Jump to content

Recommended Posts

http://journalmetro.com/local/ile-des-soeurs/actualites/1008609/du-surf-sur-le-fleuve-grace-au-pont-champlain/

 

15/08/2016 Mise à jour : 15 août 2016 | 16:40

Du surf sur le fleuve grâce au pont Champlain?

Par Colin Côté-Paulette

Montréal pourrait devenir la capitale mondiale du surf de rivière s’il n’en tenait qu’à Hugo Lavictoire, le propriétaire de Kayak sans Frontières (KSF). L’entrepreneur aimerait profiter des travaux de construction du nouveau pont Champlain pour aménager des vagues artificielles et ainsi attirer des touristes sur les berges de la métropole.

 

«On pourrait prendre un pont de 5 G$ destinés aux automobilistes et l’adapter pour en faire une infrastructure qui inclurait un plus grand nombre de citoyens, dont les milliers de gens qui font du surf sur le fleuve», indique M. Lavictoire.

 

Le président de KSF estime que la machinerie déjà en place pour les travaux sous-marins pourrait aussi être utilisée pour installer une structure en forme d’entonnoir au fond du fleuve. Cette pièce créerait de nouvelles vagues éternelles pour les surfeurs et kayakistes, comme celles bien populaires à Habitat 67 et la célèbre «vague à Guy» à LaSalle.

À ce sujet:

 

Pour M. Lavictoire, les piles du nouveau pont Champlain pourraient aussi servir d’aires de repos, puisque les structures créent un contre-courant et permettent de remonter facilement le fleuve, de manière sécuritaire, selon lui.

 

«Ça serait quoi d’ajouter 1 M$ au projet pour que Montréal devienne la capitale du surf de rivière. Les retombées économiques seraient plus grandes que celles du Grand Prix, on peut faire du surf neuf mois par année ici, pas seulement une fin de semaine», soutient-il.

 

Olivier Barrette, un membre influent de la communauté de surfeurs montréalais qui parcourt les vagues du monde, voit le projet d’un bon oeil.

 

«Ça fait longtemps qu’on parle d’ajouter des vagues dans le fleuve. Ce n’est pas exagéré, je pense qu’après Munich, on est le 2e pôle de surf de rivière dans le monde. On a plus de surfeurs en tout cas», souligne-t-il dans une entrevue en plein tournage d’une publicité de surf à Burlington.

 

Il prend en exemple certaines villes américaines et allemandes qui ont réussi l’implantation de vagues artificielles dans leurs rivières.

 

Un sport en «implosion»

«En ce moment, on est victime de notre succès, le sport implose par sa popularité. Les vagues statiques peuvent être surfées plus longtemps que les vagues dans les océans, alors c’est très populaire», précise Hugo Lavictoire.

 

Il estime que KSF a accueilli entre 200 et 300 touristes cet été, dont plusieurs durant le weekend chaud et ensoleillé du festival de musique Osheaga au début du mois d’août.

 

«On aurait avantage à bonifier l’offre touristique pour s’adresser à une clientèle jeune», croit la gestionnaire des relations publiques à Tourisme Montréal, Andrée-Anne Pelletier.

 

Selon les données Cities, les milléniaux (18-34 ans) représentent 42% des touristes venus à Montréal en 2014.

 

M. Barrette raconte qu’il a même croisé plusieurs hommes d’affaires qui choisissent de faire leurs réunions à Montréal au lieu de Toronto, pour aller profiter des vagues en passant.

 

Impacts: des environnementalistes se prononcent

L’achalandage qui découle de la popularité de la vague à Guy joue présentement un rôle dans l’effritement des berges du site, en raison des nombreux adeptes du surf. Toutefois, l’implantation de nouvelles vagues pourrait avoir des effets positifs, selon le directeur de l’organisme Héritage Laurentien, Jason Di Fiore.

 

«Une nouvelle vague viendrait réduire la pression sur les deux sites, mais ça doit être bien fait. Il doit y avoir une étude d’impact adéquate au préalable», explique-t-il.

 

Un changement de courant dans le fleuve, mal dirigé, pourrait troubler les zones de fraie de certaines espèces de poissons. L’accès à l’eau des sites devrait également être amélioré d’après M. Di Fiore.

 

Pour le coordonnateur du Mouvement ceinture verte, Sylvain Perron, l’important est d’avoir une cohérence entre les groupes sportifs et environnementalistes.

