Jump to content

PPU du Quartier des gares


IluvMTL

Recommended Posts

Réaménagement réalisé sur une période de 5 ans.

 

nephersir7 a dit :
Le PPU est dévoilé!

 

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_VMA_FR/MEDIA/DOCUMENTS/VDM_PPU_GARES_V5A-WEB.PDF

 

Infos connexes: http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,142004068&_dad=portal&_schema=PORTAL

 

[ATTACH]21102[/ATTACH]

 

[ATTACH]21103[/ATTACH]

 

[ATTACH]21104[/ATTACH]

 

[ATTACH]21105[/ATTACH]

 

 

:goodvibes:

Link to comment
Share on other sites

(PPU) du Quartier des gares situé dans le sud du centre des affaires de Montréal

 

Voilà la délimitation du centre des affaires selon le site de l'arrondissement en bas.

 

Je me demande c'est quoi l'étalement exact et les objectifs de ce PPU en préparation.

 

Parmi les 'gares' dans le sud du centre des affaires on peut penser au Gare central, Windsor, AMT. Si on suit l'autoroute Ville-Marie vers l'est il y a la Gare Viger et Dalhousie, mais ils ont perdu leur vocation original...

 

 

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79965615&_dad=portal&_schema=PORTAL

Centre des affaires

 

ph_centre_ville_10_mdl.jpg

 

Au fil des ans, le Centre des affaires s’est progressivement déplacé, occupant tour à tour certains secteurs du Vieux-Montréal, dont la fameuse rue Saint-Jacques qui a longtemps eu l’allure d’un petit « Wall Street » du Nord. Le pôle économique de la métropole s’est de fait toujours maintenu dans les limites de Ville-Marie.

Aujourd’hui, il se situe davantage au nord, autour des grandes voies routières qui sillonnent le centre-ville. Les boulevards de Maisonneuve et René-Lévesque, dans une zone de circulation étendue entre Bleury et Atwater, en constituent les axes principaux. Le Centre des affaires est donc localisé au cœur même du district de Peter McGill.

Ce secteur concentre en son sein un nombre très important d’emplois tertiaires. De plus, près de la moitié des travailleurs gouvernementaux de Montréal s’activent quotidiennement dans les limites du Centre des affaires. Pas étonnant dans les circonstances que les services offerts attirent quotidiennement plus d’un demi-million de personnes. Secteur attrayant, le milieu continue de drainer l’essentiel de l’activité économique montréalaise.

La Ville intérieure, quant à elle, demeure l’un des nerfs du Centre des affaires. Elle est même à l’origine de la relocalisation de ce dernier, par l’érection de la Place Ville-Marie entre 1958 et 1962, et la mise en service du métro de Montréal durant les années 1966-1967.

Ce vaste réseau piétonnier, qui couvre une trentaine de kilomètres avec ses corridors, ses tunnels et ses places, facilite les déplacements en toutes saisons grâce à ses liens de communication avec les stations de métro, de train et d’autobus.

En métro : Bonaventure, Square-Victoria, Place-d’Armes, Place-des-Arts, McGill, Peel, Guy-Concordia.

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

Je ne comprends pas vraiment. C'est quoi le projet? refaire les routes? La déco? Bâtir des immeubles? Désolé de mon ignorance, mais je ne picture pas pantoute cette affaire là.........:confused:

Link to comment
Share on other sites

Je ne comprends pas vraiment. C'est quoi le projet? refaire les routes? La déco? Bâtir des immeubles? Désolé de mon ignorance, mais je ne picture pas pantoute cette affaire là.........:confused:

 

Appel d’offres : VMP-14-023 - Services professionnels en design urbain et ingénierie dans le cadre de la planification du programme particulier d’urbanisme

 

Il semble être au stage très préliminaire car l'arrondissement n'ont pas encore annoncé leurs intentions pour cette nouvelle appellation Quartier des gares et je n'ai rien trouvé côté des médias...

 

Les PPU de Ville-Marie sont normalement assez intéressants et impliquent souvent une nouvelle vision, des investissements importants et des modifications de zonage. les dossiers du SEAO dans l'appel d'offre diront plus..

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

Bon, j’ai consulté un des documents sur le site de SEAO. N’importe qui peut créer un compte pour visionner les documents sur leur site. Voir mon premier post pour le lien.

 

Secteur visé: R-L, R-B et N-D, de la Montagne, Lucien-Allier

 

Parmi les objectifs et propositions dans ce PPU sont de revoir la géométrie de plusieurs rues et réaménager des trottoirs dans le secteur du Centre-Bell, entres autres : abaisser les trottoirs de l’ave des Canadiens, élargir des trottoirs des rue Drummond et de la Montagne, élargir des trottoirs sur Saint-Antoine, créer un éclairage distinctif pour les passages sous les voies ferroviaires…

Edited by IluvMTL
Link to comment
Share on other sites

Bon, j’ai consulté un des documents sur le site de SEAO. N’importe qui peut créer un compte pour visionner les documents sur leur site. Voir mon premier post pour le lien.

