Jump to content

mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Administrator

Les sites .qc ou .quebec pourraient (enfin) voir le jour

 

2415366418_3c3ec5c567.jpg?v=0

 

Un petit scoop pour vous. Je reviens tout juste d’une assemblée organisée par le député Daniel Turp, au café Art Java, sur Mont-Royal. En collaboration avec le Mouvement national des Québécois, le député péquiste a eu l’idée de lancer Operationpoint-qc.org

On y trouve une pétition en ligne pour inciter l’ICANN (l’organisme international qui gère les noms de domaine) a créer un suffixe “.qc” pour les noms de sites web québécois.

 

Comme vous le savez probablement, les sites qui veulent actuellement marquer leur appartenance géographique au Québec peuvent seulement utiliser le suffixe “.qc.ca”, dont le “.ca” fait référence au Canada. Ça ne fait évidemment pas l’affaire des péquistes (et de probablement beaucoup de Québécois d’autres d’allégeances politiques, d’ailleurs). “La création du suffixe serait une belle façon de marquer notre identité propre sur la Toile”, affirme Turp, qui souligne au passage que le gouvernement du Québec utilise déjà l’extension “.qc” sur son intranet.

 

L’idée de permettre aux sites québécois d’utiliser le suffixe “.qc” n’est pas saugrenue du tout. La minorité catalane, en Espagne, a depuis 2006 une extension “.cat” pour promouvoir sa culture. L’ICANN a d’ailleurs autorisé la création du suffixe avec l’approbation de l’Espagne.

 

Ce que le député Turp ne savait pas cependant (et moi non plus d’ailleurs, avant que Deep Throat m’en glisse un mot sur Skype), c’est que PointQuebec, un groupe dirigé par Normand Fortier, est déjà en discussion avec l’ICANN depuis un bon moment pour qu’une extension nationale propre au Québec soit créée. Son groupe a déjà acquis PointQuebec.org et a, semble-t-il, un logo, mais fait moins de bruit. Tout se passe en coulisses. Une approche méthodique. “Le dossier est très, très avancé”, affirme M. Fortier, avec qui je me suis entretenu en fin d’après-midi.

 

Selon lui, ce s’annonce cependant “très complexe” d’obtenir le suffixe “.qc”. “Nous, on vise plus “.quebec”, précise M. Fortier. “Si vous parlez d’un site “.qc” à un Canadien ou à un Américain, il fera probablement le lien avec le Québec. Mais pas nécessairement un Chinois”, estime-t-il. Le “.quebec” aurait donc plus d’impact à l’échelle internationale.

 

Pas bête comme argument.

 

La bonne nouvelle, dans tout ça, c’est que tout porte à croire que PointQuebec et la gang de Turp vont travailler main dans la main dans ce dossier. Ils ne se sont jamais parlés, mais les deux se sont dits favorables à une coopération. Après tout, plus on est de fous plus on ri…

 

http://blogues.cyberpresse.ca/technaute/peloquin/?p=299

Link to comment
Share on other sites

.quebec c'est pas un peu long? Je pensais que les extensions étaient limitées à 4 lettres (le plus long que je connaisse est .info).

 

Sinon je suis 100% pour

.qc.ca ça fait.... colonisé. Et trop long. Comme les .co.uk et .co.jp et autres doubles extensions. Tellement inutile.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value