Jump to content

Feanaro

Recommended Posts

Le carrefour formé de la rue Sherbrooke et du boulevard Pie-IX sera complètement réaménagé au coût de 19M$ d’ici 2017.

 

Il s’agit d’un legs pour le 375e anniversaire de la Ville de Montréal.

 

Une parc sera aménagé au coin nord-est de l’intersection, ce qui entraînera le verdissement d’une partie de la rue Rachel, entre la rue Jeanne-d’Arc et le boulevard Pie-IX, ainsi que de la voie du boulevard Pie-IX qui permettait aux automobilistes de se diriger vers l’ouest.

 

Au terme des travaux d’aménagement, qui commenceront cet été, les automobilistes pourront tourner à gauche sur la rue Sherbrooke et le boulevard Pie-IX, ce qui leur évitera des détours dans les rues résidentielles.

 

La Ville profitera de ses travaux pour aménager un tronçon de 400 mètres du système rapide par bus qui doit être mis en place sur le boulevard Pie-IX. Aucun station ne sera construite à l’intersection du boulevard Pie-IX et de la rue Sherbrooke. Les plus proches se trouveront à la station de métro Pie-IX et à l’angle de l’Avenue du Mont-Royal.

 

20150128_aerienne-aprecc80s-avec-nom-des-espaces.jpg

 

 

http://journalmetro.com/actualites/montreal/719669/le-carrefour-sherbrookepie-ix-sera-reamenage-pour-le-375e/

 

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=9817,140157625&_dad=portal&_schema=PORTAL

Edited by Feanaro
Link to comment
Share on other sites

Je crois qu'ici, le ministre a déjà dit que le SRB pourrait devenir un SLR plus tard. Faut pas penser que tous les SLR seront construit en même temps. Le projet Pie-IX slr sera probablement un des derniers à être construit. C'est pourquoi il est possible de faire la job avec un SRB en attendant. Lorsqu'on pense que le projet Champlain-train de l'ouest coûtera 5B$, on peut s'imaginer que les autres projets (SLR sur R-L jusqu'à Pie-IX et sur Pie-IX) seront facilement au-dessus de 2-3B$. Alors le prix du SRB, qui est de +-420M$, est très faible et peut faire le travail pour moindre coûts pendant 10 ans. Le but ici c'est de déplacer les gens, 70,000 par jour, il faut le faire anyway. Je peux pas croire qu'ils vont tout construire les SLR en même temps, ce n'est pas réaliste.

Link to comment
Share on other sites

Donc c'est confirmé que ce sera encore un SRB sur Pie-IX et pas un tramway? Parce qu'avec la girouette qu'est le ministre Poëti je sais pu...

 

Non, rien de confirmé ni d'infirmé:

 

"Le maire Coderre n’a pas fermé la porte au tram-train évoqué plus tôt cette semaine par le ministre des Transports, Robert Poëti, pour le boulevard Pie-IX. «Les possibilités sont là, mais l’aménagement qui se fait présentement est pour un SRB», a-t-il dit."

 

http://journalmetro.com/actualites/montreal/719669/le-carrefour-sherbrookepie-ix-sera-reamenage-pour-le-375e/

 

J'ajouterais que vu que l'aménagement requis pour un SRB ou un SLR/tram est 90% identique, ça ne change pas grand chose.

Link to comment
Share on other sites

Je crois qu'ici, le ministre a déjà dit que le SRB pourrait devenir un SLR plus tard. Faut pas penser que tous les SLR seront construit en même temps. Le projet Pie-IX slr sera probablement un des derniers à être construit. C'est pourquoi il est possible de faire la job avec un SRB en attendant. Lorsqu'on pense que le projet Champlain-train de l'ouest coûtera 5B$, on peut s'imaginer que les autres projets (SLR sur R-L jusqu'à Pie-IX et sur Pie-IX) seront facilement au-dessus de 2-3B$. Alors le prix du SRB, qui est de +-420M$, est très faible et peut faire le travail pour moindre coûts pendant 10 ans. Le but ici c'est de déplacer les gens, 70,000 par jour, il faut le faire anyway. Je peux pas croire qu'ils vont tout construire les SLR en même temps, ce n'est pas réaliste.

 

Pour Pie-IX, la meilleure idée serait de construire dès le départ une chaussée hybride (asphalte + rails) pour accomoder les deux types de transport en même temps. Un peu comme Market Street à San Francisco, où les mêmes fils d'alimentation servent aux vieux streetcars d'époque et aux trolleybus modernes.

 

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

Edited by nephersir7
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Merci de l'information OursNoir.

