Jump to content

sherbrooke Ville de Sherbrooke - Les projets


Recommended Posts

Sévigny est même pas capable de ventiler le 50M d'investissements promi. C'est pourtant une question assez normale pour un projet de cette taille. Pour moi, ça en dit très long. J'espère que Sévigny va se faire battre parce qu'on mérite mieux que ça.

https://www.latribune.ca/actualites/well-inc-pris-pour-cible-76e86f2235d98c9ba509ab7d8b5fa4ee?utm_medium=facebook&utm_source=dlvr.it

Edited by Enalung
Link to comment
Share on other sites

Tu aurais tout intérêt a diversifier tes sources d'information. Va plutôt voir cette entrevue qu'il a mené le lendemain au 107.7. Il répond a cette question.

En gros, il dit que le montant de 50M$ inclut celui du stationnement. L'info était connue depuis le dévoilement du projet au conseil. Il a eu un blanc durant le débat. Ca fait pas winner tu vas me dire, et tu as bien raison ! Néanmoins, c'est plutôt faible comme argumentaire pour discréditer le projet et/ou le maire.

Sévigny a un traitement médiatique ''particulier''. À titre de maire sortant, chacun de ses faits et geste est scruté et la portée de ce genre d'erreur est décuplée. On en dira pas autant des autres candidats.

Exemple :Steve Lussier promet 2000 emplois durant les 4 prochaines années. Il précise : 800 emplois directs issus du privé et 1200 emplois indirects. Il spécifie que les 1200 emplois indirects seront comptabilisés selon la formule mathématique connue que 1 emploi direct donne 1.5 emplois indirects.
Or, selon les données de Sherbrooke Innopole, il s'est créé 1316 emplois direct dans le secteur privé des 5 filières-clés au cours des 4 dernières années. Selon la règle du 1.5 pour 1, il s'est donc créé près de 3300 emplois à Sherbrooke. Ca, c'est sans compter le secteur public !

Autrement dit, Steve Lussier fait amateur pas à peu près de promettre 40% moins que ce qu’on fait déjà ! Est-ce que Sévigny (ou même Pigot) ont vargé sur le candidat pour ca ? Sévigny aurait très bien pu sortir une phrare choc du genre ''Lussier est bon pour enfoncer les portes ouverte ; il promet moins d'emplois que ce qu'on fait''. Au lieu de lâcher une telle contre-attaque partisanne, il s'en est plutôt remis aux chiffres et a spécifié qu'il préferait travailler sur les facteurs qui créent de la richesse et des emplois. As-tu vu ensuite un tollé médiatique dénonçant le ridicule de la bourde de Lussier ?

Bref, tout ca pour dire que si tu comptes également te servir du blanc de mémoire de Sévigny pour disqualifier le projet et/ou la personne, c'est que manifestement, ou bien tu as de la difficulté a faire la part des choses,  ou bien tu es clairement en opposition au projet/maire et que toutes les raisons sont bonnes pour les discréditer. Dans un tel cas, je respecte ta position politique, même si je ne la partage pas. ;)

Reste que je trouve triste que des opposants politiques du maire prennent Well inc. comme prétexte pour démolir sa candidature. 

Edited by The Rock
Link to comment
Share on other sites

Sévigny a investi beaucoup de capital politique dans ce projet, alors c'est normal que ça attire l'attention de ces opposants. Mon interprétation de Well Inc, c'est que c'est le projet legacie de Sévigny. Perrault nous a laissé la promenade du Lac des Nations. Sévigny n'a pas encore vraiment rien fait qui puisse être considéré comme étant un projet Legacie, ou du moins, rien qui soit à la hauteur de la promenade du Lac des Nations. C'est comme cela que j'interprète sa 3e candidature alors qu'il avait dit qu'il serait là pour deux termes. C'est un maire qui s'est rendu compte qu'il n'avait pas laissé de marque durable sur la ville.

Sinon, j'ai été assez clair: quelque chose devait être fait avec Wellington pour raviver le secteur.

Edited by Enalung
Link to comment
Share on other sites

 

Personnellement, je n’ai jamais compris la pertinence de cette idée de promettre deux mandats. Certes, plusieurs pointent du doigt « l’usure du pouvoir » pour justifier ce choix, mais je trouve qu’une société qui en est au point d’institutionnaliser une telle pratique est une société malade. Ça signifie que les gens sont assez peu intéressés par la chose politique pour qu’implicitement, on laisse un tyran prendre la place. J’espère qu’on ne se rendra jamais là.

