IluvMTL

Infrastructures municipales - Discussion générale

Recommended Posts

Pinned posts

Une bonne nouvelle pour les commerçants affectés par les chantiers municipaux : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=31182

Aide aux commerçants sur des artères en chantier | Le comité exécutif désigne les secteurs admissibles au Programme d'aide financière aux établissements situés dans un secteur affecté par des travaux majeurs

23 janvier 2019

Montréal, le 23 janvier 2019 - Les membres du comité exécutif ont adopté aujourd'hui les ordonnances désignant les secteurs admissibles au Programme d'aide financière aux établissements situés dans un secteur affecté par des travaux majeurs.

« Notre Administration agit pour soutenir les commerçants affectés par les travaux. À travers le Programme d'aide financière aux établissements situés dans un secteur affecté par des travaux majeurs, premier programme du genre au Canada, nous investirons 25 M$ d'ici 2021. La première cohorte admissible compte 21 secteurs et ce n'est qu'un début. Nous poursuivons nos efforts pour améliorer la qualité de nos infrastructures, tout en maintenant des milieux de vie animés, prospères et durables », a affirmé la mairesse Valérie Plante.

« Le Programme d'aide financière s'adresse aux entreprises implantées sur une rue commerçante. Il vise à diminuer les impacts financiers liés aux travaux d'infrastructure majeurs en aidant les entreprises à se maintenir en affaires pendant le chantier. C'est un moyen d'action direct pour maintenir des emplois et soutenir le dynamisme et la vitalité des artères commerciales en chantier », a ajouté le responsable du développement économique et commercial et des affaires gouvernementales au comité exécutif, Robert Beaudry.

Les secteurs admissibles

Les entreprises admissibles à cette première cohorte du Programme d'aide financière aux établissements situés dans un secteur affecté par des travaux majeurs doivent être situées dans les secteurs suivants. Elles doivent avoir subi des pertes de bénéfice brut supérieur à 15% au cours des périodes désignées :

  • Saint-Denis (Plateau) : du 1er janvier 2016 au 30 avril 2017
  • Saint-Paul Est (Phase 1) : du 1er mars 2016 au 31 mai 2017
  • Notre-Dame Ouest : du 1er septembre 2016 au 30 juin 2018
  • Laurentien-Lachapelle : du 1er décembre 2016 au 1er juin 2019
  • Saint-Michel (phase 1) : du 1er août 2016 au 30 juin 2018
  • Sherbrooke Ouest : du 1er juin 2016 au 31 décembre 2017
  • Bishop : du 21 septembre 2017 au 31 décembre 2020 8
  • Jarry Est (Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension) : du 15 août 2016 au 31 mai 2018
  • Laurier Ouest : du 15 janvier 2017 au 31 mai 2019
  • Saint-Michel (Phase 2) : du 13 mars 2017 au 31 mai 2019
  • Avenue Cartier (Pointe-Claire) : du 1er mai 2017 au 30 avril 2019
  • Le triangle : du 7 août 2017 au 30 juin 2019
  • Sainte-Catherine Ouest : du 8 janvier 2018 au 30 juin 2022 *
  • Saint-André (Vélorue) : du 9 mai 2018 au 31 mai 2020 *
  • Boulevard Gouin Ouest (Pierrefonds-Roxboro) : du 21 mai 2018 au 21 mai 2019
  • Avenue Shamrock : du 9 juillet 2018 au 31 décembre 2019 *
  • Saint-Hubert : du 20 août 2018 au 31 décembre 2020 *
  • Saint-Paul (Phase 2) : du 30 mai 2018 au 31 juillet 2019 *
  • Peel (Ville-Marie) : du 14 mai 2018 au 28 février 2020 *
  • Saint-Denis (Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension) : du 14 mai 2018 au 30 juin 2020 *
  • SRB Pie-IX : du 5 novembre 2018 au 30 avril 2023 * 

* date sujette à changement en fonction de la date de fin réelle des travaux

Rappelons que ce programme d'aide financière totalise 25 M$ d'ici 2021. Il est basé sur la perte réelle des entreprises, en comparant le bénéfice brut réalisé lors d'un exercice financier qui a cours pendant la période des travaux, avec le bénéfice brut réalisé lors des exercices financiers antérieurs. Les entreprises seront éligibles à une aide financière maximale de 30 000$ par année. La période d'application du programme commence au début des travaux et se termine six mois après la fin du chantier.