 

Je crois qu'ici, le ministre a déjà dit que le SRB pourrait devenir un SLR plus tard. Faut pas penser que tous les SLR seront construit en même temps. Le projet Pie-IX slr sera probablement un des derniers à être construit. C'est pourquoi il est possible de faire la job avec un SRB en attendant. Lorsqu'on pense que le projet Champlain-train de l'ouest coûtera 5B$, on peut s'imaginer que les autres projets (SLR sur R-L jusqu'à Pie-IX et sur Pie-IX) seront facilement au-dessus de 2-3B$. Alors le prix du SRB, qui est de +-420M$, est très faible et peut faire le travail pour moindre coûts pendant 10 ans. Le but ici c'est de déplacer les gens, 70,000 par jour, il faut le faire anyway. Je peux pas croire qu'ils vont tout construire les SLR en même temps, ce n'est pas réaliste.

Bah je crois que ça serait possible. Si Toronto est capable de construire le Eglinton Crosstown à 5,3 milliards, le prolongement de la ligne Yonge à 3 milliards ainsi que le Finch West LRT (qui devrait commencer en 2016) à 1,2 milliards, je crois que nous serions amplement capables de construire plusieurs lignes de SLR. Malheureusement, la volonté politique ne serait tout simplement pas là.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By mtlurb
      Dans LaPresse+
       
      CHICS CONDOS DANS AHUNTSIC
       
       
      DANIELLE BONNEAU
      LA PRESSE
       
      NOM DU PROJET
       
      Terrasse Laverdure
       
      OÙ ?
       
      Le projet se trouve près de la station de métro Henri-Bourassa.
       
      EN TOUT
       
      32 condos et 6 maisons en rangée dans un immeuble en forme de L. Les condos prendront place dans un édifice de cinq étages, qui longera le boulevard Henri-Bourassa. Les maisons en rangée, de deux étages, borderont la rue Laverdure.
       
      APERÇU
       
      Le complexe est construit à la place d’un immeuble qui a déjà abrité un restaurant bien apprécié des résidants du quartier, « La vieille école », et est devenu un lieu de culte par la suite. Le projet a pu aller de l’avant après la tenue d’une consultation publique.
       
      Le Groupe Julmat veut se distinguer en construisant un complexe haut de gamme avec des appartements spacieux et une structure de béton. Pour ce faire, il a fait appel à l’architecte Karl Fischer. Il aura aussi recours à des matériaux de qualité, dont des fenêtres oscillo-battantes en aluminium de la compagnie Alumilex. Tous les stationnements seront souterrains, même ceux des propriétaires des maisons en rangée. C’est pourquoi aucune porte de garage ne sera visible, en façade.
       
      AUTRE PARTICULARITÉ
       
      Une vaste cour intérieure de 4000 pi2 sera aménagée à l’intention de tous les copropriétaires. Celle-ci sera adossée à la cour de la résidence pour personnes âgées voisine, amplifiant l’impression de se trouver dans une oasis de verdure. Le promoteur prend également soin de préserver le plus d’arbres sur le terrain.
       
      Aucune autre aire commune n’est prévue. En l’absence d’une salle d’exercice ou d’une piscine, les charges de copropriétés seront relativement moins élevées.
       
      POUR QUI ?
       
      Une clientèle qui vend sa maison à Ahuntsic ou ailleurs et aime être près de la rivière des Prairies. Plusieurs, avec de grands enfants qui étudient au cégep ou à l’université, apprécient aussi la proximité d’une station de métro.
       
      COMBIEN (TAXES INCLUSES) ?
       
      Condos (il en reste 17 à vendre) :
       
      À partir de 229 000 $, 1 chambre, 769 pi2
       
      À partir de 360 000, 2 chambres, 960 pi2
       
      À partir de 411 000 $, 3 chambres, 1286 pi2
       
      Charges mensuelles de copropriété : environ 19 cents par pied carré
       
      Maisons en rangée (il en reste 3 à vendre)
       
      À partir de 625 000 $, 3 chambres, 2 salles de bains, cour privée donnant sur la cour intérieure, 2539 pi2
       
      Charges mensuelles : 225 $ (pour l’assurance, l’entretien, le déneigement ; chacun est responsable de sa maison)
       
      DANS LE VOISINAGE
       
      Le parc Nicolas-Viel et ses 9 terrains de tennis, traversé par la piste cyclable de la route verte numéro 1, tout près du bord de l’eau. La rue Fleury, avec ses commerces et restaurants, se trouve non loin. La station de métro Henri-Bourassa est à trois coins de rue.
       
      CONSTRUCTION
       
      Elle a débuté. Les copropriétaires devraient commencer à emménager en décembre 2015.
       
      ON AIME ?
       
      Le complexe mettra en valeur le terrain, situé dans un beau quartier. L’ancien stationnement fait place à une grande cour paysagée.
       
      ON AIME MOINS ?
       
