Jump to content

Une entreprise ontarienne achète St-Hubert


ScarletCoral
 Share

Recommended Posts

via LaPresse :

 

Publié le 31 mars 2016 à 06h43 | Mis à jour à 07h32

 

Une entreprise ontarienne achète St-Hubert

 

La Presse Canadienne

Cara a annoncé ce matin l'acquisition de la totalité du Groupe St-Hubert pour 537 millions de dollars.

 

Groupe St-Hubert possède la chaîne des Rôtisseries St-Hubert, qui compte 120 restaurants répartis principalement au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, ainsi que St-Hubert Détail, division agroalimentaire qui produit et distribue plusieurs centaines de produits alimentaires au Québec et dans le reste du Canada.

 

Cara est une entreprise ontarienne qui gère plusieurs bannières de restauration au Québec et au Canada, dont Chalet Swiss, Milestones et Harvey's.

 

Les dirigeants actuels de Groupe St-Hubert resteront en poste et le siège social de St-Hubert demeurera au Québec.

 

Les Entreprises Cara Limitée acquierent St-Hubert au prix d'achat de 537 millions $, sur une base sans encaisse ni endettement. Le prix d'achat comprend certains soldes de fonds de roulement et est assujetti aux ajustements de fonds de roulement usuels à la clôture.

 

Cara a expliqué que cette acquisition lui permettra d'accroître la portée de ses activités de détail tant au Québec qu'à l'échelle nationale.

 

La clôture de l'opération est assujettie à des conditions usuelles, y compris l'obtention de toutes les approbations nécessaires des autorités de réglementation, et devrait avoir lieu à l'été 2016.

 

Le Groupe St-Hubert compte plus de 10 000 employés, répartis au sein de deux divisions. Au 27 décembre 2015, Cara comptait 1010 restaurants partout au Canada. De ce nombre, 973 sont situés au Canada et 37, à l'étranger.

Link to comment
Share on other sites

Un autre morceau du casse-tête québécois qui s'en va après Rona, Cirque du Soleil et combien d'autre.. Il y a 0 relève au Québec et tous les acquis depuis la révolution tranquille disparaitront un à un jusqu'à extinction. Le patient est très malade.

Link to comment
Share on other sites

Un autre morceau du casse-tête québécois qui s'en va après Rona, Cirque du Soleil et combien d'autre.. Il y a 0 relève au Québec et tous les acquis depuis la révolution tranquille disparaitront un à un jusqu'à extinction. Le patient est très malade.

 

Mémoire sélective. Le Québec a des fleurons différents qui ont fait des acquisitions massives à l'extérieur du Québec récemment:

- Genivar - WSP

- CGI - Stanley - Logica

- Couche Tard

- Metro

- Saputo

 

You can't have it only one way in a free and open marketplace.

 

Mais t'as raison qu'il faut trouver la bonne relève pour les entreprises d'ici. Même des gens expérimentés et talentueux qui viennent d'ailleurs tant que des gens d'ici.

Link to comment
Share on other sites

Est-ce plate qu'une entreprise ontarienne achète St-Hubert, oui mais il faut mettre cela en contexte, St-Hubert était la plus grosse entreprise de restauration de propriété québécoise, c'est le problème quand tu es le plus gros dans ton milieu, trouver un acheteur local pour la reprendre était difficile, autre qu'un fonds d'investissement. Mais je ne connais pas les chiffres de St-hibert, mais probablement que la rentabilité était pas assez élevée pour un fonds d'investissement pour le racheter, donc il reste des joueurs stratégiques, qui ne visent pas qu'un rendement monétaire sur leur investissement, ce que Cara veut faire.

 

Un private equity fera pas une acquisition pour un rendement dans les single digits ou low double digits(10-12%), ils vont vouloir aller chercher du high double digit (20%+) de rendement. Probablement que St-Hubert n'offrait pas se genre d'opportunité. Pour Cara, aller chercher de la croissance avec une entreprise rentable dans ce range de rentabilité, c'est parfait pour eux, car ils ont probablement ce genre de rentabilité actuellement.

 

Il aurait eu la possibilité d'un IPO, mais ca n'aurait probablement fait que gagner du temps, à terme un joueur externe aurait racheté l'entreprise sur le marché et on arriverait au même constat.

 

Pour ce qui est du manque de releve au QC, ce n'est pas tant qu'il manque de bon gestionnaires, mais surtout qu'une entreprise qui devient mondiale à la Couche-tard ou CGI acquiert également du talent lors de ses achats, et souvent, amener quelqu'un de l'extérieur avec l'expérience internationale est la meilleure chose à faire pour gérer l'entreprise, sans compter qu'éventuellement il n'est pas dit que ce sera pas un québécois qui reprendra les rennes ayant fait son expérience à l'international. Bombardier est un bon exemple, ils sont allé chercher Bellemare qui a fait ses classes autant au Canada qu'à l'étranger.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...