Recommended Posts

Pinned posts

Royalmount

Screen_Shot_2018-11-13_at_1_02.17_PM.png

Citation

Nom: Royalmount
Hauteur en étages:
Hauteur en mètres:
Coût du projet: 1.6 milliards
Promoteur: Carbonleo
Architecte:
Entrepreneur général:
Emplacement: Angle des autoroutes 15 et 40
(image tirée de Radio-Canada)
Royalmount.jpg
Début de construction:
Fin de construction: 2022
Site internet: www.royalmount.com
Lien webcam:
Autres informations: Centre commercial de 3 millions de pieds carrés. 600 000 pieds carrés de bureaux, 300 000 pieds carrés d'espaces verts, 575 000 pieds carrés pour un hôtel et un centre de conférence
Rumeurs:
Maquette:
Autres images:

Royalmount.jpg
centrecommercialpoche.jpg
Vidéo promotionnelle: 

Étude d'impact: http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/url/ITEM/7A8D1EE3B1F89036E0530A9301329036

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, alihoufani a dit :

Né pour un petit pain, c'est ça qui arrive, aucune vision d'avenir. 

C'est ce que plusieurs pensent de Royalmount. Un projet du passé qui confisque un terrain de choix à une vraie vision d'avenir.

il y a 1 minute, jesseps a dit :

So Royalmount is wrong, but redevelopment of Bluebonnets is alright? 

I do not think Legault will stop this project and Heritage Montreal can shut it, TMR is not part of the city.

Definitely. If Royalmount was a a complete neighbourhood like what was discussed on Blue Bonnets, the people quoted in the article would support it, according to their mémoires.

TMR not being part of the city is a historical mistake. The consequences of the project will very much be part of our city. Time for the government to assume its role as the main overseer for coherent urban development. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, alihoufani a dit :

Né pour un petit pain, c'est ça qui arrive, aucune vision d'avenir. 

Je ne marche pas dans ce genre de préjugé. Il y a longtemps que le Québec moderne à relevé la tête et qu'il est devenu une société prospère et dynamique. Quant à la vision d'avenir ce n'est pas en reproduisant les formules du passé qu'on assurera le développement durable de la métropole.

Pour répondre à une autre interrogation: Montréal propose pour BB un développement résidentiel avec des composantes commerciales axés sur les services de proximité et entièrement intégrés aux TEC. Tout le contraire de Royalmount.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CA_bertrand-schepper
Vendredi, 11 janvier 2019 10:16MISE à JOUR Vendredi, 11 janvier 2019 10:23

La commission sur le développement économique, urbain et de l’habitation se penche présentement sur les impacts du projet Royalmount. Bien que le projet ait été accepté par la ville de Mont-Royal, où se situerait le complexe, la commission doit évaluer si ce projet de centre commercial situé à l’angle des autoroutes 15 et 40 entraînera des retombées positives pour la grande région montréalaise. Si d’ores et déjà l’on peut supposer que certaines entreprises privées gagneront beaucoup d’argent dans ce projet d’une valeur de 1,7 G$, il n’est pas certain que les retombées seront si avantageuses pour de nombreux résidents et résidentes de la région.

Piloté par la firme à l’origine du Dix30 à Brossard, le Royalmount doit compter 1,5 million de pi2 de commerces, 6 tours à bureaux, 160 000 pi2 de restaurants, 425 000 pi2 de divertissements (dont un parc aquatique et un aquarium), 5 hôtels (pour un total de 1 000 chambres), 1 théâtre d’au moins 6 000 places, 1 cinéma et 8 000 places de stationnement. Les promoteurs prévoient une affluence annuelle de 25 à 35 millions de visiteurs. Ce type de complexe devrait théoriquement encourager les Montréalais.es à rester sur l’île pour magasiner, attirer les touristes et créer de l’emploi, tout en augmentant les revenus fiscaux de la ville. Bref, le projet semble à tout point de vue intéressant.

