Recommended Posts

Pinned posts

Hexagone 2

ilo9b.png

Citation

Emplacement: 
Hauteur en étages: 22
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 
Promoteur: Devimco Immobilier
Architecte: FABG architectes
Entrepreneur général: 
Début de construction: 
Fin de construction: Mai 2019 (livraison premiers appartements)
Site internet: http://www.hexagonelocation.ca/
Lien webcam: 
Autres images: 
Vidéo promotionnelle: 
Rumeurs: 
Autres informations: Logements locatifs

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, ChloeGrg a dit :

est-ce que quelqu'un sait s'il y a des commerces dans cet immeuble ?

le RDC doit être obligatoirement commercial sur Wellington et Peel
mais First Capital n'a pas l'air trop pressé de trouver des locataires, il y a encore plusieurs locaux vides dans la phase 1du DG sur l'eau et l'Hexagone 1 ! (Sans compter que Coco Loco vient de fermer)

 

image.png

 

image.png

 

Ajout : je me suis trompée. selon le PPU, Hexagone 2 et 3 ne sont pas obligés d'avoir des RDC commerciaux

 

image.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

La garderie est tellement mal placée. C'est un café qui aurait dû ouvrir là, pour mettre un peu de vie sur Smith avec une belle terrasse. Là c'est mort. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rocco a dit :

La garderie est tellement mal placée. C'est un café qui aurait dû ouvrir là, pour mettre un peu de vie sur Smith avec une belle terrasse. Là c'est mort. 

Aucun des espaces de l'Hexagone donnant sur la promenade Smith n'est loué. Celui au coin de Murray pourrait avoir une très grande terrasse. Je ne sais pas si Devimco ou First Capital avait déposé des demandes de permis pour des café-terrasse avant le resserrement du règlement, car l'arrondissement n'en émet plus pour Griffintown.

Le dernier qui l'a demandé et obtenu c'est le propriétaire du local sur Ottawa/Ann, car ce n'était qu'un renouvellement 


« Le secteur Griffintown est en pleine évolution. De berceau industriel du Québec, il connaît aujourd'hui un renouveau marqué par l'arrivée de nombreux résidents. De façon à assurer la quiétude des résidents de ce nouveau milieu de vie, l'arrondissement du Sud-Ouest souhaite mieux encadrer les cafés-terrasses reliés aux débits de boissons alcooliques dans le secteur. Les modifications au règlement d'urbanisme verront les cafés-terrasses interdits dans toutes les cours ainsi que sur les toits. »

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Rocco a dit :

Aucun bon sens! On veut une banlieue dortoir ou quoi?! On est en ville, colace. La promenade Smith est l'endroit parfait pour un café terrasse et c'est maintenant interdit? Ayoye.

c'est clair je comprends vraiment pas le principe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Rocco a dit :

Aucun bon sens! On veut une banlieue dortoir ou quoi?! On est en ville, colace. La promenade Smith est l'endroit parfait pour un café terrasse et c'est maintenant interdit? Ayoye.

C'est bien le problème de Projet Montréal.

 

Veulent une ville ce qui est très bien...mais une ville plate plate plate.

 

Regardez l'accord sur les décibels avec St-Lambert....

Ferrandez a donné une vision à ce parti ce créer de beaux quartier où que les gens devraient se coucher à 21h....sans aucun bruit.

 

Ils se foutent du nightlife montréalais.....en tout cas ce sera pas eux certainement qui va essayer de pousser l'idée de fermer les bars du centre-ville à 6h.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La rue Smith attend encore d'autres chantiers avant de trouver sa vraie vocation de place publique. Le secteur est encore en planification notamment pour une gare du REM, la tour d'Aiguillage est en suspend et la dernière phase de l'Hexagone pas encore annoncé.

Donc au lieu d'émettre des jugements sans fondement, laissez-donc le quartier s'organiser et mettre de l'ordre dans son aménagement. C'est bien beau vouloir multiplier les terrasses, mais quelqu'un doit prendre le risque et je vois mal un investisseurs lancer un bar terrasse sans garanti d'achalandage. Car tout le monde sait que les affaires cohabitent mal avec un chantier. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
43 minutes ago, acpnc said:

La rue Smith attend encore d'autres chantiers avant de trouver sa vraie vocation de place publique. Le secteur est encore en planification notamment pour une gare du REM, la tour d'Aiguillage est en suspend et la dernière phase de l'Hexagone pas encore annoncé.

