Jump to content

Recommended Posts

Bonjour,

Je suis membre depuis un certains temps mais j’écris très rarement. J'aime beaucoup l'architecture mais je suis aussi un passionne d'histoire. Lorsque je vois des vieux édifice je me demande tout le temps se qu'ils étaient a l’origine et lorsque je ne trouve pas la réponse je deviens un peu fou! Par exemple

https://www.google.ca/maps/@45.561124,-73.529803,1451m/data=!3m1!1e3

 

Il y a un immense immeuble démolie ici. Quelqu'un sait ce que c'étais?

Link to comment
Share on other sites

17291586.jpg

 

 

Canadian Steel Foundries (1912-2004)

 

La Canadian Steel Foundries (CSF) s’est établie en 1912, dans le quartier Mercier Hochelaga-Maisonneuve,

sur un terrain adjacent à une voie ferrée et à proximité du port. La fonderie d’acier fonctionne jusqu’en 2003,

année de sa fermeture. Elle est vendue avec toute la machinerie sous liquidation financière.

 

Une des plus grandes fonderies du pays, la CSF impressionne par la dimension de ses bâtiments

(500 000 pieds carrés - ½ kilomètre de long), de son terrain (plus de 2 500 000 pieds carrés) mais aussi par

sa capacité de production. En effet, les machines de cette usine pouvaient produire d’énormes pièces

d’acier coulées. Plusieurs turbines présentes dans nos barrages hydroélectriques mais, aussi, ailleurs dans

le monde, proviennent de cette usine. Elle était une des quatre au monde à pouvoir couler de grandes

pièces en acier (communiqué du syndicat des métallos, 23 septembre 2003). À l’intérieur, rails, ponts roulants et

hauteurs libres de plus de 50 pieds sont des éléments qui témoignent toujours des lieux industriels.

 

Son système constructif utilise une technique de colonnes et de poutres à treillis, un assemblage développé

pour renforcer la structure en l’absence de méthodes plus résistantes. Avec les développements

technologiques, cette technique sera abandonnée au milieu du XXe

siècle. Le descriptif produit par Industrie

Canada mentionnait que CSF était une des plus grandes et des plus modernes fonderies d’acier au monde

et, en mesure de couler des pièces pesant jusqu’à 80 tonnes selon les plus hauts standards internationaux.

 

Les équipements mécaniques ont tous été retirés et plusieurs pièces vendues. Un marchand qui possède

encore de ces machines se dit prêt à les rendre si l’édifice conservait sa vocation industrielle. La CSF se

trouve dans un secteur encore fortement industrialisé. Parmi les industries présentes, mentionnons la

Molson, la Camco (General Électrique), les sucres Lantic et la Canadian Vickers.

 

Au règlement d’urbanisme de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (01-275), le zonage du site

permet des usages de grandes superficies dont la production et l’activité peuvent générer des nuisances audelà

du milieu immédiat (I5) et des activités d’entreposage et de commerce de gros (C.7B). L’industrie ne

fait pas partie d’un secteur significatif et l’immeuble n’est pas identifié significatif non plus.

 

Le chapitre d’arrondissement de la version préliminaire du plan d’urbanisme du mois d’avril 2004 cible ce

secteur comme un secteur industriel portant la mention « réaménagement et diversification du secteur ». On

y remarque aussi deux nouveaux liens routiers à l’étude : le prolongement du boulevard l’Assomption vers le

sud et un lien de la rue Notre-Dame à l’avenue Souligny (qui mène à l’autoroute 25). La carte de l’affectation

du sol identifie toute la zone comme un «secteur d’emploi». Enfin, la carte de la densité de construction

nous apprend que cette zone s’étendant des voies ferrées à l’ouest, allant au-delà de la rue Dickson, fait

partie d’un secteur à transformer ou à construire dont l’orientation est d’en renouveler le caractère.

Edited by denpanosekai
Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il s'agit de la Canadian Steel, une fonderie datant de 1912. Il y avait là aussi la Canadian Car and Foundry, je pense. Amalgamée par Bombardier MLW. La rue Dickson et Notre-Dame du temps des deux guerres étaient très active.

On construisait des sous-marins à la Vickers coin Viau plus à l'ouest et des avions et chars d'assaut sur Dickson à la Canadian Car qui appartenait à Hawker Siddeley, un groupe britannique. SNC Lavalin a plus tard acheté les propriétés du groupe en Nouvelle-Écosse en Ontario et à Montréal. Bombardier MLW en est devenu acquéreur au début des années 2000.

 

 

Voici la demande de démolition de l'édifice, et un historique intéressant avec des propositions d'utilisation du terrain pour un méga centre d'achats qui n'a pas eu lieu.

 

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/CONSEIL_PATRIMOINE_MTL_FR/MEDIA/DOCUMENTS/A04-MHM-01.PDF

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je suis membre depuis un certains temps mais j’écris très rarement. J'aime beaucoup l'architecture mais je suis aussi un passionne d'histoire. Lorsque je vois des vieux édifice je me demande tout le temps se qu'ils étaient a l’origine et lorsque je ne trouve pas la réponse je deviens un peu fou! Par exemple

https://www.google.ca/maps/@45.561124,-73.529803,1451m/data=!3m1!1e3

 

Il y a un immense immeuble démolie ici. Quelqu'un sait ce que c'étais?

 

Tu devrais faire un tour au Centre Roussin sur la rue Notre-Dame dans Pointe-aux-Trembles. Tu as beaucoup d'histoire sur le secteur, notamment sur l'ancien fort français. C'est très intéressant.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value