Or, lorsqu’on le regarde de plus près, plusieurs enjeux importants le rendent bien moins intéressant qu’il n’y paraît. En voici quelques-uns:

1-    LA CONGESTION ROUTIÈRE

Considérant l’ampleur du projet, on peut comprendre les promoteurs d’avoir été heureux de trouver sur l’île de Montréal suffisamment de terrain pour le mettre en place. Or, l’emplacement du projet Royalmount sera érigé aux coins des autoroutes les plus congestionnés du Québec. Alors que la ville de Montréal estime à 360 000 le nombre de véhicules circulant de manière quotidienne sur l’échangeur Décarie (p.15), elle estime que le projet Royalmount génèrera 140 000 déplacements supplémentaires, dont 70 000 en  automobile lors des heures de pointe (p. 17-18). Ce faisant, la congestion devrait augmenter de 15 à 30 minutes pour les automobilistes empruntant ce tronçon d’autoroute.

2-    COÛT DU TRAFIC

L’étude Quand tout s’arrête : évaluation des pires points d’engorgement au Canada,  commandée par le CAA, indique que l’embranchement entre l’autoroute 40 (entre le boulevard Pie-IX et l’autoroute 520), l’autoroute 15 (entre l’autoroute 40 et le chemin de la Côte-Saint-Luc) et l’autoroute 40 (entre l’autoroute 520 et le boulevard Cavendish) sont respectivement les 3e, 5e et 14epires lieux de congestion routière au Canada. Les retards causés par la congestion sur ces trois tronçons engendrent  des coûts annuels d’environ 66,8 M$ pour le Québec (p.15). L’ajout de 70 000 voitures supplémentaires peut facilement faire augmenter ce montant d’entre 75 M$ et 85 M$, et ce, malgré toutes les mesures que les promoteurs du projet ont prévu prendre pour atténuer la circulation.

3-    L’ASPECT ÉCOLOGIQUE

Le rapport du CAA montre aussi que l’augmentation de la congestion routière aux abords du Royalmount ajoutera 15 718 tonnes d’équivalent CO2annuellement (p 10 et 11), soit l’équivalent de la moyenne annuelle des gaz à effet de serre (GES) émis par 1041 Canadiens. Ajouter entre 15 minutes et 30 minutes de congestion routière par jour pourrait ainsi faire augmenter ce bilan de manière significative. Bien que les promoteurs veuillent favoriser l’utilisation du métro en construisant une gigantesque passerelle de 750 m à 1 km liant le Royalmount à la station de métro De la Savane, il est peu probable  que les usagers et les usagères du métro se rendent en masse vers ce lieu excentré pour magasiner. À l’inverse, le projet continuera d’amener toujours plus d’automobiles dans un secteur déjà congestionné, dans un contexte où des efforts devraient plutôt être déployés afin de diminuer la présence de ce type de transport en ville.

4-    TAXES FONCIÈRES

Alors que la ville de Montréal se questionne sur la nécessité du projet, on comprend les élus de la ville de Mont-Royal d’avoir accueilli le Royalmount à bras ouverts. Il faut dire que le budget de cette petite ville d’environ 20 000 habitants située au cœur de l’île  est d’environ 91 M$, alors que le projet rapportera une somme annuelle de 25,5 M$ (p. 26) en revenu de taxe, soit 28 % de son budget. La ville de Montréal recevra pour sa part 25,8 M$, mais devra gérer la plupart des contrecoups liés à la congestion routière sur le territoire, dont l’insatisfaction des citoyennes et des citoyens. On peut ainsi à juste titre se demander si cette répartition des revenus des taxes est équitable. Rappelons en outre que le revenu moyen des habitants de Mont-Royal est d’environ 103 000$, tandis que celui de la moyenne montréalaise est d’environ 40 000$.

