Recommended Posts

Pinned posts

Réseau express métropolitain (REM)

REM.png

26 stations / 67 km

http://www.rem.info/
http://www.nouvlr.com/
https://surlesrails.ca/

TRAINS

- Voiture de type métro léger, électrique
- Flotte d'environ 240 voitures à la mise en service
- Rame de 4 voitures en heure de pointe; rame de 2 voitures en hors pointe
- Capacité de 150 passagers par voiture (assis et debout)
- Configuration entre deux voitures de type "boa"
- Alimentation électrique par caténaire
- Systèmes et conduite automatisée des trains
- Vitesse maximale de 100 km/h

STATIONS / GARES

- Quais d'environ 80 m de long
- Portes palières sur les quais
- Accessibles à pied, vélo, par autobus et en voiture
- Accès universel
- Ascenseurs, escaliers mécaniques et supports à vélo
- Wi-Fi offert sur toute la ligne
- Préposés circulant dans les rames et stations pour information et contrôle

---
Fil de discussion pour les prolongements hypothétiques:
https://mtlurb.com/index.php?/topic/15107-rem-expansion-future/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
33 minutes ago, felixinx said:

Quelq'un d'autre a reçu une invitation pour l'événement "Vivre le REM"?

Oui mais je serai au travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai également reçu l’invitation. Dommage que mes cours ne le permettent pas. Au moins c’est gentil de leur part d’offrir à ceux ayant participé au groupe de discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1157959/stationnement-incitatif-rem-parking-gare-cdpq-train-caisse

Des milliers de stationnements disparaissent du projet de REM

Publié aujourd'hui à 4 h 03

Thomas Gerbet

Près de 6000 places de stationnement incitatif ont été discrètement retirées des futures gares du Réseau express métropolitain (REM). Dans les banlieues ouest, sud et nord, des municipalités s'inquiètent et des résidents craignent de ne pas pouvoir se rendre aux gares. La Caisse de dépôt et placement du Québec affirme que tout ira bien.

Avec l'arrivée de la future gare du REM à Kirkland, en 2023, Karen Cliffe était prête à utiliser le train plutôt que la voiture pour se rendre au centre-ville de Montréal. Mais aujourd'hui, elle se demande si elle en sera capable.

En effet, le vaste stationnement incitatif, promis par la Caisse il y a deux ans, a disparu du projet. La municipalité l'a appris par hasard, en découvrant les plans.

« Si je ne peux pas me stationner à la gare, je ne prendrai pas le train. Imaginez les parents qui ont des enfants à déposer à la garderie. La station du REM sera à 30 minutes de marche de chez moi et l'arrêt d'autobus le plus proche est à 2 kilomètres. »

Le grand stationnement incitatif prévu à Pointe-Claire a aussi disparu des plans. Et à Sainte-Anne-de-Bellevue, les 2000 places du projet initial ont été réduites à 200.

« C'est un non-sens. [...] Ici, pour aller au dépanneur, il faut prendre une voiture. » - Paola Hawa, mairesse de Sainte-Anne-de-Bellevue

Sur les 15 413 stationnements que prévoyait la Caisse lorsqu'elle a soumis son projet au gouvernement en 2016, il n'en reste que 10 011.

image.png

Jusqu'à tout récemment, il était question de déplacer les 2000 places de stationnements prévues à Sainte-Anne-de-Bellevue vers la gare de Kirkland, mais elles ne verront finalement le jour nulle part.

La mairesse de Saint-Anne-de-Bellevue, Paola Hawa, s'inquiète et se demande où iront se stationner les automobilistes en provenance de Vaudreuil-Dorion qui voudront embarquer dans le train.

De leur côté, les maires de Kirkland et Pointe-Claire marchent sur des oeufs et ont renoncé à participer à ce reportage. Ils espèrent encore pouvoir convaincre le promoteur de maintenir des stationnements, même si la Caisse nous a confirmé qu'il n'y en aura pas.

La Caisse affirme que tout ira bien

dates-entree-service-rem.jpg
Le métro de surface desservira 26 stations qui sera progressivement ouverte entre 2021 et 2023. Photo : Radio-Canada

 

La Caisse de dépôt et placement assure que tout sera mis en place pour acheminer les usagers à la gare.

« L'ensemble des sociétés de transport travaillent actuellement pour offrir des accès efficaces aux stations du REM », explique le porte-parole de CDPQ Infra, Jean-Vincent Lacroix.

La Caisse rappelle que des centaines d'autobus qui se rendaient au centre-ville de Montréal n'auront plus à le faire et pourront être redéployés localement.

À elles seules, les trois stations de l'Ouest-de-l'Île disposeront de 32 quais d'autobus. « Nous nous assurons de mettre en place des infrastructures en transport collectif majeures pour assurer de tels accès. »

« On n'a aucun intérêt à ce qu'il n'y ait pas de bons accès au REM. [...] Il ne faut pas prendre la situation actuelle et la projeter dans l'avenir. » - Jean-Vincent Lacroix, porte-parole de CDPQ Infra

La Caisse mise sur un « cocktail de transports » pour remplacer l'utilisation de l'automobile privative vers les gares : transport collectif, transport actif, taxi, covoiturage, autopartage...