En vertu du règlement adopté, le programme s'applique aux entreprises situées dans des secteurs affectés par des travaux de construction de conduites d'égout ou d'aqueduc exécutés par la Ville ou une ville liée à partir du 1er janvier 2016 d'une durée minimale prévue ou réelle d'au moins six mois. Le programme s'applique également à d'autres projets majeurs d'infrastructures publiques réalisés par la Ville ou la STM qui entraîne des entraves à la circulation automobile d'une durée minimale prévue ou réelle d'au moins 36 mois. 

Pour obtenir de l'information concernant le programme ou s'informer des démarches afin de déposer une demande, les entreprises peuvent s'adresser à la Ville en appelant le 514 872-7802 ou en écrivant à [email protected]

Consultez la carte des secteurs admissibles au programme ici.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Publié le 01 février 2019 à 05h00 | Mis à jour à 06h45

Actualités

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201901/31/01-5213134-le-coeur-de-montreal-ceinture-de-travaux-en-2019.php

Le coeur de Montréal ceinturé de travaux en 2019

 

613609.png
Bruno Bisson
La Presse
 

Les chantiers de deux grands projets de transports collectifs vont s'ajouter aux nombreux projets routiers en cours, ce qui rendra la vie impossible aux automobilistes et aux camionneurs qui circulent dans l'île de Montréal ou qui essayent d'y accéder tout au long de l'année 2019, a appris La Presse.

Selon des documents de Mobilité Montréal obtenus par La Presse, l'est de Montréal sera particulièrement éprouvé en 2019 par des chantiers d'infrastructures de la Ville dans les rues Notre-Dame, Saint-Denis et D'Iberville, de même que sur le boulevard Pie-IX et l'avenue Papineau, au nord de la rue Sherbrooke.

 

De l'autoroute Métropolitaine au fleuve Saint-Laurent et de l'autoroute 15 jusqu'à l'A25, le coeur de la métropole sera ceinturé par des dizaines de chantiers majeurs prévus par la Ville de Montréal, le ministère des Transports du Québec (MTQ) et trois consortiums privés, responsables de la construction du nouveau pont Champlain, du nouvel échangeur Turcot et du Réseau express métropolitain (REM).

 

 

***

 

33 

 

Nombre de chantiers d'infrastructures qui auront des répercussions négatives sur la circulation automobile, durant la prochaine année, dans l'ensemble de la région métropolitaine, selon les spécialistes de Mobilité Montréal

 

***

 

La grande majorité de ces travaux se déroulera toutefois dans l'île de Montréal, où les « secteurs chauds » vont se multiplier.

 

Le corridor de l'A25, entre le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et l'autoroute 40, le maintien des structures de l'autoroute Métropolitaine entre le boulevard de l'Assomption et l'autoroute 520, le réaménagement de l'échangeur Angrignon et d'une partie de l'autoroute 20, relié au projet Turcot, dans le sud-ouest de Montréal, et les nombreuses interventions sur le boulevard Pie-IX en vue de l'implantation d'un corridor d'autobus express, font partie des éléments qui retiendront le plus d'attention dans les prochains mois.

 

Six ponts sur quinze

 

Selon les documents de Mobilité Montréal, pas moins de 6 des 15 ponts qui ceinturent la métropole feront l'objet de travaux de réfection en 2019 : entre Montréal et la Rive-Sud, les ponts Mercier, Champlain et Jacques-Cartier ainsi que le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine seront couverts de cônes orange à un moment ou l'autre de l'année. Les ponts Louis-Bisson (autoroute 13) et Pie-IX (route 125), qui relient la métropole et la banlieue nord, subiront aussi des travaux de réfection en 2019.