5-    CANNIBALISATION ET EMPLOIS

Plusieurs intervenants dont la ville de Montréal se questionne sur le possible effet de cannibalisation qu’entraînera l’implantation d’un centre d’achat de cette importance sur les commerces avoisinants. En effet, selon la ville de Montréal, le nouveau centre pourrait avoir un effet d’érosion se situant jusqu’à 15 % des ventes pour les artères commerciales avoisinantes, ce qui est considéré comme un impact se situant de très faible à moyen. Évidemment, les commerces les plus touchés seraient ceux du Centre Rockland, de la Place Vertu, du Marché Central et du mégacentre Blue Bonnets, qui se situe à un jet de pierres de l’emplacement du Royalmount.

Le Partenariat du Quartier des spectacles s’inquiète aussi de l’idée d’ajouter 2 salles de spectacle sur l’île. Pour rentabiliser ces deux salles (totalisant 6 000 places), il faudrait selon le Partenariat vendre 1,5 million de billets annuellement, alors qu’il s’en vend présentement 3,5 millions dans l’ensemble de la grande région métropolitaine. Selon eux, il est certain que le projet du Royalmount cannibalisera les autres salles montréalaises, au point où il est possible qu’aucune des salles ne soit suffisamment rentable pour perdurer.

Rappelons que bien que ce type de projet crée des emplois (jusqu’à 35 000) et des retombées économiques, c’est surtout durant la phase de construction que ces emplois sont créés. L’impact économique de l’augmentation des emplois dans le secteur du commerce de détail, de l’hôtellerie et de la restauration rapide est généralement moindre.  En ce sens, rien n’indique que ce type  de projet sera bon pour l’économie à long terme.

Soyons clair, un promoteur peut bien décider de réaliser des investissements risqués. De fait, ce type de projet représente un réel risque, alors qu’on sait que près de 25% des centres commerciaux américains devraient fermer d’ici 5 ans, et que même les tentatives de renouveler le modèle s’avèrent peu concluantes. Cela dit, lorsque ces risques entraînent des coûts supplémentaires pour la population, plus de congestion routière, peu de retombées économiques et de la pollution en plus, on peut se questionner sur le bienfondé de se plier à la volonté des promoteurs. Il faudrait à tout le moins donner plus d’assurance que le projet permettra d’améliorer la vie des Montréalaises et des Montréalais et non la rendre plus difficile. Or, pour le moment, il reste encore beaucoup de problèmes à régler pour que le projet ait des impacts positifs sur la vie des habitants de la grande région montréalaise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Decel a dit :

Avant-gardiste par quel genres de solutions?

J'avais lu quelque part il y a longtemps un article qui étudiait la possibilité d'enfouir le métropolitain entre Acadie et Pie-IX. 

Pourquoi ne pas faire la même chose mais à partir de Cavendish? À l'origine on ne pouvait pas enfouir l'autoroute car le réseau d'égout et d'aqueduc est nord-sud. Mais aujourd'hui, avec la technologie du tunnelier, on est capable d'enfouir l'autoroute à moindre coût. 

Pis rendu la, gardons la partie entre les deux 15, de sorte que l'autoroute 15 soit en surface et l'autoroute 40 en tunnel. Ça, ça désengorgerait le coin. 

Créer un vrai échangeur avec l'autoroute 520, ça règlerait pas mal de problèmes de congestion. 

D'un point de vue plus régional, construire des ponts à chaque bout de la 640 et créer une vrai boucle autour de l'île permettrait à beaucoup de circulation de transit de ne pas passer par la ville. 

Et ça, c'est juste la partie routière. Bonifier les transports en communs vers Ville Saint-Laurent aurait un énorme impact sur la circulation. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, jesseps a dit :

So Royalmount is wrong, but redevelopment of Bluebonnets is alright? :yawning:

 

Well, of course...  Royalmount is commercial, for profit, looks American and therefore is evil.  It will be used by evil overconsumming customers to give money to evil shopowners who exploit employees by paying them for their work.

Blue Bonnet is a good projectbecause it is residential and will most likely have more the 60 % of social or low rent housing and family size appartments (the new norms in Montréal, I think).  The builder of this project will surely be a nice non profit-driven entrepreneur.  And ou course people living there wont need a shopping centre nearby because they are nice and dont buy anything.  They will most likely grow their won food in community gardens and for the rest...   well, if you have food, do you actually need anything else, right?