 

«Si on officialise le statut de Montréal comme ville de surf, on peut réglementer pour limiter les impacts. Les groupes sportifs pourraient contribuer au nettoyage des berges par exemple», avance-t-il.

 

Le site de la «vague à Guy» sera réaménagé par la Ville de Montréal quelque part entre 2017 et 2019, à la suite de consultations publiques qui ont eu lieu en janvier dernier.

 

Le Réseau des grands parcs de Montréal prévoit, entre autres, l’aménagement d’un escalier de pierres pour freiner l’érosion des berges, la déviation de la voie cyclable et l’ajout de services publics comme une aire de repos et des toilettes.

 

Comme le projet de M. Lavictoire n’est pas encore présenté concrètement, aucun représentant de la Ville ou d’Infrastructure Canada n’a voulu se prononcer.

Link to comment
Share on other sites

Cela serai bien mais est ce que cela couterai seulement 1 millions? Est ce que cella ajouterai autant de touriste?

C'est vrai que quand j'ai envoyer ces videos a mon ami en Argentine cela l'a beaucoup impressionné. Du surf juste a coté de la ville.

 

 

 

Edited by andre md
Link to comment
Share on other sites

On ne développe pas le tourisme avec un seul attrait bien sûr. C'est l'ensemble de l'offre et sa variété qui garanti un plus grand achalandage. En effet un site particulier ou un événement peut drainer un certain nombre de visiteurs, c'est ensuite toutes les autres activités potentielles qui le retiendront. Et on sait que le succès en tourisme vient de la capacité à retenir les touristes en multipliant les nuitées.

 

Donc développons ce qui peut l'être, en ajoutant des attraits originaux qui nous distinguent par rapport à d'autres destinations. En restant dans le même registre, on devrait mieux faire connaitre les rapides de Lachine et leur magnifique environnement. Un autre élément naturel unique à Montréal et qui est à mon avis sous-estimé. Je verrais bien notamment une tour bien intégrée au paysage, qui permettrait de mieux apprécier l'immense étendue des rapides et la force incroyable du courant.

 

Ce sont en fait nos chutes Niagara, un accident géographique impressionnant qui explique en partie l'histoire de Montréal comme centre du transport au Canada. A noter que quand je parle de tour, je n'entends pas une structure très élevée qui dominerait tout le secteur, mais plutôt un point de vue juste assez élevé qui mettrait nettement en valeur cette partie incomparable du St-Laurent.

Link to comment
Share on other sites

Je me rappelle qu'il y a déjà bien plus d'une décennie que j'ai découvert au hasard d'une balade en vélo dans les Iles, ce phénomène particulier pratiqué par quelques téméraires à l'époque. J'étais tout simplement impressionné par leur audace et leur talent. Après toutes ces années, le public commence seulement à découvrir les vagues de Montréal, qui sans être gigantesques ont tout de même le mérite d'offrir un bon défi et un beau spectacle pour ceux qui souhaitent s'y aventurer. Et le plus beau dans tout cela c'est que ces vagues sont permanentes, donc toujours au rendez-vous.

 

On devrait d'ailleurs inclure ces images aux publicités de la ville, car en plus d'être inusitées, elles véhiculeraient une aura de jeunesse, de dynamisme et de créativité qui sied très bien à l'esprit de Montréal.

 

Pour bien réussir son coup en marketing, il faut d'abord susciter la curiosité et donner le goût d'aller voir. Le surf montréalais est donc tout indiqué pour frapper l'imagination des visiteurs. Il a de ce fait le pouvoir d'attirer des gens qui ne demandent qu'à être étonnés et surpris d'une pareille activité si près du centre-ville. En fait on ferait un doublé, puisqu'Habitat 67 et la Cité du Havre valent déjà le déplacement.

 

Soyons donc plus agressifs, organisons des concours et des visites, même une école? Créons aussi des emplois d'été pour ces jeunes qui pourraient offrir un spectacles insolites, en s'amusant tout en gagnant de l'argent pour leurs études. Le tout bien sûr, bien encadré et de manière totalement sécuritaire.

