UrbMtl

verdun Golf Île-des-Soeurs

Recommended Posts

Il y a 9 heures, Malek a dit :

Me semble que les jardins Windsor étaient aussi sur des terrains contaminés. 

Oui mais regarde ce qui a poussé sur ces terrains : des immeubles dignes d'une banlieue de Tchernobyl. :silly:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup de théâtre au golf de L’Île-des-Soeurs

Golf-ids.jpg?w=860Photo: IDS/Verdun Hebdo – Archives  |  Le bail emphytéotique est d’une durée de 40 ans, avec une possibilité de prolongation de 30 ans est en jeu dans le bras de fer qui oppose les gestionnaires du golf à l’administration Parenteau.

Journal Métro  |  Verdun  |  13:40  |  12 septembre 2019  |  Par:  Laurent Lavoie

Le maire de l’arrondissement Verdun, Jean-François Parenteau, ne pourra entamer de démarches judiciaires pour résilier le bail du Golf Exécutif Montréal comme il souhaitait le faire au conseil de la semaine dernière. Dans un autre revirement, les gestionnaires du golf de L’Île-des-Sœurs ont déposé un avis d’arbitrage quelques heures avant la séance.

À l’ordre du jour, une motion devait être votée pour mandater les Services juridiques de la Ville de Montréal. Ce point a été retiré à la suite des procédures au civil de Pierre Émond.

Le bail, ratifié en 2007 par les deux partis, prévoit que si le golf ne respecte pas ses engagements, l’arrondissement est en droit de soumettre un avis de résiliation.

Après avoir pris connaissance des intentions de l’arrondissement dans les médias, les gestionnaires de l’entreprise avaient vivement réagi. «On est là pour rester», avait dit en entrevue avec IDS/Verdun Hebdo le vice-président de Golf Exécutif Montréal, Guillaume Boulanger.

Pour mieux comprendre la saga

Le bail du Golf Exécutif Montréal à L’Île-des-Sœurs bientôt résilié ? – 3 septembre 2019

Déception autour du nouveau golf – 4 septembre 2018

Golf de L’Île-des-Soeurs : ouvert, mais déserté – 29 août 2018

Golf de luxe – 14 juin 2018

Mésententes

Les points en litige sont nombreux. Les forfaits sont jugés hors de prix et le caractère public ne semble pas être respecté. Le mot «public » ne figure pas dans le bail et la définition est source de désaccords.

Par ailleurs, le puissant éclairage le soir est considéré comme une nuisance pour le voisinage. Des mesures ont d’ailleurs été prises pour répondre aux critiques citoyennes. Toutefois, l’éclairage aurait été approuvé par l’arrondissement selon M. Boulanger.

Une motion a toutefois été adoptée au dernier conseil du 3 septembre afin de soumettre une injonction pour régler la problématique.

Finalement, Golf Exécutif Montréal ne se conforme pas aux exigences écologiques des termes du bail avec l’administration de Verdun. En plus d’arroser le terrain avec de l’eau potable, le golf refuse de défrayer une partie de l’installation d’une station de pompage.

L’entente ratifiée en 2007 ou le certificat délivré par le ministère de l’Environnement ne font pas mention de l’obligation d’utiliser de l’eau brute du fleuve. De plus, les gestionnaires estiment que les 31 M$ investis compensent largement, ajoutant que le terrain dont ils ont pris possession a dû être décontaminé à grands frais.

https://journalmetro.com/local/verdun/2375926/coup-de-theatre-au-golf-de-lile-des-soeurs/

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://journalmetro.com/local/verdun/2419309/la-saga-du-golf-executif-montreal-a-lile-des-soeurs-se-poursuit/

La saga du Golf Exécutif Montréal à L’île-des-Sœurs se poursuit

004A-Lumi%C3%A8res-golf-ids-nuit.jpg?w=8
Photo: IDS/Verdun-Hebdo - ArchivesAu printemps 2019, le golf de L’Île-des-Sœurs a rouvert sous le nouveau nom Golf Exécutif Montréal et a adopté une nouvelle politique tarifaire jugée inaccessible pour les résidents.

Le controversé système d’éclairage du Golf Exécutif Montréal de L’Île-des-Sœurs sera déplacé avant le début de la prochaine saison. C’est ce qu’a fait savoir son gestionnaire par voie de communiqué. Pierre Émond devra d’abord obtenir l’aval de l’arrondissement.

Quelques Insulaires se sont déplacés à la séance du conseil d’arrondissement, la semaine dernière, pour demander où en était le dossier du golf, qui n’avance pas assez rapidement selon eux. Gaspard Fauteux, qui a créé le comité citoyen pour l’accès au golf, s’est dit surpris de recevoir deux communiqués du gestionnaire.

Un premier révélait que «le système d’éclairage du terrain de pratique [sera déplacé] de l’autre côté de celui-ci, soit à l’est, de sorte que l’éclairage sera désormais dirigé vers la partie du terrain de pratique qui longe la piste cyclable.»

Mais il devra impérativement déposer une demande de permis au bureau de l’urbanisme, a fait savoir le maire de Verdun, Jean-François Parenteau. Des inspections devront également être effectuées afin d’approuver les modifications, faute de quoi une amende pourrait être infligée.

«La direction de l’urbanisme, des services et des permis, ce n’est pas sur Facebook. Alors M. Emond et ses employés n’ont qu’à se présenter à l’arrondissement pour venir nous présenter des plans concrets comme tout autre citoyen», a-t-il spécifié.

Le golf a procédé, à ses frais, à des études et des tests afin de trouver une solution pour les citoyens et les golfeurs. L’arrondissement avait demandé des rencontres pour faire inspecter et évaluer les installations, ce qui avait été refusé.

Désaccord

La deuxième missive montrait que la Ville avait entrepris des démarches pour contester ledit éclairage.

«Vous semblez en désaccord avec la proposition que M. Emond soumettait», a souligné M. Fauteux, exigent des précisions quant aux solutions qu’apporterait le maire.

«S’il y a bien quelque chose de simple à régler, c’est le dossier des lumières, a souligné M. Parenteau. Déjà, quand il n’y a pas de joueurs de les éteindre, ça serait un pas dans la bonne direction.»

Même s’il est tenu à la confidentialité selon l’article 4 du code de procédures pénales puisque le dossier est en processus d’arbitrage depuis le 30 août à la demande du Golf Exécutif Montréal, le maire Parenteau a tout de même tenu à mettre les citoyens à jour.

«La Ville a préparé son propre avis d’arbitrage pour contester les prétentions du golf et présenter ses propres demandes et réclamations. L’avis d’arbitrage de la Ville a été déposé le 20 décembre 2019», indique-t-il .

Pour la prochaine étape, les deux parties doivent s’entendre sur un arbitre qui jugera la cause. Les avis d’arbitrage concernent des désaccords à propos de l’application du bail, notamment du modèle d’affaires et de l’éclairage. La date d’audience n’a pas encore été déterminée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now