Si Sévigny a fait une erreur, c’est bien d'avoir fait référence a cette idée en 2009. Combien de projets n’auraient pas été réalisés ici et ailleurs si tous les politiciens avaient pris un tel engagement?

Jean-Paul L’allier a passé 16 ans à la mairie de Québec. C’est grâce à sa vision et à son travail que le quartier Saint-Roch a connu une telle transformation. Pourtant, ce n’est qu’à la 11ème année de son règne qu’on a démoli le mail Saint-Roch, ce qui a ensuite donné au quartier l’impulsion dont il avait besoin.

Luc Ferrandez a promis qu’il ne dépasserait pas deux mandats à la mairie du Plateau-Mont-Royal. Suite au travail accompli pour améliorer la qualité de vie des citoyens, il a décidé de solliciter un 3ème mandat cette année avec Projet Montréal.

Si on va plus loin, on peut penser à de grands personnages qui chacun à leur façon, ont marqué l’histoire en dépit d’un règne de plus de deux mandats (Churchill, Thatcher, DeGaule, Roosevelt – 4 mandats, etc). Qui de mieux que le peuple pour décider ?

Sinon, c’est évident que Well inc, c’est la ballot question. Est-ce que c’est le cas parce que le projet a été présenté un an avant l’élection, ou parce que certains élus traditionnellement opposés à Sévigny ont décidé d’en faire un enjeu politique dès la présentation ? On peut spéculer longtemps, mais on ne le saura jamais… Il faudrait toutefois ajouter dans la balance que la revitalisation du centre-ville était dans la plateforme électorale de 2013 de Sévigny. On peut donc tout autant spéculer que Well inc. est la forme qu’a pris cet engagement. Cette théorie serait tout à fait plausible, considérant qu’il avait promis en 2013 de créer une maison du développement économique et d’y réunir tous les organismes paramunicipaux. Ça ressemble drôlement a Well inc tout à coup !

Edited by The Rock
Link to comment
Share on other sites

On 15/10/2017 at 11:02 PM, Elpi12 said:

Est-ce que Lussier est vraiment le candidat le plus sérieux?

Pour en revenir à cette question (parce que c’est bien beau critiquer Bernard Sévigny, encore faut-il considérer sérieusement les alternatives), voici mon humble opinion sur le sujet. Commençons d’abord par une devinette. De quel candidat à la mairie est selon vous la citation suivante : "Je ne suis pas raciste car je traite des gens de toute [sic] les nationalités dans mon travail".

When I hear Steve Lussier say that he’s calling for a total and complete shutdown of Well Inc. until he can figure out what the hell is going on, it reminds me of a head of state I don’t like very much. Just sayin’.

Sa manière dégradante de s’en prendre à ses adversaires, en les affublant de sobriquets et en essayant de les dépeindre comme de parfaits incompétents, me rappelle, encore une fois, un chef d’état que je n’apprécie pas beaucoup. Après Low Energy Jeb et Lyin’ Ted, voilà qu’on a droit à Où est Bernie et Hélène Pigot la confuse. Lui qui prétend que les séances du conseil se tiennent actuellement dans « le désordre et la zizanie », disons qu’il semble plutôt mal placé pour améliorer les choses.

Ses propositions sont, comme l’a précédemment mentionné The Rock, généralement plutôt vides sinon très floues. Ses engagements de "promouvoir le guichet promoteur existant" et de "maintenir la participation de citoyens au sein des comités municipaux" se résument en d’autres mots à ne rien faire,  tandis que celle "d’aider l’implantation de nouvelles entreprises", "d’abandonner les projets sans retour sur l’investissement" et de "planifier le développement de la ville de manière durable" sont de nobles objectifs, mais pour lesquels il ne propose aucun moyen. Il en va de même pour ses idées de "créer 2000 emplois" (un nombre complètement arbitraire  et très peu impressionnant) et de "faire de Sherbrooke la ville la plus prospère du Québec".

Après avoir demandé à Hélène Pigot de "démissionner maintenant et se retirer de la course" (sous le prétexte qu’elle était confuse et malhonnête), voilà maintenant que suite à une démarche de Jean-François Rouleau aux allures de vengeance personnelle à l’endroit de Bernard Sévigny, Steve Lussier ne réclame rien de moins que le désistement immédiat du maire (pour une xième fois, ça ne vous rappelle pas quelqu’un et encore quelqu'un?). Il va même jusqu’à dire que « sa demande d’un moratoire dans le dossier est maintenant justifiée », comme si le fait qu’une plainte ait été déposée à la Commission municipale du Québec changeait quoi que ce soit.

