Jump to content

ville-marie Rénovation du Pavillon de l'Ile Ste-Hélène


fmfranck
 Share

Recommended Posts

Pinned posts

Rénovation du pavillon de l'île Sainte-Hélène

pavillonilesaintehelente.jpg

"Le gouvernement fédéral étudie actuellement la possibilité de remettre le bâtiment aux normes du jour pour lui donner une «seconde» vie. Il est encore trop tôt pour savoir quelles activités pourraient s’y dérouler. Des travaux de réfection du pavillon sont en cours dans le cadre des grands travaux de solidification du pont Jacques-Cartier, entamés il y a deux ans."

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Un bâtiment oublié sous le pont pourrait reprendre vie

 

5f568b70-bd8c-4ff1-9441-f3ca184deba5_ORI

 

Construit en 1930, le pavillon de l’île Sainte-Hélène abritait une immense salle de bal et un hall d’exposition

 
Dimanche, 28 mai 2017 20:57MISE à JOUR Dimanche, 28 mai 2017 20:57

Relégué aux oubliettes depuis les années 30, un ancien bâtiment public caché sous le pont Jacques-Cartier pourrait reprendre vie, a appris Le Journal.

Construit en 1930, l’impressionnant pavillon de l’île Sainte-Hélène, reconnaissable à ses quatre tourelles blanches qui dépassent de chaque côté du pont, n’a servi qu’une seule fois, lors d’une exposition d’artisanat présentée en 1934.

«Nous avons la volonté de redonner vie au lieu. On aimerait commencer des travaux de mise à niveau le plus tôt possible, mais il faut voir si c’est faisable avant», explique la porte-parole de Ponts Jacques-Cartier et Champlain incorporée (PJCCI), Joëlle-Ann Blanchette.

Dans les plans originaux, l’endroit devait abriter un casino, une proposition rejetée par le clergé à l’époque. On a ensuite décidé d’y aménager une salle d’exposition ainsi qu’une immense salle de bal, qui n’ont jamais été achevées.

Le début de la Seconde Guerre mondiale, combiné à la crise économique, a mis un frein au projet. L’endroit est devenu un lieu d’entreposage pour l'armée jusqu’au début des années 50. On y a aussi stocké divers matériaux pour l’entretien du pont. Lors du passage du Journal cette semaine, les deux salles étaient pratiquement vides.

Nouvelle vocation

Le gouvernement fédéral étudie actuellement la possibilité de remettre le bâtiment aux normes du jour pour lui donner une «seconde» vie.

«L’un des plus gros obstacles au projet est sans doute le bruit et les vibrations causés par le trafic, car le tablier du pont passe littéralement sur le pavillon», indique Mme Blanchette.

De l’intérieur, on entend très bien le bruit sourd et les tremblements causés par le passage des voitures au-dessus.

Le trafic n’était pas aussi dense et les voitures roulaient beaucoup moins vite à l’époque de la construction du pavillon.

«Il faudrait insonoriser l’endroit, c’est clair. Mais il faut aussi refaire la ventilation, le système électrique, et s’assurer que le bâtiment répond aux normes de sécurité actuelles», poursuit-elle.

Sans compter que l’intégrité de l’ensemble du pont dépend entre autres de ce bâtiment, qui fait office de pilier. «Disons qu’un incendie pourrait être très grave», explique-t-elle.

Il est encore trop tôt pour savoir quelles activités pourraient s’y dérouler, mais PJCCI entrevoit d’éventuels partenariats privés, surtout pour l’aménagement intérieur.

Des travaux de réfection du pavillon sont en cours dans le cadre des grands travaux de solidification du pont Jacques-Cartier, entamés il y a deux ans.

 

DES TRAVAUX DE RÉFECTION 

45 M$

Coût des travaux de renforcement de la structure du pont Jacques-Cartier depuis 2016.

11 M$

Coût de la réfection du pavillon de l’île Sainte-Hélène au cours des deux dernières années.

  • L’ensemble du bâtiment a été repeint, hormis les tourelles.
  • La structure métallique au rez-de-chaussée a été remplacée.
  • Le béton au rez-de-chaussée a été refait.
  • Les sous-sols, qui servaient à entreposer du sel de déglaçage, ont été décontaminés.
  • Des moustiquaires et du plexiglas ont été installés dans les fenêtres.

Source: PJCCI

Link to comment
Share on other sites

C'est un magnifique espace qui mérite vraiment une plus grande attention, bien qu'il soit dans un milieu plutôt ingrat. Il pourrait peut-être être développé dans le cadre de projets reliés à La Ronde tout juste voisine, salle de jeux notamment? Ou en bureaux administratifs pour la gestion du parc? Ou même en salle d'expositions multi-médias, qui sait? Si on a pu trouver un locataire permanent pour la Tour du Stade, on devrait pouvoir faire de même avec ce site inusité et aux défis particuliers. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value