 

Même s'il s'agit dans tous les cas d'infrastructures routières vitales pour Montréal et les banlieues, les chantiers sur les ponts devraient dans la plupart des cas avoir des répercussions limitées sur le trafic. Les travaux de réfection du pont Louis-Bisson, le pavage des voies de circulation du tunnel La Fontaine et l'entretien des structures d'acier du pont Jacques-Cartier devraient principalement causer des fermetures de nuit ou de fin de semaine, auxquelles les usagers de la route sont maintenant habitués dans la région de Montréal.

 

Ce sont toutefois des travaux de réfection majeurs qui entraveront le pont Pie-IX. La nature des interventions prévues sur le pont Mercier, dont la plus ancienne partie est en fin de vie utile, n'est pas précisée dans les documents obtenus par La Presse.

 

Dans l'axe du pont Champlain, les travaux de construction du nouveau pont Samuel-De Champlain devraient être terminés avant l'été. La fin de l'immense chantier ne signifie toutefois pas la fin des ennuis pour les automobilistes dans ce corridor. À la sortie du pont, du côté de Montréal, l'autoroute 15 restera en chantier jusqu'à la fin de cette année. 

 

Du côté de la Rive-Sud, ce sont les travaux d'implantation du futur Réseau express métropolitain, un train électrique de la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui créeront des entraves importantes sur l'autoroute 10, entre le pont et l'autoroute 30.

 

Les artères de l'Est

 

Dans ses documents, Mobilité Montréal, organisme créé pour coordonner les travaux et les entraves à la circulation d'une multitude d'acteurs privés et publics, identifie cinq « secteurs chauds » pour l'année en cours : le corridor de l'autoroute 25, celui de l'autoroute 10, le chantier Turcot, le secteur de l'échangeur 13/40, dans l'ouest de Montréal, et l'est de la métropole.

 

Dans ce dernier secteur, on remarque une forte concentration de chantiers de la Ville de Montréal. Dans la rue Saint-Denis, les travaux de reconstruction de la chaussée entre les rues Jean-Talon et Jarry, entrepris l'an dernier, se poursuivront jusqu'à la fin de 2019. Plus au sud, la portion de Saint-Denis entre la rue Saint-Grégoire et le boulevard Rosemont, sous le pont d'étagement où a péri la cycliste Mathilde Blais, en avril 2014, sera aussi reconstruite au cours de l'année.

 

Des travaux de réfection du réseau de distribution d'eau sur l'avenue Papineau, entre les rues Gauthier et Marie-Anne, devraient, encore une fois, entraver l'accès au pont Jacques-Cartier.

 

Rue D'Iberville, ce sont des travaux de réparation de la chaussée qui seront réalisés sur le tronçon situé entre les rues Ontario et Logan. Dans la rue Notre-Dame Est, des travaux de maintien de la chaussée sont aussi prévus entre les rues Alphonse-D.-Roy et Vimont.

 

Enfin, depuis la semaine dernière, les travaux d'implantation du SRB Pie-IX ont débuté sur ce boulevard important de l'Est. Le projet de corridor de bus nécessite le réaménagement de nombreuses intersections, le remplacement du mobilier urbain, l'élargissement des trottoirs, la réhabilitation des infrastructures en fin de vie utile et la construction des 15 stations du futur SRB, au centre du boulevard, entre le pont Pie-IX et la station de métro du même nom, près du Stade olympique.

 

Les travaux d'implantation du SRB Pie-IX doivent se poursuivre jusqu'en 2022.

 

Le secteur 13/40 touché

 

Quatre chantiers majeurs coexisteront toute l'année autour de l'intersection des autoroutes 13 et 40 dans l'ouest de Montréal. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) prévoit en effet une réfection du pont Louis-Bisson entre Laval et Montréal, la reconstruction complète du pont de l'autoroute 13 qui surplombe l'A40 et la réfection des ponts du boulevard Henri-Bourassa, au-dessus de l'autoroute 40. La construction des structures de l'antenne Ouest du futur Réseau express métropolitain commence aussi en 2019, dans l'axe de l'A40, jusqu'à Sainte-Anne-de-Bellevue.