Par ailleurs, le promoteur fait le pari que les usagers pourront utiliser les stationnements de centres commerciaux, déjà existants près des gares, comme à Kirkland et Pointe-Claire. Des places sont souvent libres durant les journées de semaine. Mais il faudra pour cela s'entendre avec les propriétaires.

Réduction des stationnements prévus sur la Rive-Nord et la Rive-Sud

À Deux-Montagnes, la Caisse s'attend à une forte augmentation de l'achalandage avec l'arrivée du REM, qui offrira des départs plus fréquents que le train de banlieue actuel. Pourtant, l'ajout de 721 places de stationnement a été annulé. Le nombre d'espaces offerts aux automobilistes sera le même qu'actuellement.

« Ça risque d'être un problème, anticipe le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin. Si les gens sont dans leur voiture et ne trouvent pas de place, ils vont rester dans leur voiture jusqu'au travail. »

« Les gens qui vont partir de Oka, Mirabel ou Boisbriand ont besoin de se rendre en voiture à la gare. » - Denis Martin, maire de Deux-Montagnes

Le maire constate déjà que les stationnements affichent complet dès 7 h-7 h 30 le matin et les rues avoisinantes sont prises d'assaut.

À la gare lavalloise de Sainte-Dorothée, l'ajout de 500 places a aussi été annulé.

image.png

La Rive-Sud va quant à elle perdre des milliers de stationnements qui existent déjà.

Le stationnement incitatif Chevrier de 2313 places disparaîtra au profit de la nouvelle station Du Quartier qui ne comptera aucun stationnement dédié. La Caisse anticipe que les passagers proviendront principalement du nouveau développement immobilier Solar, en construction à proximité.

À la gare Panama, la majorité des stationnements existants va disparaitre. Il n'en restera que 200, au lieu d'un millier actuellement. Initialement, la Caisse avait pourtant prévu d'en offrir 700.

Selon nos informations, les opportunités de développement autour des stations ne sont pas étrangers à la décision de réduire les espaces dédiés aux stationnements. Ces terrains sont extrêmement prisés et la Caisse bénéficie d'une captation de la plus-value foncière.

image.png

« Nous sommes en train de réviser notre réseau, explique la porte-parole du Réseau de transport de Longueuil (RTL), Alicia Lymburner. On voudra rabattre les lignes actuelles qui roulent sur le pont Champlain pour mieux desservir les stations du REM. »

Quelque 450 autobus du RTL qui se rendaient à Montréal seront redéployés sur la Rive-Sud vers les gares du REM.

« Un changement d'habitude est à prévoir. » - Alicia Lymburner, porte-parole du Réseau de transport de Longueuil

Y aura-t-il assez d'autobus?

Pour réussir son pari, la Caisse s'en remet donc aux sociétés de transport pour acheminer les passagers. Mais il faudra une amélioration significative du service pour y arriver : plus de circuits et plus de fréquence.

Dans l'ouest de l'île, le réseau d'autobus n'est « pas winner », de l'aveu même de la mairesse de Sainte-Anne-de-Bellevue, Paola Hawa.

Il va falloir arriver avec un plan solide de desserte des stations. Sinon, ça ne tiendra pas la route.

 Christian Savard, directeur général de Vivre en ville

Le directeur général de l'organisme Vivre en ville, Christian Savard, est « plutôt favorable à la réduction du nombre de stationnements par rapport au projet initial », pour éviter que le REM ne contribue à l'étalement urbain.

« C'est un défi », convient-il. Une augmentation du nombre d'autobus dans l'ouest sera nécessaire, selon M. Savard. « Il faudra une très grande fréquence de passage des autobus, aux 10 minutes, pour ne pas que les gens attendent. »

Les 300 nouveaux autobus commandés par la Société de transport de Montréal suffiront-ils à combler tous les besoins d'un bout à l'autre de l'île? « Ça devrait prendre plus de véhicules », croit François Pépin, président de Trajectoire Québec.

« Il va y avoir une pression pour améliorer le service et c'est une bonne nouvelle. » - Christian Savard, directeur général de Vivre en ville

Les gares du REM prévues au centre de l'île de Montréal n'auront aucun stationnement incitatif, de même que celles vers l'aéroport.

image.png

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ScarletCoral a dit :

« Nous sommes en train de réviser notre réseau, explique la porte-parole du Réseau de transport de Longueuil (RTL), Alicia Lymburner. On voudra rabattre les lignes actuelles qui roulent sur le pont Champlain pour mieux desservir les stations du REM. » 

Quelque 450 autobus du RTL qui se rendaient à Montréal seront redéployés sur la Rive-Sud vers les gares du REM.