Si vous allez faire un tour sur sa page Facebook, vous verrez qu’hier encore, il a ressorti l’histoire des pancartes de Sherbrooke Citoyen imprimées à Laval, qui date pourtant d’il y a un mois et qui, aux yeux de n’importe quel observateur de bonne foi, avait été réglée par les explications du parti (si on passe sous silence le fait que le "scandale" était de base assez ridicule).

Bref, la campagne de Steve Lussier est globalement démagogique et basée sur bien peu de propositions concrètes. Le candidat comme tel n’a pas un historique aussi lourd que celui de Denis Pellerin en matière d’affirmations farfelues et/ou diffamatoires, étant novice en politique municipale. Il a tout de même réussi à se positionner comme un populiste sans idées, sans programme et sans compétences apparentes (sauf peut-être en matière de motocross). Vous aurez donc deviné qu’il ne pourra pas compter sur mon appui le 5 novembre. Ah et, voici la réponse à la devinette du début. #jetraite

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Lake a dit :

Pour en revenir à cette question (parce que c’est bien beau critiquer Bernard Sévigny, encore faut-il considérer sérieusement les alternatives), voici mon humble opinion sur le sujet. Commençons d’abord par une devinette. De quel candidat à la mairie est selon vous la citation suivante : "Je ne suis pas raciste car je traite des gens de toute [sic] les nationalités dans mon travail".

When I hear Steve Lussier say that he’s calling for a total and complete shutdown of Well Inc. until he can figure out what the hell is going on, it reminds me of a head of state I don’t like very much. Just sayin’.

Sa manière dégradante de s’en prendre à ses adversaires, en les affublant de sobriquets et en essayant de les dépeindre comme de parfaits incompétents, me rappelle, encore une fois, un chef d’état que je n’apprécie pas beaucoup. Après Low Energy Jeb et Lyin’ Ted, voilà qu’on a droit à Où est Bernie et Hélène Pigot la confuse. Lui qui prétend que les séances du conseil se tiennent actuellement dans « le désordre et la zizanie », disons qu’il semble plutôt mal placé pour améliorer les choses.

Ses propositions sont, comme l’a précédemment mentionné The Rock, généralement plutôt vides sinon très floues. Ses engagements de "promouvoir le guichet promoteur existant" et de "maintenir la participation de citoyens au sein des comités municipaux" se résument en d’autres mots à ne rien faire,  tandis que celle "d’aider l’implantation de nouvelles entreprises", "d’abandonner les projets sans retour sur l’investissement" et de "planifier le développement de la ville de manière durable" sont de nobles objectifs, mais pour lesquels il ne propose aucun moyen. Il en va de même pour ses idées de "créer 2000 emplois" (un nombre complètement arbitraire  et très peu impressionnant) et de "faire de Sherbrooke la ville la plus prospère du Québec".

Après avoir demandé à Hélène Pigot de "démissionner maintenant et se retirer de la course" (sous le prétexte qu’elle était confuse et malhonnête), voilà maintenant que suite à une démarche de Jean-François Rouleau aux allures de vengeance personnelle à l’endroit de Bernard Sévigny, Steve Lussier ne réclame rien de moins que le désistement immédiat du maire (pour une xième fois, ça ne vous rappelle pas quelqu’un et encore quelqu'un?). Il va même jusqu’à dire que « sa demande d’un moratoire dans le dossier est maintenant justifiée », comme si le fait qu’une plainte ait été déposée à la Commission municipale du Québec changeait quoi que ce soit.

Si vous allez faire un tour sur sa page Facebook, vous verrez qu’hier encore, il a ressorti l’histoire des pancartes de Sherbrooke Citoyen imprimées à Laval, qui date pourtant d’il y a un mois et qui, aux yeux de n’importe quel observateur de bonne foi, avait été réglée par les explications du parti (si on passe sous silence le fait que le "scandale" était de base assez ridicule).

Bref, la campagne de Steve Lussier est globalement démagogique et basée sur bien peu de propositions concrètes. Le candidat comme tel n’a pas un historique aussi lourd que celui de Denis Pellerin en matière d’affirmations farfelues et/ou diffamatoires, étant novice en politique municipale. Il a tout de même réussi à se positionner comme un populiste sans idées, sans programme et sans compétences apparentes (sauf peut-être en matière de motocross). Vous aurez donc deviné qu’il ne pourra pas compter sur mon appui le 5 novembre. Ah et, voici la réponse à la devinette du début. #jetraite

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

On va avoir le sondage demain dans la Tribune, mais je refuse de croire qu'un populiste démagogue qui a un goatee peut vraiment convaincre la population qu'il est l'alternative crédible au maire sortant. Je serais très déçu. À suivre...