In case you didn't noticed, I am being sarcastic...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, montreal67 a dit :

C'est ce que plusieurs pensent de Royalmount. Un projet du passé qui confisque un terrain de choix à une vraie vision d'avenir.

Comment est-ce un projet du passé?  Dans l'avenir les gens n'achèteront plus rien?  Ils n'iront plus au restaurant?  Il ne consommeront plus de divertissements?

Ce terrain est resté abandonné durant des années et personne n'en voulait.  Maintenant que Carbonleo a un projet on les accuse de confisquer ce terrain...

Il y a un marché présentement à Montréal pour un tel projet.  Si on est sérieux à l'idée de combattre l'étalement urbain, alors il est préférable que ce projet se fasse à l'emplacement prévu qu'en banlieue.  Si ça ne se fait pas là, il faudra qu'on arrête de prétendre qu'on est contre l'étalement urbain et qu'on admettent qu'on est plutôt contre le développement en général.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, ERJ-Boy a dit :

J'avais lu quelque part il y a longtemps un article qui étudiait la possibilité d'enfouir le métropolitain entre Acadie et Pie-IX. 

Pourquoi ne pas faire la même chose mais à partir de Cavendish? À l'origine on ne pouvait pas enfouir l'autoroute car le réseau d'égout et d'aqueduc est nord-sud. Mais aujourd'hui, avec la technologie du tunnelier, on est capable d'enfouir l'autoroute à moindre coût. 

Pis rendu la, gardons la partie entre les deux 15, de sorte que l'autoroute 15 soit en surface et l'autoroute 40 en tunnel. Ça, ça désengorgerait le coin. 

Créer un vrai échangeur avec l'autoroute 520, ça règlerait pas mal de problèmes de congestion. 

D'un point de vue plus régional, construire des ponts à chaque bout de la 640 et créer une vrai boucle autour de l'île permettrait à beaucoup de circulation de transit de ne pas passer par la ville. 

Et ça, c'est juste la partie routière. Bonifier les transports en communs vers Ville Saint-Laurent aurait un énorme impact sur la circulation. 

Enfouir la Métropolitaine dans un tunnel supposerait qu'une bonne partie du camionnage qui s'y fait actuellement ne pourrait plus y circuler à cause des matières dangereuses. Un obstacle majeur pour les zones industrielles de l'ile de Montréal qui perdraient toute compétitivité avec la banlieue, résultant en la perte de dizaines de milliers d'emplois, sinon plus au profit des couronnes. Une hémorragie économique impensable pour la métropole puisque l'A40 est l'épine dorsale du trafic est-ouest de la grande région montréalaise.

https://www.transports.gouv.qc.ca/fr/securite-signalisation/securite/Pages/transport-matieres-dangereuses-vehicules-promenade-recreatifs.aspx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@acpnc À propos de l’aquarium que tu verrais au vieux port, le représentant de Tourisme Montréal a dit que des promoteurs étaient intéressés à en installer un dans la zone mais que les négociations n’ont jamais abouti avec la société qui dirige le vieux port. J’ai pensé à toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Amazing how all these clowns are capable of getting together and go hand in hand block any move anytime they hear the evil words private, commercial, billion(s), big(est), tall(est), first, fancy, luxurious, etc... and what's even more amazing is they blame the evil money seeking developer for congestion and cry for help to... THE GOVERNMENT and THE CITY!!!!! while these 2 entities ran by absolute moronic schmucks should be the ones to blame for the damn congestion in the first place... plus us having the worst, poorest and cheapest looking roads, sidewalks and 'highways' (3-lane really!?) in north america! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
50 minutes ago, universityst said:

Amazing how all these clowns are capable of getting together and go hand in hand block any move anytime they hear the evil words private, commercial, billion(s), big(est), tall(est), first, fancy, luxurious, etc... and what's even more amazing is they blame the evil money seeking developer for congestion and cry for help to... THE GOVERNMENT and THE CITY!!!!! while these 2 entities ran by absolute moronic schmucks should be the ones to blame for the damn congestion in the first place... plus us having the worst, poorest and cheapest looking roads, sidewalks and 'highways' (3-lane really!?) in north america! 

