Recommended Posts

Pinned posts

Réseau express métropolitain (REM)

carte-REM-2020_FR_gris.jpg

26 stations / 67 km

Liens utiles :


TRAINS

  • Voiture de type métro léger, électrique
  • Flotte de 212 voitures Alstom Metropolis
  • Rame de 4 voitures en heure de pointe; rame de 2 voitures en hors pointe
  • Capacité de 150 passagers par voiture (assis et debout)
  • Configuration entre deux voitures de type "boa"
  • Alimentation électrique par caténaire
  • Systèmes et conduite automatisée des trains
  • Vitesse maximale de 100 km/h

STATIONS / GARES

  • Quais d'environ 80 m de long
  • Portes palières sur les quais
  • Accessibles à pied, vélo, par autobus et en voiture
  • Accès universel
  • Ascenseurs, escaliers mécaniques et supports à vélo
  • Wi-Fi offert sur toute la ligne
  • Préposés circulant dans les rames et stations pour information et contrôle

---
Fil de discussion pour les prolongements hypothétiques:
https://mtlurb.com/index.php?/topic/15107-rem-expansion-future/

Quote

 

Ancienne carte

REM.png

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas écouter les débats pour penser que d'accélérer ce processus risque d'avoir une influence sur la qualité du produit final: s'il y a bien quelques questions légitimes ici et là à travers les longues dissertations d'anecdotes et remâchages de l'opposition, le tout semble bien vain, les réponses du ministres étant de toutes manières condescendantes et insignifiantes. Si le projet est réellement retardé par cet exercice, ça sera l'ultime démonstration de l'incompétence crasse de ce gouvernement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui ont pris le temps de bien s'informer sur ce projet de loi, ils comprendront que la portée de cette loi est trop importante pour la prendre à la légère. C'est une première, car on étend les droits de la Caisse un peu comme on l'a fait dans le temps avec le réseau ferroviaire et plus récemment avec les droits miniers. La Caisse aura donc une grande marge de manoeuvre et pourra bousculer bien du monde.

C'est pour cela que pour assurer que ce projet de loi soit accepté par la majorité, qu'il faut l'étudier en détails, article par article et bien assimilé par tous, afin d'arriver à un consensus clair avec l'opposition. C'est une question essentielle de démocratie, à cause des nouveaux droits exceptionnels accordés à la Caisse. On comprend mieux pourquoi Couillard n'a pas voulu utiliser le bâillon dans ce cas particulier. 

Finalement il faut arrêter de voir de l'incompétence partout, à loi exceptionnelle, traitement exceptionnel. Pour une rare fois je suis d'accord avec Couillard. Comme tout le monde je souhaite qu'on fasse les choses correctement et dans des délais raisonnables, mais je refuse qu'on fasse du travail légal bâclé juste parce qu'on est pressé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, acpnc said:

Pour ceux qui ont pris le temps de bien s'informer sur ce projet de loi, ils comprendront que la portée de cette loi est trop importante pour la prendre à la légère. C'est une première, car on étend les droits de la Caisse un peu comme on l'a fait dans le temps avec le réseau ferroviaire et plus récemment avec les droits miniers. La Caisse aura donc une grande marge de manoeuvre et pourra bousculer bien du monde.

C'est pour cela que pour assurer que ce projet de loi soit accepté de tous, qu'il faut l'étudier en détails, article par article et bien assimilé par tous, afin d'arriver à un consensus clair avec l'opposition. C'est une question essentielle de démocratie, à cause des nouveaux droits exceptionnels accordés à la Caisse. On comprend mieux pourquoi Couillard n'a pas voulu utiliser le bâillon dans ce cas particulier. 

Finalement il faut arrêter de voir de l'incompétence partout, à loi exceptionnelle, traitement exceptionnel. Pour une rare fois je suis d'accord avec Couillard.  

Juste a voir le systeme de justice comment c'est scleroser quand on voit les charges sont abandonnés pour des meurtrier a caude de delais trop long faut vraiment se poser la question si la bureaucratie est la loi n'est pas trop complexe .

