • Dans les rues commerciales ayant une voie par direction;
  • Dans les rues du secteur du Vieux-Montréal (20 km/h dans certaines rues).

Dans les artères des secteurs périphériques, la limite de vitesse serait de 40 km/h, sauf certaines exceptions qui seraient à 50 km/h. La vitesse dans les rues des secteurs industriels serait aussi limitée à 40 km/h.

Quant aux secteurs centraux, toutes les artères y seraient à 40 km/h sans exception.

Il est prévu que les arrondissements adoptent les règlements concernant les nouvelles limites de vitesse dans le courant de l’année 2018. La signalisation sera par la suite déployée.

Link to comment
Share on other sites

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=28891&ret=http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/url/page/prt_vdm_fr/rep_annonces_ville/rep_communiques/communiques

« Vision Zéro », décès et blessé grave : la Ville de Montréal annonce sa stratégie de déploiement des limites de vitesse

4 juillet 2017

 

 

Montréal, le 4 juillet 2017 - Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, accompagné de M. Aref Salem, responsable du transport au comité exécutif, Elsie Lefebvre conseillère adjointe aux transports et Marc-André Gadoury, responsable des dossiers vélos, a présenté, aujourd'hui, la nouvelle stratégie de déploiement des limites de vitesse sur l'ensemble du territoire de la Ville de Montréal, un engagement de la « Vision Zéro », décès et blessé grave.

« L'objectif est d'harmoniser les limites de vitesse sur tout le territoire de la métropole. Il était nécessaire de poser un cadre clair pour encadrer les initiatives locales. Montréal, ce sont des quartiers distincts, mais c'est une seule ville. En matière de sécurité routière et de protection des usagers vulnérables, la cohérence des actions est primordiale. La ville-centre a développé une vision nette et propose un encadrement afin que tous les arrondissements l'adoptent à leur tour », a déclaré le maire Coderre.

Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, la Ville de Montréal veut que la limite de vitesse soit de 30 km/h :

  • Dans les rues locales des quartiers résidentielles.
  • Dans toutes les zones scolaires et face aux terrains de jeux.
  • Dans les rues commerciales ayant une voie par direction.
  • Dans les rues du secteur du Vieux-Montréal (20 km/h dans certaines rues).

Dans les artères des secteurs périphériques la limite de vitesse serait de 40 km/h, sauf certaines exceptions qui seraient à 50 km/h. La vitesse dans les rues des secteurs industriels seraient aussi limitées à 40 km/h.

Quant aux secteurs centraux, toutes les artères y seraient à 40 km/h sans exception.

Il est prévu que les arrondissements adoptent les règlements concernant les nouvelles limites de vitesse dans le courant de l'année 2018. La signalisation sera par la suite déployée.

« Notre Administration tient une promesse et livre l'un des engagements majeurs de la Vision Zéro. Il s'agit d'un plan audacieux qui traduit un changement de mentalité. Rappelons que toute la stratégie de Vision Zéro est basée sur l'hypothèse que la perte de vie et les blessures graves sont inacceptables. La vie humaine est une priorité, encore plus que la mobilité », a rappelé M. Aref Salem, responsable du transport au comité exécutif.

« La stratégie est en complémentarité avec nos actions afin de favoriser le transport collectif et actif. Montréal est résolument une métropole de mobilité, à échelle humaine », a renchéri Mme Elsie Lefebvre, conseillère associée aux transports, responsable de la stratégie d'électrification de la Ville de Montréal et vice-présidente de la Société de transport de Montréal (STM).

Des partenariats pour la cohabitation sécuritaire

Toujours dans le cadre de « Vision Zéro », trois partenariats ont été établis à la suite de recommandations de la Commission permanente sur le transport et les travaux publics. Rappelons que cette dernière avait reçu du Conseil d'agglomération le mandat d'étudier la cohabitation sécuritaire entre les véhicules lourds et les usagers vulnérables.

Le premier partenariat a été établi avec Vélo-Québec. L'organisme offrira des formations de « cyclistes avertis » à des élèves de 5e et 6eannées d'écoles de la Ville de Montréal, afin de les sensibiliser à la sécurité à vélo.

Avec l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), des marches exploratoires seront organisés avec des aînés pour identifier les problématiques là où circulent des poids lourds.

Finalement, avec son Service du matériel roulant et des ateliers, la Ville de Montréal optimiserait ses formations existantes aux camionneurs de la Ville, dans l'optique « Vision Zéro ». Cette mesure pourrait éventuellement s'étendre à tous les fournisseurs de la municipalité.

