Jump to content

Recommended Posts

Publié le 20 novembre 2014 à 23h35 | Mis à jour le 20 novembre 2014 à 23h35

La «ville-globe du futur» est dans l'océan

Le projet coûterait 3000 milliards de yens (28,7... (Photo SHIMIZU CORPORATION, AFP)

 

 

TOKYO

Et si au lieu de songer à coloniser l'espace interstellaire, l'humain s'intéressait davantage à occuper l'aire la plus importante de la planète bleue: la mer ? C'est à un tel projet de «ville-globe flottante» que réfléchit très sérieusement une entreprise de construction japonaise.

 

Quelque 4000 résidents et 1000 visiteurs pourraient vivre et travailler dans une sorte d'Atlantide moderne, une sphère de 500 mètres de diamètre qui abriterait des hôtels, des complexes résidentiels, des bureaux, des sites de recherche et des centres commerciaux.

 

Cet immense globe de béton et matériau transparent flotterait, mais les neuf dixièmes de la structure seraient constamment plongés dans la mer. La sphère pourrait être totalement immergée par mauvais temps, en descendant le long de l'axe central, une gigantesque structure hélicoïdale de 600 mètres de diamètre qui s'enfoncerait jusqu'à 4000 mètres de profondeur.

 

Cette construction en spirale constituerait un chemin de 15 kilomètres menant à un bâtiment au fond de l'océan, qui pourrait servir d'usine d'exploitation de métaux rares et autres ressources.

 

Selon les ingénieurs visionnaires de la firme Shimizu à l'origine de cette création imaginaire, il serait même possible d'utiliser des micro-organismes appelés «méthanogènes» pour convertir en méthane le dioxyde de carbone (CO2) capturé à la surface.

 

De l'énergie serait en outre produite par différentiel thermique entre le fond et la surface de l'océan.

 

Le projet coûterait 3000 milliards de yens (28,7 milliards $CAN) et toute la technologie requise pourrait être prête d'ici à 2030.

 

Ce concept de science-fiction a été pensé avec plusieurs organisations, dont l'Université de Tokyo et l'Agence japonaise pour les Sciences et Technologies maritimes (JAMSTEC).

 

«Nous avons passé deux ans à concevoir le projet avec des technologies que nous imaginons plausibles dans l'avenir», a expliqué un porte-parole de Shimizu.

 

Il s'agit de la troisième folie architecturale présentée par ce géant du BTP après une «mégapole verte flottante» et un anneau à énergie solaire autour de la Lune pour alimenter la Terre.

 

En 2012, une autre grande entreprise de construction japonaise, Obayashi, a imaginé un ascenseur qui emmènerait les touristes à 96 000 kilomètres d'altitude, jusqu'au quart du chemin de la Terre à la Lune.

 

Seraient employés pour ce faire des nanotubes de carbone, un matériau 20 fois plus résistant que l'acier.

 

http://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201411/20/01-4821075-la-ville-globe-du-futur-est-dans-locean.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-actualites_article_ECRAN1POS5

Link to comment
Share on other sites

En y réfléchissant je réalise que ce projet, comme bien d'autres proposés auparavant, bien que séduisant au premier coup d'oeil, représente un tel risque financier par son gigantisme, qu'on se demande s'il n'est pas condamné (comme la majorité des autres de même nature) à ne demeurer qu'un rêve de créateurs mégalomanes. Ce n'est pas le côté technique qui fait problème au premier abord, même si la complexité du projet semble évidente. C'est bien plus la nature humaine trop souvent opportuniste dans ce genre de développement, qui une fois engagé ne peut souffrir d'aucun recul, sans que l'ensemble ne tombe dans une véritable catastrophe financière, avec ses dépassements de coûts prévisibles.