 

L'échangeur Turcot, encore...

 

La construction du nouvel échangeur Turcot complique la vie des usagers de la route depuis bientôt quatre ans dans le sud-ouest de Montréal. En 2019, le chantier de 3,7 milliards va contribuer à enclaver encore un peu plus les quartiers au sud de l'autoroute 20 en raison du réaménagement de l'échangeur du boulevard Angrignon, dans l'arrondissement de LaSalle. Ce nouveau chantier du projet Turcot a été dénoncé par l'arrondissement, qui considère que la fermeture de ce boulevard pénalisera sévèrement la population locale et les entreprises du secteur, et ce, durant toute l'année 2019. La reconstruction de l'échangeur Angrignon est un des chantiers qui aura le plus d'impacts sur la circulation automobile dans tout l'ouest de Montréal

  •  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le plan d'action de la Vision Zéro a été dévoilé aujourd'hui
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=31321

Vision Zéro : La Ville de Montréal dévoile son plan d'action pour des rues plus sécuritaires pour tous

11 mars 2019

Montréal, le 11 mars 2019 - La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, et le responsable de l'urbanisme, du transport, et de l'Office de consultation publique de Montréal au comité exécutif, M. Éric Alan Caldwell, ont dévoilé aujourd'hui le plan d'action Vision Zéro décès et blessé grave 2019-2021, en compagnie de plusieurs représentants d'organismes signataires de la déclaration d'engagement de la collectivité montréalaise.

Intitulé Des assises solides pour mieux travailler ensemble,  ce tout premier plan d'action découle d'une mobilisation sans précédent et regroupe des actions concrètes afin d'atteindre l'objectif d'éradiquer les décès et les blessures graves sur le réseau montréalais.

« La sécurité routière peut être améliorée par un ensemble de mesures qui touchent toute la collectivité montréalaise. Il n'y a pas de solution magique, cette démarche doit s'appuyer sur une collaboration étroite et l'adhésion de tous les acteurs concernés afin de véritablement changer de paradigme. Je suis extrêmement fière de cette mobilisation majeure et du travail accompli avec la préparation de ce plan, qui fera une vraie différence dans nos rues », a mentionné la mairesse.

« Le plan d'action que nous dévoilons aujourd'hui est le fruit d'un travail de concertation et est appelé à évoluer, afin de répondre efficacement aux réalités observées sur le terrain. Grâce à la mise en commun de nos expertises et d'une volonté réelle d'agir, nous avons entre les mains un plan concret, prêt à être déployé rapidement, afin d'atteindre notre objectif d'atteindre zéro décès et blessés graves sur notre réseau », a complété M. Caldwell.

À titre d'organisme mobilisateur, la Ville de Montréal a effectué un travail de consolidation de plus de 400 actions provenant de ses partenaires et de ses organismes internes. Ces initiatives ont été synthétisées en 22 actions fédératrices portées par la collectivité montréalaise afin d'agir de façon tangible pour l'amélioration de la sécurité routière. Elles ont ensuite été présentées pour validation au Sommet des partenaires tenu en novembre 2018. Regroupées sous trois thèmes, voici quelques exemples concrets qui seront déployés dès 2019 :

Favoriser la collaboration

  • Créer une équipe dédiée à Vision Zéro et engager sept personnes supplémentaires pour la mise en œuvre du plan d'action
  • Mettre en place une équipe d'analyse post-collision mortelle

 Faire évoluer les mentalités

  • Travailler sur les 3 thématiques importantes : la traversée de la rue, les véhicules lourds et la gestion des vitesses

Transformer le système routier

  • Mettre en place un « Programme de sécurisation aux abords des écoles »
  • Ajouter davantage de feux pour piétons avec décompte numérique