Et cela s'applique a beaucoup de domaine de notre société juste pour avoir une prescription c'est compliqué pas possible.

Je vais arreter la car on s'eloigne du sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, acpnc said:

Pour ceux qui ont pris le temps de bien s'informer sur ce projet de loi, ils comprendront que la portée de cette loi est trop importante pour la prendre à la légère. C'est une première, car on étend les droits de la Caisse un peu comme on l'a fait dans le temps avec le réseau ferroviaire et plus récemment avec les droits miniers. La Caisse aura donc une grande marge de manoeuvre et pourra bousculer bien du monde.

C'est pour cela que pour assurer que ce projet de loi soit accepté par la majorité, qu'il faut l'étudier en détails, article par article et bien assimilé par tous, afin d'arriver à un consensus clair avec l'opposition. C'est une question essentielle de démocratie, à cause des nouveaux droits exceptionnels accordés à la Caisse. On comprend mieux pourquoi Couillard n'a pas voulu utiliser le bâillon dans ce cas particulier. 

Finalement il faut arrêter de voir de l'incompétence partout, à loi exceptionnelle, traitement exceptionnel. Pour une rare fois je suis d'accord avec Couillard. Comme tout le monde je souhaite qu'on fasse les choses correctement et dans des délais raisonnables, mais je refuse qu'on fasse du travail légal bâclé juste parce qu'on est pressé.

Je suis tout à fait d'accord pour procéder à une analyse détaillée des points de chaque projet de loi, c'est essentiel même.  Dans le cas présent, c'est clair que les députés n'ont pas les compétences pour étudier adéquatement le projet de loi, vu le type de commentaires et de questions posées. Si le REM est retardé par ladite analyse détaillée, c'est encore l’incompétence du gouvernement d'avoir commencer l'étude trop tard. Ça fait 2 ans que la loi sur la gouvernance de la CDPQi a été adoptée. L'inaction coûtera des millions de dollars en plus de retarder un service bonifié pour l'ensemble des villes.

C'est un projet trop important pour justement, partir en vacances.  À mon travail, quand t'es dans le rush, tu travailles plus longtemps. Inacceptable que ça ne le soit pas ici.

 

Donc OUI, c'est de l'incompétence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui m'épate dans ces possibles délais, c'est qu'on a l'impression que la volonté n'y soit pas vraiment: comment expliquera t-on à la caisse ainsi qu'aux québécois, qu'étant donné que la session parlementaire est "officiellement terminée", le projet de loi ne pourra être adopté et qu'en conséquences, il en coûtera plusieurs millions de plus à cause de ces délais? 

Pour moi, quand quelque chose doit être livré, on prends les moyens pour le faire, coûte que coûte. Dans ce cas-ci, si jamais les travaux étaient suspendus à cause des vacances ou à cause d'une simple date de fin de session, ça voudrait carrément dire que les surplus de coûts engendrés par ces délais le seront à cause des parlementaires qui partent en vacances et d'une foutu date. Et ça, c'est inacceptable selon moi. Pensez-y: des millions de plus à cause des  VACANCES.  Difficile à digérer! Personnellement, je n'ai pas 2 mois de vacances et les projets sur lesquels je travaille n'arrêteront pas si je pars en vacances!

Bien sûr tout n'est pas joué. Laissons la chance aux coureurs, d'autant plus que l'opposition (CAQ, PQ, et QS) ne semble pas faire de l'obstruction maladive au processus ce qui en soi, est une rareté.

Croisons-nous les doigts!

Share this post


Link to post
Share on other sites
16 minutes ago, p_xavier said:

Je suis tout à fait d'accord pour procéder à une analyse détaillée des points de chaque projet de loi, c'est essentiel même.  Dans le cas présent, c'est clair que les députés n'ont pas les compétences pour étudier adéquatement le projet de loi, vu le type de commentaires et de questions posées. Si le REM est retardé par ladite analyse détaillée, c'est encore l’incompétence du gouvernement d'avoir commencer l'étude trop tard. Ça fait 2 ans que la loi sur la gouvernance de la CDPQi a été adoptée. L'inaction coûtera des millions de dollars en plus de retarder un service bonifié pour l'ensemble des villes.