 

Je serais tenté en terminant, de faire un rapprochement avec certains mascarets bien connus dans le monde, qui attirent leurs lots de pratiquants et de visiteurs. https://www.google.ca/search?q=mascaret&client=firefox-b&tbm=isch&imgil=6Mi3eOeCAUi4eM%253A%253BHH0sP_5DMqD9oM%253Bhttp%25253A%25252F%25252Fwww.sudouest.fr%25252F2014%25252F09%25252F11%25252Fle-mascaret-a-saint-pardon-1667684-3211.php&source=iu&pf=m&fir=6Mi3eOeCAUi4eM%253A%252CHH0sP_5DMqD9oM%252C_&usg=__YNxdUZ900HEYegMs1NhEY2dSZGM%3D&biw=1280&bih=701&ved=0ahUKEwiK25SPjOTOAhWDGR4KHYgBCFoQyjcIQg&ei=ydbCV8rSIoOzeIiDoNAF#imgrc=6Mi3eOeCAUi4eM%3A Ici c'est un autre phénomène naturel, mais dans le même registre. En plus il est ultra accessible, parce que l'on peut venir en embarcation (en provenance du Vieux-Port) ou tout autre moyen de transport et même à pied si l'on veut, pour admirer un attrait encore trop méconnu.

 

Alors je dis: ne négligeons pas ce beau potentiel peu exploité qui nous distingue encore une fois des autres métropoles nord-américaines.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

LaSalle

1,4 M$ pour une halte sanitaire dans le secteur de la vague à Guy

Un surfeur glisse sur la vague à Guy, dans le parc des Rapides, à LaSalle, en août 2021. Photo: Carl Sincennes, Archives Métro

https://journalmetro.com/local/lasalle/2777098/14-m-pour-une-halte-sanitaire-dans-le-secteur-de-la-vague-a-guy/

Félix Hurtubise

15 février 2022 à 18h32

Après l’aménagement de sentiers balisés et l’installation de rampes de mise à l’eau l’été dernier, la Ville de Montréal souhaite construire une halte sanitaire dans le secteur de la vague à Guy du parc des Rapides, à LaSalle.

Le 21 février prochain, le comité exécutif proposera au conseil municipal d’accorder un contrat d’une valeur de 1,4 M$ à l’entreprise Les Terrassements Multi-Paysages pour mener à bien le projet qui bénéficiera aux amateurs de sports nautiques fréquentant la vague éternelle.

L’augmentation de l’achalandage au fil des ans dans ce haut lieu du surf de rivière rendait nécessaire l’ajout de toilettes et de vestiaires, estime l’administration montréalaise.

«Pour l’instant, aucun service sanitaire n’est disponible pour le secteur et les sportifs n’ont pas d’endroit pour se changer, ce qui cause certaines problématiques avec la population riveraine», peut-on lire dans le sommaire décisionnel de la séance.

Selon la proposition présentée, la halte sanitaire serait composée de deux bâtiments installés sur une placette en béton coulé, aménagée près des sentiers existants. Un sentier en enrobé bitumineux est prévu pour relier le boulevard LaSalle à la piste cyclable.

L’un des bâtiments devrait posséder une toilette autonettoyante utilisable pendant les quatre saisons, en plus d’une douche extérieure et d’une fontaine. L’autre structure offrirait des cabines de changement et des casiers pour les visiteurs de la vague à Guy.

Les élus laSallois en faveur du projet

La dépense, pleinement assumée par la ville-centre, va être soumise au vote des élus montréalais lors de la séance du conseil municipal qui aura lieu la semaine prochaine. Il ne devrait toutefois s’agir que d’une formalité, comme le parti de la mairesse Valérie Plante est majoritaire avec 36 élus sur 65.

Projet Montréal pourra aussi compter sur l’appui des trois membres de l’Équipe LaSalle siégeant à ce conseil.

«Nous allons voter avec enthousiasme en faveur de l’octroi du contrat de 1,43 M$ visant l’installation d’une halte sanitaire au parc des Rapides, dans le secteur de la vague à Guy, indique la mairesse de l’arrondissement de LaSalle, Nancy Blanchet. Avec les travaux d’aménagement de 2 M$ inaugurés en 2021, c’est près de 3,5 M$ qui ont été investis à LaSalle par la Ville de Montréal, afin d’améliorer cet environnement enchanteur permettant aux citoyens de profiter de la nature en ville.»

Si la proposition est adoptée, les travaux devraient s’amorcer vers la fin du printemps et être exécutés tout au long de l’été 2022.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value