« Un changement d'habitude est à prévoir. » - Alicia Lymburner, porte-parole du Réseau de transport de Longueuil

C'est l'information cruciale qui manque en ce moment. Il faut que le RTL informe la population le plus rapidement possible. On reçoit que l'information du REM soit une moitié de l'information recherchée par la population.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c’est inquiétant, mais je suis impressionné par l’audace de CDPQ. Je suis optimisme qu’avec la refonte du réseau le service local sera significativement amélioré et pourra répondre au besoin de plusieurs. Sinon, être obligé de prendre l’auto pour se rendre au dépanneur est aussi un gros non-sens. Absolument pas besoin de plateau-isé à gauche et à droite, juste avoir des quartiers un tout petit peu plus mixtes et décentralisés… aussi moins de cul-de-sac… presque qu’aussi frustrant que les sens unique du plateau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, SkahHigh a dit :

La CDPQ simplement réalisé que des stationnements gratuits ne sont pas rentables... C’est une excellente chose.

Ils devraient peut-être êtres payants pour servir de ticket modérateur, mais de le retirer comme ça, surtout "en cachette", ça fait mauvaises intentions.

Je me rappelle encore du "Oui oui, on pourra rouler le train de banlieu et le REM en parallele pour éviter une interruption de service sur la ligne DM" affirmé au début du projet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Decel said:

Ils devraient peut-être êtres payants pour servir de ticket modérateur

Même payants, ça ne couvrirait même pas les coûts d'entretien.

La seule justification de ces stationnements additionnels était politique, pas économique. (comme l'inclusion de la station de l'Île-Bigras)

1 hour ago, Decel said:

mais de le retirer comme ça, surtout "en cachette", ça fait mauvaises intentions.

Je me rappelle encore du "Oui oui, on pourra rouler le train de banlieu et le REM en parallele pour éviter une interruption de service sur la ligne DM" affirmé au début du projet.

Quand les budgets sont serrés, ce sont les éléments non-essentiels qui sautent en premier. On se souviendra que CDPQi avait demandé aux consortiums de re-soumissionner avec des prix plus bas après que leurs propositions initiales dépassaient de beaucoup les contraintes budgétaire.

C'est très possible que c'est à ce moment là que la non-interruption de la ligne DM et tous ces stationnements superflus ont été évacués du projet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, nephersir7 a dit :

Même payants, ça ne couvrirait même pas les coûts d'entretien. Comme l'inclusion de la station de l'Île-Bigras, la seule justification de ces stationnements était politique, pas économique.

Quand les budgets sont serrés, ce sont les éléments non-essentiels qui sautent en premier. On se souviendra que CDPQi avait demandé aux consortiums de re-soumissionner avec des prix plus bas après que leurs propositions initiales dépassaient de beaucoup les contraintes budgétaire.

C'est très possible que c'est à ce moment là que la non-interruption de la ligne DM et tous ces stationnements superflus ont été évacués du projet.

C'est très possible, mais ces changements n'ont pas étés communiqués proprement, surtout pour une entité semi-publique. Je m'attends à ce genre de choses de la part de Devimco/Carbonleo/Broccolini. Moins d'entités comme la CDPQ/SAQ/Hydro, etc.

Surprise! On ferme une voie de la ligne DM dans 2 mois. Surprise! On remplace 2 gares par 1 dans 2 mois. Ssshhh! On enlève une majorité/totalité des cases de stationnements.

Bref: je comprends que certains groupes de citoyens soient frustrés.

Modifié par Decel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Contenu similaire

    • Par p_xavier
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/04/en-route-vers-une-prochaine-station 
      Quelques erreurs dans le texte mais ça résume bien les projets STM en 2019.
       
    • Par ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • Par greenlobster
      The reason of this  new subect is in english is that it concerns a company not from France . One of the top 10 ten Europen IT companies will build a new IT megacenter for North America in, notre belle ville de Montréal, annonce debut 2019. 1600 empois sur 5 ans .Ils construrions une centre de donnéesNord Americain de plus de 400 millions , oui dans lz region de Montréal. 
    • Par p_xavier
      Des transports collectifs en mouvement…
      La grande réforme dans l’organisation des transports collectifs de la région métropolitaine de Montréal s’est concrétisée le 1er  juin 2017, alors que deux nouvelles entités ont pris la relève de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et des autorités organisatrices de transport (AOT) des couronnes nord et sud :
      L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) est responsable de la planification, de l’organisation et du financement des services de transports collectifs pour la grande région métropolitaine de Montréal. Elle favorise l’intégration des services entre les différents modes de transport. Le Réseau de transport métropolitain (connu sous exo) est responsable sous mandat de l’ARTM, d’exploiter sur son territoire les services de transport collectif réguliers par autobus (couronnes nord et sud) et par trains de banlieue, incluant le transport adapté pour les personnes handicapées). Le Réseau de transport de Longueuil (RTL), la Société de transport de Laval (STL) et la Société de transport de Montréal (STM), continuent de fournir leurs services respectifs, sous le mandat de l’ARTM.