Jump to content

YUL - Rapport annuel 2016 d'ADM


p_xavier
 Share

Recommended Posts

Le document se trouve ici :

 

Texte intéressant : http://www.admtl.com/sites/default/files/8669D_RA2016_FRA_Fr1.pdf

Quote

Priorités pour l’avenir
En tant qu’autorité aéroportuaire, notre premier devoir consiste à maintenir nos installations aéroportuaires en bon état et à assurer qu’elles continuent de répondre adéquatement à la croissance du trafic, avec un niveau de service satisfaisant.


Compte tenu de la croissance modeste des mouvements aériens, nos deux pistes parallèles ont à elles seules la capacité nécessaire pour nous permettre de traverser les cinq prochaines décennies avec seulement certains travaux pour en améliorer la performance. Il en va autrement de l’aérogare et des installations côté ville. Alors que nous venons à peine d’inaugurer l’expansion de la jetée internationale, il nous faut déjà envisager la construction d’un nouveau terminal. Car, si la tendance se poursuit, ce qui est hautement probable, le trafic approchera les 20 millions de passagers vers 2020. Il est cependant beaucoup plus facile de construire un nouveau terminal que d’ajouter une nouvelle piste.


Dans le cas des débarcadères et du stationnement étagé, nous faisons face à un double problème. Non seulement ces installations n’ont plus la capacité requise, particulièrement en périodes de pointe, mais certaines sections sont en fin de vie et doivent être reconstruites. Le concept pour ce réaménagement majeur, qui tient également compte de l’intégration du Réseau électrique métropolitain, sera finalisé en 2017. Il va sans dire que tout cela mettra une pression importante sur les finances de la Société. Comme on le sait, ADM doit s’autofinancer et supporter une dette de 1,8 G$. Pour dégager une marge de manoeuvre confortable, nous devrons donc demeurer proactifs et vigilants, tant du côté des revenus que de celui des dépenses. Or, nous sommes persuadés qu’il y a encore place pour des gains de productivité, des économies de fonctionnement et des revenus additionnels provenant de nouvelles sources.


Dans un autre ordre d’idées, nous continuerons de mettre nos clients, les passagers et les compagnies aériennes, au coeur de nos préoccupations. Nous sommes aussi conscients que nos aéroports sont des infrastructures stratégiques au service de la collectivité montréalaise, qui a ses propres préoccupations ainsi que des besoins et des attentes spécifiques à notre égard. Nous veillerons donc à assumer pleinement nos responsabilités sociales, notamment en matière de développement durable. De même, comme en témoigne l’agrandissement de la jetée internationale, nous voulons que l’aéroport Montréal‑Trudeau reflète Montréal, tant dans son architecture que dans son aménagement intérieur, son ambiance et son service à la clientèle. message de la direction


Enjeux
Les divers paliers de gouvernement et leurs agences respectives ont des responsabilités qui peuvent avoir un impact sur le bon fonctionnement des aéroports. En tant qu’autorité aéroportuaire, ADM doit veiller à ce que ces entités respectent leurs engagements. Les douanes canadiennes sont un bon exemple. Les longues files d’attente que les passagers ont subies au cours de l’été dernier ont causé des désagréments sérieux et terni l’image de l’aéroport et de Montréal. Heureusement, nos études ainsi que les discussions à haut niveau que nous avons eues avec les responsables de l’Agence des services frontaliers ont permis de dégager des solutions à court et à moyen terme touchant les ressources humaines, la technologie et l’aménagement de l’espace.


Du côté de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), qui gère les points de fouille au départ, les moyens déployés ou envisagés pour minimiser les temps d’attente ont de quoi nous rassurer. En particulier, la nouvelle technologie ACSTA Plus, qui a été mise à l’essai à Montréal‑Trudeau en 2016 nous semble des plus prometteuses. Le déploiement pourrait d’ailleurs débuter à Montréal‑Trudeau dès l’automne 2017.


En ce qui concerne les accès routiers de Montréal‑Trudeau, nous l’avons déjà dit, le fait que les travaux de réaménagement de l’échangeur ne sont toujours pas complétés est une source de frustration pour nos usagers. Nous avons cependant bon espoir que le ministère des Transports du Québec tiendra sa promesse de livrer les tronçons manquants d’ici la fin de 2017.


D’autre part, nous demeurons des plus enthousiastes à l’égard du projet de Réseau électrique métropolitain. D’autres enjeux, dont il a déjà été question ici, découlent de la politique canadienne en matière de transport aérien. Or, cette politique est actuellement en cours d’examen. En fin d’année, le ministre des Transports du Canada a fait connaître sa stratégie pour l’avenir des transports au pays. Nous souscrivons pleinement à l’objectif premier du ministre, qui est de « favoriser un plus grand choix, un meilleur service, des coûts moins
élevés et de nouveaux droits pour les voyageurs ».

 

Edited by p_xavier
Link to comment
Share on other sites

Le discours du PDG est mainteant disponible.

http://www.admtl.com/sites/default/files/TEXTE AA 2017 media_F.pdf

Quelques extraits intéressants :

Quote

Je souligne ici l’importance du trafic de correspondance. Au cours des 10 dernières
années, le nombre de passagers en correspondance a plus que doublé.
Sans l’apport de ce dernier, plusieurs liaisons directes ne seraient pas rentables ou ne
seraient pas offertes à Montréal. Certains vols long-courriers comptent plus de 50 % de
passagers en correspondance.
Nos vols vers l’Asie, nommément Beijing et Shanghai, comptent beaucoup sur le trafic
de correspondance.
Montréal profite pleinement de ce trafic qui contribue à consolider son statut de plaque
tournante.

...

En ce qui concerne la desserte en transport collectif de Montréal-Trudeau, nous
demeurons des plus enthousiastes à l’égard du projet de Réseau électrique métropolitain
(le REM) piloté par la Caisse de dépôt et placement du Québec via CDPQ Infra.
De fait, le concept et le plan de phasage pour ce vaste projet sont actuellement en cours
de validation. Soit dit en passant, le concept intègre le Réseau électrique métropolitain (le
REM), y compris la gare souterraine et les liens verticaux vers l’aérogare.
Nous avons une excellente collaboration avec la CDPQ Infra en ce qui concerne les
études que nous menons ensemble, avec nos experts, relativement au tracé du REM sur le
territoire de Montréal-Trudeau.

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value