ScarletCoral

montréal Actualité et discussion sur la rue Saint-Denis

Recommended Posts

C'est bien beau de vouloir centraliser le magasin, s'ils n'offrent pas l'expérience pourquoi les gens deviennent membres, et bien ça donne rien, et c'est une barrière pour les consommateurs des quartiers centraux, qui ne vont pas nécessairement vouloir payer une part dans la coop pour obtenir le droit de magasiner là, quand t'as pas à le faire pour le magasin d'à côté

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'article et MEC précisent que l'espace était trop petit. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, UrbMtl a dit :

L'article et MEC précisent que l'espace était trop petit. 

Oui, ça semble être la raison :). Ce genre de coop, c'est intéressant pour un consommateur si tu centralises leur besoin en produits pour le sport. Sinon, c'est beaucoup moins intéressant d'être membre (un gros point négatif pour les achats impulsifs sur une rue commerciale d'ailleurs) et d'aller à cette succursale. Enfin, à mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'apporte rien de nouveau aujourd'hui sauf un compte rendu de mon après-midi passé sur la rue Saint-Denis, surtout de Roy à Mont-Royal. La rue Saint-Denis, pour des raisons sentimentales, restes mon endroit préféré. Mais j'ai le cœur qui saigne en me baladant sur cette rue.

Bien sur je n'ai pas profité de la plus belle journée pour me balader mais c'est exactement dans ces moments là que je veux retrouver l'esprit d'antan, celui de la rue que j'ai aimé et que j'ai tant parcouru, beau temps mauvais temps.

Je n'ai pas de statistique sur le taux d'occupation des commerces mais il y a encore beaucoup de locaux vacants. Beaucoup. Et la faillite de la Brasserie Saint-Denis est triste car c'est un autre ''mini'' classique qui part. Je n'avais pas remarqué mais les Deux Marie aussi est fermé. Je suis passé chez MEC et en effet, ils faisaient leurs boites pour la fermeture demain.

Je sais que les taxes sont la cause première de la difficulté de la rue. Pas seulement sur Saint-Denis, bien sur, mais cette rue semble plus affectée que d'autres. Chaque commerçant le dira, aucun doute. Ensuite, il y a eu les travaux, bien sur, mais il sont terminés et la rue n'arrive pas à retrouver son caractère, son petit charme qui a fait d'elle ses belles années.

Mais la raison actuelle, selon moi, est que la rue Saint-Denis est devenue une passoire, une sorte de mini autoroute dans le sens nord-sud. Les trottoirs sont beaucoup trop étroits. Encore plus l'hiver avec la neige et la glace qui se ramassent de chaque cotés, rendant difficile la marche. Il y avait pourtant des gens cette après-midi mais on voyait que ce n'était pas agréable. Ma copine, qui voulait se balader, a changé d'avis en voyant l'épaisseur de la glace et l'impossibilité de marcher l'un à coté de l'autre.

C'est inconcevable d'avoir autant d'espace pour les voitures (6 voies), mais si peu d'espace pour les piétons. De plus, le peu d'espace pour les piétons est occupé par une couche de glace. Pénible !

Il est temps de donner un coup de bar, de faire preuve d'audace et de redonner l'espace aux piétons. Selon moi, il faut éliminer 2 voies pour les voitures afin d'élargir les trottoirs. Une voie de chaque coté pour les piétons. Il faut que les mamans avec les carrosses puissent passer sans être encombrer. Il faut que les couples puissent marcher et ne pas être forcés de se tasser en rencontrant un autre couple venant en sens inverse. Il faut un ''statement'' fort. Saint-Denis c'est pour les piétons et les cafés. Il faut de l'espace.

