Recommended Posts

http://journalmetro.com/actualites/national/918058/air-canada-commande-ferme-de-45-avions-cs300/

 

 

17/02/2016 Mise à jour : 17 février 2016 | 8:22

Air Canada: commande ferme de 45 avions CS300

Par Rédaction La Presse Canadienne

 

MONTRÉAL – Le transporteur aérien Air Canada annonce mercredi la signature d’une lettre d’intention avec Bombardier (TSX:BBD.B) pour l’acquisition d’un maximum de 75 avions de modèle CS300 de Bombardier.

 

L’intention porte sur 45 commandes fermes et sur des options en vue de l’achat de 30 appareils supplémentaires.

 

Les premières livraisons sont prévues pour la fin de 2019 et se poursuivront jusqu’en 2022.

 

Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada (TSX:AC), explique qu’avec son rendement élevé sur le plan écoénergétique et son nombre accru de places, la technologie de prochaine génération des appareils C Series est très bien adaptée à la stratégie du transporteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow! C'est la meilleure nouvelle dans le domaine pour Montréal et qui concerne en même temps le plus gros transporteur national du pays. Ça fait longtemps que je l'attendais celle-là. Je suis donc fier de l'appui et la confiance qu'AC met dans l'industrie aérospatiale montréalaise. Un tandem gagnant qui aidera certainement à la commercialisation de la C Serie pour les années à venir. :thumbsup::thumbsup::thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les travaux de révision et d'entretien lourds des cellules des appareils C Series d'Air Canada seront réalisés au Québec

Air Canada collaborera à l'établissement d'un centre d'excellence dans le domaine de la maintenance des appareils C Series

 

MONTRÉAL, 17 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Air Canada a annoncé qu'en plus d'avoir signé une lettre d'intention avec Bombardier Inc. pour l'acquisition de jusqu'à 75 appareils C Series 300 de Bombardier, elle a également convenu de faire réaliser les travaux de révision et d'entretien lourds des cellules de ces appareils au Québec, par un fournisseur de services de maintenance reconnu, pour une période minimale de 20 ans à compter de la première livraison en 2019. On s'attend à ce que l'engagement d'Air Canada à cet égard aide à l'établissement dans la province d'un centre d'excellence dans le domaine de la maintenance des appareils C Series. Ainsi, sous réserve de la conclusion des ententes définitives, le gouvernement du Québec a convenu d'abandonner le litige relatif aux obligations d'Air Canada quant au maintien d'un centre d'entretien et de révision.

 

http://aircanada.fr.mediaroom.com/index.php?s=43&item=974

 

C'est une bonne nouvelle pour Bombardier :) Il manque juste United ou Delta !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

C'est une bonne nouvelle pour Bombardier :) Il manque juste United ou Delta !!

 

Et British Airways (ou Iberia/AerLingus) suite aux propos du patron de IAG au belfast telegraph

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ainsi, sous réserve de la conclusion des ententes définitives, le gouvernement du Québec a convenu d'abandonner le litige relatif aux obligations d'Air Canada quant au maintien d'un centre d'entretien et de révision.

 

C'est grâce à cela que Air Canada a acheté des CS300. En espérant cela créé un momentum assez important pour ne pas être obligé d'avoir besoin du gouvernement à chaque fois pour faire des cadeaux aux compagnies aériennes lors des futurs transactions.

 

Mais bon, je suis quand même vraiment content de cette nouvelle. Longue vie au CSeries! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh oui c'est certain qu'Air Canada ne fait pas un cadeau en choisissant le CSeries... Je suis pas mal sur que les accords bilatéraux avec les pays du golfe ne seront pas révisés non plus. C'est une belle porte de sortie pour m. Trudeau qui etait un peu pris avec une patate chaude. Finalement il n'aura surement pas besoin d'aider Bombardier avec de l'argent!

 

Content de voir l'action de Bombardier au dessus du dollar!!

Edited by ERJ-Boy

Share this post


Link to post
Share on other sites

MONTRÉAL, 17 févr. 2016 /CNW Telbec/ - ...aide à l'établissement dans la province d'un centre d'excellence dans le domaine de la maintenance des appareils C Series. Ainsi, sous réserve de la conclusion des ententes définitives, le gouvernement du Québec a convenu d'abandonner le litige relatif aux obligations d'Air Canada quant au maintien d'un centre d'entretien et de revision.

http://aircanada.fr.mediaroom.com/index.php?s=43&item=974

 

Wow, quelle bonne idée de Québec!!! C'est la meilleure solution gagnante - gagnante possible à cette poursuite!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seems like a perfect aircraft for YUL- Bogotá.