Rappelons que pas moins de 31 organisations ont signé la déclaration  d'engagement d'adhérer aux principes de la Vision Zéro en sécurité routière et en faire la promotion :

  • Association du camionnage du Québec
  • Bureau des relations gouvernementales
  • Bureau du taxi
  • CAA Fondation
  • CAA Québec
  • Centre d'écologie urbaine de Montréal
  • Coalition vélo de Montréal
  • Conseil régional de l'environnement – Montréal
  • Direction régionale de santé publique
  • Équipe Salut Clément
  • Ex Aequo
  • Fondation David Suzuki
  • Piétons Québec
  • Regroupement des activistes pour l'inclusion au Québec
  • Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain
  • Service de la concertation des arrondissements
  • Service de l'urbanisme et de la mobilité
  • Service de police de la Ville de Montréal
  • Service de sécurité incendie de Montréal
  • Service des infrastructures du réseau routier
  • Service du matériel roulant et des ateliers
  • Société de l'assurance automobile du Québec
  • Société canadienne du cancer
  • Société Logique
  • Société de transport de Montréal
  • Stationnement de Montréal
  • Table de concertation des aînés de l'île de Montréal
  • Trajectoire Québec
  • Vélo fantôme
  • Vélo Québec
  • Vivre en Ville

Le plan d'action peut être consulté en ligne sur ville.montreal.qc.ca/visionzero.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, ScarletCoral a dit :

Le plan d'action de la Vision Zéro a été dévoilé aujourd'hui
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=31321

Vision Zéro : La Ville de Montréal dévoile son plan d'action pour des rues plus sécuritaires pour tous

11 mars 2019

Montréal, le 11 mars 2019 - La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, et le responsable de l'urbanisme, du transport, et de l'Office de consultation publique de Montréal au comité exécutif, M. Éric Alan Caldwell, ont dévoilé aujourd'hui le plan d'action Vision Zéro décès et blessé grave 2019-2021, en compagnie de plusieurs représentants d'organismes signataires de la déclaration d'engagement de la collectivité montréalaise.

Intitulé Des assises solides pour mieux travailler ensemble,  ce tout premier plan d'action découle d'une mobilisation sans précédent et regroupe des actions concrètes afin d'atteindre l'objectif d'éradiquer les décès et les blessures graves sur le réseau montréalais.

« La sécurité routière peut être améliorée par un ensemble de mesures qui touchent toute la collectivité montréalaise. Il n'y a pas de solution magique, cette démarche doit s'appuyer sur une collaboration étroite et l'adhésion de tous les acteurs concernés afin de véritablement changer de paradigme. Je suis extrêmement fière de cette mobilisation majeure et du travail accompli avec la préparation de ce plan, qui fera une vraie différence dans nos rues », a mentionné la mairesse.

« Le plan d'action que nous dévoilons aujourd'hui est le fruit d'un travail de concertation et est appelé à évoluer, afin de répondre efficacement aux réalités observées sur le terrain. Grâce à la mise en commun de nos expertises et d'une volonté réelle d'agir, nous avons entre les mains un plan concret, prêt à être déployé rapidement, afin d'atteindre notre objectif d'atteindre zéro décès et blessés graves sur notre réseau », a complété M. Caldwell.

À titre d'organisme mobilisateur, la Ville de Montréal a effectué un travail de consolidation de plus de 400 actions provenant de ses partenaires et de ses organismes internes. Ces initiatives ont été synthétisées en 22 actions fédératrices portées par la collectivité montréalaise afin d'agir de façon tangible pour l'amélioration de la sécurité routière. Elles ont ensuite été présentées pour validation au Sommet des partenaires tenu en novembre 2018. Regroupées sous trois thèmes, voici quelques exemples concrets qui seront déployés dès 2019 :

Favoriser la collaboration

  • Créer une équipe dédiée à Vision Zéro et engager sept personnes supplémentaires pour la mise en œuvre du plan d'action
  • Mettre en place une équipe d'analyse post-collision mortelle