      Le boulevard Henri-Bourassa est très passant et manque de charme. Un acousticien veillera à la qualité de l’insonorisation.
       

       

       

       

       

       

       

    • By IluvMTL
      http://www.vieux.montreal.qc.ca/accueil.htm
      [
       
      Visite éclair Grand tour en 150 images Des siècles d'histoire Plan lumière Découverte de la fortification de Montréal Trois courts métrages : L'archéologie montréalaise en vedette sur You Tube
       
      Musées, attraits et espaces publics Vieux-Port de Montréal Calendrier des activités et expositions
       
      Carte officielle et circuit lumière Cartes, localisation et accès Informations touristiques Autobus 715 – Vieux-Montréal / Vieux-Port / Centre-Ville Hôtels et auberges Shopping et divertissement Carte des stationnements
      dans le Vieux-Montréal et environs Carte pour les autobus touristiques  
      Galerie de photos Communiqués  
      Guide pour la réalisation de travaux Portrait socio-économique Sondage auprès des clientèles Le Vieux-Montréal en calèche :
      manuel de formation pour les cochers  
       
      Projet de plan de protection et de mise en valeur
      du Vieux-Montréal Réaménagement de la place d'Armes 2009-2012 Vision Vieux-Montréal 2017 La Table de concertation du Vieux-Montréal, une interface efficace Imaginer la place d'Armes Plaque tournante montréalaise Déclaration de Montréal lors de la 8e Conférence mondiale des villes historiques Site de la Ville de Montréal sur le patrimoine architectural Aménagement du square des Frères-Charon Entente sur le développement culturel
      de Montréal Sites internet complémentaires  
    • By BillyFlorian
      Bonjour,
      Je souhaite vous partager une vidéo que j'ai réalisé à la station Berry-UQAM, au terminus de la ligne jaune
       
    • By ErickMontreal
      Des autobus privés sur Pie-IX
       

      Le boulevard Pie-IX, dans l’est de Montréal, est l’un des corridors de transport collectif les plus achalandés de la métropole.
      Photo Alain Roberge, La Presse
       
      Bruno Bisson
       
      La Presse
       
      L’Agence métropolitaine de transport (AMT) veut confier à un partenaire privé la réalisation et l’exploitation d’une voie réservée aux autobus sur le boulevard Pie-IX, dans l’est de Montréal, l’un des corridors de transport collectif les plus achalandés de la métropole.
       
      Ce projet, encore à l’étape préliminaire, est au cœur d’une nouvelle guerre de tranchées entre l’agence gouvernementale et la Société de transport de Montréal (STM) qui exploite les réseaux d’autobus et du métro de Montréal, et qui ne veut rien entendre du projet de l’AMT.
       
      Dans une entrevue à La Presse, hier, le directeur général de la Société de transport de Montréal, Yves Devin, a révélé qu’après « des débats épiques » avec l’AMT, qui relève du ministère des Transports, la STM a décidé de faire cavalier seul, s’il le faut, et de réaliser son propre concept d’autobus express, qui pourrait être mis en service dès 2010.
       
      Le projet de l’AMT, signale M. Devin, ne pourrait voir le jour que deux ans plus tard, en 2012.
       
      Le projet privilégié par l’AMT prolongerait la voie réservée du boulevard Pie-IX au nord de la rivière des Prairies jusqu’à l’autoroute 440, à Laval. Il inclurait la construction de grands stationnements incitatifs. Les autobus circuleraient sur des voies réservées permanentes situées en bordure du boulevard. Les passagers y monteraient donc à partir de quais aménagés sur les trottoirs.
       
      Pour la STM, a affirmé hier M. Devin, la circulation des autobus « en rive », en bordure du boulevard, ne fonctionnera pas, et limitera les performances de ce service qui serait beaucoup trop lent. C’est pourquoi le projet de la STM rendu public, dans ses grandes lignes, la semaine dernière, prévoit l’implantation des voies réservées aux autobus en plein centre du boulevard Pie-IX.
       
      Ce boulevard est une des plus importantes artères de circulation nord-sud à Montréal et est utilisé chaque jour par des dizaines de milliers d’automobilistes. Le projet des voies réservées aurait pour effet de retrancher complètement deux voies de circulation – une par direction – sur ce boulevard de six voies de largeur.
       
      Des voies surélevées
       
      Les voies de circulation destinées exclusivement aux transports en commun seraient surélevées, par rapport aux chaussées des automobilistes, et le bitume serait peint d’une couleur contrastante avec l’asphalte noir conventionnel afin de bien différencier les voies réservées aux autobus des autres voies de circulation.
      Dans une étude préliminaire, le coût de réalisation de ce projet a été très sommairement estimé «entre 45 et 90 millions de dollars».
       
