Recommended Posts

Pinned posts

Projet de déménagement du Musée McCord

Actualités:

Citation
Le Musée McCord-Stewart souhaite déménager dans un nouvel édifice

image.jpg

 

Dans un document ayant circulé en interne au Musée McCord, on évoquait la création possible d’un nouveau musée, qui aurait été construit dans l’espace de stationnement compris entre l’avenue du Président-Kenney et le boulevard De Maisonneuve, et entre les rues De Bleury et Jeanne-Mance.

Les musées McCord et Stewart, qui ont fusionné en 2013, cherchent un site, idéalement dans le Quartier des spectacles, pour construire un tout nouveau musée qui pourrait abriter les collections réunies des deux institutions.

 

C’est ce que Monique Jérôme-Forget, la présidente du conseil d’administration du Musée McCord-Stewart, a révélé mardi, en marge d’une table ronde organisée par le CORIM (Conseil des relations internationales de Montréal) sur les musées montréalais, à laquelle elle participait.

 

L’idée, c’est de « construire un nouveau musée », dit-elle. « On a une collection [celle du Musée Stewart] qui est à l’île Sainte-Hélène et une collection au Musée McCord. Ça fait deux ans qu’on a fusionné. Il faudrait qu’on mette nos deux collections ensemble, et on ne peut pas là où on est, sur Sherbrooke. »

 

Persévérer

 

L’ancienne présidente du Conseil du trésor du gouvernement du Québec évalue à « plus de 100 millions » les coûts qu’entraînerait un tel projet. Elle entend poursuivre des demandes auprès des deux ordres de gouvernement pour mener à bien le projet, ainsi qu’auprès du secteur privé. « Cela demande des investissements dans les infrastructures. Avec l’arrivée du Parti libéral fédéral qui dépense dans les infrastructures, ça va peut-être aider », a-t-elle dit. Au sujet de son propre Parti libéral provincial, elle a reconnu qu’il était « plutôt chiche » par les temps qui courent. « C’est pour ça qu’il faut persévérer », a-t-elle dit.

 

« On pourrait toujours garder les deux édifices, mais c’est très coûteux. En matière d’administration, c’est plus coûteux d’avoir deux édifices », poursuit-elle.

 

« Je n’ai pas d’échéancier » pour la réalisation de ce projet, dit Mme Jérôme-Forget, « je suis à la merci des gouvernements. » S’il est vrai que le site du Musée Stewart, sur l’île Sainte-Hélène, est magnifique, l’endroit n’attire pas beaucoup de visiteurs, pas plus de 15 000 par année. Le Musée McCord, rue Sherbrooke, reçoit pour sa part des centaines de milliers de visiteurs par année.

 

Le Musée Stewart a été fondé en 1955 par David Macdonald Stewart et est présentement logé dans un ancien dépôt militaire britannique fortifié de l’île Sainte-Hélène. Le musée McCord, fondé en 1921 par David Ross McCord, est pour sa part installé dans un immeuble de la rue Sherbrooke qui appartient à l’Université McGill.

 

Il y a plusieurs mois, un document avait circulé en interne au Musée McCord évoquant la création possible d’un nouveau musée, qui aurait été construit dans l’espace de stationnement compris entre l’avenue du Président-Kennedy et le boulevard De Maisonneuve, et entre les rues De Bleury et Jeanne-Mance. Ce nouveau musée aurait repris la mission historique du Musée McCord, mais aurait été désigné davantage comme un musée montréalais.

 

 

 

Même mission

 

La mission du nouveau musée demeurerait fondamentalement la même, expliquait mardi Mme Jérôme-Forget, qui rappelle que les collections amérindienne, française et anglaise ainsi que la collection Notman du Musée McCord en font sa particularité.

 

Lors de la table ronde, qui réunissait aussi les présidents des conseils d’administration des musées Pointe-à-Callière, du Musée d’art contemporain et du Musée des beaux-arts de Montréal, Mme Jérôme-Forget a dit ne pas avoir reçu tant de demandes des différentes institutions muséales, alors qu’elle dirigeait le Conseil du trésor du Québec. Elle a par ailleurs relevé la nécessité pour Montréal d’avoir un musée phare, qui attire des visiteurs à Montréal par sa seule présence. Le président du conseil d’administration du Musée des beaux-arts, Brian Levitt, disait par ailleurs que le tiers des visiteurs de ce musée venait de l’étranger, et que le tiers de ce tiers était venu à Montréal spécifiquement pour aller au MBAM.

