Jump to content

Recommended Posts

Consultez « À la une » provenant de La Presse+.

 

http://plus.lapresse.ca/screens/a0893e1f-43ec-470c-ad15-f25dd78f036e%7C_0.html

 

De centre-ville inhabité et moribond, le cœur de Montréal est en train de devenir un véritable quartier résidentiel, dynamique et enthousiaste. La métropole québécoise est-elle en train de vivre une véritable révolution?

 

Nos journalistes ont parcouru les projets qui fleurissent dans les quartiers chauds de Montréal tels que Griffintown, le quartier des spectacles et le centre-ville; ils ont constaté une effervescence dont nos derniers souvenirs pourraient remonter aux Olympiques de 1976.

 

Tours à condos, grands projets de transport, revitalisation des quartiers et projets du 375e convergent pour donner un nouveau souffle à Montréal.

 

Le dossier spécial Le réveil de Montréal, publié le dimanche 5 juin dans La Presse+, vous projettera dans un futur proche très emballant.

 

sent via Tapatalk

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Excellent dossier même si les habitués du présent forum apprendront peu de nouveau. À creuser: la carte des projets à l'étude dans l'est du centre-ville. Aussi des précisions à obtenir sur le développement du QdS dans l'Est, particulièrement sur Ontario et Berri. Juste à côté, angle Ontario et St-Hubert, on va rénover les anciens locaux de Voir (du communautaire et des logements sociaux prévus).

Link to comment
Share on other sites

Bon, il était temps qu'un quotidien important fasse un ''dossier spécial'' sur la situation de Montréal du point de vue développement. Et le faire dans un ton positif, ce qui est très important non seulement pour changer l'attitude des gens mais pour lancer le message que quelque chose de gros se passe à Montréal.

 

Les quotidiens n'en avaient que pour la corruption, les bouchons de circulations, les nids de poules et les petits dossiers (eaux usées, boites aux lettres, calèches, Uber etc...), bref, que du négatif. Alors maintenant, un peu de positif et de grandeur ca fera du bien.

 

Maintenant, il faudra parler sérieusement de la situation des petits commerces, des rues commerciales et, évidemment, des taxes!!!

Link to comment
Share on other sites

CET ÉCRAN A ÉTÉ PARTAGÉ À PARTIR DE LA PRESSE+

Édition du 5 juin 2016,

section DOSSIER SPÉCIAL, écran 9

 

 

http://plus.lapresse.ca/screens/eed5377a-de65-47d2-9225-90a535029ff6%7C_0.html

 

 

 

LE RÉVEIL DE MONTRÉAL

LES NOUVEAUX VISAGES DE L’EST

NICOLAS BÉRUBÉ

LA PRESSE

 

 

L’est du centre-ville connaît un boom d’investissements comme on n’en avait pas vu depuis des décennies : à elle seule, la construction du nouveau CHUM, un projet de 3,6 milliards de dollars, fera quadrupler l’achalandage du secteur, qui passera de 4000 personnes par jour à près de 16 000. « C’est un moment clé pour le centre-ville », explique le Dr Fabrice Brunet, PDG du CHUM et du CHU Sainte-Justine.

 

 

Les nouvelles tours du CHUM, rue Saint-Denis, ne sont que le début. Tout près, les jours de l’hôpital Saint-Luc sont comptés. L’édifice de briques jaunes tombera sous le pic des démolisseurs pour faire place à un amphithéâtre et une esplanade-jardin, notamment, dont l’ouverture est prévue d’ici 2020.

 

 

Ce sera alors la dernière phase d’un projet qui changera en profondeur la dynamique du quartier, explique le Dr Fabrice Brunet.

 

 

« Le CHUM va contribuer à une nouvelle image du Quartier latin, qui va devenir de plus en plus emblématique de ce qu’est le renouveau du centre-ville de Montréal, dit le Dr Brunet en entrevue avec La Presse. On peut le voir ailleurs dans le monde, où la construction d’un grand hôpital a transformé la vie de quartier. Ces innovations architecturales sont des moments clés. »

 

 

TRAVAILLEURS QUALIFIÉS

 

Le fer de lance de cette transformation est l’arrivée massive de travailleurs qualifiés. Du temps de l’hôpital Saint-Luc, environ 3000 employés et médecins et 1000 patients fréquentaient chaque jour le quadrilatère René-Lévesque, Saint-Denis, Viger et Sanguinet. En 2020, 12 500 employés, chercheurs, médecins et étudiants, et plus de 2800 patients, fréquenteront le même quadrilatère, soit quatre fois plus qu’auparavant.