Nicely put. Don’t listen to the down voters - they’re naysayers that don’t like success driven projects such as this. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par ScarletCoral
      Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement.
      http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/
      03/12/2018 Mise à jour    : 3 décembre 2018 | 15:52 
      Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise
      Par Justine Gravel

      Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion.
      Photo : Justine Gravel (Journal Métro)
      Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent.
      Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2.
      Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires.
      Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux.
      «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen.
      Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem.
      «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.»
      Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk.
      Contradiction
      La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal.
      «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise.
      L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes.
      «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.»
      Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.
    • Par Acajou
      Je n'ai rien trouvé ici pour ce projet non plus.
      ''Ancré en plein cœur du Mile-Ex à Montréal, le concept du Campus de l’intelligence artificielle (IA) proposera différents espaces commerciaux et collaboratifs permettant de rassembler en un seul lieu divers acteurs de l’industrie propulsant l’écosystème montréalais en un hub mondial dans le domaine de l’intelligence artificielle.
      Juste équilibre entre la créativité et la raison, les carrefours, intérieurs comme extérieurs, faciliteront les échanges entre les penseurs de cette industrie naissante. Ce projet d’envergure créera un milieu de vie dynamique, identitaire et unique en son genre, à l’image des chercheurs et des entrepreneurs que le Campus accueillera. Les bâtiments ceinturant l’îlot représenteront le cortex cérébral du projet, agissant à la fois de barrière protectrice et de matière grise; lesquels sont traversés par la moelle épinière, ici représentée par un parc linéaire. Véritable poumon vert, cet espace assurera la perméabilité de l’îlot tout en privilégiant les échanges entre les usagers et les citoyens du quartier.''
      http://m.aedifica.com/fr/realisations/architecture/campus-de-l-intelligence-artificielle-ia




    • Par UrbMtl
      Bleury/Sherbrooke

      Ce coin ne cesse de se densifier…
      Hotel de 270 chambres. 
       
    • Par LeTravailleur
      1991 Saint-Martin Ouest - 6 étages
       
      Description de la propriété
       
      Projet conçu par l’architecte renommé, Carlos Ott, se démarquant par son architecture unique et innovatrice (Structure en bois lamellé); Immeuble d’une superficie locative de près de 115 000 pieds carrés; Bureaux et commerces de prestige visant la certification LEED Platine; Économie d’énergie de plus de 60%; Lumière naturelle et vues pour 90% des espaces de travail grâce à sa configuration en « L »; Situé à l’intersection des boul. Saint-Martin O. et Le Corbusier entre le Collège Montmorency et le Carrefour Laval, à proximité de la station de métro Montmorency; Disponible en 2017.


       
      (source : http://gidm.ca/batiment-location/1991-boulevard-saint-martin-ouest/)
       
      Le projet a également son site web, très complet : http://le1991st-martin.ca/
      Voici une illustration assez haute définition trouvée sur ce même site : http://i.gyazo.com/e4fded7098fc456470bee8495da9778a.jpg
       
      ---------------------
       
      Ce bâtiment remplace le vieux truc brun coin Saint-Martin/Le Corbusier, en face de l'édifice récent de la Banque Laurentienne.
      Ça m'a l'air d'un projet de qualité : stationnement invisible depuis la rue, très moderne et avec une touche architecturale que j'aime beaucoup (le bois et la vitre sont très intéressants ensemble).
      Avec son voisin de la Banque Laurentienne, il va contribuer à améliorer cette intersection, un coin qui a grandement besoin d'être densifié avec tous ces centres d'achat à perte de vue...
    • Par paulmtl
      Désolé je sais pas où  mettre cette discussion.  Test de sol cette après midi dans le même secteur Viger coin Saint-Dominique .