D'autres interventions

Dans le cadre de « Vision Zéro », décès et blessé grave, des interventions à court terme ont aussi été mises en place pour la sécurité et la convivialité de tous les usagers. Ainsi, trois nouveaux appareils de contrôle automatisé ont été mis en fonction en novembre dernier. Au total, c'est donc 3 caméras à des feux rouges, 1 radar photo fixe et 4 radars photos mobiles qui sont maintenant en fonction. Ces 8 appareils couvrent 15 endroits, intersections ou tronçons.

Également, depuis le début de l'année, 47 intersections ont été munies de nouveaux feux de piétons à décompte numérique.

Des lancements à venir

La Ville a aussi organisé des groupes de discussion au printemps dernier pour évaluer les besoins des divers types d'usagers. À la suite des conclusions de ces groupes de discussion, une nouvelle campagne de sensibilisation axée sur la responsabilité partagée sera lancée cet automne.

« Par ailleurs, la Ville de Montréal livrera un autre engagement majeur de Vision Zéro en août prochain, avec le lancement d'un plan cadre vélo axé sur la sécurité des cyclistes », a annoncé M. Marc-André Gadoury, responsable des dossiers vélos au sein de l'Administration Coderre.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, IluvMTL a dit :

« Par ailleurs, la Ville de Montréal livrera un autre engagement majeur de Vision Zéro en août prochain, avec le lancement d'un plan cadre vélo axé sur la sécurité des cyclistes », a annoncé M. Marc-André Gadoury, responsable des dossiers vélos au sein de l'Administration Coderre.

Ça m'intrigue.  J'espère que le plan sera ambitieux.

Link to comment
Share on other sites

Je vis déjà dans un quartier à 30km/h et 40km/h sur les artères. Je peux confirmer (de mon expérience toute subjective) qu'il n'y a eu aucune apocalypse, que les chariots tirés par les chevaux ne vont pas plus vite que les voitures, et que cela ne prend pas 3 jours de plus pour traverser le quartier. L'heure de point reste similaire. Si ça peut sauver des vies globalement et augmenter le sentiment de sécurité en ville, tant mieux, ça rend juste les quartiers centraux pour intéressants comme milieux de vie (et c'est la base d'un quartier en santé, après tout). Et puis, il y a vraiment quelque chose de plus important que la vie humaine? Alors autant rouler à une vitesse scientifiquement adaptée pour la protéger.

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Je reviens de Paris et je crois qu'on y circuleras mieux la bas qu'ici avec cette "amélioration". 

40kmh sur des "boulevards" c'est complètement exagéré et ridicule. 

Le risque zéro ça n'existe pas. 

Link to comment
Share on other sites

Disons que pour l'instant on est en pleine théorie. On verra bien avec la pratique le besoin d'ajustements pour certaines artères et segments de rues. Dans les rues résidentielles je peux comprendre les vitesses limitées bien que 30 km en dehors des zones parc c'est un peu lent. Je crains cependant que la ville ne devienne une immense trappe à contraventions, en attendant de discipliner les conducteurs. Raison de plus en ce qui me concerne de laisser la voiture au métro à l'entrée de la ville et prendre les transports en commun.

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est frustrant pour les automobiliste c'est beaucoup plus la mauvaise syncronisation des feux rouges exemple flagrant boulevard maisonneuve.

En plus ca fait consommer plus d'essence et contribue a une augmentation de la pollution athmospherique.

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

17 hours ago, vincethewipet said:

Je vis déjà dans un quartier à 30km/h et 40km/h sur les artères. Je peux confirmer (de mon expérience toute subjective) qu'il n'y a eu aucune apocalypse, que les chariots tirés par les chevaux ne vont pas plus vite que les voitures, et que cela ne prend pas 3 jours de plus pour traverser le quartier. L'heure de point reste similaire. Si ça peut sauver des vies globalement et augmenter le sentiment de sécurité en ville, tant mieux, ça rend juste les quartiers centraux pour intéressants comme milieux de vie (et c'est la base d'un quartier en santé, après tout). Et puis, il y a vraiment quelque chose de plus important que la vie humaine? Alors autant rouler à une vitesse scientifiquement adaptée pour la protéger.

 

Les limites sont peu respectées dans ce quartier où j'habite aussi... particulièrement les camionneurs de "passage" qui roule à 50-60 km/h sur de la Montagne qui est limitée à 30 km/h (où d'ailleurs leur circulation est interdite!).


J'ai hâte que la Ville Centre se déniaise et commence ses travaux pour les « rues habitées » pour vraiment empêcher les automobilistes d'aller trop vite.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value