 

La discussion, animée par Marie-France Bazzo, a aussi porté sur le financement mixte des musées, dont les budgets proviennent à la fois de collectes privées et des fonds publics. Alexandre Taillefer, président du conseil d’administration du Musée d’art contemporain, a fait valoir que l’État ne devrait pas se retirer dès qu’une institution muséale devient plus autonome. Monique Jérôme-Forget a noté que les musées européens s’appuient presque entièrement sur du financement public, tandis que les musées américains sont plutôt financés par le privé.

http://www.ledevoir.com/culture/arts-visuels/453065/le-musee-mccord-stewart-souhaite-demenager-dans-un-nouvel-edifice

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’ai maintenant obtenu la confirmation de la validité de mon hypothèse: le McCord a effectivement voulu se porter acquéreur des terrains occupés par les six maisons en rangée au coin de Jeanne-Mance et Sainte-Catherine. Cependant le montant exigé était trop élevé comme plusieurs ici en avait déjà souligné la possibilité.

Je ne sais pas cependant si le prix était trop élevé parce que l'intention de Devimco et compagnie de s'en porter acquéreur a amené une surenchère ou si le McCord était seul intéressé. Cependant je vous rappellerai qu'il y a eu coïncidence dans le temps entre l'annonce du Maestria et celle que le McCord devait faire, comme la mairesse l'avait clairement laissé entendre, mais n'a finalement pas faite. 

Il ne reste donc plus beaucoup de possibilités dans le Quartier des spectacles: l’îlot Voyageur sud ou la station de métro Saint-Laurent.

L'îlot Voyageur a effectivement été considéré mais rejeté immédiatement pour des raisons évidentes: en plus d'être trop éloigné du coeur du Quartier des spectacles il est surtout beaucoup trop éloigné du site actuel du McCord qui se trouve nettement plus à l’ouest.

Pour ce qui est du terrain où se trouve présentement l'édicule du métro Saint-Laurent il semble exclut pour la raison suivante:

<< La SDA souhaite y construire un édifice dédié aux arts et à la culture conformément à la vision de développement du Quartier des spectacles. Trois organismes culturels ont déjà conclu des ententes de principe avec la SDA afin d'y aménager leurs installations. Il s'agit du Cinéma Parallèle, institution montréalaise fondée dans les années 1960, de même que l'École d'imagerie numérique et l'École de danse contemporaine (LADMMI), deux établissements d'enseignement collégial. >>

Selon mes sources le McCord porte présentement ses efforts sur un terrain situé à proximité du Quartier des spectacles mais à l'extérieur de celui-ci.

En attendant d'en savoir davantage ne retenez cependant pas votre souffle car si j'ai récemment révélé qu'aucune annonce ne serait faite avant plusieurs mois il se pourrait bien qu'on ait à attendre beaucoup plus longtemps que ça. C'est que d'une part il y récemment eu un changement de gouvernement à Québec et d'autre part on s'apprête à aller en élection du côté d'Ottawa.

Si à Québec le gouvernement libéral précédent semblait favorable au projet on ne sait pas encore ce qu'en pense le nouveau gouvernement. On a qu'à se rappeler la saga qui a précédé la construction de la Maison symphonique, ou encore celle du CHUM.

https://www.newswire.ca/fr/news-releases/vente-du-terrain-du-metro-saint-laurent---montreal-renforce-la-vocationculturelle-du-quartier-des-spectacles-538560271.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’agrandissement du Musée McCord se fera sur l’emplacement actuel

Le Musée McCord ne déménagera pas et a plutôt convenu avec la Ville de Montréal de réaliser son projet d’agrandissement en empiétant sur la rue Victoria, qui longe son immeuble, a appris Le Devoir.

L’institution doit dévoiler mardi matin les détails de son projet de nouveau musée lors d’une conférence de presse, à laquelle participeront la mairesse Valérie Plante, la présidente du c.a. du musée, Monique Jérôme-Forget, ainsi que la présidente et chef de la direction du musée, Suzanne Sauvage.

Le Musée McCord en dira aussi davantage sur le don « d’une ampleur historique » dont il va bénéficier en appui à son projet.

Selon les informations obtenues par Le Devoir, le musée ne s’installera pas sur un autre terrain, comme il l’avait initialement prévu, mais pourra utiliser l’espace de la rue voisine pour étendre sa superficie. La rue Victoria, qui se termine en cul-de-sac, est piétonnisée depuis 2011 durant la belle saison. C’est d’ailleurs le musée qui s’occupait de l’animation des lieux.

Rappelons que lorsqu’il était au pouvoir, l’ex-maire Denis Coderre avait promis au musée que la Ville de Montréal lui céderait un terrain dans le Quartier des spectacles. L’ancien maire avait désigné un stationnement, situé à l’angle des rues De Bleury et Président-Kennedy et connu comme l’îlot Eugène-Lapierre.

