Jump to content

Recommended Posts

Pinned posts

455 René-Lévesque Ouest

2B03B8B8-A1C7-461A-9F75-20BB47FDB7C4.jpeg.7d415f28a0c9cebf8152935ab7a09f7e.jpeg

 

Quote

Emplacement: 455 René-Lévesque Ouest
Hauteur en étages: 36 et 45
Hauteur en mètres: 120 et 156
Coût du projet: 
Promoteur: Conseillers immobiliers GWL (GWL Realty Advisors Inc)
Architecte: IBI Group, en collaboration  NEUF Architectes
Entrepreneur général: 
Début de construction: 
Fin de construction: Phase 1 : été 2022
Site internet: 
Lien webcam: 
Vidéo promotionnelle: 

Rumeurs: 
Autres informations: 

  • 850 logements locatifs
    • Phase 1 : 36 étages, 390 logements, moyenne de  650 pi²
  • Le promoteur cible le marché des étudiants et celui des personnes de 55 ans et plus désirant vivre au cœur de l’action.
  • L’ensemble offrira des services : piscine, gym, terrasse extérieure et aire d’exercice pour chiens.
  • Le projet cherche une certification LEED.
  • Dans un communiqué, GWL s’engage à reconstruire le mur de pierres qui constituait les fondations de l’ancien collège Sainte-Marie et à restaurer les entrées et ouvertures de fenêtres originales pour commémoration.

Autres images: 

image.png

Screen Shot 2019-10-09 at 2.03.46 PM.png

Ancienne version du projet:

455-1.jpg

455-2.jpg

 
 
 
 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • 1 year later...
  • Replies 526
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Quelque nouvelles : Usine de canettes en aluminium région Montréal 80 M . Usine domaine aéronautique région Mirabel 125 M . L'ajustement avec le nouveau gouvernement provincial  est terminée , c'est u

Posted Images

il y a 25 minutes, Dominic723 a dit :

De quel espace vert parles tu ? C'était une pelouse avec le logo de SNC et des arbres dans un angle, donc non-accessible au public et un terrain vague en gravier qui servait de parking pour des équipements de festivals. Donc réellement pas une grosse perte.

Pour revenir aux propos de Paul, y'avait quand même une bonne quinzaine d'arbres matures sur ce site. Ceci dit leur disparition était inévitable et me choque beaucoup moins que la bonne demi-douzaine d'arbres tout aussi matures qui ont été coupés sur le Blvd Robert-Bourrassa uniquement pour faire place à des roulottes de chantier sur un terrain qui en principe n'appartenait pas à la BN. C'est la seule tache dans le dossier parfaitement impressionnant de Brocco à ce jour. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, KOOL a dit :

...la bonne demi-douzaine d'arbres tout aussi matures qui ont été coupés sur le Blvd Robert-Bourrassa uniquement pour faire place à des roulottes de chantier sur un terrain qui en principe n'appartenait pas à la BN. C'est la seule tache dans le dossier parfaitement impressionnant de Brocco à ce jour. 

Oui mais ils vont créer un parc avec des arbres qui n'étaient pas là. Ça compense?

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, vanylapep a dit :

Oui mais ils vont créer un parc avec des arbres qui n'étaient pas là. Ça compense?

Oui, si le nouveau parc compte au moins une quarantaine d'arbres (je me suis fié aux photos prises par Scarlet le 31 janvier dernier), ce dont je doute. Mais je salue sincèrement l'effort de Brocco d'avoir opté pour un parc au lieu d'une esplanade toute bétonnée comme celle de la PVM ou encore d'une éventuelle troisième tour.

Link to post
Share on other sites

Ce devrait être une responsabilité de la Ville de s'assurer d'un minimum de couvert végétal dans chaque nouveau projet. On pourrait même à la rigueur accorder certaines dérogations en échange d'espaces verts accessibles au public. Ça se fait ailleurs, pourquoi pas chez nous?

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, acpnc a dit :

Ce devrait être une responsabilité de la Ville de s'assurer d'un minimum de couvert végétal dans chaque nouveau projet. On pourrait même à la rigueur accorder certaines dérogations en échange d'espaces verts accessibles au public. Ça se fait ailleurs, pourquoi pas chez nous?

Avec le 20-20-20 qui s'en vient, tu veux rajouter un autre 20 de verdure ? Il ne va plus rester grand chose rendu là. 😉

Et parlant de la canopée urbaine de Montréal, je suis tombé hier sur une émission qui parlait de ça hier soir. La ville a le projet fort louable mais très ambitieux de faire passer la canopée de 20 à 25% d'ici 2030 avec comme première étape de planter 250 000 nouveaux arbres avant la fin de 2020, il reste deux mois avant la fin de l'année et ils en ont planté.... 85 000. Y'a quelqu'un de surpris ici ? 