      Selon M. Devin, la STM a reçu du comité exécutif de la Ville de Montréal le mandat prioritaire d’implanter ce projet dans les plus brefs délais possible.
       
      Or, lors d’une rencontre de travail récente, affirme-t-il, l’AMT « a décidé de faire ce qu’on fait généralement quand on ne veut pas prendre de décision. Elle a commandé une étude ».
       
      Le feu aux poudres
       
      Après cinq ans d’études, de discussions, d’enquêtes et de mésentente, ce nouveau mandat d’étude, confié aux firmes d’ingénieurs Cima et Genivar, semble avoir mis le feu aux poudres entre les deux organismes publics qui se livrent une guerre sans partage, depuis des années, pour le contrôle du développement des transports en commun dans la métropole.
       
      Jointe hier pour commenter les affirmations de M. Devin, la vice-présidente aux communications de l’AMT, Marie Gendron, a semblé décontenancée par la virulence de cette sortie, et a affirmé que l’agence gouvernementale, qui relève du ministère des Transports du Québec, s’estime toujours partenaire de ce projet d’autobus express dans l’axe du boulevard Pie-IX.
       
      Mme Gendron a dit tout ignorer quant à la possibilité que ce projet de voie réservée fasse l’objet d’un partenariat public-privé, et a assuré que l’AMT n’a pas commandé d’étude en ce sens. Selon elle, la nouvelle étude commandée « vise à vérifier les conditions d’exploitation d’une voie réservée permanente aux autobus au centre du boulevard Pie-IX, et à valider le scénario élaboré par un consultant, en collaboration avec la STM ».
       
      Jusqu’en juin 2002, l’AMT exploitait une voie réservée aux autobus sur le boulevard Pie-IX, qui fonctionnait à contresens du trafic automobile, pendant les heures de pointe seulement. La STM était responsable du fonctionnement de la voie réservée. Ce sont ses autobus, conduits par ses chauffeurs, qui assuraient cette desserte express très populaire, entre le nord-est de la ville et la station de métro Pie-IX.
       
      Ce circuit d’autobus, le R-505, était, à l’époque, l’un des plus utilisés de la métropole avec une fréquentation pouvant aller jusqu’à 8000 passagers par jour, soit l’équivalent de plusieurs trains de banlieue.
       
      Le service d’autobus a toutefois été interrompu net après la mort tragique d’une jeune femme, happée de plein fouet par un autobus alors qu’elle traversait le boulevard Pie-IX. Malgré les conclusions d’une enquête du coroner, concluant que le principe de la circulation à contresens des autobus pouvait être maintenu, moyennant certains aménagements de la voie publique, l’AMT, la STM et la Ville de Montréal n’ont jamais eu l’intention de rétablir ce service.
       
      À l’AMT, hier, Mme Gendron a assuré que malgré les désaccords entre les parties sur la meilleure manière de rétablir une voie réservée aux autobus, « nous nous entendons toujours sur la nécessité d’implanter un service d’autobus rapide dans cet axe de circulation ».
    • By Miska
      Le Sud-Ouest Montréal
       
      SECOND PROJET DE RÉSOLUTION - DATE LIMITE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE : 19 NOVEMBRE 2007.
      SECOND PROJET DE RÉSOLUTION INTITULÉ : «RÉSOLUTION AUTORISANT CERTAINS
      USAGES COMMERCIAUX EN SOUS-SOL ET PERMETTANT L’AGRANDISSEMENT DE L’ÉDICULE POUR DES FINS D’ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE AU 620, AVENUE ATWATER – STATION DE MÉTRO LIONEL-GROULX.»
      1. Objet du projet et demande d’approbation référendaire
      À la suite de l’assemblée publique de consultation tenue le 24 octobre 2007, le conseil de
      l’arrondissement a adopté le second projet de la résolution ci-dessus mentionnée lors de sa séance du 6
      novembre 2007.
      L’objet du présent projet de résolution vise à autoriser, à certaines conditions, certains usages
      commerciaux en sous-sol (épicerie, librairie (journaux) et restaurant / traiteur) et permettre
      l’agrandissement de l’édicule pour des fins d’accessibilité universelle au 620, avenue Atwater (station de
      métro Lionel-Groulx).
      Ce second projet contient des dispositions qui peuvent faire l’objet d’une demande de la part des
      personnes intéressées de la zone visée et des zones contiguës afin qu’une résolution qui les contient soit
      soumise à leur approbation conformément à la Loi sur les élections et les référendums dans les
      municipalités.
      Une telle demande vise à ce que la résolution contenant de telles dispositions soit soumise à
      l’approbation des personnes habiles à voter de la zone à laquelle elle s’applique et de celles de toute
      zone contiguë d’où provient une demande valide à l’égard de la disposition.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value