Jump to content

sherbrooke Ville de Sherbrooke - Les projets


Recommended Posts

Quote

 

Le projet de liaison ferroviaire entre Sherbrooke et Montréal atteint 300 M $

JONATHAN CUSTEAU

La Tribune

Le projet de remise à niveau des voies ferrées incluant entre autres le train reliant Sherbrooke et Montréal coûterait 300 M$, selon le dernier rapport sur l’actualisation et la bonification des infrastructures logistiques ferroviaires entre les deux villes. Produit par Bluejay Advisors en avril, le rapport fait état d’investissements de 124 M$ pour déplacer la gare de Farnham, de 91 M$ pour la mise à niveau du chemin de fer et de 10 M$ pour la construction d’une gare multimodale pour Sherbrooke et Magog.

Le document rendu public alors que Sherbrooke donne son appui au dépôt du projet au Fonds national des corridors commerciaux de Transport Canada révèle également que le propriétaire actuel du chemin de fer, CMQR, ne souhaite pas investir pour améliorer les infrastructures, mais pourrait les vendre pour 20 à 30 M$ en gardant un droit d’exploitation. Un partenaire privé devrait gérer le chemin de fer.

« Ils ne cherchent pas nécessairement à vendre, mais cette option est sur la table », nuance Michael Howard, conseiller spécial au bureau de la planification et du design urbain à la Ville de Sherbrooke. M. Howard siège également au comité exécutif composé des représentants des villes situées le long du tracé ferroviaire.

La participation des villes s’élèverait à 21,5 M$ selon les premières estimations, mais pourrait être inférieure. On estime que le projet créerait 400 emplois et engendrerait des retombées de 57 M$ annuellement.

« Nous ne savons pas encore comment seront divisées les contributions des villes. Sur papier, le plus gros projet se situe à Farnham, mais le but est d’obtenir un financement à 100 % pour que nous puissions ensuite mettre en place des infrastructures localement. »

Dans la description du projet, on indique que le train pourrait atteindre une vitesse maximale de 130 km/h entre Brossard et Bromont et de 100 km/h entre Bromont et Sherbrooke. 

En plus du train de passagers, le projet vise à construire dans le parc industriel de Magog un nouveau centre intermodal qui permettrait d’entreposer des wagons pendant les changements saisonniers et les périodes économiques moins actives. Il générerait 4000 wagons additionnels par année pendant dix ans. Il serait construit près du boulevard Poirier et de l’autoroute 55 selon le rapport.

Magog éliminerait aussi le stockage le long du chemin de la Rivière et le stationnement du train touristique serait déplacé.

Dans la fiche technique concernant la Ville de Sherbrooke, il est mentionné que la Ville deviendrait propriétaire des terrains excédentaires du CP au sud du lac des Nations après avoir éliminé le stockage et le triage à cet endroit, de même qu’une partie des voies d’évitement qui s’y trouvent. Les terrains pourraient être requalifiés pour un zonage urbain et ainsi dynamiser le secteur. Des pourparlers avaient été entamés en 2015, mais ont été interrompus quand le projet de train de passagers a refait surface.

Le stockage et le triage des wagons le long du chemin de Venise, dans le secteur Deauville, seraient éliminés. 

« Il n’y a pas assez de terrains plats à Sherbrooke pour faire une gare de triage. Les deux seuls sites fonctionnels sont ceux qui sont déjà en place, au cœur de la ville. Magog a le site parfait parce qu’il est déjà dans la zone industrielle et il est isolé », ajoute Michael Howard.

Parmi les autres améliorations au réseau identifiées, notons l’ajout d’un centre de transbordement à Brigham, l’ajout d’un service ferroviaire avec un centre intermodal pour le calcaire à Bedford, et l’ajout d’un système de signalisation entre Brossard et Sherbrooke. L’installation d’un système de signalisation électronique incluant l’aiguillage automatique accroîtrait la sécurité. Les passages à niveau seraient désormais protégés par des barrières et des feux. Dans le même sens, aucun wagon-citerne ne serait entreposé en zone urbaine à la suite de la réalisation du projet. 

Selon Michael Howard, la priorité sera de sécuriser le réseau et de diminuer le bruit. Les passages à niveau protégés réduiront les sifflements des trains. Le deuxième chantier sera celui de mettre les rails à niveau pour favoriser le transport ferroviaire et diminuer le camionnage. Le train de passagers viendrait au troisième rang des priorités. 