 

 

« Nous allons avoir une concentration de nos ressources humaines, financières, technologiques, de recherche, d’enseignement et de soins sur un seul et même campus, alors que nous étions éclatés en trois hôpitaux différents », dit le Dr Brunet.

 

 

« Il va se développer une nouvelle organisation du quartier, une offre de services différente. »

 

 

— Le Dr Fabrice Brunet

 

 

De petites et grandes entreprises pourraient aussi être tentées de s’installer dans le secteur pour se rapprocher du centre de recherche du CHUM, ce qui cadre avec la notion de « ville intelligente » développée par la Ville de Montréal.

 

 

« Il y a actuellement un point d’attraction pour des entreprises naissantes, croissantes ou déjà établies, qui vont participer à la transformation du quartier en cette ville intelligente et qui va donner un rayonnement international non seulement au CHUM, mais à Montréal également », dit le Dr Brunet, qui dit déjà voir des besoins pour un « hôtel futuriste adapté aux besoins de nos patients, de nos étudiants et de nos visiteurs internationaux » dans le secteur. L’idée est lancée.

 

 

UN QUARTIER VIVANT

 

 

Le mois dernier, un vaste projet évalué à 500 millions de dollars a été annoncé un peu plus à l’est. Baptisé Quais De Lorimier, le complexe, qui doit être situé tout près de l’entrée du pont Jacques-Cartier, prévoit deux tours résidentielles de 40 et 28 étages, des bureaux, des commerces, un hôtel, une rue piétonne recouverte d’un toit en verre et une salle d’événements de 3000 places.

 

 

Autre projet important dans l’est du centre-ville : celui du redéploiement de Radio-Canada, qui compte faire construire un nouvel immeuble à l’angle de René-Lévesque et Papineau, où sont aujourd’hui situés les stationnements du diffuseur public.

 

 

Ces projets arrivent alors que le quartier est en mutation. Promenez-vous dans l’est du centre-ville, ces jours-ci, et vous pourrez aisément constater à quel point le quartier change depuis la période de stagnation dans laquelle il semblait embourbé depuis le début des années 2000.

 

 

En plus des retombées liées au développement du Quartier des spectacles, tout près, l’est du centre-ville est plus propre, vivant et sécuritaire qu’avant, remarque François Robillard, le directeur de la Table de concertation du Faubourg Saint-Laurent.

 

 

M. Robillard cite en guise d’exemple la place Émilie-Gamelin, près de l’édicule du métro Berri-UQAM, rue Sainte-Catherine. « Il y a 10 ans, la place Émilie-Gamelin était glauque, mal entretenue et peu invitante », dit-il.

 

 

Depuis l’été dernier, la place est métamorphosée par le Quartier des spectacles, qui vient d’y installer à nouveau cet été les Jardins Gamelin, des installations vertes qui proposent diverses activités culturelles, de la nourriture et de la musique sept jours et sept soirs sur sept, et ce, jusqu’au mois d’octobre. Des centaines de personnes de tous âges s’y réunissent chaque jour.

 

 

M. Robillard, qui habite le quartier depuis des décennies, est stupéfait du changement.

 

 

« Nous avons élevé notre fils sur la rue Saint-Christophe. Au milieu des années 2000, ce n’était pas calme, avec la prostitution de rue, des voitures devant chez nous de jour comme de nuit. »

 

 

« Depuis 10 ans, ça a beaucoup changé. C’est sûr que ça ne sera jamais la campagne ici, et ce n’est pas fait pour tout le monde. Mais les gros problèmes d’insécurité sont chose du passé. »

 

 

— François Robillard, directeur de la Table de concertation du Faubourg Saint-Laurent

 

 

« Le quartier est beaucoup plus habité qu’avant », ajoute M. Robillard, qui a été conseiller municipal dans le district Saint-Jacques de 2009 à 2013.