 Faire évoluer les mentalités

  • Travailler sur les 3 thématiques importantes : la traversée de la rue, les véhicules lourds et la gestion des vitesses

Transformer le système routier

  • Mettre en place un « Programme de sécurisation aux abords des écoles »
  • Ajouter davantage de feux pour piétons avec décompte numérique

Rappelons que pas moins de 31 organisations ont signé la déclaration  d'engagement d'adhérer aux principes de la Vision Zéro en sécurité routière et en faire la promotion :

  • Association du camionnage du Québec
  • Bureau des relations gouvernementales
  • Bureau du taxi
  • CAA Fondation
  • CAA Québec
  • Centre d'écologie urbaine de Montréal
  • Coalition vélo de Montréal
  • Conseil régional de l'environnement – Montréal
  • Direction régionale de santé publique
  • Équipe Salut Clément
  • Ex Aequo
  • Fondation David Suzuki
  • Piétons Québec
  • Regroupement des activistes pour l'inclusion au Québec
  • Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain
  • Service de la concertation des arrondissements
  • Service de l'urbanisme et de la mobilité
  • Service de police de la Ville de Montréal
  • Service de sécurité incendie de Montréal
  • Service des infrastructures du réseau routier
  • Service du matériel roulant et des ateliers
  • Société de l'assurance automobile du Québec
  • Société canadienne du cancer
  • Société Logique
  • Société de transport de Montréal
  • Stationnement de Montréal
  • Table de concertation des aînés de l'île de Montréal
  • Trajectoire Québec
  • Vélo fantôme
  • Vélo Québec
  • Vivre en Ville

Le plan d'action peut être consulté en ligne sur ville.montreal.qc.ca/visionzero.

Ah ça explique le ridicule 40km/h sur de la Vérendrye. 6 voies en zone avec tres peu de piétons 40km/h. Politique « One size fits all » . Noice

Modifié par Ousb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
5 hours ago, Ousb said:

Ah ça explique le ridicule 40km/h sur de la Vérendrye. 6 voies en zone avec tres peu de piétons 40km/h. Politique « One size fits all » . Noice

Je suis piéton, automobiliste, et cycliste.  Je ne considère par que les rues devraient être configurée pour l'efficacité du débit automobile.  Je ne connais pas le cas spécifique de la Vérendrye; Ceci dit je suis 110% en faveur des limitations de vitesse à 40 km/h et 30 km/h.  Les statistiques sur les décès piétons/cyclistes sont en baisse depuis quelques années.  Je ne dis pas que c'est 100% attribuable aux nouvelles limitations mais elles doivent y contribuer.  Ça est l'ajout de pistes cyclables, les saillies de béton, etc.   Bref tout ce qui redonne un peu de rue aux résidents

Modifié par danny12345

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, danny12345 a dit :

Je suis piéton, automobiliste, et cycliste.  Je ne considère par que les rues devraient être configurée pour l'efficacité du débit automobile.  Je ne connais pas le cas spécifique de la Vérendrye; Ceci dit je suis 110% en faveur des limitations de vitesse à 40 km/h et 30 km/h.  Les statistiques sur les décès piétons/cyclistes sont en baisse depuis quelques années.  Je ne dis pas que c'est 100% attribuable aux nouvelles limitations mais elles doivent y contribuer.  Ça est l'ajout de pistes cyclables, les saillies de béton, etc.   Bref tout ce qui redonne un peu de rue aux résidents

40 km/h sur de la verendrye c’est ridicule. C’est une artère comparable à Notre Dame à partir du Pont JC en allant vers l’est. Plus large même. On peut mettre des règles en place sans être bête. 40km/h sur Saint-Laurent très bien mais 30km/h sur Rosemont par exemple ou 40km/h sur de la Verendrye c’est ridicule pardon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, UrbMtl a dit :

Pour 10 km/h de moins en ville, je ne suis pas sensible à la cause des automobilistes. 