Élue à la mairie en 2017, Valérie Plante a rejeté la proposition de son prédécesseur, affirmant qu’il s’agissait d’une promesse sans valeur légale faite « sur un bout de papier ». La destruction du jardin Domtar au profit d’un projet immobilier a plutôt incité la mairesse à privilégier la création d’un parc sur l’îlot Eugène-Lapierre. Le musée a dépensé quelque 250 000 $ en études pour un terrain qui lui a finalement échappé.

La Ville a par la suite proposé trois autres terrains au musée, mais c’est le scénario comprenant son emplacement actuel qui a été retenu.

Le bâtiment où loge le Musée McCord appartient à l’Université McGill. Dans les années 2000, le musée avait fait l’acquisition du restaurant Le Caveau, situé à l’arrière de l’immeuble, en prévision d’un éventuel agrandissement.

https://www.ledevoir.com/culture/553253/l-agrandissement-du-musee-mccord-se-fera-sur-l-emplacement-actuel

 

image.png

Edited by simr92

Share this post


Link to post
Share on other sites

SOCIÉTÉ
LE MUSÉE McCORD SERA AGRANDI

http://plus.lapresse.ca/screens/3ecdc101-6b93-4ca0-a1a0-ec17796df049__7C___0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

Le musée McCord et la mairesse de Montréal, Valérie Plante, annonceront ce matin que le musée d’histoire sociale de la rue Sherbrooke ne déménagera pas, tel que prévu l’an dernier, mais sera agrandi pour permettre de doubler sa surface d’exposition, a appris La Presse.
ÉRIC CLÉMENT
LA PRESSE
Depuis sa fusion en 2013 avec le musée Stewart, le musée McCord est à l’étroit, ce qui limite l’ampleur de ses expositions et ses besoins d’espace pour ses collections. Après plusieurs mois de discussions avec la Ville de Montréal, le musée en est arrivé à la conclusion qu’un agrandissement majeur serait plus judicieux qu’un déménagement.
Le projet d’agrandissement est facilité par le fait que le musée McCord a racheté, il y a plusieurs années, le terrain de l’édifice où logeait, jusqu’à sa fermeture en 2011, le restaurant Le Caveau, qui donnait sur l’avenue du Président-Kennedy. Ces espaces importants fourniront une bonne partie de la superficie du nouveau musée qui serait également agrandi en partie au-dessus de la rue Victoria qui jouxte le McCord, entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Président-Kennedy.
Le fait d’agrandir in situ évitera au musée un déménagement coûteux et lui permettra de continuer de bénéficier d’un emplacement de choix, près de l’Université McGill, au cœur du centre-ville et non loin d’une station de la future ligne du Réseau express métropolitain.
Les travaux de construction des nouveaux espaces, dont le coût sera annoncé aujourd’hui, seront financés à parts égales par le privé et les gouvernements provincial et fédéral. Le projet initial de construction prévoyait, il y a quatre ans, un coût de 150 millions, soit bien loin des budgets nécessaires pour construire le Musée des droits de la personne de Winnipeg ou le nouveau Musée royal de l’Alberta ou pour agrandir le Vancouver Art Gallery, soit plus de 350 millions pour chaque musée.
Le financement privé des travaux sera assuré en partie par la Fondation Emmanuelle Gattuso, qui avait promis au musée McCord, il y a quatre ans, une enveloppe de 15 millions. Une somme qui pourrait être revue à la hausse. L’été dernier, les promesses de dons privées atteignaient déjà un total de 25 millions.
RESPECT DU PATRIMOINE
Le musée McCord a donc fait son deuil de déménager dans l’îlot Eugène-Lapierre, qu’il convoitait il y a quatre ans. Utilisé comme terrain de stationnement au nord de la place des Festivals, il aurait permis au musée de se greffer aux autres institutions culturelles du Quartier des spectacles, à deux pas du Musée d’art contemporain, de la Maison du jazz et de l’Office national du film. Mais l’administration de Valérie Plante avait rejeté l’option de l’îlot Eugène-Lapierre, souhaitant le transformer en parc public.
La Ville a alors cherché à satisfaire le musée en proposant différents lieux pour le reloger. Finalement, après plusieurs mois de discussions, la Ville et le musée se sont entendus, il y a quelques semaines, pour un agrandissement qui respectera l’architecture patrimoniale du McCord.
Favorisant depuis 1921 la préservation et le rayonnement de l’histoire montréalaise, québécoise et canadienne, le musée McCord est situé au 690, rue Sherbrooke Ouest depuis 1971. Il possède plusieurs collections de prestige qui représentent un million et demi d’artefacts, notamment le fonds d’archives photographiques Notman, des objets d’art autochtones, des peintures, des estampes, des costumes et textiles et des œuvres d’arts décoratifs.