 

 

DÉSENCLAVER LES LOGEMENTS SOCIAUX

Dans l’est du centre-ville se trouvent aussi les Habitations Jeanne-Mance, qui, avec 788 appartements, forment l’un des plus importants complexes de logement social au Canada.

 

 

Clotilde Tarditi, directrice générale, note que les Habitations Jeanne-Mance essaient depuis plusieurs années de se « désenclaver » et de tisser des liens avec le quartier. Les habitations sont en train d’être rénovées à tour de rôle, un projet qui s’étendra jusqu’en 2022.

 

 

« On fait des efforts pour embellir le site, le rendre plus attrayant. On veut montrer qu’il est tout à fait possible d’avoir du logement social à côté de condos beaucoup plus chers », dit-elle, ajoutant que les parcs pour enfants qui s’y trouvent sont gérés par la Ville de Montréal et sont accessibles à tous.

 

 

Simon Harel, professeur titulaire au département de littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal et codirecteur du livre Le Quartier des spectacles et le chantier de l’imaginaire montréalais, paru en 2015 aux Presses de l’Université Laval, voit l’est du centre-ville changer et s’interroge parfois sur le vent d’embourgeoisement qui balaye le quartier.

 

 

« Dans mes mauvais jours, j’ai peur que ça devienne une sorte de Disneyland tout programmé. Je pense au boulevard Saint-Laurent, particulièrement, dit-il. Cela dit, les Montréalais, nous avons souvent tendance à la critique assez forte. Nous sommes très exigeants. Je pense que ce qui est en train de se passer dans le secteur est fait avec goût. Ce sont des initiatives intéressantes, de bonne qualité. »

 

 

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.

Link to comment
Share on other sites

LE RÉVEIL DE MONTRÉAL

À VOL D’OISEAU

 

Difficile d’avoir une idée précise du visage qu’aura le secteur du Centre Bell dans quelques années, tellement les chantiers sont nombreux. Cette animation 3D, préparée par le cabinet d’architectes Béïque Legault Thuot, donne un bon aperçu.

 

http://plus.lapresse.ca/screens/7a8f2624-ec31-4f35-bf5e-bc60425eca42%7CP1MkKr%7EzsjzM.html

 

sent via Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

Dans l'entrevue qu'il donne à Mario Girard j'aime le ton que le maire adopte. C'est à dire qu'on tourne le dos au négatif, au passé et à l'autoflagellation. On passe à autre chose et on regarde en avant.

 

On peut critiquer le maire à plusieurs égards, et la ville en général aussi, mais il faut lui donner ce coté fonceur et positif, ce qui redonne à la ville ce souffle qui commençait à manquer sérieusement. Avant il y avait les gens qui poussaient et qui vantaient Montréal mais on sentait une certaine fatigue car l'administration ne poussait pas du tout dans le même sens. Maintenant, on sent que l'administration a prit le relais et est en train de propulser la ville plus loin.

 

Le privé semble embarquer même si ce n'est pas encore au niveau que l'on souhaite. Et il ne reste, à mon avis, que le provincial (qui commence) et le fédéral. Mais aussi, et surtout, les cols bleus/blancs et autre travailleur de la ville.

Link to comment
Share on other sites

Montréal se réveille aux 20 ans. On essaie de nous faire croire que cette fois c'est différent, que Montréal n'a jamais eu autant de construction... Du journalisme emmuré dans des oeillères.. Montréal était en feu dans les années 60 (62 à 68) elle le fut aussi dans les années 80 (85 à 89), voilà simplement une troisième vague... Cette fois c'est des condos à la place des bureaux.

On disait ça en 1987:

c24db72ab6813415074932713f1f5919.jpg

Edited by Rocco
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Similar Content

    • By loulou123
      remplacé par un message d'entête plus à jour
    • By mtlurb
      REM de l'est
      Je propose de créer un nouveau fil pour ce projet sorti de nulle part cet après-midi.
      http://journalmetro.com/actualites/montreal/1655839/quebec-allonge-15m-pour-etudier-de-grands-projets-de-transport-collectif/
      "de même que l’extension du Réseau express métropolitain (REM) dans l’emprise du train de l’Est."
    • By ChrisDVD
      Réseau express métropolitain (REM) phase 1