Donc au lieu d'émettre des jugements sans fondement, laissez-donc le quartier s'organiser et mettre de l'ordre dans son aménagement. C'est bien beau vouloir multiplier les terrasses, mais quelqu'un doit prendre le risque et je vois mal un investisseurs lancer un bar terrasse sans garanti d'achalandage. Car tout le monde sait que les affaires cohabitent mal avec un chantier. 

Chantier ou pas, ils interdisent maintenant les terrasses-cafés. C'est ça le problème. Ce n'est pas un jugement, c'est un fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Secteur Bridge-Wellington

      D’une superficie de 2,3 km2, situé à cheval sur les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, il comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.
      Le secteur Bridge-Bonaventure est actuellement fortement minéralisé, morcelé par les infrastructures de transport, peu convivial pour les transports actifs, mais aux paysages et patrimoines uniques. Il est occupé par des activités économiques diversifiées, mais est très peu habité, même s'il jouxte le quartier résidentiel de Pointe-Saint-Charles.
      De mai à octobre, plusieurs activités de consultation en personne et en ligne seront organisées afin de permettre à tous de s’informer, de discuter de la vocation du secteur, de mieux le découvrir, de s’inspirer d’exemples d’ici et d’ailleurs et de donner son opinion.
      Les résultats de la consultation permettront à l’équipe de la Ville de Montréal de préparer un document de planification comprenant des hypothèses de mise en valeur.
      Site Web : http://ocpm.qc.ca/bridge-bonaventure
      Diffusion en direct des séances : http://ocpm.qc.ca/en-direct
      Première soirée d'information
      22 mai 2019
      Kiosques d'information : 15 h
      Séance d'information : 19 h 
      Plaza Centre-Ville
      777, boul. Robert-Bourassa
       
    • By ScarletCoral
      408, rue des Seigneurs

      Il va remplir le terrain vague au coin des rue des Seigneurs et Payette

    • By paulmtl
      Désolé je sais pas où  mettre cette discussion.  Test de sol cette après midi dans le même secteur Viger coin Saint-Dominique .

    • By mattrga
      Actualités, samedi 16 février 2013, p. 8
       
      Immobilier
       
      PRIMEUR
      YUL, le projet monstre de Kheng Ly au centre-ville de Montréal
       
      PAR HUGO JONCAS
       
      En plein ralentissement immobilier, l'homme d'affaires Kheng Ly et ses partenaires s'apprêtent à lancer YUL, le plus grand complexe de copropriétés au centre-ville de Montréal. Deux gratte-ciel, près de 900 unités, des vendeurs à Pékin et à Hô Chi Minh-Ville, un projet de revitalisation de la maison historique de Louis-Hippolyte La Fontaine... Le projet du promoteur au passé rocambolesque est d'une ampleur sans précédent dans la métropole.
       
      Si tout va comme l'espère Kheng Ly, le bureau de vente ouvrira dès juin, et l'excavation pour la première tour commencera en novembre, à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue de la Montagne. Les Affaires a pris connaissance du projet en primeur dans les bureaux du principal cabinet d'architectes en charge, Menkès Shooner Dagenais LeTourneux (MSDL).
       
      La présentation est bilingue : anglaise et chinoise. Voilà qui en dit long sur la clientèle visée pour réaliser les quelque «600 millions de dollars» en ventes que prévoient Kheng Ly et ses partenaires, le constructeur Jack Arduini et l'épicier Yip Chee Sing, des Aliments Kim Phat. «Nous avons beaucoup de concurrence en ville, dit le promoteur. J'espère que les acheteurs asiatiques contribueront à écouler les unités !»
       
      Afin de promouvoir son projet, le promoteur d'origine cambodgienne s'est rendu «sept ou huit fois» en Chine, à Singapour, au Cambodge et au Vietnam. «Nous avons des courtiers à Pékin et Hô Chi Minh-Ville», dit Kheng Ly, en anglais.
       
      Terrain difficile
       
      Pour le centre-ville, le terrain du projet est immense. Ses 140 000 pieds carrés équivalent à deux terrains de soccer. Le quadrilatère a un potentiel de construction de 1,2 million de pi2.
       
