Jump to content

Plan d'action en électrification des transports 2015-2020


Recommended Posts

Électrification des transports Un nouveau centre de formation pour les véhicules de demain

741c2831750131f6af9ebeb085030b2d.jpg

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

L’Institut du véhicule innovant aide les manufacturiers à développer des véhicules électriques, autonomes et connectés.

L’électrification des transports complexifie tout ce qui entoure le fonctionnement des véhicules et un nouveau centre de formation à Saint-Jérôme, dans les Laurentides, permettra de regrouper les connaissances nécessaires à la formation et la spécialisation entourant ce créneau.

Construit au coût de 14,3 millions, les nouvelles installations du cégep de Saint-Jérôme et de l’Institut du véhicule innovant (IVI) a été officiellement inauguré, vendredi.

D’une superficie de 2712 mètres carrés (environ 30 000 pieds carrés), l’endroit abrite des ateliers de fabrication et d’assemblage, des laboratoires à la fine pointe de la technologie, notamment.

« C’est ce que l’IVI avait besoin pour atteindre son objectif de devenir un centre de référence », a souligné le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, en conférence de presse – à laquelle participaient plusieurs élus et représentants de l’écosystème du transport électrique.

Le projet a obtenu une aide de 12,7 millions de la part de Québec. Le bâtiment a été érigé sur un terrain cédé par la Ville de Saint-Jérôme. Le site se spécialise à la fois sur les véhicules électriques, autonomes et connectés.

 
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Électrification des transports Un nouveau carrefour pour penser les véhicules de demain

f400769b59323e7da25ea9b290b1cf9d.jpg

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

L’Institut du véhicule innovant a inauguré son nouveau centre de recherche vendredi à Saint-Jérôme en présence du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon (au milieu), et du ministre de l’Environnement, Benoit Charette (à gauche).

(Saint-Jérôme) L’électrification des transports ne se limite pas à l’achat de véhicules. Le volet de la recherche et de l’innovation est essentiel pour effectuer de nouvelles avancées. À Saint-Jérôme, un carrefour où l’on imagine les véhicules de demain vient d’inaugurer ses nouvelles installations à la fine pointe de la technologie. Le temps d’une journée, le cégep de Saint-Jérôme et l’Institut du véhicule innovant (IVI) ont ouvert leurs portes.

Des essais privés

db0247ccaaa031878e550951cbb821c6.jpg

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Comment identifier les forces et les faiblesses de la batterie d’une voiture électrique sans qu’elle se déplace ? Avec les salles de prototypage des tests dynamomètre du complexe. L’endroit offre la possibilité d’effectuer des essais dans un environnement contrôlé grâce à un simulateur routier. L’outil permet de mesurer le rendement, la performance et la résistance du véhicule et de sa batterie avec une charge placée dans le coffre arrière. On peut répéter l’exercice avec des vitesses différentes. Le centre compte également une autre salle (sur l’écran) qui peut accueillir des véhicules lourds comme des autobus. On travaillera éventuellement sur l’avion du futur.

Tester les limites

1de8966bd3d1394cb0ae293567e02268.jpg

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Le site abrite un laboratoire spécialement dédié aux batteries. Une chambre climatique fermée (à droite sur la photo) permet, par exemple, de recueillir une multitude de données sur le comportement d’une batterie soumise aux rigueurs de l’hiver québécois. La pièce permet de faire passer le mercure jusqu’à des températures avoisinant - 70 degrés Celsius. Ce laboratoire permet aussi de brancher une batterie à de l’équipement qui peut caractériser ses paramètres (capacité de recharge, intensité).

Accélérer les avancées

7bb9710fc16c3f568e7d97638f1d5d98.jpg

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

L’IVI offre ses services à plusieurs clients pour les épauler dans la recherche et le développement. L’un des nombreux outils permet de numériser un objet réel pour le reproduire en trois dimensions et sous tous ses angles afin d’y effectuer de l’analyse. C’est également dans cette salle que l’on peut effectuer des essais d’intelligence artificielle dans le créneau des véhicules autonomes.

Sous un même toit

b22a0503a9cd31b38b9ae27a63327397.jpg

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Le bâtiment a été érigé sur un terrain cédé par la Ville de Saint-Jérôme. D’une superficie de 2712 mètres carrés (environ 30 000 pieds carrés), le complexe regroupe, à un seul endroit, des activités qui étaient autrefois dispersées. « C’est ce que l’IVI avait besoin pour atteindre son objectif de devenir un centre de référence », a souligné le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, en conférence de presse – à laquelle participaient plusieurs élus et représentants de l’écosystème du transport électrique. Le projet a bénéficié d’une aide de 12,7 millions octroyée par le gouvernement québécois.

En savoir plus

  • 45 personnes
    Il s’agit de l’effectif approximatif de l’IVI
    institut du véhicule innovant
    500
    Nombre de projets sur lesquels l’Institut a déjà collaboré
    institut du véhicule innovant
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...