D'ailleurs, pourquoi on ne voit pas plus de café avec des terrasses même en hiver. Des terrasses chauffées, partiellement fermées avec des coupes vent/froid. Oui, je sais que même à moins 25 ca ne changera pas grand chose mais je sais qu'à zéro et moins 3, ca peut-être agréable de s'asseoir tout en buvant un café et en gardant son manteau. Malheureusement il n'y a rien de cela sur cette rue ou pourtant les cafés devraient être partout......c'est notre petit Paris. 

À Paris, au mois de novembre, il faisait 2 ou 3 degrés et les terrasses étaient occupées. Elles étaient chauffées et partiellement  couvertes avec des coupes froid. J'ai trouvé cela très bien. Ici, à Montréal, on pourrait non seulement faire mieux mais innover et faire preuve d'originalité et d'audace un peu.

Je crois qu'il est temps pour  les élus locaux, la SDC et les autres intervenants d'arrêter de  ''chialer" sur les 10/30 et Royalmount de ce monde et de se concentrer sur ce qu'ils possèdent déjà, soit une avenue avec un potentiel énorme en plein cœur de la ville ou habitent déjà des dizaines de milliers de personnes. On se plaint que le Royalmount emmènera de milliers de voitures de plus et créera plus de congestion que jamais mais pendant ce temps là on a Saint-Denis qui étouffe sous la circulation de passage de milliers de voitures et on laisse l'espace pour les piétons dans un état lamentable......et même en été, dans un espace trop étroit.  Beaucoup trop étroit.

Voilà, c'était mon coup de gueule pour aujourd'hui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
20 minutes ago, steve_36 said:

Je n'apporte rien de nouveau aujourd'hui sauf un compte rendu de mon après-midi passé sur la rue Saint-Denis, surtout de Roy à Mont-Royal. La rue Saint-Denis, pour des raisons sentimentales, restes mon endroit préféré. Mais j'ai le cœur qui saigne en me baladant sur cette rue.

Bien sur je n'ai pas profité de la plus belle journée pour me balader mais c'est exactement dans ces moments là que je veux retrouver l'esprit d'antan, celui de la rue que j'ai aimé et que j'ai tant parcouru, beau temps mauvais temps.

Je n'ai pas de statistique sur le taux d'occupation des commerces mais il y a encore beaucoup de locaux vacants. Beaucoup. Et la faillite de la Brasserie Saint-Denis est triste car c'est un autre ''mini'' classique qui part. Je n'avais pas remarqué mais les Deux Marie aussi est fermé. Je suis passé chez MEC et en effet, ils faisaient leurs boites pour la fermeture demain.

Je sais que les taxes sont la cause première de la difficulté de la rue. Pas seulement sur Saint-Denis, bien sur, mais cette rue semble plus affectée que d'autres. Chaque commerçant le dira, aucun doute. Ensuite, il y a eu les travaux, bien sur, mais il sont terminés et la rue n'arrive pas à retrouver son caractère, son petit charme qui a fait d'elle ses belles années.

Mais la raison actuelle, selon moi, est que la rue Saint-Denis est devenue une passoire, une sorte de mini autoroute dans le sens nord-sud. Les trottoirs sont beaucoup trop étroits. Encore plus l'hiver avec la neige et la glace qui se ramassent de chaque cotés, rendant difficile la marche. Il y avait pourtant des gens cette après-midi mais on voyait que ce n'était pas agréable. Ma copine, qui voulait se balader, a changé d'avis en voyant l'épaisseur de la glace et l'impossibilité de marcher l'un à coté de l'autre.

C'est inconcevable d'avoir autant d'espace pour les voitures (6 voies), mais si peu d'espace pour les piétons. De plus, le peu d'espace pour les piétons est occupé par une couche de glace. Pénible !

Il est temps de donner un coup de bar, de faire preuve d'audace et de redonner l'espace aux piétons. Selon moi, il faut éliminer 2 voies pour les voitures afin d'élargir les trottoirs. Une voie de chaque coté pour les piétons. Il faut que les mamans avec les carrosses puissent passer sans être encombrer. Il faut que les couples puissent marcher et ne pas être forcés de se tasser en rencontrant un autre couple venant en sens inverse. Il faut un ''statement'' fort. Saint-Denis c'est pour les piétons et les cafés. Il faut de l'espace.