C'est un projet trop important pour justement, partir en vacances.  À mon travail, quand t'es dans le rush, tu travailles plus longtemps. Inacceptable que ça ne le soit pas ici.

 

Donc OUI, c'est de l'incompétence.

J'ai beaucoup de mal avec ce commentaire là, personne ne comprends rien au plan d'affaire de la CDPQ, y compris les gens de l'industrie alors imaginez un peu les députés... En commission parlementaire, Mr. Tall continuait d'ailleurs de prétendre qu'un paiement de $100M+ annuel à CDPQ n'est pas une subvention et que cela ne coutera rien au gouvernement en prenant tout le monde pour des jambons de bayonne, comme c'est le cas depuis le début de ce projet. On apprends dans la presse financière spécialisée  que la structure financière sera entièrement basée sur des contributions en capitaux propres avec un rendement de près de 9% par année, sans levier financier (!) et ce sans aucun transfert de risque pour le gouvernement puisque la caisse va tranquillement se rembourser de façon prioritaire sur la base des paiments garantis du gouvernement et laissera à la partie publique le risque de volume. Il est temps que la méthode bully de la CDPQ s'arrête et qu'elle commence à apporter des réponses claires quant aux sources de financement, aux garanties demandées, à la structure de gouvernance, à l'échéancier, à la collaboration avec les autres agencies etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Gbx a dit :

J'ai beaucoup de mal avec ce commentaire là, personne ne comprends rien au plan d'affaire de la CDPQ, y compris les gens de l'industrie alors imaginez un peu les députés... En commission parlementaire, Mr. Tall continuait d'ailleurs de prétendre qu'un paiement de $100M+ annuel à CDPQ n'est pas une subvention et que cela ne coutera rien au gouvernement en prenant tout le monde pour des jambons de bayonne, comme c'est le cas depuis le début de ce projet. On apprends dans la presse financière spécialisée  que la structure financière sera entièrement basée sur des contributions en capitaux propres avec un rendement de près de 9% par année, sans levier financier (!) et ce sans aucun transfert de risque pour le gouvernement puisque la caisse va tranquillement se rembourser de façon prioritaire sur la base des paiments garantis du gouvernement et laissera à la partie publique le risque de volume. Il est temps que la méthode bully de la CDPQ s'arrête et qu'elle commence à apporter des réponses claires quant aux sources de financement, aux garanties demandées, à la structure de gouvernance, à l'échéancier, à la collaboration avec les autres agencies etc...

Je ne suis pas aux finances alors je ne peux me prononcer sur le cadre financier. Mais ce que je peux affirmer, c'est qu'Infra est en discussion régulières avec la STM et les autres agences (RTL et STL) concernant le rabattement des bus et leurs exigences. En ce qui a trait à l'échéancier précis, il ne sera connu qu'au dépôt des soumissions, car c'est le fournisseur IAC qui construit son propre échéancier. Ce n'est pas par manque de transparence...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour résumer ma réaction face à "L'échéancier est compromis"... Non mais bordel, ils ont juste à rester en session plus longtemps. La plupart du monde travaille à l'année. La façon de fonctionner du parlement est vraiment archaïque.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, SkahHigh said:

Je ne suis pas aux finances alors je ne peux me prononcer sur le cadre financier. Mais ce que je peux affirmer, c'est qu'Infra est en discussion régulières avec la STM et les autres agences (RTL et STL) concernant le rabattement des bus et leurs exigences. En ce qui a trait à l'échéancier précis, il ne sera connu qu'au dépôt des soumissions, car c'est le fournisseur IAC qui construit son propre échéancier. Ce n'est pas par manque de transparence...

SkahHigh, je comprends que les soumissions ne sont pas encore déposées, mais est-ce que quelqu'un croit ici vraiment qu'il possible de construire ce réseau là en 3 ans comme la CDPQ l'affirme?!

