Jump to content

sherbrooke Ville de Sherbrooke - Les projets


Recommended Posts

il y a 19 minutes, Enalung a dit :

Oups, oui, je voulais dire King Wellington. Pas assez dormi aujourd'hui, mais sinon, pour Frontenac, je parle depuis le début de la conversation du "bâtiment qui a brûlé sur Frontenac". Il est proche de Belvédère, tout juste à côté de la centrale électrique Frontenac.

https://www.google.ca/maps/@45.402132,-71.8972673,3a,60y,297.64h,82.25t/data=!3m6!1e1!3m4!1sPeDLuOSSpVfRBcOQmbSwIg!2e0!7i13312!8i6656

C'était très clair pour moi dans les deux cas de quels bâtiments tu parlais (et ce n'est pas très grave non plus comme erreur...) mais dans le cas de ce bâtiment-là, il y a une excellente raison pour laquelle la partie arrière a été conservée : contrairement à la partie avant (sud), qui était tout à fait remplaçable, la partie arrière (nord) est dans une zone riveraine où plus rien ne pourra être reconstruit. La seule façon de pouvoir avoir un bâtiment sur la partie nord du terrain dans le futur, c'est de recycler la carcasse existante (encore solide, d'ailleurs) dans le nouveau bâtiment, le jour où il y en aura un.

Personnellement, j'approuve l'idée : le centre-ville a avantage à être le plus dense possible.  

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Enalung a dit :

Sinon Lake, pour ce qui est du Pont Grandes-Fourches, je pense que de reconstruire au même endroit serait une gaffe et une opportunité raté. Tu devrais soulever la chose sur le groupe MSD sur Facebook.

Ma théorie, c'est que Lussier, va abandonner le projet. 

Je m'explique. 

Il y a les coûts importants associés au déplacement. Mais il faut aussi considérer la question de la revitalisation du secteur Abénaquis. Celle-ci sera fortement compromise s'il demeure enclavé de la sorte. Il y a un potentiel important en terme de logement sur ce site, c'est indiqué dans le plan directeur du centre-ville, mais je doute que Lussier connaisse l’existence de ce plan. Il y a aussi l'aspect environnemental. Le tracé actuel prend place sur un talus construit il y a 60 ans et qui empiète sur la zone inondable. Ça vient empirer le problème lié aux crues. La job du maire, ici, c'est de convaincre le gouvernement de la pertinence du projet et plus encore, de le convaincre qu'il a une responsabilité face aux sherbrookois et qu'il doit par conséquent s'investir à la hauteur de ce qui est nécessaire. On parle quand même d'une route nationale. Lussier, en bon populiste fiscal qu'il est, risque de faire le calcul politique que même si ce n'est pas lui qui paie, il laissera une image de bon gestionnaire des deniers publics s'il laisse tomber le projet. Bref, c'est une hypothèse parmi tant d'autres, mais ça s’insérerait bien avec le style de politique qu'il fait.

J'ai parlé de cette question avec le président de l'Association des gens d'affaires du centro. Ils se sentent très concernés par ce projets et a mon avis, ils seraient le meilleur parti pour le défendre.

Edited by The Rock
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Enalung a dit :

Sinon, pour ce qui est de la possibilité de démolition d'un bâtiment, j'ai parlé de "bâtiment en perdition" et de "vieux bâtiment à l'abandon".

Ce qui a été tout à fait le cas pendant longtemps pour les deux ensembles de bâtiments que je t'ai mentionnés.

Tu ne peux pas à la fois dire qu'on devrait démolir sans tarder tout vieux bâtiment à l'abandon et dire aussi que tu approuves qu'on ait toléré des vieux bâtiments à l'abandon pendant des années et même des décennies... 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Trouvé l'article où Lussier parle du Pont Grande-Fourches: https://www.latribune.ca/actualites/steve-lussier-promet-detre-transparent-08e27123c89fe04cfb1d9b6c70fdfc3e
 

Quote

Déplacer ou pas le pont des Grandes-Fourches? « On n’a pas les moyens de le déplacer. On dresse une ligne directrice. Tout ce qui est en bas de la ligne, qu’on n’a pas les moyens de faire, on ne le fait pas. Le gouvernement assumerait presque tous les coûts si on le laisse en place. Je veux voir les enjeux. Il faudrait un retour sur l’investissement assez solide pour déménager le pont. »

Link to comment
Share on other sites

Honnêtement, l'usine devenue résidences sur Frontenac aurait peut-être dû être détruite. Elle est très mal intégrée à la rue et à la structure urbaine en général, et nous offre un superbe stationnement de surface en centre-ville au bord de l'eau.

Sinon, pour le déplacement du pont, je crois que ce qui reste à faire est de crier dans un oreiller pour quelques minutes.

 

 

 

Edited by Elpi12
Link to comment
Share on other sites

Au contraire, je pense qu'il y a de l'espoir quand Steve Lussier dit qu'il est prêt à se laisser convaincre s'il y a moyen d'avoir un retour sur l'investissement. Il y a moyen de documenter assez solidement les bénéfices du déplacement du pont, non?

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est inquiétant, c'est le fait que sa vision de la ville fait qu'il ait BESOIN d'être influencé. Ça devrait tomber sur le sens que tant qu'à refaire ce pont-là, pourquoi ne pas libérer des terrains en centre-ville qui rapporteront des taxes foncières.

