Jump to content

Changement dans le réseau artériel: Projet Montréal craint pour la sécurité


mtlurb
 Share

Recommended Posts

  • Administrator

:stirthepot::stirthepot::stirthepot::stirthepot::mtl::mtl::stirthepot:

 

Changement dans le réseau artériel: Projet Montréal craint pour la sécurité

 

 

 

Projet Montréal s’inquiète pour la sécurité des citoyens, alors que l’administration Coderre s’apprête à transformer 38% des rues locales en artères.

 

Le réseau artériel montréalais passera ainsi de 24% à 52% du réseau routier municipal. Il s’agit de la dernière mesure incluse à la réforme du financement des arrondissements qui doit être débattue et adoptée lundi au conseil municipal.

 

Ce qui préoccupe Projet Montréal, c’est que ces rues, qui deviendront artérielles, seront maintenant de la responsabilité de la ville-centre. Les élus craignent ainsi pour l’installation futures des mesures d’apaisement de la circulation, comme des dos-d’âne ou la réduction de la vitesse automobile.

 

«En arrondissement, on reçoit beaucoup de demandes de citoyens pour l’installation de mesures d’apaisement de la circulation sur les rues. On peut y répondre rapidement. Mais à la ville-centre, on craint qu’il y ait beaucoup de délais et qu’on perde la capacité de répondre aux besoins des gens», a indiqué Érika Duchesne, conseillère du Vieux-Rosemont.

 

Pourtant, plusieurs des rues qui subiront ce changement doivent conserver cette possibilité de réduction de la vitesse automobile, selon les élus de Projet Montréal. Certaines petites portions de rue aux abords d’écoles, de CPE ou dans des quartiers résidentiels deviendront des artères, selon les plans de la ville. «Ça va à l’encontre du véritable sens du mot «artère»», a clamé, lundi, Craig Sauvé, porte-parole de Projet Montréal en matière de transport, au cours du conseil municipal.

 

Une centaine de culs-de-sac à travers les 19 arrondissements deviendront également des artères, déplore également Laurence Lavigne-Lalonde, conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe.

 

Projet Montréal pense même que la ville-centre pourrait avoir comme ambition de retirer certaines mesures d’apaisement déjà implantées ou de limiter l’implantation de mesures supplémentaires. De fait, les élus rappellent que, par définition, une artère mise sur la circulation automobile, au contraire de la rue locale.

 

À titre d’exemple, sur le Plateau–Mont-Royal, la rue Gilford entre les rues de la Roche et Fullum, où sont implantées deux écoles, une résidence pour personnes âgées, et une piste cyclable, deviendra artérielle. Toutes les rues aux abords du parc Laurier le deviendront aussi.

 

Dans Rosemont–La Petite-Patrie, des segments de la 36e et la 31e avenue, où se situent des CPE, des parcs et des écoles, vivront aussi cette transformation et seront maintenant du ressort de la ville -entre.

 

«Pourquoi la Ville fait-elle ces changements? Nous ne le savons pas. Ça s’est fait sans consultation, sans discussion. C’est ficelé par le bureau du maire», a déploré Luc Ferrandez, chef intérimaire de Projet Montréal et maire du Plateau–Mont-Royal.

 

Pour le maire de Montréal, Denis Coderre, il s’agit d’un moyen pour donner des «outils supplémentaires» aux arrondissements, dit-il. «Les fonds [pour l’installation de ces mesures] vont maintenant venir de la ville-central, plutôt que des arrondissements. On va s’assurer ainsi que les arrondissements puissent avoir plus de capacité pour d’autres projets», a insisté M. Coderre.

 

Il reconnaît toutefois que les arrondissements devront se plier au processus de demande à la ville-centre. «Mais ça ne veut pas dire que ça ne fonctionnera pas. Les arrondissements peuvent toujours faire des demandes pour la création de mesures d’apaisement de la circulation, mais ils vont avoir à passer par un processus, et en retour, je m’assure qu’il y ait une capacité de livraison [de la part de la ville-centre]», a précisé le maire.

 

Projet Montréal déplore aussi les 12 critères appliqués par la Ville pour déterminer quelles rues deviendront artérielles et lesquelles resteront locales, dont la présence de ligne d’autobus ou de routes de transit de camionnage. Ces critères sont «déconnectés de la réalité et on les applique mur-à-mur», fustige Mme Lavigne-Lalonde. Elle soulève des questionnements alors que dans certains arrondissements, seulement une partie d’une rue deviendra une artère, mais l’autre partie reste locale.

 

La Ville se défend disant que ces critères pourraient être modifiés. «On a mis des critères, on a dit que ce n’était pas statique. Il y a des choses qui seront en mouvement», a précisé Aref Salem, responsable des transports au comité exécutif de la Ville de Montréal.