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 minutes ago, Gbx said:

J'ai beaucoup de mal avec ce commentaire là, personne ne comprends rien au plan d'affaire de la CDPQ, y compris les gens de l'industrie alors imaginez un peu les députés... En commission parlementaire, Mr. Tall continuait d'ailleurs de prétendre qu'un paiement de $100M+ annuel à CDPQ n'est pas une subvention et que cela ne coutera rien au gouvernement en prenant tout le monde pour des jambons de bayonne, comme c'est le cas depuis le début de ce projet. On apprends dans la presse financière spécialisée  que la structure financière sera entièrement basée sur des contributions en capitaux propres avec un rendement de près de 9% par année, sans levier financier (!) et ce sans aucun transfert de risque pour le gouvernement puisque la caisse va tranquillement se rembourser de façon prioritaire sur la base des paiments garantis du gouvernement et laissera à la partie publique le risque de volume. Il est temps que la méthode bully de la CDPQ s'arrête et qu'elle commence à apporter des réponses claires quant aux sources de financement, aux garanties demandées, à la structure de gouvernance, à l'échéancier, à la collaboration avec les autres agencies etc...

Le cadre financier a toujours été fixé par la CDPQi, et même avant les notes financières de la caisse, c'était assez clair de quoi le modèle allait être et c'est très clair depuis que c'est publié. Est-ce une méthode bully ou bien encore un manque d'expertise au gouvernement ou de l'industrie?  Je le répète, ça fait 2 ans quel a loi de la création de la CDPQi a été créée, c'est assez le niaisage. 

4 minutes ago, Gbx said:

SkahHigh, je comprends que les soumissions ne sont pas encore déposées, mais est-ce que quelqu'un croit ici vraiment qu'il possible de construire ce réseau là en 3 ans?!

C'est presque 4 ans et demi au total si la construction commence au début de l'automne (fin prévue décembre 2021).  Seule une branche est prévue pour 2020.  C'est amplement de temps pour un projet de cette nature, surtout que les emprises sont disponibles.

Edited by p_xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Nat
      Ma vision du transport Montréalais :
      - En blanc, les lignes de tramway.
      - En gris, les nouvelles routes.
      - En noir, les voies réservées sur routes existantes.
      1- Rouge : Ligne est-ouest, empruntant le tracé Ouest du REM existant, et à l'est,  les rails ou les boulevards Henri-Bourassa et Maurice-Duplessis
      2- Vert pâle : Tracé REM existant pour la Rive-Sud et l'Ile,  bifurque sur la 15 à Du Ruisseau,  puis sur la 117 à Laval,  puis sur le rail de train de banlieue de Sainte-Thérèse à Saint-Jérôme, avec une branche vers l'aéroport Mirabel (S'il est remis en fonction un jour).
      3- Rose : La ligne Deux-Montagnes, ligne indépendante de la ligne Est-Ouest. Vers le centre-ville en passant par Dorval, Lachine, Montréal-Ouest, puis tracé ligne rose déjà proposé.
      4- Métro ligne bleu ouest : Carrefour 132/730 via Montréal-Ouest et LaSalle.
      5- Métro ligne orange : Branche est prolongée jusqu'à la 15 et le SLR. Branche ouest, déviée vers Du Ruisseau.
      6- Métro ligne verte :  prolongée vers LaSalle.
      7- Tramways, en blanc : à Laval, du REM jusqu'à Pie-IX. Sur la Rive-Sud, du carrefour 132/730 jusqu'à Boucherville, en passant par Taschereau et le Vieux-Longueuil. Tramway sur Pie-IX. Tramway à l'est de Montréal tel que prévu par la CAQ, en passant par Sherbrooke et Langelier.
      8- Routes : un pont traversant le fleuve de part et d'autre de l'Ile, pour dévier le traffic de l'Ile.
      9- Voies réservées : Sur la plupart du réseau autoroutier. Les voies réservées sont moins chères et selon moi plus efficaces qu'un SLR; on peut avoir un «one seat ride». Par exemple, si je vais de Saint-Jean-sur-Richelieu à Sorel, il pourrait y avoir un bus de Saint-Jean au Dix-30 (comme c'est actuellement prévu avec le REM) et un bus partant en direction de Sorel.
      -Désolé pour la qualité, j'ai fait ça sur MS Paint :p

