Jump to content

Recommended Posts

Le Grand Montréal Élargi (GME) constitue un territoire correspondant aux régions administratives de Montréal, de Laval, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie. Ses limites géographiques exactes ne sont cependant pas encore déterminées. Le but de cette discussion sera de les définir pour connaître la superficie et la population du GME. Soulignons que la population totale des cinq régions administratives est de 5 millions d'habitants, qui représentent 60% de la population québécoise ainsi que 65% du PIB.

 

Pour bien clarifier les différentes zones urbaines et suburbaines à l'intérieur du GME, voici la gradation de ces zones avec leurs populations (2014):

 

1) Région métropolitaine de recensement de Montréal (RMR) regroupant 91 municipalités: 4,1 millions

 

2) Grand Montréal=> RMR+Valleyfield+St-Jean-sur-Richelieu+St-Hyacinthe+Sorel-Tracy+

Joliette+Lachute (villes satellites): 4,6 millions

 

3) Grand Montréal Élargi=> RMR+villes satellites+territoire à être défini: 5 millions

 

Définissons donc le Grand Montréal Élargi. Bonne discussions à tous !

Edited by Trudeau
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 31
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux. Les laurentides et lanaudiere s'étendent très loin au nord et à l'est , plus de 2h de transport de Montréal pour certains lieux. Même chose au sud pour la monteregie. La définition actuelle de rmr est très suffisante.

Link to comment
Share on other sites

Je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux. Les laurentides et lanaudiere s'étendent très loin au nord et à l'est , plus de 2h de transport de Montréal pour certains lieux. Même chose au sud pour la monteregie. La définition actuelle de rmr est très suffisante.

 

Je partage ton opinion et me dis à mon tour qu'en étendant démesurément le territoire montréalais on finit par nier l'existence propre des régions. Sur le plan urbanistique, à partir du coeur de Montréal il y a la ville centre, ses banlieues, la grande région montréalaise et finalement les régions et leurs villes centres, puis la province au grand complet. Je ne vois pas la nécessité d'ajouter un autre palier.

Link to comment
Share on other sites

Le GME de 5M est peut-être un peu extrême, mais le 4.6M du Montréal metropolitain non. La Calgary Region par exemple, couvre un territoire plus grand que celui du Montréal metropolitain, la CMA d'Ottawa couvre 5,318km². Edmonton ''metropolitain'' 9,426km² . Ceux qui prennent la 20 direction Saint-Hyacinthe savent très bien que le trafic est intense jusque là.

Link to comment
Share on other sites

Ne peut-on pas simplement définir Montréal comme la ville-centre et sa banlieue? Et définir banlieue comme tous les endroits hors de la ville-centre où un travailleur peut raisonnablement s'établir en continuant malgré tout à aller travailler quotidiennement au centre-ville, soit avec sa voiture ou en transport en commun? Cela impliquerait une interaction étroite et une imbrication socio-économique suffisamment serrée pour constituer une Ville aux composantes bien intégrées?

Link to comment
Share on other sites

Statistiques Canada définit les centres de population. Il s'agit de zones bâties continues qui ont une population d'au moins 1000 personnes et une densité d'au moins 400 hab/km2. Il y en a 942 au Canada.

Par exemple, le centre de population d'Ottawa-Gatineau, en 2011, contenait 933 596 personnes sur 501,92km2 pour une densité de 1860.1hab/km2.

En comparaison, la RMR d'Ottawa-Gatineau, qui ne tient pas compte de l'urbanisation mais n'utilise que les limites politiques des municipalités, contenait une population de 1 236 324 sur 6287.3km2, pour une densité de 196.6hab/km2.

 

Le gros défaut des centres de population c'est qu'ils ne tiennent pas compte des zones d'influence économique. Il ne faut pas s'arrêter lorsque le bâti urbain s'arrête, mais je crois qu'au niveau du transport en commun c'est un outil formidable pour la planification.