Link to comment
Share on other sites

Quelqu'un qui n'est pas raciste n'a pas besoin de le dire, il laisse ses actions parler. Malgré les points que tu apporte Lake, il me semble que Lussier est en bonne position. En politique, les faits sont que la démagogie fonctionne généralement assez bien. Tu cite deux articles concernant Donald Trump. C'est sans contredit un des plus grand démagogue qui existe. Il empoisonne la politique comme peu en sont capable. Ce qui a fait le succès de Trump, c'est sa capacité de canaliser la rage des américains, peu importe que cette rage soit basé sur des faits ou une chimère. Il faut également ajouter que les américains sont généralement assez crédule. L'importance de la religion dans le discours politique américain en dit très long sur le sujet. Reste donc trois questions; à savoir, à quel point les Sherbrookois sont insatisfait de Sévigny, si la campagne actuelle réussira à cristalliser cette insatisfaction et provoquer un désir de changement, et si Lussier réussira à canaliser cette insatisfaction. J'ai l'impression qu'on est bien moins crédule comme peuple, mais en ce qui a trait à démontrer notre rage à la boîte de scrutin, on a tout un historique. On est rapide à crucifier nos chefs quand les choses ne vont pas comme on le veut.

Edited by Enalung
Link to comment
Share on other sites

Résultats du sondage

Sévigny : 52,4%

Lussier : 23,2%

Pigot : 20,6%

Pellerin : 2,8%

Tétreault : 1,0%

 

Sondage téléphonique (et non pas via un pannel web), ce qui a mon sens, diminue les possible biais. Il a été mené auprès de 551 personnes, donc la marge d'erreur est plutôt élevée (4,2%), mais pas si significative que ca considérant l'avance de Sévigny.

Reste a voir si l'attaque infondée de Rouleau aura fait une différence d'ici le 5 novembre prochain...


 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, The Rock a dit :

Résultats du sondage

Sévigny : 52,4%

Lussier : 23,2%

Pigot : 20,6%

Pellerin : 2,8%

Tétreault : 1,0%

 

Sondage téléphonique (et non pas via un pannel web), ce qui a mon sens, diminue les possible biais. Il a été mené auprès de 551 personnes, donc la marge d'erreur est plutôt élevée (4,2%), mais pas si significative que ca considérant l'avance de Sévigny.

Reste a voir si l'attaque infondée de Rouleau aura fait une différence d'ici le 5 novembre prochain...


 

Au moins Lussier et Pigot sont à égalité statistique dans la marge d'erreur. Ajoutons à ça le fait que l'électorat de SC est jeune et que je connais pas beaucoup de moins de 34 ans avec des lignes de téléphonie fixe et c'est possible que Lussier termine troisième. 

Aussi, il faut garder en tête que les candidats se positionnent plus pour la prochaine campagne, considérant que Sévigny ne s'y représentera réalistement pas. Je ne sais pas trop qui sera le candidat du RS, mais considérant que Pigot arrive 1ere au niveau des seconds choix, surtout à cause de sa "proximité" idéologique avec Sévigny, je crois que nous n'aurons pas à vivre une administration Lussier en 2021, qui est par ailleurs l'année où le ville cessera de subventionner les caisses de retraites municipales, libérant 12 M$ annuellement, un bon timing pour un parti de gauche comme SC, qui pourra alors réinvestir massivement en transport en commun/actif sans pour autant avoir à augmenter les taxes ou à couper ailleurs (à moins que les caisses soient renflouées par des emprunts et non par les revenus en taxe annuellement, quelqu'un sait comment cela fonctionne?).

Sinon, au niveau des districts, je ne crois pas que Sévigny à 50% avec un taux de satisfaction de seulement 60% pourra aller chercher une majorité. C'est insuffisant pour donner un élan à ses candidats, considérant qu'un maire sortant d'une ville moyenne a historiquement des taux d'approbation autour des 80%. Considérant le 30% peu ou pas favorable à la présence de partis, (ce qui laisse disons 40-30 ou 45-25 aux partis) je crois qu'il est possible que 1) les indépendants sortants soient presque tous réélus (même ceux faisant face à des sortants de l'équipe RS) et que 2) une part du vote Lussier passe stratégiquement à SC dans les districts, par pure opposition (le nombre de pro-indépendants jusqu'au-boutiste est en soit assez faible), permettant peut-être l'élection de deux ou trois SC (probablement Beaudin et Moreno, des gens très connus dans leurs milieux et ayant déjà eu de très bon résultats en tant qu'indépandants précédemment, finissant 2e de près, et éventuellement peut-être la candidate dans Université, selon le taux de participation étudiant, et considérant le cas particulier de la candidate RS dans le district) ce qui leur donnerait le statut d'opposition officielle, avec les avantages financiers qui viennent avec en vue du prochain scrutin.

Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Elpi12 a dit :

 

Sinon, au niveau des districts, je ne crois pas que Sévigny à 50% avec un taux de satisfaction de seulement 60% pourra aller chercher une majorité. C'est insuffisant pour donner un élan à ses candidats, considérant qu'un maire sortant d'une ville moyenne a historiquement des taux d'approbation autour des 80%. 

Tu oublies quelque chose de fondamental dans la balance. Aux élections municipales, il y a deux votes : celui au poste de maire, celui au poste de conseiller. Ce n'est pas le cas aux autres paliers de gouvernement. Beaucoup de candidats du RS sont très appréciés dans leur district (Vincent Boutin, Danielle Berthold, etc). Il faut donc être prudent dans notre analyse... surtout que le sondage de ce matin nous apprenait deux choses importantes (et surprenantes !) : les gens sont majoritairement favorables aux partis municipaux à Sherbrooke et ils préfèrent avoir un panier de service bien remplis qu'un gel ou une diminution de taxe. En somme, l'argument phare de certains candidats indépendant concernant «l'indépendance» politique et le «12%» de taxes vient ici d'être tailler en pièce...
 

Par contre, certains candidats indépendants sortants (Annie Godbout, Chantal L'Espérance, etc) demeurent très forts, ce qui me fait dire moi aussi que le RS aura de la difficulté a aller chercher une majorité au conseil. Néanmoins, ca ne l'empêche pas d'avoir une majorité « fonctionnelle » comme je l'ai dit dernièrement, dans le sens qu'une vaste majorité d'élus indépendants ont eu tendance a voter favorablement aux projets du conseil dans les dernières années (Rémi Demers en tête de liste). 

En somme, pour moi le principal est là : le prochain conseil sera majoritairement en faveur de Well inc :P

 

Edited by The Rock
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By mtlurb
      1900 - 1950 Sherbrooke Ouest
      Architecte : Panzini
       

       

       

       

       

       

       

    • By Marc.PMR
      http://ici.radio-canada.ca/regions/estrie/2016/09/06/002-projet-train-passagers-montreal-bromont-sherbrooke-etude.shtml
       
      Ce n'est pas la nouvelle la plus récente, mais je m'étonne qu'elle n'ait pas été reprise et commentée sur ce site.
       
      Avec la collaboration d'une société comme Kéolis ou Transdev (opérateurs de trains pour passagers en Europe et toutes deux bien présentes au Québec), j'aimerais croire que l'exploitation d'un tel service est au moins envisageable. Un train régional entre Montréal et Sherbrooke desservirait un bassin de population non négligeable et offrirait une option de transport pratique aux amateurs de sports d'hiver
    • By ouaouaron
      Un beau projet de rénovation. Y a-t-il déjà un fil pour ce projet?


    • By Fortier
      Je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de ce projet, j'imagine que c'est mort dans l'oeuf il y a longtemps? À moins que quelqu'un ait des infos? 
      Tour de l'Université Laval sur le terrain vague à côté du Chatelain sur Sherbrooke.
       



       
    • By mtlurb
      Quartier Concordia
       
      Quartier Concordia will transform the Sir George Williams campus from a collection of scattered buildings into a welcoming and cohesive urban campus in the area bordered generally by Sherbrooke, Guy, René-Lévesque, and Bishop.
      The goals of the Quartier Concordia project include improving the use of outdoor spaces, stimulating street life, and providing respite for the Concordia community and the public. The project will optimize vehicular and bicycle traffic as well as pedestrian flow, facilitate movement between campus buildings, and ensure the safe interaction of vehicles and pedestrians. Quartier Concordia will also maintain a welcoming environment for the Concordia community and the public, highlight landmarks, improve the use of space, promote the display of artwork and create a distinct campus environment within the downtown core.
      The project will be carried out over several years by Groupe Cardinal Hardy and in conjunction with the City of Montreal.
       
      Facts:

      A multi-year project
      Landscape architect: Groupe Cardinal Hardy
      Location: The area bordered by Sherbrooke, Guy, René-Lévesque, and Bishop
      The project will promote a distinct, welcoming, and efficient downtown campus
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value