Jump to content

Recommended Posts

Je suis à la recherche d'une nouvelle propriété à acheter à Montréal.

Mes recherches m'ont récemment mené à Villeray.

 

J'ai été fort surpris de voir que, malgré que le quartier semble plutôt loin de l'aéroport, le bruit des avions qui y circulent peut-être relativement dérangeant.

 

J'hésite maintenant à poursuivre mes démarches dans ce quartier pour cette raison.

 

Quelqu'un a une expérience personnel avec ce problème à Villeray ?

Ou peut-être de l'information général sur les nuisances causées par les corridors aériens vers YUL ?

 

Votre aide serait certainement des plus appréciées ! :)

Edited by carlc1979
Link to comment
Share on other sites

Plus de 70% des atterrissages se produisent sur les pistes 24G/24D. En chiffres, c'est plus de 80,000 avions en 2015

Il y a aussi 26% des décollages dans ces directions, soit plus de 28,000 avions en 2015.

Tu auras donc pas mal d'avions dans le ciel à tous les jours :P

 

carte_avion.png

 

Tu trouveras de l'info intéressante ici: Foire aux questions – Gestion du climat sonore – Aeroports de Montreal

Link to comment
Share on other sites

Tu peux faire comme des dizaines de milliers de personnes l'ont fait avant toi: tu t'installes volontairement dans un endroit reconnu d'avoir du bruit dû aux activités aéroportuaires et puis tu te joins à un groupe (ex.: Les Pollués de Montréal-Trudeau) et tu chiâles à temps plein ;)

 

A propos des chialeux, on devrait effectivement indemniser ceux qui ont achetés avant 1941 (inauguration de YUL - 24h/24 avec de bruyants moteurs à piston ...). Pour ceux qui ont achetés après - et qui ont chialés - vous êtes dorénavant interdit d'accès à l'aéroport... ;-) :stirthepot: => Ou à tout le moins, vous passez après tout le monde à la douane....:rotfl:

Edited by YUL
Link to comment
Share on other sites

Série de courts commentaires disjoints (et pas nécessairement brillants) de ma part:

 

- Vers 1941, il y avait bien peu de monde habitant dans l'axe survolé. Les établissements humains anciens côté nord de l'île étaient généralement sur les bords de la rivière des Prairies.

 

- Sur la (grande) partie de l'axe, à l'est de l'arrondissement Saint-Laurent, probablement une majorité des habitants n'ont pas «choisi» d'acheter, mais sont plutôt locataires, ceci dit non pas pour minimiser l'inconvénient subi, mais pour souligner que l'on n'habite pas dans cet axe «par choix», mais pour d'autres considérations bien légitimes. Et dans l'arrondissement Saint-Laurent, à l'approche des pistes d'atterrissage, on trouve, d'est en ouest, le nouveau quartier résidentiel plutôt huppé de Bois-Franc, puis une zone industrielle. Pour ceux de Bois-Franc et des environs, il y a longtemps que je trouve que c'est un désavantage que les acheteurs auraient dû prendre en considération. En passant, ce site était naguère occupé par l'aéroport de Cartierville pour l'usage de Canadair.

 

- Malheureusement, la direction des vents dominants ainsi que l'orientation conséquente des pistes étant ce qu'elles sont, l'axe ne peut pas être modifié. La seule véritable «solution» à ce problème apparemment insoluble était le déménagement complet des activités aéroportuaires ailleurs, par exemple(!) à Mirabel. Des moteurs virtuellement silencieux (si c'est concevable?) ne feraient pas disparaître le bruit occasionné par le déplacement d'air.

 

- Si j'en juge par le dynamisme immobilier des secteurs exposés à l'axe, il semblerait qu'un grand nombre de personnes ne se sentent pas trop incommodées.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value