Selon les données du rapport, on estime que le train éliminera 350 000 voitures sur l’autoroute, réduira le transport de marchandises de 30 000 camions et réduira les émissions de GES de 11 840 tonnes par année. 

Le modèle de financement utilisé est celui de 50 % pour le fédéral, 35 % pour le provincial et 15 % pour le municipal. 

+

Pas un chèque en blanc de la Ville de Sherbrooke

L’appui au dépôt d’un projet au Fonds national des corridors commerciaux (FNCC) de Transports Canada ne signifie pas que Sherbrooke s’engage à financer un quelconque projet de train, ont prévenu les élus. Le FNCC, un programme du gouvernement du Canada, vise à régler les problèmes liés aux engorgements et aux vulnérabilités du réseau de transport le long des corridors commerciaux. Une somme de deux milliards de dollars est disponible sur une période de 11 ans.

« Ce n’est pas un engagement de la Ville de Sherbrooke sur la suite du projet. Il y a beaucoup de questionnements et de réticences sur cette notion compte tenu des coûts. Faisons un pas de plus, mais il ne faut pas comprendre dans l’aire médiatique ou pour les promoteurs privés que c’est un engagement ferme d’aller de l’avant pour la suite », commente le conseiller Vincent Boutin.

Le maire Steve Lussier, lui, a été désigné comme responsable du dossier pour représenter la Ville au niveau politique. « On va vous tenir rapidement au courant des étapes à suivre. Ce sera important qu’on se tienne informés du déroulement. »

Annie Godbout a formulé un malaise devant la possibilité de financer un projet ferroviaire. « Là où j’ai un malaise, c’est la demande de la contribution des villes pour ce type de dossier. Nous avons une capacité maximum de taxer nos citoyens. Nos tartes de dépenses sont toujours de plus en plus grandes. Quand on parle du transport ferroviaire, c’est une compétence qui n’est vraiment pas municipale, mais il est vrai qu’il y a des besoins pour les industries et pour sécuriser les milieux. C’est essentiel, alors si ce n’est que sur cette base, nous ne pouvons pas refuser de regarder le dossier. Mais ce n’est pas à nous à payer pour ça. »

Nicole Bergeron indique qu’il y a loin de la coupe aux lèvres. « On verra le plan d’affaires. »

Évelyne Beaudin a aussi formulé des inquiétudes devant ce projet. « Ça faisait un bout de temps que j’avais demandé que le sujet du train soit amené au conseil municipal. Ce que je vois, c’est que le projet coûtera trois fois plus cher que celui qui nous avait été présenté en début de mandat et que ça implique du transport de marchandises. Ça demandera des investissements majeurs pour des gares de triage. Le projet mise beaucoup sur les investissements privés. On parle de 100 M$ à aller chercher dans le privé. 

« Au début c’était un projet qui m’intéressait. Je persiste à croire qu’il nous faut un train de passagers pour nous relier à Montréal, mais en amalgamant plein de choses à l’intérieur, je ne me reconnais plus là-dedans. Mon enthousiasme reste à raviver. »

 

https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/le-projet-de-liaison-ferroviaire-entre-sherbrooke-et-montreal-atteint-300-m-3cd5bd3c8e6d7c0176e8c478c948a640?fbclid=IwAR2NsMw5Uf8OMmeOIGg6vmDTWvF1G816J5EIxOEbsqlZbmhEMIZCVq8hoto

Link to comment
Share on other sites

On va bientôt manquer de place pour les nouvelles industries.. 🤣

https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/investissements-importants-dans-lenergie-solaire-a-sherbrooke-3c5f04b438118f9484a91e356d5c67a8

Investissements importants dans l'énergie solaire à Sherbrooke

Stace Électrique, un des partenaires du parc solaire de l’Université de Sherbrooke, s’installera dans le parc industriel régional de Sherbrooke. L’entreprise prévoit des investissements de près de 39 M$ et créera 50 emplois.

aint-Augustin Canada Électrique (Stace) s’amène à Sherbrooke dans un bâtiment qu’il louera au Comité de promotion industrielle de Brompton inc. L’organisme à but non lucratif a acheté un terrain de 31 876 mètres carrés sur la rue Robert-Boyd pour 342 986 $. 

La construction de l’édifice de 7086 mètres carrés doit commencer cet été.

