Jump to content

Recommended Posts

Expo universelle de 2025: deux elus veulent que Montreal soit candidate | Pierre-Andre Normandin | Montreal

 

Publié le 15 janvier 2017 à 05h00 | Mis à jour à 06h59

 

Expo universelle de 2025: deux élus veulent que Montréal soit candidate

 

1332099-marvin-rotrand-conseiller-ville-chef.jpg

 

Marvin Rotrand, conseiller de la Ville et chef du parti Coalition Montréal

Photo OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

 

 

588976-pierre-andre-normandin.png

 

Pierre-André Normandin

La Presse

 

Alors que Montréal souligne cette année le 50e anniversaire d'Expo 67, deux élus montréalais proposent d'inviter à nouveau le monde dans la métropole québécoise en organisant l'Exposition universelle de 2025.

 

1332092-justine-mcintyre-conseillere-ville-chef.jpg

 

Justine McIntyre, conseillère de la Ville et chef de Vrai changement pour Montréal

Photo tirée du compte Facebook de Vrai changement pour Montréal

 

 

 

Les conseillers Marvin Rotrand et Justine McIntyre proposeront à l'administration Coderre, lors du prochain conseil municipal, « d'examiner la possibilité de déposer au Bureau international des expositions la candidature de la Ville de Montréal pour l'Expo 2025 ». Ils comptent rendre publique demain leur évaluation des coûts et des retombées économiques de l'événement.

 

 

Le temps presse toutefois puisque les villes intéressées ont jusqu'au 22 mai pour entrer officiellement dans la course. En effet, la France a présenté le 22 novembre dernier la candidature du Grand Paris en vue de 2025. En vertu des règles d'attribution de l'Exposition universelle, ce dépôt a déclenché le compte à rebours de six mois pour les mises en candidature.

 

Novembre 2018

 

Moment où sera connu le choix de l'hôte pour l'Exposition universelle de 2025 au terme d'un processus de sélection parmi les différents candidats.

 

Dans une motion qu'ils déposeront le 23 janvier au conseil municipal, les deux élus montréalais soulignent qu'Expo 67 a eu d'importantes retombées pour Montréal, de la construction du métro à l'aménagement de l'île Notre-Dame en passant par l'arrivée d'une équipe professionnelle de baseball.

 

 

La Ville de Toronto a sérieusement envisagé une candidature en vue d'Expo 2025, mais a fini par renoncer l'automne dernier, en raison des risques financiers. « Chaque fois que Toronto a dit non à quelque chose d'important, ça a fonctionné à l'avantage de Montréal », a indiqué Marvin Rotrand, qui vient de prendre la tête du parti Coalition Montréal. Celui-ci rappelle que la métropole québécoise a obtenu Expo 67 après que la Ville Reine s'est montrée peu intéressée par la tenue de l'événement, que le Canada convoitait à l'époque. « Le reste fait partie de l'histoire », poursuit M. Rotrand.

 

Et de deux?

 

Il n'est pas rare que l'Exposition universelle soit présentée à plusieurs reprises par une même ville. Seule candidate pour l'heure en vue de 2025, Paris l'a déjà organisée six fois. Bruxelles (Belgique) l'a présentée à quatre reprises. Les villes de Londres (Royaume-Uni), Barcelone (Espagne) et Milan (Italie) l'ont organisée chacune deux fois.

 

Les règles du Bureau international des expositions, qui gère l'événement, prévoient un délai d'au moins 15 ans entre deux présentations de l'Exposition dans un même pays. La dernière présentation de l'événement au Canada remonte à 1986, à Vancouver.

 

 

Détail important, la candidature doit être présentée par un État - le Canada, donc, dans le cas de Montréal. Si elle décide de se lancer, la métropole québécoise devra ainsi convaincre rapidement le gouvernement Trudeau d'embarquer dans l'aventure.

 

 

Si le délai pour présenter une candidature montréalaise devait être jugé trop serré, Marvin Rotrand et Justine McIntyre proposent d'envisager une candidature pour l'Expo spécialisée prévue en 2027 ou 2028.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 24
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je cite: «Les deux élus soulignent qu'Expo 67 a eu d'importantes retombées pour Montréal, de la construction du métro...»

 

Ah bon! Cette affirmation est, évidemment, parfaitement fausse. On sait tous que la décision de construire le métro avait été prise bien avant qu'il soit question de l'Expo. Quant aux autres projets, notamment d'infrastructure routière, qui furent entamés/complétés à cette époque, on peut les assimiler davantage au vaste mouvement de modernisation qui déferla sur une grande partie du monde. Le seul effet possible d'Expo 67 fut d'accélérer la réalisation de certains, non sans causer une surchauffe dans l'industrie de la construction . Résultat: dès 1968, la région de Montréal fut plongée dans une récession (les maisons ne se vendaient plus, les prêteurs étaient devenus frileux), alors même que les autres grandes villes du pays poursuivaient leur expansion. A Montréal, dès 1968, une atmosphère maussade s'empara de la ville.