      Mais il a donné du fil à retordre aux architectes. «Ça a pris du temps avant de trouver les bonnes solutions à toutes les difficultés que posait le terrain», indique Stefano Domenici, un architecte qui travaille sur YUL en partenariat avec MSDL. Ses dimensions, son emplacement en marge du quartier des affaires et la présence de la maison historique de l'ancien premier ministre Louis-Hippolyte La Fontaine n'ont rien pour faciliter le projet.
       
      «Nous avons mis neuf mois pour refaire tous les plans», raconte Jack Arduini, responsable des questions de construction au sein du consortium.
       
      Les architectes ont dessiné les trois premières phases du projet, résidentielles, qui totaliseront 800 000 pi2. Elles prévoient la construction de deux tours de 38 étages et 404 unités chacune, 47 condos lofts dans le basilaire et 18 maisons en rangée de trois étages, avenue Overdale, au sud du quadrilatère. Total : pas moins de 873 habitations.
       
      Les promoteurs érigeront d'abord la tour ouest, à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue de la Montagne. Coût de la construction de ce premier gratte-ciel : environ 100 M$. Les trois phases résidentielles du projet totalisent un investissement de 215 M$.
       
      À l'angle nord-est du quadrilatère, Kheng Ly et ses partenaires veulent construire un immeuble abritant des commerces et des locaux pour bureaux, mais les architectes n'avaient encore aucun dessin à montrer. «Nous avons des discussions avancées avec un locataire potentiel», assure cependant le promoteur. Le rez-de-chaussée pourrait accueillir une épicerie.
       
      En marge de l'encombrement
       
      Kheng Ly, Jack Arduini et leurs architectes se soucient peu des quatre tours de copropriétés en vente devant le Centre Bell, à un jet de pierre à l'est. «Ces gens-là ne le savent pas encore, mais ils vont se regarder d'un air interloqué tantôt», assure Jean-Pierre LeTourneux, chez MSDL.
       
      Pour eux, le projet YUL - selon le code de l'aéroport Montréal-Trudeau - peut miser sur une série d'avantages. Ils insistent sur l'atout que représente le vaste espace disponible au centre du quadrilatère, où les promoteurs aménageront de grands espaces verts et une piscine, enclavés entre les immeubles.
       
      «Nous sommes les seuls à avoir des vues ouvertes tant sur le fleuve Saint-Laurent que sur le mont Royal», ajoute Kheng Ly. Pendant ce temps, les tours des Canadiens de Montréal, L'Avenue, Roccabella et Icône se bousculent autour du même quadrilatère.
       
      Ça peut effectivement être un avantage, dit Mathieu Collette, évaluateur chez Altus. Les unités, qui feront de 335 à 1 500 pi2, s'écouleront en moyenne à 550 $ le pi2. «C'est un peu la norme dans le secteur», dit-il.
       
      À sa connaissance, c'est la première fois qu'un projet de condos montréalais mise autant sur la clientèle asiatique. Il pense que l'approche peut donner de bons résultats. Mais pour porter un jugement définitif sur la qualité du projet et la pertinence du prix fixé pour les unités, il attend de voir la qualité des matériaux utilisés.
       
      LA MAISON DE LA FONTAINE SERA SAUVÉE
       
      À l'angle sud-est de l'Îlot Overdale, le quadrilatère où Kheng Ly et ses partenaires érigeront le projet YUL, s'élève la maison du premier chef d'un gouvernement responsable du Bas-Canada, Louis-Hippolyte La Fontaine, au pouvoir de 1842 à 1843 et de 1848 à 1851.
       
      Les défenseurs du patrimoine luttent depuis des décennies pour la sauvegarde de l'édifice, construit dans les années 1830 et aujourd'hui en piteux état. Le propriétaire précédent, le collectionneur d'art Robert Landau, a rasé toutes les autres demeures anciennes de l'avenue Overdale, mais la Ville de Montréal l'a empêché in extremis de faire tomber celle de La Fontaine sous le pic des démolisseurs.
       
      Kheng Ly assure que le prestige associé à l'ancien chef de gouvernement attirera les acheteurs asiatiques. «C'est un très bon argument marketing», dit-il.
       
      Après l'achat du terrain en juillet 2011, le promoteur a entamé des discussions avec Héritage Montréal et le Centre canadien d'architecture. «Parcs Canada souhaite travailler avec nous sur la restauration de l'enveloppe extérieure de la maison», dit Jack Arduini, constructeur et partenaire minoritaire de Kheng Ly dans le projet YUL.