D'ailleurs, pourquoi on ne voit pas plus de café avec des terrasses même en hiver. Des terrasses chauffées, partiellement fermées avec des coupes vent/froid. Oui, je sais que même à moins 25 ca ne changera pas grand chose mais je sais qu'à zéro et moins 3, ca peut-être agréable de s'asseoir tout en buvant un café et en gardant son manteau. Malheureusement il n'y a rien de cela sur cette rue ou pourtant les cafés devraient être partout......c'est notre petit Paris. 

À Paris, au mois de novembre, il faisait 2 ou 3 degrés et les terrasses étaient occupées. Elles étaient chauffées et partiellement  couvertes avec des coupes froid. J'ai trouvé cela très bien. Ici, à Montréal, on pourrait non seulement faire mieux mais innover et faire preuve d'originalité et d'audace un peu.

Je crois qu'il est temps pour  les élus locaux, la SDC et les autres intervenants d'arrêter de  ''chialer" sur les 10/30 et Royalmount de ce monde et de se concentrer sur ce qu'ils possèdent déjà, soit une avenue avec un potentiel énorme en plein cœur de la ville ou habitent déjà des dizaines de milliers de personnes. On se plaint que le Royalmount emmènera de milliers de voitures de plus et créera plus de congestion que jamais mais pendant ce temps là on a Saint-Denis qui étouffe sous la circulation de passage de milliers de voitures et on laisse l'espace pour les piétons dans un état lamentable......et même en été, dans un espace trop étroit.  Beaucoup trop étroit.

Voilà, c'était mon coup de gueule pour aujourd'hui.

J'espère que tu réalises que st-Denis a justement été refait partiellement ces dernières années. Proposer d'élargir les trottoirs est donc totalement futile et utopique maintenant. Deuxio, si y'a de la glace, c'est parce que tu y a marché durant les pires journées post-tempête pluie-verglas, et que ce n'est tout simplement pas le cas la majorité du temps de l'année. St-Denis se meurt car ce n'est tout simplement plus la rue 'in'. Comme St-Lo. Arrêtez avec la nostalgie d'antan, maintenant c'est Griffintown, St-Henri, Bonaventure et Square-Victoria où ça se passe à Montréal. St-Denis devra redevenir une rue de quartier tout simplement, avec des commerces locaux de moindre envergure. La transition ne s'est pas encore faite dans sur le terrain ni dans la tête des gens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rocco a dit :

J'espère que tu réalises que st-Denis a justement été refait partiellement ces dernières années. Proposer d'élargir les trottoirs est donc totalement futile et utopique maintenant.

Justement, je sais bien qu'elle vient d'être refaite mais ce fut toute une erreur de la faire à l'identique. Maintenant, je ne dis pas de la refaire tout de suite maintenant, mais il faut penser à cette option car la garder dans l'état actuelle n'est pas une bonne option selon moi.  Il est temps de penser autrement.

Il y a 2 heures, Rocco a dit :

 Deuxio, si y'a de la glace, c'est parce que tu y a marché durant les pires journées post-tempête pluie-verglas, et que ce n'est tout simplement pas le cas la majorité du temps de l'année. 

J'ai bel et bien dit que ce n'est pas la meilleure journée pour marcher sauf que même en été ou en automne, elle n'est pas assez large pour accommoder les gens qui y marchent. Alors en hiver, au lendemain d'un verglas ou d'une tempête, c'est ridicule de s'y promener. On a beau briser la glace, mais le passage est trop étroit. Il est trop étroit en été.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rocco a dit :

St-Denis se meurt car ce n'est tout simplement plus la rue 'in'. Comme St-Lo. Arrêtez avec la nostalgie d'antan, maintenant c'est Griffintown, St-Henri, Bonaventure et Square-Victoria où ça se passe à Montréal. St-Denis devra redevenir une rue de quartier tout simplement, avec des commerces locaux de moindre envergure. La transition ne s'est pas encore faite dans sur le terrain ni dans la tête des gens.