 

 

 

9910BA1C-898A-4728-BD9E-9DD52931E800.jpeg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Great news (IMHO). There's absolutely room for expansion out back. Hopefully they figure out how to integrate the house on President Kennedy while still doubling but I guess I wouldn't even stand in the way of a demolition. It'd be nice if the extension brings some sort of life to that street instead of yet another loading dock.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils avaient déjà agrandis il y a 25 ans pour le 350e. Fait juste du sens de continuer là où ils sont. La station du REM est venue boucler le tergiversement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

They hope to launch the Architectural Competition before the end of the year. They must secure financing with the government first.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent news and I’m glad they’re staying in their original location. Also since there will be an architectural competition I presume the images above are just conceptual images and not concrete plans. The final design could be quite different. Rue Victoria will be a unique part of all this.. hopefully a quaint pedestrian street with artwork and interesting shops or displays.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Réaménagement de la rue Peel

      La Ville de Montréal procède au réaménagement de la rue Peel, du canal de Lachine jusqu’au mont Royal, afin d’offrir aux résidents et usagers un environnement agréable et favorisant les déplacements actifs et collectifs.
      La Ville souhaite créer un lien cyclable desservant le centre-ville, qui relie les pistes du canal Lachine et du boulevard De Maisonneuve.Au sud du boulevard René-Lévesque, la largeur de la rue Peel permet facilement l'implantation d'une piste cyclable. Au nord de ce boulevard, l'achalandage piéton, la diversité des activités et l'étroitesse de la chaussée rendent nécessaire une démarche de participation publique pour trouver ensemble les meilleures façons de combiner les différents modes de transport actif et collectif et faire de cette portion de la rue Peel un lieu central et mémorable de notre centre-ville.
       

      Information : https://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=9517,143041036&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Consultation pour la portion entre Sherbrooke et René-Lévesque  : https://www.realisonsmtl.ca/peel
      Info-travaux rue Peel : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7097,142059623&_dad=portal&_schema=PORTAL
       
    • By IluvMTL
      Usage université
      Conseil du 12 mars 2013
       
      http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_avis/pdfav14724.pdf
       
       
      http://www.canderel.com/fr/projets-actuels/le-1215-rue-carre-phillips

       
      Le 1215 rue Carré Phillips
       
      Montreal, QC
       
      Le 1215 rue Carré Phillips, situé à deux pas des magasins de la populaire rue Sainte-Catherine et du centre des affaires, boulevard René-Lévesque, est l’un des derniers emplacements d’importance encore disponibles au centre-ville de Montréal pour la construction d'une nouvelle tour de bureaux.
       
      Le futur immeuble offrira aux locataires l’accès à des bureaux dans un des lieux les plus stratégiques du centre-ville de Montréal. En effet, celui-ci est situé à la frontière entre les quartiers des affaires de l'est et de l'ouest de la ville tout en offrant à ses occupants un accès privilégié au métro et aux principales autoroutes, comme l'autoroute Bonaventure et l’autoroute Ville-Marie.
       
      Le 1215 rue Carré Phillips sera doté de technologies « vertes » et obtiendra la certification LEED. Présentement, on prévoit construire un immeuble d’une superficie de 900000 pieds carrés, mais les plans offrent la possibilité d’adapter la taille de celui-ci pour répondre aux exigences de tout autre occupant important.
       
      Les occupants apprécieront la conception exceptionnellement efficace des étages réservés aux bureaux. L’aménagement a été pensé pour permettre aux locataires de maximiser le nombre de postes de travail, offrant ainsi une efficacité sans pareil ailleurs sur le marché.
       
      Équipé de systèmes à l’avenant, ce projet offre l’occasion de combiner des technologies de pointe en matière de construction avec un emplacement et un environnement favorisant un type de développement durable.
    • By ScarletCoral
      Château Dufresne