Anyways, back to the 455. 

Link to post
Share on other sites

J'aimerais être certain de ce que j'avance, mais j'ai l'impression que les arbres matures en question étaient soit des érables argentés, ou mêmes de peupliers.

Ce sont des arbres qui n'ont pas une longue espérance de vie et, qui plus est,  que ne sont pas très résistants aux brisures, surtout les peupliers. 

À moyen terme, ils n'auraient plus été là de toutes façon.

Mais qq a peut-être des renseignements différents.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, MtlMan a dit :

J'aimerais être certain de ce que j'avance, mais j'ai l'impression que les arbres matures en question étaient soit des érables argentés, ou mêmes de peupliers.

Ce sont des arbres qui n'ont pas une longue espérance de vie et, qui plus est,  que ne sont pas très résistants aux brisures, surtout les peupliers. 

À moyen terme, ils n'auraient plus été là de toutes façon.

Mais qq a peut-être des renseignements différents.

À ce que je vois sur Google map, c’était des peupliers majoritairement.

78DED20B-786D-4425-9025-08A930CAFC33.png

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, KOOL a dit :

Avec le 20-20-20 qui s'en vient, tu veux rajouter un autre 20 de verdure ? Il ne va plus rester grand chose rendu là. 😉

Et parlant de la canopée urbaine de Montréal, je suis tombé hier sur une émission qui parlait de ça hier soir. La ville a le projet fort louable mais très ambitieux de faire passer la canopée de 20 à 25% d'ici 2030 avec comme première étape de planter 250 000 nouveaux arbres avant la fin de 2020, il reste deux mois avant la fin de l'année et ils en ont planté.... 85 000. Y'a quelqu'un de surpris ici ? 

Anyways, back to the 455. 

Quand je parlais de dérogation, je pensais offrir soit plus de densité ou plus de hauteur en échange d'un espace vert permanent accessible au public. Donc le promoteur n'aurait rien à perdre puisqu'il aurait le même nombre, ou qui sait, un peu plus de logements à vendre ou à louer? On fait d'une pierre deux coups: ce que l'on perd au sol on le regagne en surface de planchers.

Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, acpnc a dit :

Quand je parlais de dérogation, je pensais offrir soit plus de densité ou plus de hauteur en échange d'un espace vert permanent accessible au public. Donc le promoteur n'aurait rien à perdre puisqu'il aurait le même nombre, ou qui sait, un peu plus de logements à vendre ou à louer? On fait d'une pierre deux coups: ce que l'on perd au sol on le regagne en surface de planchers.

Ce projet est déjà en max densité pour Montréal (12). Ce que la ville aurait pu faire, c'est donner une dérogation au 200 m: ils auraient pu ainsi empiler les deux tours l'une sur l'autre et avoir une seule tour de 250 mètres sur René-Lévesque (😲). Ils pourraient par la suite faire un petit parc entre l'église et la tour.

Link to post
Share on other sites

Simplement permettre de construire plus haut ou augmenter la densité permise ne change rien dans le cas qui nous intéresse ici si le taux d'implantation au sol est le même, surtout si on le permet de plein droit et non en projet particulier pour lequel on peut émettre des conditions. 

Sur ce terrain, comme dans la plupart des terrains du centre-ville, on permet de plein droit une occupation du sol à 100%. Ensuite, que tu permettes 120m ou 45m, le promoteur rentabilisera toujours au maximum le terrain et la densité qu'on lui permet, mais toujours à 100% d'implantation au sol permise. Ce n'est donc pas en permettant plus haut ou plus dense (surtout de plein droit) qu'on fait apparaître soudainement un parc ou qu'on préserve des arbres. On pourrait sortir du paradigme selon lequel on peut construire sur l'ensemble d'un terrain parce qu'on est en zone commerciale ou au centre ville, ce qui permettrait de dégager systématiquement une surface au sol de toute construction. 

Pour l'instant, il semble qu'on se fit essentiellement sur la densité permise pour espérer des dégagements au sol et des constructions moins trapues, puisque le promoteur sera tenté de répartir sa densité de façon plus avantageuse pour lui. Avec une densité de 12, le promoteur pourrait même construire un bloc de 12 étages sur 100% du terrain, mais il préfère réduire la superficie de ses étages et monter ses immeubles plus hauts.

On pourrait également jouer sur la section VI du règlement d'urbanisme de Ville-Marie sur les surhauteurs et exiger des dispositions plus sévères quant au dégagement au sol ou même exiger une occupation "plus serrée" des surfaces en surhauteur. 