Elle se meurt....justement parce qu'on a pas su la faire évoluer en son temps. Que ce soit une rue de destination ou une rue de quartier, là n'est pas la question. L'espace pour se promener est trop étroit.

Ce n'est pas une question de ou ca se passe. C'est une question de s'adapter à la réalité actuelle et de faire en sorte que les gens qui se balade sur la rue puissent le faire aisément et sans contrainte majeure. Les commerces de fringues ont beau fermer.....cela ne change rien à la configuration de la rue qui est désuète. Je ne veux pas aller m'acheter des vêtements  mais juste pour y marcher, prendre un café ou  une bière...il faut que ce soit plaisant, été comme automne, comme printemps et comme hiver.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

I was walking along St Denis on Saturday and wow, a lot of stores are closed. It is sad to see, hopefully life will come back to the area in the future, if not, they should try and re-convert the stores into town houses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Urban Outfitters vient de fermer. MEC s'en va. Il ne reste plus rien. C'est d'une tristesse infinie. St-Denis est littéralement mort. Le pire est entre Marie-Anne et Rachel.

Edited by Rocco

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By felixinx
      À compter du 25 mars 2019, l'horaire des trains exo5 et exo6 sera modifié pour permettre la construction du REM dans le tunnel du Mont-Royal. La voie sera alors simple de la jonction de l'est jusque dans le tunnel (j'imagine à la Gare Centrale car je ne pense pas qu'il y a d'autres aiguillages dans le tunnel).
      Plus de détails : https://exo.quebec/fr/service-clientele/avis#36294469 - https://rem.info/fr/actualites/ligne-deux-montagnes-hiver-2019
      exo5 - Modification 6 départs exo6 - Modification de presque tous les départs exo6 - Annulation d'un départ direction Montréal en PM exo6 - Vendredi - Annulation d'un départ supplémentaire direction Montréal en PM, annulation d'un départ en PM vers Deux-Montagnes. exo6 - Changement des numéros des trains
      Les gares Mont-Royal et Canora deviendront une seule gare, entre les deux! Les trains rouleront aussi sur la voie qui était enfouie, du côte ouest, pour permettre la construction du côté est.
      Les mesures d'atténuations de janvier 2020 seront annoncés bientôt.
    • By nephersir7
      Il semble que depuis la fin 2014, Montréal est en train d'explorer la possibilité de recouvrir l'autoroute Décarie dans le secteur Namur/De la Savane. Il y aurait au moins 2 hypothèses à l'étude. L'étendue de ce potentiel recouvrement n'est pas mentionnée.
       
       
      http://www.seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/DuJour?ItemId=1a3f81aa-ccb1-4046-9821-9ffa7f0254e2
    • By greenlobster
      The reason of this  new subect is in english is that it concerns a company not from France . One of the top 10 ten Europen IT companies will build a new IT megacenter for North America in, notre belle ville de Montréal, annonce debut 2019. 1600 empois sur 5 ans .Ils construrions une centre de donnéesNord Americain de plus de 400 millions , oui dans lz region de Montréal. 
    • By monctezuma
      Voie réservée sur PIE-IX


       
       
       
       
       
       
       
    • By ScarletCoral
      Article dans la Gazette concernant l'achalandage dans les autobus
      Voir l'article pour l'achalandage par ligne de 2012 à 2018
      https://montrealgazette.com/news/local-news/despite-problems-bus-ridership-in-montreal-up-slightly-in-2018
      Despite problems, bus ridership in Montreal up slightly in 2018
      Passenger numbers are still far short of those from 2012 as complaints soar and punctuality hits its lowest mark since 2001.
      JASON MAGDER, MONTREAL GAZETTE 
      Updated: September 30, 2019
       