Les activités de Stace Électrique seront la fabrication de cellules photovoltaïques à concentration de technologie unique à haute performance. Toutes les activités sont prévues à l’intérieur du bâtiment.

Stace compte déjà 250 employés et possède des usines à Saint-Augustin-de-Desmaures et à Trois-Rivières.

Edited by rnr_ss
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
On 2019-07-22 at 11:56 AM, rnr_ss said:

2 petits projets intéressant de rénovation du groupe Custeau.

L'ancienne usine BOFF https://www.groupecusteau.com/projet/805-galt-ouest-le-pattern-shop/

Et ce bâtiment sur la rue Pacifique https://www.groupecusteau.com/projet/edifice-asics/

 

 

boff #1.jpg

boff #2.png

boff #3.jpg

pacifique #1.png

pacifique #2.png

pacifique #3.png

boff yo.jpg

Très beaux projets, j'espère vraiment que ça va se faire bientôt. (Très très) lentement mais (plus ou moins) surement, le secteur au sud du lac des Nations est (peut-être) en train de sortir de son délabrement.

 

—————

 

On 2019-07-04 at 10:35 AM, rnr_ss said:

Si je comprend bien, il y aurait un autre projet à côté des bureaux de CGI au Centre-ville ?

Je viens juste de remarquer ça, mais il y a justement un édifice à cet endroit* dans la présentation vidéo du projet de déménagement du pont (screenshots ci-dessous). C'est peut-être juste un placeholder, mais à voir comment le Groupe Custeau le Consortium et la Ville ont semblé avoir travaillé main dans la main pour faire des esquisses du projet du consortium et du plan directeur de Well inc. (de la Ville) qui concordaient parfaitement (exempli gratia), il se pourrait très bien que ce ne soit pas le cas.

*Il m'a l'air quand même un peu à cheval sur l'emplacement de l'agrandissement de CGI actuellement en construction par le même promoteur.

Parlant de la relocalisation du pont (& cie), les premiers travaux commencent lundi prochain!

Quote

D’importants travaux seront effectués au centre-ville, dans le secteur des rues des Grandes-Fourches Nord et Meadow. Ces travaux commenceront dans la semaine du 5 août prochain. Ils dureront plus de deux mois et se dérouleront en plusieurs phases. 

Dans le cadre de ce chantier, la Ville de Sherbrooke reconstruira la portion de la rue des Grandes-Fourches Nord qui sera préservée lors de la relocalisation du pont des Grandes-Fourches. La Ville en profitera pour reconstruire également la rue Meadow.

Nature des travaux

Rue des Grandes-Fourches Nord (de la rue King Ouest jusqu’à proximité de la bretelle d’accès à la rue Frontenac)

  • Remplacement des infrastructures souterraines centenaires.
  • Rétrécissement de la voie véhiculaire.
  • Bonification de l’espace piétonnier et cyclable.
  • Verdissement du secteur.
  • Intégration de mobilier urbain distinctif.

Rue Meadow

  • Remplacement des infrastructures souterraines centenaires.
  • Reconstruction de la chaussée et des trottoirs.

Première phase : forage – à compter de la semaine du 5 août et pendant environ cinq semaines

La réfection des infrastructures souterraines de la rue Meadow nécessite d’importants travaux de forage de part et d’autre de la voie ferrée.

Des travaux d’excavation seront effectués entre les stationnements Webster et de la Grenouillère, ce qui donnera l’espace nécessaire à la foreuse pour travailler adéquatement.

Pendant cette phase des travaux, les automobilistes ne pourront pas transiter entre les stationnements de la Grenouillère et Webster. L’accès au stationnement à étages Webster sera possible uniquement par les rues Meadow, Webster puis Albert. Certaines cases du niveau 0 seront fermées. 

Ces travaux empiéteront également sur une partie du stationnement de la Maison du cinéma, de l’autre côté de la voie ferrée. Une entrée temporaire sera aménagée à l’extrémité nord de ce stationnement. Elle sera accessible par la rue Frontenac. L’entrée existante du stationnement principal de la Maison du cinéma donnera également accès à certaines cases de stationnement.

Le lien piétonnier entre les stationnements de la Grenouillère et de la Maison du cinéma demeurera accessible pendant ces travaux.

Deuxième phase : rue des Grandes-Fourches Nord – à compter de la semaine du 12 août et pendant au moins huit semaines

Dès la semaine du 12 août, la rue des Grandes-Fourches Nord sera complètement fermée à proximité des bretelles de la rue Frontenac afin de permettre la réfection des infrastructures souterraines et de la chaussée.