 

Je puis comprendre que, 50 ans plus tard, les souvenirs se brouillent et qu'on associe l'Expo 67 à l'état d'effervescence qui prévalut à partir du début des années 1960: les Beatles, la Révolution Tranquille, la PVM, etc. (tous dans le même panier!) Certes, il y a un consensus général à l'effet qu'Expo 67 fut un grand succès, et j'en suis. Mais pas au point de lui attribuer toutes les vertus. Une répétition dans les années 2020 n'aurait pas le même BANG, sans compter qu'une dimension qui était pratiquement inconnue «dans le temps» est aujourd'hui omniprésente, soit le danger (et la crainte) d'actes terroristes lors des grands rassemblements de masse. L'heure n'est plus aux célébrations dans l'optimisme béat d'une population rajeunie (l'effet du baby boom) ignorant les (alors futures) préoccupations liées à la détérioration de l'environnement, à la mondialisation de l'économie et au vieillissement de la population. Nos yeux sont dorénavant bien plus tournés vers le «développement durable», dans tout ce que cela implique en termes de choix de société.

Link to comment
Share on other sites

En fait, la ligne jaune du métro est dûe à l'Expo 67. Autrement, la fameuse ligne 3 aurait peut-être vu le jour, à condition d'ententes avec le CN.

Pour l'Expo 2025, je ne suis pas contre, plutôt enthousiaste même! Il faudrait voir les détails et leur évaluation des couts par contre et s'assurer d'avoir le "oui" des Montréalais si jamais on va de l'avant.*

Link to comment
Share on other sites

En fait, la ligne jaune du métro est dûe à l'Expo 67. Autrement, la fameuse ligne 3 aurait peut-être vu le jour, à condition d'ententes avec le CN.

Pour l'Expo 2025, je ne suis pas contre, plutôt enthousiaste même! Il faudrait voir les détails et leur évaluation des couts par contre et s'assurer d'avoir le "oui" des Montréalais si jamais on va de l'avant.*

 

Ligne jaune: tu as raison.

 

Pour l'Expo 2025:

 

1) Concernant l'évaluation des coûts:

1a) Coûts d'infrastructures: il faudrait d'abord avoir une idée du projet, et notamment du site proposé. Il faudra ensuite tenir compte de l'état de surchauffe (s'il y a lieu) dans l'industrie de la construction dans les années précédant 2025.

1b) Coûts d'organisation (avant et pendant): il faudra prévoir des coûts de surveillance policière largement supérieurs à ceux d'Expo 67, à cause de l'émergence de menaces terroristes quasi-universelles.

 

2) Concernant la consultation pour le consentement des Montréalais.

Cela supposerait que seuls les Montréalais (et non les autres Québécois et Canadiens) seraient appellés à assumer l'ensemble des coûts. Après la douloureuse expérience des Jeux Olympiques de 1976, il semble en effet à peu près impossible d'envisager un soutien de la part des «autres Québécois». Quant à une possible participation du Gouvernement du Canada, j'imagine qu'elle serait, dans la meilleure des hypothèses, explicitement tirée des fonds alloués par ce gouvernement pour des projets destinés à Montréal, en d'autres termes les fonds pour d'autres projets s'en trouveraient diminués d'autant.

 

A peu près tout le monde serait d'accord pour un party gratuit. S'il faut payer, ça pourrait bien être différent. Et une «promesse» d'auto-financement à 100% rencontrerait pas mal de méfiance...

Link to comment
Share on other sites

Je ne connais pas assez les rouages des l'économie pour m'avancer sur le potentiel négatif après-expo (et ce n'est pas un détail) mais il me semble que Montréal est dans une bonne lancée et que ce pourrait être opportun de tenir une exposition universelle.

 

Je n'en reviens tout simplement pas de comment nous avons évolué d'une situation morose il y a à peine 3-4 ans à la situation actuelle, on est dans un bon momentum.

Link to comment
Share on other sites

Je crois que Paris va pousser beaucoup pour l expo 2025 ils ont perdu leur candidature pour les olympiques. *Et le tourisme est en chute libre en France.*

 

 

 

Non Paris est encore candidate pour les JO de 2024 avec LA et Budapest, le choix va se faire en septembre cette année.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value