 

12 critères

 

Les voies de circulation du réseau routier municipal sont désormais classées selon cinq catégories de chaussées (A, B, C, D et E) en fonction des douze critères suivants:

 

1. Hiérarchie fonctionnelle (artériel principal, artère secondaire, collectrice ou locale);

 

2. Prolongement des voies numérotées;

 

3. Lignes d’autobus express;

 

4. Lignes d’autobus – voies réservées;

 

5. Routes stratégiques – accès à un pont;

 

6. Routes stratégiques – urgence;

 

7. Route de transit de camionnage;

 

8. Lignes d’autobus – service régulier;

 

9. Zones commerciales;

 

10. Zones industrielles;

 

11. Voies cyclables;

 

12. Routes à caractère touristique / événementiel.

 

Le nouveau réseau artériel administratif de la Ville est composé des voies de catégories A, B, C et D tandis que les voies restantes (catégorie E) constitueront le nouveau réseau local. Ainsi, le réseau artériel passe de 24% à 52% du réseau routier municipal.

 

http://journalmetro.com/actualites/montreal/687466/changement-dans-le-reseau-arteriel-projet-montreal-craint-pour-la-securite/

Link to comment
Share on other sites

My god. C'est du niaisage en maudit ça. D'un bord il y a l'administration Coderre qui semble changer une façon de faire sans raison évidente: "il s’agit d’un moyen pour donner des «outils supplémentaires» aux arrondissements". Voilà une belle phrase qui ne veut rien dire. Et du côté de Projet Montréal, on part en peur et on assume que Coderre veut que toute les rues deviennent des 80Km\h. Au pire il s'agit d'une centralisation. Personnellement, je pense pas perdre de sommeil là dessus.

Link to comment
Share on other sites

Je comprends l'idée de mettre une certaine cohérence dans la gestion de la circulation. Il y a de bons objectifs. Mais la réforme est improvisée. Par exemple, ma rue passe en artère. Je comprends, c'est une voie cruciale pour circuler dans le secteur Saint-Viateur Est. Par contre, pour rentrer ou quitter le secteur, il faut que les automobilistes empruntent les rues Henri-Julien et du Carmel, pour rejoindre Saint-Denis, dû à la trame irrégulière des rues du secteur. Or, la rue Carmel ne change pas. Par contre, on change la très inutile rue de Laos, que personne utilise pour quitter le secteur, un peu plus loin (suffit de voir une carte pour voir pourquoi). Complètement incohérent. Plutôt que de comprendre la dynamique de la circulation du secteur, on prend une carte et on applique des mesures arbitraires. Normal, il y a tellement de changement, si rapidement.

 

La lumière au bout de la rue du Carmel est de très loin le seul goulot d'étranglement du secteur, la seule cause de trafic lourd à l'heure de pointe, le seul changement intelligent que la ville pourrait faire pour améliorer la fluidité de la circulation du secteur, et on ne s'intéresse même pas à la rue. Il pourrait y avoir toutes les mesures d'apaisement du monde sur les autres rues que ça ne changerait rien à la fluidité du secteur, à cause de ce seul problème. Qu'est-ce que ça donne de faire du changement dans ce cas, en dehors de gaspiller temps et argent?

 

Si c'est incohérent dans mon coin, je me demande combien d'autres exemples il y a.

 

Et puis, le point de Projet Montréal est valide. L'administration Coderre évoque le même problème de lourdeur pour l'aménagement de nouvelles mesures d'apaisement. La ville-centre n'est pas contre, et elle veut continuer de mettre en place ces mesures là où c'est pertinent. Il n'y a pas un élu (ou un être humain avec des valeurs normales, tant qu'à moi) qui ne va pas privilégier la sécurité sur les abords des écoles, des corridors scolaires, ou des CPE. Mais le processus, d'aveu même de la ville-centre, sera simplement plus long et plus lourd, plus cher donc. Il sera centralisé, et passera par les mêmes fonctionnaires pour toute l'île.

 

Est-ce que cette lourdeur est nécessaire? Ce n'est pas comme si une saillie de trottoir à un «arrêt toute direction» ralentissait nécessairement la circulation sur une rue à une voie, loin de là. Ça augmente juste la sécurité et la visibilité des piétons, et les automobilistes sont beaucoup plus attentifs à effectuer un arrêt sécuritaire dans ces conditions. Quand ce sont des enfant qui traverse, c'est très pertinent comme aménagement. Dans mon coin, c'est flagrant la différence entre une intersection avec saillie, et une sans. Les garderies suivent religieusement les saillies pour faire traverser leurs enfants, car c'est tout simplement plus sécuritaire.

 

Des rencontres avec les parents sur la sécurité sur le bord les écoles, c'est courant, les élus se déplacent pour y aller, écouter les craintes, analyser la situation, et agir en conséquence. Est-ce que la ville-centre voudra faire ces interventions hyper locales? Est-ce que c'est souhaitable dans une ville de pratiquement 2 millions d'habitants?

 

De plus, on «dénature» la définition d'une artère. Maintenant, ce n'est plus une rue dont la priorité est la fluidité et la capacité, c'est une rue «stratégique», sous contrôle de la ville-centre. La priorité ne sera pas, et ne devrait pas, être nécessairement la capacité à tout prix. Et cela, même la ville-centre le reconnaît.

 

Peut-être que la réforme aurait dû plus s'intéresser à la réalité de chaque secteur, plutôt que d'y aller en bloc sans trop de précision, et manquant complètement l'important dans certains cas.

Edited by vincethewipet
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...