Jump to content

A Montréal, les "maudits Français" font débat...


bxlmontreal
 Share

Recommended Posts

A Montréal, les "maudits Français" font débat.

 

...la métropole favorite des Français. Mais dans le quartier du Plateau Mont-Royal, ils sont si nombreux qu'une vague de ressentiment anti-Français émerge. Reportage.

 

L'avenue du Mont-Royal, l'une des plus célèbres artères de Montréal, qui grimpe doucement vers la Montagne (le mont Royal) a bien changé en quelques décennies. Fini les menus du midi à 5,99 dollars (fèves au lard et french fries, ketchup et relish inclus) et les boutiques de linge "à rabais". Même l'Aubainerie, le populaire "magasin à rayons", a rafraîchi ses stocks et modernisé ses espaces clients. Ce faisant, elle a aussi monté ses prix. Aujourd'hui, pour se vêtir élégamment sur l'avenue, on achète des créations locales ou importées (surtout européennes) en grignotant des macarons.

 

Même la poutine, la spécialité gastronomique du Québec, qu'on ne présente qu'à ceux qui n'ont jamais mis le pied dans la Belle Province, a l'air de lever le nez sur son passé graisseux (frites baignant dans une sauce brune et parsemées de "crottes" de fromage). Désormais, on vous la sert garnie au foie gras et nappée de Pied de vent (fromage québécois artisanal). L'avenue Mont-Royal se trouve au coeur du Plateau, magistralement dépeint par le célèbre auteur québécois Michel Tremblay dans ses romans et ses pièces de théâtre. Ce quartier, autrefois habité par des ouvriers francophones, loin des demeures cossues des patrons anglophones situées plus à l'ouest, est passé d'une ambiance populaire et familiale à celle d'un ghetto à bobos. Les urbanistes parlent de "gentrification" d'un quartier. Il y a de cela, mais pas seulement.

Le Français est bien équipé

 

Arpentez l'avenue à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, vous y croiserez immanquablement des grappes de jeunes en doudoune Canada Goose et en bottes Sorel, sac à dos Quetchua négligemment porté sur l'épaule. Et si vous demandez l'heure à l'un d'eux, vous savez déjà qu'il vous la donnera avec l'accent de Neuilly-sur-Seine ou de Toulouse, en écrasant sa clope sur la chaussée (car les Français fument encore beaucoup par rapport aux Québécois). Bref, l'avenue du Mont-Royal est devenue LE repaire des Français installés au Québec.

 

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: la communauté hexagonale du Québec s'est accrue de 72% en dix ans. Et sur les 100 000 expatriés vivant à Montréal, environ 28% choisissent le Plateau pour sa qualité de vie indéniable, qui répond à leurs habitudes de vie * surtout alimentaires. Boulangeries, boucheries et petits cafés ont en effet détrôné les grands supermarchés d'alimentation. Un phénomène auquel ils ne cessent, d'ailleurs, de participer; ce sont précisément les immigrants français qui sont à l'origine de tous ces petits commerces.

 

Le débat houleux sur la Charte identitaire québécoise qui a divisé la province à l'automne dernier a eu, entre autres effets, celui de faire émerger dans les médias la question de la francisation du Plateau (et de Montréal plus largement). "L'occupation massive d'un quartier par une communauté culturelle, quelle qu'elle soit, a toujours le même effet pervers: cela crée un ghetto, analyse Luc Larrivée, un Québécois de 48 ans qui a toujours vécu sur le Plateau, par ailleurs très francophile et ouvert sur les différentes communautés culturelles. Et malheureusement, cette concentration peut provoquer un rejet fâcheux de la part des Québécois purs et durs!"

 

Normal, diront les anthropologues, pour un peuple minoritaire qui a dû (et doit encore) se battre farouchement pour défendre sa langue et sa culture dans un pays majoritairement anglophone. Le spectre de l'assimilation culturelle sommeille toujours dans l'inconscient collectif des Canadiens français.