Seule la circulation locale sera permise sur la portion de la rue des Grandes-Fourches Nord comprise entre la rue King Ouest et la bretelle d’accès à la rue Frontenac. Tous les commerces situés dans la zone des travaux demeureront accessibles. L’accès à ces commerces s’effectuera d’abord à partir de la rue King Ouest, puis graduellement par le nord, au fil de l’évolution de cette phase du chantier. 

Troisième phase : rue Meadow – échéancier à venir

Des travaux de reconstruction des infrastructures souterraines et de la chaussée seront également entrepris sur la rue Meadow. À un certain moment, ces travaux vont empiéter sur la rue Wellington Nord.

https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/actualite/article/reconstruction-dune-partie-de-la-rue-des-grandes-fourches-nord-et-de-la-rue-meadow/

Vidéo_2.png

Vidéo_3.png

Vidéo_5.png

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Enfin, ça faisait dure une rue neuve avec plein de terrains vacant.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1252010/projet-domiciliaire-fiasco-santi-place-source-gg-laroche-sherbrooke

 

Laissés à l'abandon par le promoteur pendant de nombreux mois, les terrains de l'ancien projet domiciliaire Place de la source, situés aux abords de l'autoroute 410 à Sherbrooke, ont finalement été vendu sous contrôle de la justice.

Link to comment
Share on other sites

38 minutes ago, PBL said:

Quel est le nom de ce projet?

Merci

C'est la deuxième phase du Sélection Rock Forest, aux anciennes Terrasses Rock Forest. Elle est visible à gauche sur le rendu ci-dessous.

a184c3fd-d42c-4437-96df-1711f573cef0.JPG
Sélection Rock Forest s’agrandit

 

—————

 

Les travaux sont bien entamés sur les rues des Grandes-Fourches et Meadow. L'agrandissement de CGI (au milieu sur la première photo) progresse aussi rapidement, la pose de la brique a commencé.

IMG_20190818_190726768_HDR_2.jpg

IMG_20190818_214805654.jpg

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By mtlurb
      1900 - 1950 Sherbrooke Ouest
      Architecte : Panzini
       

       

       

       

       

       

       

    • By Marc.PMR
      http://ici.radio-canada.ca/regions/estrie/2016/09/06/002-projet-train-passagers-montreal-bromont-sherbrooke-etude.shtml
       
      Ce n'est pas la nouvelle la plus récente, mais je m'étonne qu'elle n'ait pas été reprise et commentée sur ce site.
       
      Avec la collaboration d'une société comme Kéolis ou Transdev (opérateurs de trains pour passagers en Europe et toutes deux bien présentes au Québec), j'aimerais croire que l'exploitation d'un tel service est au moins envisageable. Un train régional entre Montréal et Sherbrooke desservirait un bassin de population non négligeable et offrirait une option de transport pratique aux amateurs de sports d'hiver
    • By ouaouaron
      Un beau projet de rénovation. Y a-t-il déjà un fil pour ce projet?


    • By Fortier
      Je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de ce projet, j'imagine que c'est mort dans l'oeuf il y a longtemps? À moins que quelqu'un ait des infos? 
      Tour de l'Université Laval sur le terrain vague à côté du Chatelain sur Sherbrooke.
       



       
    • By mtlurb
      Quartier Concordia
       
      Quartier Concordia will transform the Sir George Williams campus from a collection of scattered buildings into a welcoming and cohesive urban campus in the area bordered generally by Sherbrooke, Guy, René-Lévesque, and Bishop.
      The goals of the Quartier Concordia project include improving the use of outdoor spaces, stimulating street life, and providing respite for the Concordia community and the public. The project will optimize vehicular and bicycle traffic as well as pedestrian flow, facilitate movement between campus buildings, and ensure the safe interaction of vehicles and pedestrians. Quartier Concordia will also maintain a welcoming environment for the Concordia community and the public, highlight landmarks, improve the use of space, promote the display of artwork and create a distinct campus environment within the downtown core.
      The project will be carried out over several years by Groupe Cardinal Hardy and in conjunction with the City of Montreal.
       
      Facts:

      A multi-year project
      Landscape architect: Groupe Cardinal Hardy
      Location: The area bordered by Sherbrooke, Guy, René-Lévesque, and Bishop
      The project will promote a distinct, welcoming, and efficient downtown campus
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value