      26 stations / 67 km
      Liens utiles :
      http://www.rem.info/ http://www.nouvlr.com/ https://surlesrails.ca/ https://www.devisubox.com/dv/dv.php5?pgl=Project/interface&dv_pjv_sPjvName=Reseau Express Metropolitain https://www.youtube.com/channel/UCRulWJrtFo8KNxr-2FgILhQ https://twitter.com/REMgrandmtl https://www.instagram.com/rem_metro/ https://www.facebook.com/REMgrandmtl/
      TRAINS
      Voiture de type métro léger, électrique Flotte de 212 voitures Alstom Metropolis Rame de 4 voitures en heure de pointe; rame de 2 voitures en hors pointe Capacité de 150 passagers par voiture (assis et debout) Configuration entre deux voitures de type "boa" Alimentation électrique par caténaire Systèmes et conduite automatisée des trains Vitesse maximale de 100 km/h STATIONS / GARES
      Quais d'environ 80 m de long Portes palières sur les quais Accessibles à pied, vélo, par autobus et en voiture Accès universel Ascenseurs, escaliers mécaniques et supports à vélo Wi-Fi offert sur toute la ligne Préposés circulant dans les rames et stations pour information et contrôle ---
      Fil de discussion pour les prolongements hypothétiques:
      https://mtlurb.com/index.php?/topic/15107-rem-expansion-future/
       
       
       
    • By Nameless_1
      La Ville de Montréal dévoile sa programmation hivernale
      26 novembre 2020 | mise à jour le: 26 novembre 2020 à 17:14 temps de lecture: 5 minutesPar:  Zacharie GoudreaultMétro

      De nouvelles places publiques, des sentiers mieux entretenus dans les parcs, des patinoires: la Ville de Montréal a présenté jeudi sa programmation hivernale. Elle espère ainsi inciter les Montréalais à «bouger en sécurité» au cours des prochains mois, tout en stimulant l’achat local.
      La pandémie, combinée aux journées plus courtes et grises qui marquent l’arrivée de l’hiver, ont affecté le moral des citoyens, constate la mairesse de Montréal, Valérie Plante.
      «Il y a cette fatigue qui s’installe et qui est plus difficile pour certaines personnes. C’est un climat qui est assez anxiogène», a-t-elle souligné jeudi après-midi lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville. Elle a alors présenté la programmation hivernale 2020-2021 de la Ville de Montréal.
      ...
      Des stations hivernales
      Ce plan prévoit notamment l’aménagement de 25 stations hivernales dans 17 arrondissements de la métropole au cours des prochaines semaines. Celles-ci prendront forme près d’artères commerciales, voire sur celles-ci, afin d’inciter les Montréalais à aller faire leurs emplettes dans les commerces locaux. Ces petites places publiques seront lumineuses afin d’attirer le regard.
      ...
      Pas pour se réchauffer
      Afin d’éviter que ces petites places publiques deviennent des lieux de rassemblements, aucune programmation d’activités culturelles ou ludiques ne sera mise en place pour ces lieux. Par ailleurs, les stations hivernales ne seront pas chauffées.
      ...
      Plus d’activités dans les grands parcs
      Le programme prévoit par ailleurs la création de nouvelles patinoires, dont une au square Cabot et une seconde au parc Jean-Drapeau. Ce dernier accueillera également une glissade, de même que de nouveaux kilomètres de sentiers pédestres et d’autres dédiés aux fat bike et au ski de fond, entre autres.
      Par ailleurs, bien que la Fête des neiges n’aura pas lieu cette année au parc Jean-Drapeau, plusieurs activités gratuites y seront offertes à partir du 19 décembre, assure la Ville. Cette programmation proposera notamment la découverte d’un sentier historique en raquettes et une exposition extérieure baptisée «Océans».
      ...
      Contrôler l’achalandage
      La Ville entend d’ailleurs s’assurer de surveiller les grands parcs cet hiver pour en limiter l’achalandage. Cet été, l’administration municipale a notamment dû fermer le stationnement du parc du Mont-Royal à plusieurs reprises parce que trop de personnes s’y sont rendues les jours de beau temps.
      «Il y a le mont Royal, mais il y a d’autres endroits. C’est ce que je veux dire aux Montréalais.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal
      https://journalmetro.com/actualites/montreal/2583376/la-ville-de-montreal-devoile-sa-programmation-hivernale/
       



×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value