Link to comment
Share on other sites

Statistiques Canada définit les centres de population. Il s'agit de zones bâties continues qui ont une population d'au moins 1000 personnes et une densité d'au moins 400 hab/km2. Il y en a 942 au Canada.

Par exemple, le centre de population d'Ottawa-Gatineau, en 2011, contenait 933 596 personnes sur 501,92km2 pour une densité de 1860.1hab/km2.

En comparaison, la RMR d'Ottawa-Gatineau, qui ne tient pas compte de l'urbanisation mais n'utilise que les limites politiques des municipalités, contenait une population de 1 236 324 sur 6287.3km2, pour une densité de 196.6hab/km2.

 

Le gros défaut des centres de population c'est qu'ils ne tiennent pas compte des zones d'influence économique. Il ne faut pas s'arrêter lorsque le bâti urbain s'arrête, mais je crois qu'au niveau du transport en commun c'est un outil formidable pour la planification.

 

Le Montréal métropolitain peut se traduire par, jusqu'où l'AMT se rend. La zone tarifaire 8 , Saint-Hyacinthe, Sorel, Saint-Jérôme, Lachute, Valleyfield, et une zone non comptée, Saint-Jean-sur-Richelieu. Alors on a ici au moins 300k habitants de plus. On atteint facilement les 4.4M sans compter les petits villages ici et là.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

J'ai réalisé un portrait de ce qui pourrait définir le Grand Montréal Élargi, avec les populations estimées de 2014.

 

On parle d'un rayon de 80 km à partir du centre-ville de Montréal, qui englobe les entités suivantes:

 

1) RMR de Montréal: 4 021 000

2) Saint-Jean-sur-Richelieu: 94 636

3) Granby: 79 500

4) Saint-Hyacinthe: 57 300

5) Sorel-Tracy: 48 500

6) Joliette: 48 100

7) Valleyfield: 41 500

8) St-Sauveur/Ste-Adèle/MH: 25 000

9) Lachute: 13 500

 

Le résultat est une population de 4 428 536, à laquelle on pourrait ajouter les habitants de plusieurs dizaines de municipalités qui se trouvent entre les zones décrites ci-haut, toujours dans le rayon de 80 km du centre-ville. On pourrait estimer 4,6 millions.

Link to comment
Share on other sites

J'ai réalisé un portrait de ce qui pourrait définir le Grand Montréal Élargi, avec les populations estimées de 2014.

 

On parle d'un rayon de 80 km à partir du centre-ville de Montréal, qui englobe les entités suivantes:

 

1) RMR de Montréal: 4 021 000

2) Saint-Jean-sur-Richelieu: 94 636

3) Granby: 79 500

4) Saint-Hyacinthe: 57 300

5) Sorel-Tracy: 48 500

6) Joliette: 48 100

7) Valleyfield: 41 500

8) St-Sauveur/Ste-Adèle/MH: 25 000

9) Lachute: 13 500

 

Le résultat est une population de 4 428 536, à laquelle on pourrait ajouter les habitants de plusieurs dizaines de municipalités qui se trouvent entre les zones décrites ci-haut, toujours dans le rayon de 80 km du centre-ville. On pourrait estimer 4,6 millions.

La zone couvre environ 8600 km². On peut voir que la population du GME augmente d'environ 60k par année. À ce rythme, on atteindrait les 5M dans 8 ans. On va probablement atteindre le 5M avant la province de l'Alberta si la chute du pétrole dure quelques années. Peut-être même plus vite que la Colombie-Britannique, c'est pas rien !

Link to comment
Share on other sites

Intéressant ! 60k par année ? êtes-vous sûr ? Selon les dernières estimations de Statcan, le Québec entier a augmenté de +64 000 cette année ...

 

Nous à Québec si on prend les régions de la Capitale-Nationale & Chaudière-Appalaches, on obtiens :

 

1 144 000 (2013)

1 046 000 (2002)

 

Source : http://www.citypopulation.de/php/canada-admin.php

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value