Dans les cafés, "clients comme employés sont parfois tous Français"

 

"Sur le Plateau, dans certains party du vendredi ou du samedi soir, il n'y a que des Français", s'étonne Naïs Hémon, une étudiante québécoise d'origine française. C'est comme s'ils recréaient une microsociété entre eux, sans vraiment s'intéresser à la culture du pays où ils vivent. Même si ceux-ci sont surtout des PVTistes." En colocation avec d'autres compatriotes, ils décrochent facilement une jobine dans une boutique ou un café du coin. Du coup, clients comme employés sont parfois tous Français! De quoi redonner une nouvelle jeunesse à l'expression bien connue de "maudits Français".

 

Yann Rocq, lui, en a fait le titre de son blog remarqué (100 visites quotidiennes) en ligne depuis dix ans. Ce Français de 39 ans, qui est passé par l'Ecole nationale de l'humour, à Montréal, y jette son regard décalé sur le Québec avec des observations souvent originales et toujours spirituelles. "Ce qui m'agace, ce sont les Français qui ont fui la France et qui la renient. Ceux-là n'ont pas choisi le Québec pour ce qu'il est." Quant à savoir s'ils sont trop nombreux,Yann rejette la question en bloc: "Pourquoi y en aurait-il trop? Le fantasme de la pureté culturelle québécoise fait les choux gras d'une certaine presse qui pointe des microphénomènes et ignore les autres. Les Autochtones du Québec ont plus de soucis à se faire sur leur assimilation culturelle que les Québécois "pure laine" comme on dit ici!"

 

Dans son blog, il commente notamment un article paru en décembre dernier dans le quotidien gratuit Métro, intitulé "Guide pour éviter d'être un maudit français". La journaliste y détaille l'attitude que tout Français doit adopter sous peine de recevoir l'injure en pleine face: ne pas se plaindre de l'hiver, ne pas draguer au travail, éviter de se comparer aux Québécois et... vivre ailleurs que sur le Plateau!

Le Français est snob

 

Alors, est-ce qu'il "Y'a trop de Français sul' Plateau"? C'est en tout cas le tube du moment. La "toune" s'est propagée à toute allure sur YouTube. Plus de 100 000 visionnements en moins d'un mois! Son auteur, Fred Fresh, un jeune concepteur publicitaire et musicien français, y chantonne, sur un ton badin et volontairement provocateur, tous les clichés véhiculés sur les Français vivant à Montréal * et sur le Plateau en particulier. Sur la vidéo, il sautille, une baguette de pain à la main, dans différents lieux bien connus du quartier: "Mon quartier a des airs de territoire occupé par une bande de snobinards qui travaillent dans la com..."

 

"Cette "toune" c'est l'histoire des Français qui se moquent des Français qui habitent sur le Plateau, résume Fred Fresh. Une tendance qu'on observe surtout chez les immigrants des anciennes générations qui s'approprient l'idée originale d'être venus vivre au Québec et la refusent aux immigrants récents. Ce phénomène d'auto-exclusion culturelle est typiquement français. Les immigrants d'autres pays démontrent souvent plus de solidarité et d'empathie à se retrouver en terre étrangère et se tiennent les coudes."

 

Quoi qu'il en soit, si vous trouvez qu'il y a trop de compatriotes sur le Plateau, il existe une solution: changez de quartier! A Montréal, ou ailleurs au Québec, ce n'est pas l'espace qui manque...

 

Read more at http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/a-montreal-les-maudits-francais-font-debat_1617044.html#XfcKF6bIY7z0xLv7.99

 

 

http://mauditfrancais.com/

Link to comment
Share on other sites

Ya vraiment une nouvelle vague francaise et ca apporte beaucoup a la ville. Mais pas seulement a Montreal. Je l'ai noté aussi a Quebec. En me faisant servir dans plusieurs boutique de sports de la capitale je suis tomber sur de jeunes francais et francaises tres serviables.

Link to comment
Share on other sites

Je crois qu'il y a plus de Français que de Québécois qui critiquent le nombre de Français sur le Plateau... Je connais cette dynamique, ayant vécu quatre ans à Paris et me plaignant parfois du nombre de Québécois !