    • By ErickMontreal
      Des autobus privés sur Pie-IX
       

      Le boulevard Pie-IX, dans l’est de Montréal, est l’un des corridors de transport collectif les plus achalandés de la métropole.
      Photo Alain Roberge, La Presse
       
      Bruno Bisson
       
      La Presse
       
      L’Agence métropolitaine de transport (AMT) veut confier à un partenaire privé la réalisation et l’exploitation d’une voie réservée aux autobus sur le boulevard Pie-IX, dans l’est de Montréal, l’un des corridors de transport collectif les plus achalandés de la métropole.
       
      Ce projet, encore à l’étape préliminaire, est au cœur d’une nouvelle guerre de tranchées entre l’agence gouvernementale et la Société de transport de Montréal (STM) qui exploite les réseaux d’autobus et du métro de Montréal, et qui ne veut rien entendre du projet de l’AMT.
       
      Dans une entrevue à La Presse, hier, le directeur général de la Société de transport de Montréal, Yves Devin, a révélé qu’après « des débats épiques » avec l’AMT, qui relève du ministère des Transports, la STM a décidé de faire cavalier seul, s’il le faut, et de réaliser son propre concept d’autobus express, qui pourrait être mis en service dès 2010.
       
      Le projet de l’AMT, signale M. Devin, ne pourrait voir le jour que deux ans plus tard, en 2012.
       
      Le projet privilégié par l’AMT prolongerait la voie réservée du boulevard Pie-IX au nord de la rivière des Prairies jusqu’à l’autoroute 440, à Laval. Il inclurait la construction de grands stationnements incitatifs. Les autobus circuleraient sur des voies réservées permanentes situées en bordure du boulevard. Les passagers y monteraient donc à partir de quais aménagés sur les trottoirs.
       
      Pour la STM, a affirmé hier M. Devin, la circulation des autobus « en rive », en bordure du boulevard, ne fonctionnera pas, et limitera les performances de ce service qui serait beaucoup trop lent. C’est pourquoi le projet de la STM rendu public, dans ses grandes lignes, la semaine dernière, prévoit l’implantation des voies réservées aux autobus en plein centre du boulevard Pie-IX.
       
      Ce boulevard est une des plus importantes artères de circulation nord-sud à Montréal et est utilisé chaque jour par des dizaines de milliers d’automobilistes. Le projet des voies réservées aurait pour effet de retrancher complètement deux voies de circulation – une par direction – sur ce boulevard de six voies de largeur.
       
      Des voies surélevées
       
      Les voies de circulation destinées exclusivement aux transports en commun seraient surélevées, par rapport aux chaussées des automobilistes, et le bitume serait peint d’une couleur contrastante avec l’asphalte noir conventionnel afin de bien différencier les voies réservées aux autobus des autres voies de circulation.
      Dans une étude préliminaire, le coût de réalisation de ce projet a été très sommairement estimé «entre 45 et 90 millions de dollars».
       
      Selon M. Devin, la STM a reçu du comité exécutif de la Ville de Montréal le mandat prioritaire d’implanter ce projet dans les plus brefs délais possible.
       
      Or, lors d’une rencontre de travail récente, affirme-t-il, l’AMT « a décidé de faire ce qu’on fait généralement quand on ne veut pas prendre de décision. Elle a commandé une étude ».
       
      Le feu aux poudres
       
      Après cinq ans d’études, de discussions, d’enquêtes et de mésentente, ce nouveau mandat d’étude, confié aux firmes d’ingénieurs Cima et Genivar, semble avoir mis le feu aux poudres entre les deux organismes publics qui se livrent une guerre sans partage, depuis des années, pour le contrôle du développement des transports en commun dans la métropole.
       