      Punctuality plunged, a record number of vehicles were parked for repairs and complaints soared to record levels — and yet, Montreal’s transit authority saw a slight increase in bus ridership last year.
      There were 637,908 more trips taken on city buses in 2018 compared with the year before — an increase of 0.28 per cent.
      It was the first time since 2013 that bus ridership grew.
      The figures, obtained through an access-to-information request, show 142 of 220 bus lines saw an increase in passengers.
      And yet, 2018 was a trying one for the Société de transport de Montréal.
      Because of a labour crisis in the maintenance department, an average of 1,341 buses out of a fleet of 1,807 were available for morning and afternoon peak periods.
      That represents the lowest number in a decade, and far less than the 1,424 required to deliver full service.
      The number of complaints soared by 32 per cent, and the on-time rate of buses was a meagre 79.5 per cent — the lowest since 2001, according to statistics from the STM’s website.
      The year was also marked by buses running out of fuel in record numbers while on the road.
      Despite the uptick in ridership, the numbers fall short of those from 2012. Since that time, 33.9 million fewer annual trips were recorded, accounting for a 13-per-cent overall decline.
      The increase in ridership for 2018 was surprising to Nick Chaloux, a transportation planner and former researcher at TRAM — Transportation Research at McGill.
      “The fact there is a slight growth is positive,” said Chaloux, who published a paper last year that highlighted concerns about the decline in the STM’s bus service.
      “The STM was operating with 100 fewer buses on average, with all the side effects that come with that. When you take that into consideration and you see that ridership was stagnant overall, that’s kind of impressive.”
      Sarah V. Doyon, the director of the transit lobby Trajectoire Québec, said her group was not surprised.
      “We’re finding that people are making more sustainable choices, both for the environment and because congestion is so heavy that public transit is seen as an efficient mode of transportation,” she said.
      It helps that the STM has been working to add more reserved bus lanes throughout its network, Doyon added.
      As for the record number of complaints and high number of late buses, Doyon speculated congestion played a role as buses get stuck in traffic just like cars.
      STM spokesperson Philippe Déry concurred, saying the agency is happy more Montrealers chose to take the bus during a trying year marked by major roadwork and traffic congestion.
      Déry said several measures were put in place to improve performance, including creating two new bus lines to serve the Rivière-des-Prairies and Griffintown sectors, and the merging of bus lines No. 19 with and 53 in the Ahuntsic-Cartierville borough.
      Altogether, the STM offered 68.9 million hours of service in 2018 — a 0.5 per cent increase from the year before, Déry said.
      Last spring, STM chairperson Philippe Schnobb admitted 2018 had been a difficult year and said the bus network was plagued by a deliberate slowdown by unionized employees during a labour conflict.
      In February, during a hearing of Quebec’s workplace tribunal, the STM blamed the union for a record number of buses parked in the garage for repairs.

      Breaking down the STM data by bus line, nine out of the 10 most-travelled routes continued to see ridership declines in 2018.
      Only the 51 Édouard-Montpetit line saw a 1.98 per cent increase in its ridership. That increase was enough to make it the only route in the top 10 to gain riders in the period covered by the data, from 2012 to 2018.
      Over that time, five of the 10 most-travelled buses saw declines of 20 per cent or more: the 69 Gouin, 139 Pie-IX, 121 Sauvé/Côte-Vertu, 165 Côte-des-Neiges and 67 Saint-Michel.
      The most-travelled bus is the 141 Jean-Talon Est, with 8.2 million trips recorded in 2018.
      The 51 Édouard-Montpetit was the second-most travelled bus with 7.7 million trips.
      The 161 Van Horne, the 18 Beaubien and the 24 Sherbrooke round out the top 10, and all saw declines of between one and 13 per cent.