Jump to content

Recommended Posts

SUPERBE édifice.

 

Fortier, sur quoi tu te base pour dire ça ? Juste une vague impression, ou une impression basée sur des faits ?

 

J'aimerais savoir si les autres partagent ton opinion.

 

En ce qui me concernent, je crois que Montréal et Québec s'équivalent en qualité de Midrise !

Edited by Franks
Link to comment
Share on other sites

Oui, c'est un édifice réussi et ça doit être agréable d'y travailler à cause de sa fenestration. De belles photos pour un catalogue d'architecture. Mais j'ai un malaise avec ces grands déserts de gazons qui l'entoure, spécialement du côté où ça créent une brisure entre l'édifice et le trottoir. Ça lui donne plus un air de monument (j'ose presque dire de pierre tombale), que d'édifice.

 

En passant, remarquez le bel l'orme (2e photo). Ils sont rendus tellement rare.

Link to comment
Share on other sites

Ces grands espaces de gazon que je refuse d'appeler désert, permettent justement d'apprécier le bel équilibre de cet immeuble dans son entièreté. Je vois donc tous ses angles comme autant de tableaux que l'on peut admirer avec recul et sans obstacle visuel, comme dans une galerie.

 

En ce qui a trait au bel orme qui se tient au garde-à-vous juste à coté, c'est en effet une pièce devenue rare qu'il faut protéger et mettre en valeur. Il sont en quelque sorte nos acacias, dont ils empruntent le port. A remarquer qu'ils sont plus nombreux dans la région de Québec et aussi de Charlevoix. Leur isolement dans la grande campagne les a probablement protégés de la maladie hollandaise de l'orme?

Edited by acpnc
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

En matière de comparaison de la «qualité architecturale» des nouveaux bâtiments de Québec et de Montréal, je pense qu'il importe de prendre en compte d'importantes différences quant aux caractéristiques des SITES sur lesquels lesdits bâtiments sont érigés. Des sites vastes et dégagés, avec parfois des dénivellements du sol environnant qui ouvrent de vastes perspectives visuelles, ouvrent des possibilités qui sont absentes sur des sites restreints, plats et enserrés de près.

 

Or, la région urbaine de Québec, incluant Lévis, contient un grand nombre de sites «favorables», avec en prime des coûts abordables et de bons accès routiers. Une bien moindre densité, ainsi qu'un «héritage» bien plus léger en termes de sites industriels décrépits s'ajoutent aux avantages. La région urbaine de Montréal est différente. D'abord le centre-ville, très dense et cher, exige qu'on priorise la rentabilité, ce qui est encore correct pour les hautes tours mais laisse un potentiel très réduit pour les édifices de taille «moyenne». Ensuite, il y a les beaux sites en bordure du Mont-Royal, mais dans ce cas c'est déjà construit, de sorte que tout renouveau doit être cher et compliqué. Au-delà du noyau central, les plus beaux sites sont riverains (fleuve, lac Saint-Louis, lac des Deux-Montagnes, rivière des Prairies, rivière des Mille-Iles, rivière Richelieu); mais pour l'essentiel, ils sont résidentiels, sinon en «zone verte». Ce qui reste, ce sont des espaces péri-centraux (Décarie, Jean-Talon, Métropolitaine) ou carrément suburbains (Laval, Longueuil) assez peu attrayants. Dans de tels lieux, un édifice qui posséderait des attributs architecturaux remarquables pourrait «détonner». Néanmoins, tout n'est pas «perdu»: je me contenterai ici d'esquisser deux pistes distinctes: 1) dans le milieu densément bâti de la ville (5-8 km de rayon), opter pour un style résolument urbain, soigneusement harmonisé avec les alentours mais sans prétention ostentatoire; et 2) identifier quelques zones riveraines «vierges» et y planifier des quartiers d'affaires «modèles», quitte à diminuer la superficie des zones dites «protégées» ou «vertes» --question d'équilibre! Je sais que beaucoup de ce qui est écrit ici est discutable/contestable, et j'aimerais donc lire/découvrir des alternatives séduisantes, si elles existent.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

J'ai vécu 20 ans à Montréal et 15 ans à Québec. Même si je m'ennuie à l'occasion des activités culturelles de Montréal, Québec est une ville belle, quoique plus froide que Montréal. Si vous visitez les deux villes avec leurs banlieues, Québec est plus esthétique, toutes proportions gardées. P. S. Ce n'esT pas le Phare de 65 étages qui aidera Québec. Sur cette question, la mentalité de la ville est à la hauteur de son mère.

 

 

Envoyé de mon iPad à l'aide de Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

Pour une personne avec un budget moyen (comme le mien), la région urbaine de Québec offre plus de possibilités que Montréal en termes de sites résidentiels attrayants (beauté naturelle+facilité d'accès aux emplois et aux services). Dans mon cas, j'avais acquis, avant l'âge de 30 ans (=pas riche) une grande maison à Cap-Rouge en face la la rivière du même nom et déjà dotée d'un magnifique sentier piétonnier naturel. Mais si vous êtes riche, Montréal offre des résidences somptueuses sur des sites exceptionnels, dans le centre (Westmount, Outremont-en-haut, Vieux-Montréal), à proximité (Ile-des-Soeurs) ou en banlieue riveraine (Senneville, Beaurepaire, Laval-sur-le-Lac, Ferme Sainte-Thérèse, Ile-de-Mai, etc.).

 

Cependant, le dynamisme économique exceptionnel de Québec depuis les dix dernières années a eu pour effet une augmentation très importante des prix de l'immobilier dans la région: les sites les plus prisés sont dorénavant hors de ma portée (j'avais vendu lorsque la région se sentait «déprimée» avec un marché à l'avenant:mad:). A l'heure actuelle, je trouve que les prix demandés dans des quartiers très très ordinaires (je ne les nommerai pas, mais c'est quand même répandu à Québec) sont excessifs, sans compter que le transport collectif y est généralement médiocre. Quant à l'expérience «urbaine» des quartiers centraux, elle existe, mais est moins intense que celle de Montréal: intra-muros, les touristes et autres visiteurs occupent beaucoup de place; hors des murs, Saint-Jean Baptiste fait un peu «Plateau dans ses débuts», Montcalm un peu «rue Bernard», Saint-Roch un peu Griffintown, mais vous en faites vite le tour. Je sais aussi que Limoilou s'anime, mais je réserve mon jugement. Mais quand même, dans tous les cas, c'est beaucoup mieux qu'avant. Et qu'«avant-avant», une époque qui me précède mais dont j'ai «connu» certains aspects par l'entremise de 1) la série télévisée «Les enquêtes Jobidon» et 2) les récits de mon père et de sa famille, ainsi que de la famille de mon épouse. Voila!--Vous en savez beaucoup plus...(mais n'oubliez pas que je suis né, et a été élevé et éduqué «entre les rapides»)

 

Et le projet de «Phare de Québec»: bof! Un bureau au 10e étage à Sainte-Foy procurait une belle vue sur le fleuve. Un bureau au 50e+ étage vous fera sentir seul dans l'univers.:hyper:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...