Jump to content

Recommended Posts

http://plus.lapresse.ca/screens/7992de4d-86f0-4616-a516-01b02755de55%7C071LNV8SZNGj.html

 

 

Envoyer par Courriel

ACTUALITÉS

FINIE LA PUBLICITÉ AUTOUR DES PONTS JACQUES-CARTIER ET CHAMPLAIN

BRUNO BISSON

LA PRESSE

 

La vue offerte aux automobilistes sur les berges du fleuve Saint-Laurent va s’embellir, au cours des prochains mois, avec la disparition des 29 immenses panneaux publicitaires bordant le pont Jacques-Cartier, l’autoroute Bonaventure et l’ensemble du corridor fédéral du pont Champlain.

 

La société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCCI), qui gère les infrastructures fédérales de transport dans la grande région de Montréal, a décidé de ne pas renouveler son contrat d’affichage de 15 ans avec la firme CBS Affichage (aujourd’hui Outfront Media) et de faire démanteler ces « super-panneaux » qui gâchent la vue, qui enfreignent la loi québécoise sur la publicité le long des routes, et dont la présence devenait de plus en plus encombrante pour les chantiers routiers.

 

Ces panneaux rapportaient chaque mois plus de 280 000 $ à la société fédérale, selon la directrice des communications de PJCCI, Julie Paquet. Lorsque le contrat de 15 ans a expiré, le 31 mai dernier, la société a envisagé de lancer un appel d’offres, mais a estimé que le jeu n’en valait pas la chandelle, et ce, pour diverses raisons.

 

La majorité des revenus publicitaires de ces panneaux provenait des 17 panneaux du corridor du pont Champlain qui rapportaient environ 200 000 $ par mois, selon Mme Paquet. Or la propriété de ce corridor fédéral a été récemment transférée à Infrastructure Canada, en vue de la construction du nouveau pont Champlain.

 

Les 12 autres panneaux situés en bordure du pont Jacques-Cartier et de l’autoroute Bonaventure rapportaient quant à eux 83 771 $ par mois, lorsque le contrat a expiré, dit Mme Paquet.

 

PANNEAUX DÉMOLIS

Toutefois, en raison des importants chantiers de réfection déjà en cours, et qui vont durer plusieurs années, la présence des imposantes structures de soutien de ces panneaux posait de plus en plus souvent des problèmes.

 

Enfin, souligne Mme Paquet, ces panneaux ne respectaient pas la Loi québécoise sur la publicité le long des routes, qui exige qu’ils soient situés à au moins 300 mètres du pont – ce qui est loin d’être le cas des deux côtés du pont Jacques-Cartier.

 

Le 1er juin, toutes les publicités devaient être retirées des panneaux publicitaires du pont et de l’autoroute Bonaventure. Ils devront rester blancs jusqu’à leur démantèlement et à la démolition des structures de support, prévus d’ici un maximum de trois mois.

 

sent via Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

Finit la pollution visuelle autour du pont !

 

Quelle excellente nouvelle pas attendu ce matin! Ça fait des années que je réclame ca. Un grand pas vers la valorisation de nos vitrines sur les berges.

 

sent via Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

Bien que je n'ai pas vraiment d'opinion sur le fait qu'il y ai ou pas d'affiches...où allons nous chercher les revenus perdus? Ce 3.3 millions$ par année pourrait très bien servir a payer pour une partie de la facture annuelle de l'entretien pour l'autoroute Bonaventure ou le Pont J-C...

Link to comment
Share on other sites

Ils enlèvent juste les panneaux le temps de reconfigurer et reconstruire le Pont Champlain, ses accès et l'autoroute Bonaventure. Inquiétez-vous pas, ils vont revenir dans une dizaine d'années, et ce sera probablement des panneaux électroniques!

Link to comment
Share on other sites

Avec l'illumination du pont en 2017!

 

Enfin on commence à respecter et mettre en valeur cette icône de Montréal. Cette porte d'entrée de ville importante va ressembler un peu moins au métropolitain...

 

sent via Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

A chaque fois que j'entends "panneaux publicitaires le long des routes", je pense au chef-d'oeuvre qu'est Brazil:

 

OMG I've wanted to watch this movie for a long time but forgot all about it. Thank you so much.

Link to comment
Share on other sites

Bien que je n'ai pas vraiment d'opinion sur le fait qu'il y ai ou pas d'affiches...où allons nous chercher les revenus perdus? Ce 3.3 millions$ par année pourrait très bien servir a payer pour une partie de la facture annuelle de l'entretien pour l'autoroute Bonaventure ou le Pont J-C...

 

Un mot: péages!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...