Source : SAAQ

image.png

 

Automobilistes mais pas que. Les chauffeurs de bus s’en plaignent aussi car ils ont un horaire serré. Ce serait dommage de réduire le débat à automobilistes vs piétons ou je ne sais quoi. 

Une stat plus intéressante serait de savoir dans quel % d’accidents en ville la vitesse est en cause. Je mise beaucoup plus sur les distractions et le non respect de la signalisation que sur la vitesse (pietons comme automobilistes). Mais bon vive le faux sentiment de sécurité apparemment

Modifié par Ousb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Speed is one factor. A major factor is people running a red light (straight or turning right), not stopping at stop signs; this happens every day in front of my house, the city would make a killing catching people, people who also turn left when they are not suppose to, people doing U turns when they are not suppose to, and people who do not signal.

Camera every section of road in the city. People may think twice before doing something stupid and probably enough people would get caught and would lose their license.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Ousb a dit :

Ah ça explique le ridicule 40km/h sur de la Vérendrye. 6 voies en zone avec tres peu de piétons 40km/h. Politique « One size fits all » . Noice

C'est vrai que la configuration quasi-autoroutière de la Vérendrye ne se prête pas vraiment à du 40km/h.  La vitesse "naturelle", celle à laquelle la plupart des conducteurs roulent confortablement, doit y être dans l'ordre du 60 - 70 km/h.  Juste changer les panneaux de limitation de vitesse est un peu ridicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Port de Montréal
       
      Installations

       
      Accueil À propos du Port Carrières Nous joindre Médias English  
       
      ENTREPRISES
       
      LE PORT, PARTENAIRE D'AFFAIRES
      Nos avantages Plateforme intermodale Ouvert toute l'année Sûreté au port Statistiques Représentation - Europe / É-U / Asie Contacts à l'Administration portuaire Services fréquemment demandés Liens utiles aux entreprises Appels d'offres Magazine Port Info  
       
      OPÉRATIONS
      Arrivées et départs des navires Services programmés de conteneurs Pratiques et procédures Permis et autres documents MARSEC Avis aux usagers Services aux navires TarifsPassPortRéseau de caméras Internet    
      INFORMATIONS SUR LE PORT
      Répertoire du Port Carte des installations Carte du Port de Montréal Carte d'accès au siège socia lRoutes d'accès aux terminaux Information aux camionneurs Carte régionaleLois et règlements Conditions générales d’occupation FAQ    
       
      COMMUNAUTÉ
       
      PRÉSENTATION DU PORT
      Commerçant maritime mondial Le Port en chiffres Statistiques Moteur de développement économique Le Port au fil de son histoire Niveaux d'eau Maison des marins Présentation et discours Publications Carnet de bord – Le magazine des amis du port Devenez un ami du port PhotosVidéos  
      ENGAGEMENT SOCIAL
      Développement durable Environnement  
       
      PROJETS
      Travaux secteurs Maisonneuve et Viau  
       
      CROISIÈRES
       
      CROISIÈRES INTERNATIONALES
      Arrivées et départs des navires Montréal, destination touristique Accès à la gare maritime FAQ Photos Vidéos Liens utiles  
      CROISIÈRES INTÉRIEURES
      Liens utiles  
       
      BATEAUX DE PLAISANCE
      Liens utiles
    • Par mtlurb
      350 Maisonneuve
       
      Architectes: Menkès, Shooner, Dagenais, Letourneux
      Fin de la construction:2009
      Utilisation: Hôtel/Résidentiel
      Promoteur: SacresaCanada, Iber Management ( Espagne).
      Emplacement: Quartier des Spectacles, Montréal
      98 mètres (296 pieds) - 28 étages
      Description:
      - Le complexe en «L», comprendra environ 300 unités.

      Plus d'infos et d'images: http://www2.ville.montreal.qc.ca/ldvdm/jsp/ocpm/ocpm.jsp?laPage=projet14.jsp
      1b1.pdf