Jump to content

Vancouver: désastre de leur politique d'aménagement du territoire!


mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Administrator

Dimanche 11 Mai 2008

La ville qui perd ses enfants

[/url]Si vous vous trouvez dans un party à Vancouver et que la soirée ne décolle pas, il suffit de parler des prix des logements qui explosent. La conversation va s’animer d’un seul coup comme un BBQ aspergé d’essence à briquettes.

 

L’immobilier, c’est le sujet qui réunit tous les Vancouverois, peu importe leur origine ethnique ou leurs revenus, notait Raphaël Perdriau, directeur du journal L’Express du Pacifique, tandis qu’il sirotait une bière sur une terrasse de Granville Island, vendredi soir.

 

Le tabloïd The Province a publié aujourd’hui un grand dossier sur les prix démentiels qui font fuir les salariés, même riches, vers les banlieues. «Certains craignent que Vancouver devienne la cité des PDG (executive city)» écrit le journal à la une. Mais, à bien des égards, cela semble déjà le cas.

 

Le prix d’une maison typique dans la région de Vancouver s’établissait à 764 616$ en mars, d’après le Greater Vancouver Real Estate Board. À ce prix là (mettez 20 000$ de plus), vous obtiendrez un appartement bien ordinaire de 1700 pieds carrés avec deux chambres, au rez-de-chaussée d’un quadruplex à Kitsilano, un chouette quartier de Vancouver.

 

Pour une maison de trois chambres dans Westside, il faut compter autour de 1,3 million de dollars. Même avec une mise de fonds de 400 000$ à 500 000$, cela signifie des paiements mensuels de 3500$ à 4000$. Les couples de professionnels établis devront donc se serrer la ceinture pour boucler leurs fins de mois.

 

bungalow1.miniature.jpg

Aubaine : ce petit bungalow qui ne paie pas de mine dans le secteur Granville South est à vendre pour 1 038 000$!

 

Comment les Vancouverois font-ils pour s’offrir une maison, un rêve presque inaccessible à moins d’hériter d’une fortune ? Si la plupart des familles quittent la ville pour la lointaine banlieue, des parents font le deuil d’une cour et élèvent leurs enfants en condo.

 

D’autres hypothèquent leur maison pendant 40 ans. D’après l’agence Remax, 65% (!) des premiers acheteurs ont recours à pareille hypothèque. Malgré cela, les acheteurs de maison doivent souvent louer leur sous-sol à 1500$ par mois.

 

D’autres encore se dénichent un deuxième emploi. Carlos Hinkson, un vendeur de machinerie lourde de 30 ans, a déjà travaillé dans une boîte de nuit du centre-ville pour amasser plus de sous. Son épouse, une spécialiste des systèmes d’information géographique à l’emploi de BC Hydro, gagne pourtant bien sa vie.

 

Le couple songe à vendre sa maison dans la banlieue de Langley pour se rapprocher du centre. Tout ce qu’il pourrait s’offrir, c’est une maison à retaper dans l’est de la ville. Et encore, Carlos Hinkson croit que ses parents devront peut-être emménager avec eux pour partager les charges.

 

Cohabiteriez-vous avec vos parents pour vous offrir une maison ? Disons que cela met les difficultés du marché montréalais en perspective.

 

http://blogues.cyberpresse.ca/lapresseaffaires/cousineau/?p=187

Link to comment
Share on other sites

dans ma compagnie je travail beaucoup avec des clients de l'ouest et je peux vous garantir qu'il y en a beaucoup qui viennent s'établir à l'est....sans compter des gens qui reviennent déçu, de vancouver, Calgary etc....

 

Des épais qui ne se sont pas renseignés qui pensaient aller faire un gros coup d'argent...

Link to comment
Share on other sites

Des épais qui ne se sont pas renseignés qui pensaient aller faire un gros coup d'argent...

 

c'est un peu fort, simpliste et irrespectueux comme commentaire ca, de les traiter d'épais.

 

C'est pas pcq tu reviens décu que c'était une mauvaise chose a faire, et c'est pas seulement une question d'argent non plus.

 

Il y en a qui ont fait un gros coup d'argent la bas, mais des fois au détriment de leur famille, amis, vie sociale... ils sont pas plus epais pour autant, c'était p-e juste pas le meilleur choix en retrospective ou pas un choix qu'ils sont pret a faire pour le restant de leur vie

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value