 

En effet dans des projets classiques, en cas de faillite des promoteurs, les structures peuvent être facilement récupérées à d'autres fins. Mais ici chaque composante appartient à un concept indissociable de tout le reste. Aussi faut-il se demander s'il y a un véritable besoin pour ce genre de proposition et si elle serait assez populaire et même abordable pour la population en général? Ce que je doute finalement, parce que le concept est trop révolutionnaire et fait appel à de nombreuses innovations non encore éprouvées, qui en feraient bien davantage une sorte de laboratoire expérimental, qu'une formule rassurante pour les investisseurs ou les résidents potentiels.

 

Tout cela me fait penser aux images que nous avions du 21ème siècle à l'époque des années 60. Les changements technologiques étaient si rapides et l'enthousiasme vis à vis des nouveautés nous donnaient une telle impression de progrès, qu'on s'imaginait que la vie deviendrait extraordinaire, facile et abordable pour tous. Une société des loisirs où la machine ferait le boulot et tout serait agréable dans un monde devenu quasi idéal. Quelle belle naïveté!

 

Maintenant avec le temps, on voit bien que ce n'est pas la technologie qui n'a pas rempli ses promesses. En effet qui aurait imaginé la démocratisation des médias et l'accessibilité universelle des communications? Je dirais même que la majorité de toutes les avancées scientifiques sont impressionnantes et les revues en la matière nous font littéralement rêver.

 

C'est plutôt la société qui a fait du surplace dans plusieurs domaines. Sur le plan économique notamment, la richesse est devenue plus que jamais concentrée dans un minimum de mains et ici les reculs sont particulièrement inquiétants. Le monde est aussi devenu beaucoup plus dangereux et de véritables guerres de civilisations menacent des milliards d'individus, un peu partout sur la planète. Même la technologie numérique dont dépendent toutes nos industries et nos gouvernements, est constamment attaquée par des cybercriminels qui révèlent finalement l'extrême fragilité de notre monde moderne.

 

Donc c'est l'attitude humaine qui n'a pas suivi le progrès et qui rend ces rêves de cités magiques peu probables. Nous avons glissé dans un esprit de précarité, de réduction dans tout, parce qu'on a convaincu les populations qu'il n'y en a pas assez pour tout le monde. L'austérité est devenue à la mode et est élevée au statu de presque vertu. On coupe plutôt que de rechercher l'efficacité, et la virage à droite de nos gouvernements ne font qu'encourager encore plus de disparités sociales.

 

Non le monde n'est pas devenu celui que l'on imaginait, parce que la volonté n'a pas suivi l'évolution positives de nos connaissances. Ces cités du futur resteront alors encore longtemps dans les cartons, parce que bien que la technologie soit prête, l'humanité, ne l'est plus. Parce que toutes les urgences qu'elle a créée elle-même dans le dernier demi-siècle, l'empêche maintenant difficilement d'y rêver.

Link to comment
Share on other sites

 

Non le monde n'est pas devenu celui que l'on imaginait, parce que la volonté n'a pas suivi l'évolution positives de nos connaissances. Ces cités du futur resteront alors encore longtemps dans les cartons, parce que bien que la technologie soit prête, l'humanité, ne l'est plus. Parce que toutes les urgences qu'elle a créée elle-même dans le dernier demi-siècle, l'empêche maintenant difficilement d'y rêver.

 

Excellent! Voila qui m'inspire à paraphraser une phrase célèbre: le progrès technologique, c'est l'opium de l'humanité.

 

Cependant, s'il est vrai que l'optimisme généralisé en Occident au tournant des années 1960 s'est profondément assombri depuis, l'évolution de ce sentiment dans bien d'autres parties du monde a pris des directions opposées. De même, je pense que l'impression d'harmonie et de progrès continuel qui avait cours en Occident après les affres de la seconde guerre mondiale n'aurait pas dû nous (Occidentaux) faire oublier/ignorer les graves problèmes/tensions/injustices qui persistaient alors ailleurs dans le monde; en d'autres mots, à l'instar de la légende de la Belle Epoque (période avant 1914), les années 1950/1960 ne furent pas si fantastiques tout compte fait. Réaliser cela pourrait au moins avoir le mérite d'atténuer une certaine déception envers la tournure prise depuis ce temps.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value