      Source : Wikipedia
      Communiqué de la Ville

      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=31576
      Restauration du Château Dufresne - La Ville de Montréal investit dans le patrimoine et l'histoire de l'est de Montréal
      10 mai 2019
      Montréal, le 10 mai 2019 - Le président du comité exécutif et responsable des finances, des ressources humaines, des affaires juridiques, de l'évaluation foncière ainsi que de la gestion et de la planification immobilière, M. Benoit Dorais, et la responsable de la culture et de la diversité montréalaise au comité exécutif, Mme Magda Popeanu, sont fiers d'annoncer des travaux de restauration du Château Dufresne. Le comité exécutif a accordé cette semaine un contrat à St-Denis Thompson Inc. pour la restauration de la maçonnerie et divers travaux connexes dans ce bâtiment situé dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.
      « Le Château Dufresne, cet immeuble patrimonial, a besoin d'important travaux de maçonnerie, notamment pour régler les problématiques reliées aux infiltrations d'eau. Ces travaux sont nécessaires afin de préserver le principal musée d'histoire et de patrimoine de l'est de Montréal », a mentionné M. Dorais.
      « Il est important d'effectuer rapidement ces travaux afin de protéger cet édifice patrimonial, mais également afin de préserver les collections entreposées. Cette institution de l'est de Montréal met en valeur l'histoire d'un quartier et de notre belle ville. Il est primordial, pour notre administration, de le protéger et de le mettre en valeur », a déclaré Magda Popeanu.
      Le contrat s'élève à plus de 4,8 M$ et comprend, entre autres, des travaux de réfection des toitures, de réfection de la maçonnerie sur toutes les façades et de reconstruction d'éléments d'origine. Ce projet est financé en partie dans le cadre de l'Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.
      Les travaux commenceront ce printemps et se poursuivront jusqu'à l'automne. Le musée restera ouvert pendant les travaux.
    • By ScarletCoral
      Secteur Bridge-Wellington

      D’une superficie de 2,3 km2, situé à cheval sur les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, il comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.
      Le secteur Bridge-Bonaventure est actuellement fortement minéralisé, morcelé par les infrastructures de transport, peu convivial pour les transports actifs, mais aux paysages et patrimoines uniques. Il est occupé par des activités économiques diversifiées, mais est très peu habité, même s'il jouxte le quartier résidentiel de Pointe-Saint-Charles.
      De mai à octobre, plusieurs activités de consultation en personne et en ligne seront organisées afin de permettre à tous de s’informer, de discuter de la vocation du secteur, de mieux le découvrir, de s’inspirer d’exemples d’ici et d’ailleurs et de donner son opinion.
      Les résultats de la consultation permettront à l’équipe de la Ville de Montréal de préparer un document de planification comprenant des hypothèses de mise en valeur.
      Site Web : http://ocpm.qc.ca/bridge-bonaventure
      Diffusion en direct des séances : http://ocpm.qc.ca/en-direct
      Première soirée d'information
      22 mai 2019
      Kiosques d'information : 15 h
      Séance d'information : 19 h 
      Plaza Centre-Ville
      777, boul. Robert-Bourassa
       
    • By IluvMTL
      http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_offres/pdfof6370.pdf
       
      Appel d’offres
      VILLE DE MONTRÉAL
       
      Service de la concertation des arrondissements et des ressources matérielles
      Direction de l’approvisionnement
       
      Des soumissions sont demandées et devront être reçues, avant 14 h à la date ci-dessous,
      à la Direction du greffe de la Ville de Montréal à l'attention du greffier, 275, rue NotreDame Est, bureau R-134, Montréal (Québec) H2Y 1C6 pour :
      Catégorie : Services professionnels
      Appel d'offres : 13-12925
       
      Descriptif : Services professionnels afin de préparer les relevés d'arpentage
      préalables à l'élaboration des plans préliminaires pour le
      réaménagement de la rue Saint-Paul, site patrimonial
      Date d'ouverture : 12 juin 2013
       
      Dépôt de garantie : Aucun
      Renseignements : Pierre Lallier, agent d'approvisionnement : 514 872-5359
      Documents : Les documents relatifs à cet appel d'offres seront disponibles à
      compter du 27 mai 2013
       
      Les personnes et les entreprises intéressées par ce contrat peuvent se procurer les documents de
      soumission en s’adressant au Service électronique d’appels d’offres (SÉAO) en communiquant avec
      un des représentants par téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, ou en consultant le site
      Web http://www.seao.ca. Les documents peuvent être obtenus au coût établi par le SÉAO.
       
      Chaque soumission doit être placée dans une enveloppe cachetée et portant l’identification fourni en
      annexe du document d’appel d’offres.
       
      Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement dans les locaux de la Direction du greffe à
      l'Hôtel de ville, immédiatement après l'expiration du délai fixé pour leur réception.
      La Ville de Montréal ne s'engage à accepter ni la plus basse ni aucune des soumissions reçues et
      n'assume aucune obligation de quelque nature que ce soit envers le ou les soumissionnaires.
       
      Montréal, le 27 mai 2013
      Le greffier de la Ville
      Me Yves Saindon