Link to comment
Share on other sites

Pas si sûr. En tant que contribuable sherbrookois, j'aime bien qu'on se pose la question : est-ce que ça en vaut vraiment le prix? Il semble que le déplacement du pont est un scénario pas mal plus coûteux, qui (à première vue) en vaut probablement la peine à long terme, mais je n'aime pas l'idée de faire ça à l'aveuglette. Je ne suis sûrement pas seul (Sévigny a été relativement pénalisé dans l'isoloir dimanche passé pour son ignorance des chiffres, non?)

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Je suis tombé sur ça aujourd'hui. https://www.erudit.org/en/journals/continuite/1986-n32-33-continuite1050886/17948ac.pdf

C'est une lecture intéressante de l'historique de Sherbrooke. On y apprend que le manège militaire au bout de la rue Court a, à une certaine époque, servit de court de justice avant de devenir le manège militaire. 

Quote

Cette expansion vers le nord-ouest s'est amorcée une cinquantaine d'années auparavant ave c la constructio n d'u n complexe judiciaire à flanc de colline: la prison (1867) (9), située en amont, est toujours fonctionnelle, tandis qu'en aval, le deuxième palais de justice de 1839 (10) est occupé, depuis 1904, par les Sherbrooke Hussars qui l'ont agrandi et transformé en un imposant manège militaire.

Le manège militaire (10 et 11), ce bijou de l'architecture sherbrookoise, ferme majestueusement la rue Court; il a conservé son corps principal revêtu de briques rougeâtres, percé de fenêtres à meneaux blancs et aux chambranles granitiques, et flanqué de cheminées symétriques; il est rythmé au centre par un imposant portique hexastyle, surmonté d'un entablement et d'un fronton où la pureté du blanc se marie bien avec la rigueur du répertoire dorique. Le rythme centré est accentué par l'écartement plus grand du troisième entrecolonnement qui ouvre sur le portail central. Le muret de briques audessus du fronton triangulaire laisse supposer qu'on l'a laissé inachevé; en effet, on peut fort bien imaginer le muret, intégré à un tambour carré, supportant un dôme hémisphérique. Le dôme aurait flatté autant le paysage urbain que la fierté des quelque 2 000 citadins de l'époque, en faisant du palais de justice un autre «Monticello», cet élégant édifice de style néo-classique, oeuvre du président et architecte américain Thomas Jefferson.

Cet édifice est malheusement menacé de démolition: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1015227/manege-militaire-rue-william-sherbrooke-hussard-forces-armees-canadiennes

Link to comment
Share on other sites

L'usine de Soprema s'enligne pour être fidèle au dernier rendu.

La nouvelle usine de Soprema, à Sherbrooke par lake of the nations, sur Flickr

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

http://www.soprema.ca/fr/soprema-construit-une-usine-de-panneaux-isolants-thermiques-base-de-polystyrene-extrude-sherbrooke/

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By mtlurb
      1900 - 1950 Sherbrooke Ouest
      Architecte : Panzini
       

       

       

       

       

       

       

    • By Marc.PMR
      http://ici.radio-canada.ca/regions/estrie/2016/09/06/002-projet-train-passagers-montreal-bromont-sherbrooke-etude.shtml
       
      Ce n'est pas la nouvelle la plus récente, mais je m'étonne qu'elle n'ait pas été reprise et commentée sur ce site.
       
      Avec la collaboration d'une société comme Kéolis ou Transdev (opérateurs de trains pour passagers en Europe et toutes deux bien présentes au Québec), j'aimerais croire que l'exploitation d'un tel service est au moins envisageable. Un train régional entre Montréal et Sherbrooke desservirait un bassin de population non négligeable et offrirait une option de transport pratique aux amateurs de sports d'hiver
    • By ouaouaron
      Un beau projet de rénovation. Y a-t-il déjà un fil pour ce projet?


    • By Fortier
      Je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de ce projet, j'imagine que c'est mort dans l'oeuf il y a longtemps? À moins que quelqu'un ait des infos? 
      Tour de l'Université Laval sur le terrain vague à côté du Chatelain sur Sherbrooke.
       



       
    • By mtlurb
      Quartier Concordia
       
      Quartier Concordia will transform the Sir George Williams campus from a collection of scattered buildings into a welcoming and cohesive urban campus in the area bordered generally by Sherbrooke, Guy, René-Lévesque, and Bishop.
      The goals of the Quartier Concordia project include improving the use of outdoor spaces, stimulating street life, and providing respite for the Concordia community and the public. The project will optimize vehicular and bicycle traffic as well as pedestrian flow, facilitate movement between campus buildings, and ensure the safe interaction of vehicles and pedestrians. Quartier Concordia will also maintain a welcoming environment for the Concordia community and the public, highlight landmarks, improve the use of space, promote the display of artwork and create a distinct campus environment within the downtown core.
      The project will be carried out over several years by Groupe Cardinal Hardy and in conjunction with the City of Montreal.
       
      Facts:

      A multi-year project
      Landscape architect: Groupe Cardinal Hardy
      Location: The area bordered by Sherbrooke, Guy, René-Lévesque, and Bishop
      The project will promote a distinct, welcoming, and efficient downtown campus
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value