Jump to content

Recommended Posts

Il ne faut pas que YUL gagne par défaut, surtout que l'on sait que la situation de YYC est conjoncturelle, donc temporaire. Sur la question des vols domestiques, nous savons tous que Calgary jouit d'un certain avantage à cause du phénomène du fly-in fly-out, qui diminue peut-être pour le moment, mais qui est tout de même là pour rester. Donc il faut concentrer nos efforts dans les deux segments suivants: transfrontalier et international, via la croissance de notre plaque tournante.

 

Un autre point: plus il y aura de compagnies étrangères pour desservir YUL, plus il y aura de possibilités de faire valoir les correspondances à Montréal. Il faut être imaginatif et offrir des incitatifs pour attirer plus de passagers. Faire connaitre aussi l'avantage de passer par YUL qui est beaucoup moins congestionné et aussi moins vulnérable aux aléas de la météo. A Toronto 5 cm de neige suffit à retarder sérieusement le trafic. A Montréal 25 cm a moins d'effet que les 5 de YYZ. Pareil en été où les orages fréquents ont le même résultat négatif sur la ville reine.

 

En d'autres mots il faut que Montréal cesse d'être le secret le mieux gardé de l'industrie.

Link to comment
Share on other sites

La position geographique de montreal l'avantage pour les vols vers l'europe plus a l'est et plus au nord. Pour les autres vols internationaux je vais encore radoté si on a des communautés immigrante suffisament grande ca justifie des vols directes. Dommage que l'on attire pas encore plus d'immigrants d'amerique du sud . L'amerique du sud est en en croissance economique alors ca encourage des vols pour la famille, le voyage et aussi la business. Contrairement au vols vers le moyen-orient et le maghreb qui pour le moment sont utilisé pour aller visiter la famille et presque rien pour le tourisme et la business. Deuxieme chose qu'est ce qu'on attend pour construire l'acces direct a l'aéroport.Aussi qu'est ce qu'on attend pour faire de la promotion pour attirer des voyageurs des etats de nouvelle angleterre comme le vermont, new hampshire et upstate new york pour voyager par YUL. Attirer les voyageurs d'Ottawa plutot qu'ils passent par Toronto. Ottawa est beaucoup plus pres de Montreal que de Toronto. Si on pouvait améliorer la ligne de train de Via pour aller a Ottawa qui prend maintenant 1 heures et demi. On pourrait desservir en a peine une heure Ottawa - Yul avec un train ameliorer. Si on regarde le bassin disponible alentour de montreal on tombe a un chiffre acceptable.

Il ne faut pas que YUL gagne par défaut, surtout que l'on sait que la situation de YYC est conjoncturelle, donc temporaire. Sur la question des vols domestiques, nous savons tous que Calgary jouit d'un certain avantage à cause du phénomène du fly-in fly-out, qui diminue peut-être pour le moment, mais qui est tout de même là pour rester. Donc il faut concentrer nos efforts dans les deux segments suivants: transfrontalier et international, via la croissance de notre plaque tournante.

 

Un autre point: plus il y aura de compagnies étrangères pour desservir YUL, plus il y aura de possibilités de faire valoir les correspondances à Montréal. Il faut être imaginatif et offrir des incitatifs pour attirer plus de passagers. Faire connaitre aussi l'avantage de passer par YUL qui est beaucoup moins congestionné et aussi moins vulnérable aux aléas de la météo. A Toronto 5 cm de neige suffit à retarder sérieusement le trafic. A Montréal 25 cm a moins d'effet que les 5 de YYZ. Pareil en été où les orages fréquents ont le même résultat négatif sur la ville reine.

 

En d'autres mots il faut que Montréal cesse d'être le secret le mieux gardé de l'industrie.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...