 

L'article est par ailleurs un peu simpliste, comme c'est souvent le cas pour ce genre de comparaisons culturelles... J'habitais déjà le Plateau en 1980 et ce n'était pas le royaume-de-la-poutine-avant-que-les-Français-débarquent... En fait, il y avait moins de poutine à l'époque que maintenant.

Link to comment
Share on other sites

Je n'imagine pas les réactions épidermiques si, dans ce torchon, on remplacait la nationalité Française par une autre... cet article reflète bien l'air du temps... dérision, déconstruction, autoflagellation, destruction... un vrai faux débat... la seule chose qui pourrait être sensée est le fait qu'il n'y a que les français qui ont les moyens d'immigrer qui le font d'où les relents snobs

Link to comment
Share on other sites

Si on se plaint de l'immigration française, alors on se tire dans le pied. Ce sont indéniablement les meilleurs nouveaux québécois, sans pour autant vouloir faire de la discrimination envers les autres, car ils sont susceptibles de mieux s'intégrer et en plus ils font plus d'enfants que les québécois. Le mythe du maudit français est devenu ringard, il date des années 60 quand le Québec était encore plein de complexes envers la culture des français que l'on disait hautains.

 

Aujourd'hui les nombreux échanges dans une foule de domaines, autant dans les médias (TV5 notamment), qu'au niveau du tourisme de part et d'autre, ont une influence positive sur la culture québécoise, qui ne peut qu'y gagner sur le long terme. On trouvera toujours des exceptions et pas seulement chez les français, certains québécois véhiculant encore des préjugés d'une autre époque. Mais si on fait la somme des avantages, c'est tout le monde au Québec qui sort gagnant-gagnant. :thumbsup:

Link to comment
Share on other sites

Si on se plaint de l'immigration française, alors on se tire dans le pied. Ce sont indéniablement les meilleurs nouveaux québécois, :thumbsup:

 

 

Vraiment d'accord avec cette affirmation. Nous en avons plusieurs au travail, en général des gens charmants. Nous avons même une ligue de pétanque cette année! :goodvibes:

Link to comment
Share on other sites

Franchement ...

 

De plus il y'a tellement de quartier à Montréal ou s'installer, pourquoi s'entêter à vouloir rester sur le plateau.

 

De plus je trouve que le terme ghetto est un peu abusé...

 

Oui il y aura des français qui feront tout avec des français, mais je doute que cela appauvrisse la société.

 

À lire l'article, on dirais que c'est des français immigré il y a longtemps pour faire la France. Ils sont fâcher de retrouver ce qu'il n'aimait pas.

 

Mais je prendrait demain matin 100 000 français de plus au Québec.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos commentaires, cela fait chaud au cœur! ?

Je crois qu effectivement, les expatriés de France apporte un dynamisme certain au Quebec. L intégration des Français est reconnue comme assez exemplaire dans le monde même si on est un peuple de râleurs! Lol

Nous avons beaucoup de points communs avec les Québécois et respectons vos lois et coutumes. La Presse Française a des commentaires assez élogieux sur le Canada et le Quebec notamment ce qui fait effet boule de neige sur le nombre d expatriés posant leurs valises ici(tte). Pour ma part, cela fait 5 ans que je vis au Quebec et est parfaitement heureux. Je n ai jamais voulu m'installer sur le Plateau car lorsqu on decide de quitter son pays, c est pour tout de même s intégrer par la population locale même si je comprends certains de vouloir vivre sur un même endroit donné, cela les rassures probablement et puis pour l exemple du Plateau, beaucoup sont des PVtistes...

En tout cas, je profite de ce message et au nom de mes compatriotes pour vous remercier pour votre accueil, votre tolérance et votre patience face à nous autres maudits Français! ?

Link to comment
Share on other sites

Le Québec est l'enfant légitime de la France, pris en élève en partie par l'Angleterre, avant d'enfin pouvoir voler de ses propres ailes. Même s'il n'a pas toujours été heureux dans sa famille d'adoption, il n'y tiendra pas rancune, car il a su apprendre et s'enrichir de cette autre culture. Néanmoins il est normal et souhaitable qu'il reconnaisse ses origines et veuille ainsi partager le meilleur avec ses cousins d'outre-Atlantique, dans la grande famille de la culture française enfin réunie.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...