Jump to content

mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Administrator

SAP Labs est à Montréal grâce à Québec

 

Même si la Grande-Bretagne accuse le Canada de pratiques commerciales déloyales avec tous les crédits d'impôts que les provinces accordent à l'industrie du jeu, le premier ministre du Québec, Jean Charest n'y voit rien de mal.

 

 

"Si on regarde ce qui se fait, on se rend rend compte que tous les pays le font, a-t-il déclaré en marge d'une conférence de presse pour souligner l'agrandissement des installations de SAP Labs à Montréal. Et nous le faisons en respectant les règles établies."

 

 

Le dernier budget de la ministre Forget prévoit des crédits d'impôts de l'ordre de 30% sur les salaires des entreprises des technologies de l'information. "Avec le ralentissement économique, le gouvernement du Québec a instauré des crédits d'impôts pour que les compagnies investissent dans les TI", a rappelé le premier ministre.

 

 

Québec a investi des sommes d'argent considérables dans l'expansion des locaux de SAP Labs, situés dans la Cité du Multimédia à Montréal, qu'on pense seulement aux crédits d'impôts qui ont été octroyés.

 

 

Même chose pour la Ville de Montréal, dont le maire Gérard Tremblay y voit le résultat des grappes industrielles, concept cher à cet ancien ministre de l'industrie, du commerce et de la technologie, sous le gouvernement Bourassa au début des années 1990.

 

 

"SAP contribue à la prospérité de la ville de Montréal" a souligné le maire Tremblay. Qu'une compagnie de renommée internationale soit implantée à Montréal, c'est à cause de la main d"œuvre hautement qualifiée, mais aussi "des frais d'exploitation qui y sont moindres que dans d'autres pays", a rappelé le maire.

 

 

Bien entendu, des sociétés comme SAP Labs recherchent les meilleures conditions financières. Et c'est ce qui s'est produit à Montréal, où la création de centaines d'emplois n'aurait pas été possible, sans les partenariats entre les deux palliers gouvernementaux, a précisé le pdg de SAP Canada, Robert Courteau.

 

 

Le développeur de solutions logicielles pour entreprises comptait 85 employés en 2003 à Montréal. Aujourd'hui, le laboratoire de recherche et de développement de SAP emploie plus de 400 personnes.

 

 

Alors, que la Grande-Bretagne s'en plaigne ou non, les crédits d'impôts et autres mesures favorables à l'implantation de sociétés étrangères au Québec sont là pour rester.

 

 

 

http://benefice-net.branchez-vous.com/actubn/2008/04/post_1.html

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Ils étaient ici depuis 2003, ils font juste ajouter du monde.

 

En passant, c'est incroyable qu'ils ne respectent pas la loi 101 dans leur processus d'embauche, qui soit dit en passant est une vraie farce (je parle d'expérience).

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Je préfère pas mettre des détails ici, disons que quand le CV est en français, et les communications pré-entrevue sont en français... et que le jour de l'entrevue, y a deux clowns unilingue anglophone et l'examen technique en anglais (moins un problème), et que finalement une professionnel en RH me fait comprendre clairement que tout se passe en anglais, ... ça déstabilise pas mal.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value