Pour le 455 RL par exemple, on permet une hauteur de 44m, une surhauteur jusqu'à 200m et un taux d'implantation à 100%.   Extrait des dispositions sur les surhauteurs

Dans ce secteur, un bâtiment peut atteindre une hauteur en tout point égale à la surhauteur maximale prescrite si son plan de façade présente un retrait pour la portion située au-dessus de la hauteur en mètres ou en étages prescrite et si ce retrait est présent sur au moins 80 % de la largeur du bâtiment face à une voie publique adjacente.

Bref, je n'ai pas exploré l'ensemble du règlement de l'arrondissement sur l'implantation et la densité. C'est ma lecture et je n'ai pas de solution miracle pour vous, mais il faut arrêter de penser que  plus de hauteur (de plein droit)=tour plus mince OU plus de hauteur (de plein droit)=dégagement au sol OU plus de hauteur (de plein droit)=exigence de beauté architecturale. 

Dans les faits, ce que j'ai à proposer ne sera pas populaire même si les objectifs visés sont partagés : limiter les hauteurs permises de plein droit pour exiger davantage de révisions architecturales importantes par PPCMOI et espérer des projets de plus grande qualité archietcturale, et resserrer les densités permises de plein droit pour espérer des constructions moins trapues et mieux réparties. :)

 

EDIT : Tiré de Wikipédia. CES étant le taux d'occupation au sol et le COS  étant la densité. 

image.png

 

Link to post
Share on other sites
  • Fortier changed the title to 455, boul. René-Lévesque ouest - 36, 45 étages

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By swansongtoo
      I'm sure there's a thread for this piece of land but too lazy to look.
       
      In Saturday's Gazette a report on a new Preval projet on the former Franciscan church site.
       
      Suspects are apparently already complaining though that's a small piece of the report.
       
       
      MONTREAL - A vast tract of downtown land, left partially empty after the site’s historic Franciscan church was destroyed in a 2010 blaze, could be reinvented as two 18-storey condo towers.
       
      Groupe Prével, the developer that transformed the former Seville theatre near the old Forum into a sold-out multi-phase condo project, has an option to buy part of the site on the south side of René Lévesque Blvd., west of Fort St. and the entrance to Highway 720.
       
      The Prével project — which would include a 330-square-metre public park on part of the site — would require the city of Montreal to change the zoning from institutional to residential.
       
      “We’ve had internal discussions with the planning department and they seem positive about it,” said Jonathan Sigler, a co-founder of the urban condo developer, which has also built the Lowney project in Griffintown.
       
      “But obviously, this is going to go through a public consultation.”
       
      The project comes at a time when the city of Montreal, along with other local muncipalities, is under fire for fast-tracking residential development at the expense of green space and such services as schools and daycares in areas like Griffintown. Sigler said Prével’s project would balance development with the need for green space, by creating the park and maintaining the woods in the back of the site known as the jardin des Franciscains.
       
      “Nothing would be knocked out,” Sigler told The Gazette.
       
      But some residents in nearby Shaughnessy Village have already called on city officials to “firmly oppose the project” and come up with a plan oriented toward better public access to the site instead of for “building condo towers.”
       
      Through the deal with the Franciscans, Prével would acquire only part of the site, which includes two heritage buildings used by commercial tenants. The religious order, which first stepped foot in Quebec nearly 400 years ago, would continue to own these two buildings.
       
      The historic Franciscan church was destroyed in an early-morning fire more than three years ago. News reports said the religious order had ceased holding services at the aging church, and abandoned the building in 2007 because it couldn’t afford the $5 million in needed repairs.
       
       
      Read more: Montreal Gazette | Page Not Found
    • By IluvMTL
      Dans Sainte-Marie et en face du fleuve
      297 logements





       
       
       
    • By IluvMTL
      170-188, boul. René-Lévesque Est

      180 René-Lévesque Est
      Client : Hillpark Capital
      Architecte : NEUF Architect(e)s
      Le 180 René-Lévesque Est est une tour de 21 étages avec deux sous-sols à l’entrée du centre-ville de Montréal ayant une présence marquée parmi les bâtiments voisins de plus faible hauteur. La tour possède une dalle en tréfonds accueillant des arbres matures, ainsi qu’un podium au quatrième étage abritant une piscine pour les usagers de cette tour résidentielle. 
      PRINCIPAUX DÉFIS RELEVÉS :
      Conception d’un radier sur la totalité de l’empreinte du bâtiment en raison de la faible capacité portante du sol;
      Élaboration d’une stratégie de soutènement des terres afin d’éviter les ouvrages souterrains et permettant la reprise en sous-œuvre de deux bâtiments voisins de plus de trois étages.
      http://elema-ing.com/fr/projets/180-rene-levesque-est
       
       



×
×
  • Create New...