      Jointe hier pour commenter les affirmations de M. Devin, la vice-présidente aux communications de l’AMT, Marie Gendron, a semblé décontenancée par la virulence de cette sortie, et a affirmé que l’agence gouvernementale, qui relève du ministère des Transports du Québec, s’estime toujours partenaire de ce projet d’autobus express dans l’axe du boulevard Pie-IX.
       
      Mme Gendron a dit tout ignorer quant à la possibilité que ce projet de voie réservée fasse l’objet d’un partenariat public-privé, et a assuré que l’AMT n’a pas commandé d’étude en ce sens. Selon elle, la nouvelle étude commandée « vise à vérifier les conditions d’exploitation d’une voie réservée permanente aux autobus au centre du boulevard Pie-IX, et à valider le scénario élaboré par un consultant, en collaboration avec la STM ».
       
      Jusqu’en juin 2002, l’AMT exploitait une voie réservée aux autobus sur le boulevard Pie-IX, qui fonctionnait à contresens du trafic automobile, pendant les heures de pointe seulement. La STM était responsable du fonctionnement de la voie réservée. Ce sont ses autobus, conduits par ses chauffeurs, qui assuraient cette desserte express très populaire, entre le nord-est de la ville et la station de métro Pie-IX.
       
      Ce circuit d’autobus, le R-505, était, à l’époque, l’un des plus utilisés de la métropole avec une fréquentation pouvant aller jusqu’à 8000 passagers par jour, soit l’équivalent de plusieurs trains de banlieue.
       
      Le service d’autobus a toutefois été interrompu net après la mort tragique d’une jeune femme, happée de plein fouet par un autobus alors qu’elle traversait le boulevard Pie-IX. Malgré les conclusions d’une enquête du coroner, concluant que le principe de la circulation à contresens des autobus pouvait être maintenu, moyennant certains aménagements de la voie publique, l’AMT, la STM et la Ville de Montréal n’ont jamais eu l’intention de rétablir ce service.
       
      À l’AMT, hier, Mme Gendron a assuré que malgré les désaccords entre les parties sur la meilleure manière de rétablir une voie réservée aux autobus, « nous nous entendons toujours sur la nécessité d’implanter un service d’autobus rapide dans cet axe de circulation ».
    • By jerry
      Transports: Du financement pour les tramways de Québec et de l'Est de Montréal
       
      ELSA ISKANDER 
       Mercredi, 26 juin 2019 09:55MISE À JOUR  Mercredi, 26 juin 2019 09:55
      Une entente de principe entre Montréal et le gouvernement du Québec a été conclue pour remettre les 800 millions $ d'une enveloppe fédérale allouée à la Société de transports de Montréal au tramway de Québec, a annoncé ce matin la mairesse de Montréal, Valérie Plante.   
      En contrepartie, le gouvernement donnera une somme équivalente à Montréal pour plusieurs projets de transports, dont un lien de tramway entre Lachine et le centre-ville, qui s'intégrera au projet de tramway dans l'axe de la rue Notre-Dame, dans l'Est de Montréal.   
      C'est une entente «gagnante-gagnante», a soutenu la mairesse.  
      Elle était accompagnée du président du Conseil du trésor, Christian Dubé, et de la la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, pour cette annonce sur le réseau transport en commun de la ville de Québec, faite à l'hôtel de Ville de Montréal.   
      Plus de détails à venir.
      https://www.journaldemontreal.com/2019/06/26/transports-du-financement-pour-les-tramways-de-quebec-et-pour-la-ligne-rose-a-montreal

    • By Fortier
      Discussion sur la Ligne Rose, proposée par Projet Montréal

      Discussion sur la proposition de Projet Montréal en terme d'expansion du transport en commun à Montréal.
      Entente de principe datant du 2019-06-26 pour le financement de la section ouest de la Ligne Rose, de Lachine vers le centre-ville. Les détails de cette extension ne sont pas connus.
    • By p_xavier
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/04/en-route-vers-une-prochaine-station 
      Quelques erreurs dans le texte mais ça résume bien les projets STM en 2019.