 

Let's hope some routes like these materialize. I thought the 787 might open up some new innovative routes out of YUL for Air Canada but so far they are only focusing on YYZ & YVR so who knows.. maybe in the future. With the 777/787 and 737MAX/CS300 Air Canada will be well positioned to grow in the future.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By caribb
      30 firm and 30 options
      Air Baltic achete 30 CS300
      A great follow up order and product endorsement from Air Baltic. 
    • By mtlurb
      Une centaine d'emplois de plus chez CMC Électronique
       
       
      25 septembre 2007 - 06h00
      La Presse
      Marie Tison
      Atlanta
      Grossir caractèreImprimerEnvoyer
       
      Propulsée en partie par l'aviation d'affaires, CMC Électronique poursuit son essor. La société montréalaise, filiale de l'entreprise américaine Esterline, devra engager une centaine de personnes au cours des 18 prochains mois pour faire face à la croissance.
       
      «Nous avons augmenté nos effectifs de 25% au cours des trois dernières années, soit 250 personnes, a déclaré le président et chef de la direction de CMC, Jean-Pierre Mortreux, lundi à Atlanta, à la veille de l'ouverture du congrès annuel de la National Business Aviation Association (NBAA). Nous avons maintenant 1250 employés. Nous prévoyons embaucher 100 personnes de plus au cours de la prochaine année et demie.»
       
      À l'heure actuelle, l'aviation d'affaires ne représente que 15% du chiffre d'affaires de CMC, une entreprise qui se spécialise dans l'avionique, soit les produits de haute technologie que l'on retrouve dans les cabines de pilotage.
       
      Les revenus de CMC liés à l'aviation d'affaires ont toutefois triplé au cours des trois dernières années, ce qui donne une idée de la croissance de ce secteur.
       
      «L'aéronautique se porte bien, et l'avionique est en pleine progression, a indiqué M. Mortreux. Nous avons de la croissance dans tous les domaines, mais elle est plus forte dans l'aviation d'affaires parce que nous avons proposé des produits très importants.»
       
      En fait, l'avionique est devenue un des principaux arguments de vente des grands manufacturiers d'avions d'affaires. Bombardier a ainsi organisé une grande cérémonie lundi à Atlanta pour présenter le nouveau poste de pilotage de ses appareils les plus coûteux, le Global Express XRS, un appareil de catégorie Très long courrier, et le Global 5000, un appareil de la catégorie Grande dimension.
       
      «Nous vous présentons le poste de pilotage de l'avenir», a lancé le président de Bombardier Avions d'affaires, Pierre G. Côté, devant un grand parterre d'invités et de journalistes.
       
      M. Côté s'est joint au président de Bombardier Aéronautique, Pierre Beaudoin, et au premier client du Global Express ainsi amélioré, le président de London Air Service, Wynne Powell, pour dévoiler la maquette du poste de pilotage, bouteilles de champagne à la main.
       
      Le nouveau poste de pilotage, particulièrement luxueux avec ses sièges de cuir, comprend des instruments trèsperfectionnés.
       
      CMC fait partie intégrante de ce nouveau poste de pilotage: le Global Express et le Global 5000 pourront ainsi compter sur le système de vision en vol améliorée de CMC et sur son organiseur électronique de vol.
       
      Le système de vision en vol améliorée permet aux pilotes de naviguer et d'atterrir dans des conditions de visibilité difficile. Quant à l'organiseur de vol, il remplace les lourdes serviettes de documents que les pilotes doivent transporter à bord.
       
      Il s'agit d'un petit appareil électronique qui comprend les cartes, les listes de vérifications et même les conditions météorologiques en tant réel.
       
      «Bombardier n'avait pas encore pris position, elle laissait ses clients choisir eux-mêmes le fournisseur d'organiseur de vol, a commenté M. Mortreux. Maintenant, nous sommes le fournisseur recommandé.»
       
      CMC a enregistré d'autres progrès auprès de Bombardier. L'avionneur montréalais a ainsi choisi le système de vision en vol amélioré de CMC pour son nouveau Challenger 605. CMC a aussi profité du congrès de la NBAA pour annoncer qu'ATR (Avions de transport régional) avait choisi son organiseur de vol pour ses turbopropulseurs régionaux.
       
      M. Mortreux a noté lundi que CMC avait entrepris d'élargir ses horizons en allant au-delà de la conception de produits: elle a commencé à offrir des services d'intégration de produits d'avioniques dans les cabines de pilotage.
       
      Elle a déjà obtenu des contrats d'intégration dans le domaine de la défense, mais elle entend maintenant s'attaquer à l'aviation d'affaires avec ces services.
       
      «C'est la nouvelle frontière», a déclaré M. Mortreux.