 

Secteur visé: R-L, R-B et N-D, de la Montagne, Lucien-Allier

 

Parmi les objectifs et propositions dans ce PPU sont de revoir la géométrie de plusieurs rues et réaménager des trottoirs dans le secteur du Centre-Bell, entres autres : abaisser les trottoirs de l’ave des Canadiens, élargir des trottoirs des rue Drummond et de la Montagne, élargir des trottoirs sur Saint-Antoine, créer un éclairage distinctif pour les passages sous les voies ferroviaires…

 

Toutes des mesures qui vont être utiles les soirs de matchs ou de spectacles au CB! C'est bon qu'il semble y avoir une espèce de coordination entre la Ville de Montréal et Cadillac Fairview pour que les futurs aménagements et projets autour du CB se fassent harmonieusement avec une planification adéquate.

Link to comment
Share on other sites

Toutes des mesures qui vont être utiles les soirs de matchs ou de spectacles au CB! C'est bon qu'il semble y avoir une espèce de coordination entre la Ville de Montréal et Cadillac Fairview pour que les futurs aménagements et projets autour du CB se fassent harmonieusement avec une planification adéquate.

 

C'est clair que la ville-centre voit le potentiel foncier d'une surenchère d'investissements privés, avec toutes ces tours en construction et projetées! Alors, Mtl mettra l'paquet pour maximiser l'attrait et créer une signature du quartier, comme dans le Quartier international et le QdS!

Link to comment
Share on other sites

À l'ordre du jour de l'arrondissement Ville-Marie

 

http://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Vma/CA_Vma_ODJ_LP_ORDI_2014-10-14_19h00_FR.pdf

 

Mandat en vue de produire un programme particulier

d’urbanisme, en vertu de l’article 85 de la Loi sur l’aménagement

et l’urbanisme, pour le Centre des affaires de Montréal - Secteur

Windsor Chaboillez, délimité par le boulevard René-Lévesque et

les rues University, Notre-Dame et Lucien-L’Allier et autoriser une

affectation de surplus d'un montant de 150 000$ pour la

réalisation de ce mandat

 

CONTEXTE

Le 8 juillet 2014, le conseil d’arrondissement a mandaté la Direction de l'aménagement

urbain et des services aux entreprises, en vertu de l'article 85 de la Loi sur

l'aménagement et l'urbanisme, afin de réaliser un programme particulier d'urbanisme

(PPU) pour le secteur sud du centre des affaires de Montréal, délimité par le boulevard

René-Lévesque et les rues University, Notre-Dame et Lucien-L'Allier et a autorisé pour

ce faire une affectation de surplus de 150 000$.

 

Peu après l’adoption de cette résolution au mois de juillet dernier, il s’est avéré que le

budget du projet avait été largement sous-estimé. L’importance des enjeux était bien

cernée, mais la démarche de planification était définitivement trop optimiste compte

tenu notamment des ressources internes de l’arrondissement. Mentionnons également

qu’à l’occasion de la validation du projet auprès des différents services de la Ville, il est

devenu manifeste que le mandat de design urbain devait être élargi et que le budget

initial était insuffisant.

 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’appel d’offres de service pour l’étude de design

urbain et des impacts sur la circulation générés par le réaménagement des rues a dû

être annulé. Cet appel d’offres était sur invitation, mais les livrables demandés par

l’arrondissement étaient beaucoup trop exigeants en regard du budget alloué.

L’allocation de nouvelles ressources financières permettra de reprendre cet appel

d’offres dans le cadre d’un processus public, plutôt que sur invitation.

 

L’avancement du projet a également permis de clarifier l’échéancier, ainsi que le budget

requis pour l’ensemble du projet. Selon ce nouvel échéancier, la proposition de PPU

pourra être adoptée en décembre 2015 ou janvier 2016. Rappelons que le programme

de travail initial prévoyait une équipe de base constituée notamment d’un chef d’équipe

et de plusieurs urbanistes. Or, plusieurs tâches devront finalement être effectuées à

l’externe, par exemple en matière de recherche, de documentation, d’analyse et de

rédaction. Ces tâches doivent être effectuées en amont et en aval de la démarche de

l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), laquelle est prévue entre les mois

de juin et de novembre 2015.Plus du tiers du montant additionnel visé doit permettre de bonifier l’étude de design

urbain et d’impact sur la circulation, tandis que les deux tiers résiduels vont permettre

d’assurer à la fois le support professionnel externe requis et la réalisation de certains

mandats techniques particuliers, comme l’évaluation des propositions d’éclairage

architectural sous les viaducs ferroviaires du secteur.

 

L’échéancier révisé comporte les principales étapes d’approbation suivantes :

§ Adoption du projet de PPU par le CM et mandat de consultation accordé à l’OCPM :

avril 2015;

§ Remise du rapport de l’OCPM : fin octobre 2015;

§ Adoption du PPU par le conseil municipal : décembre 2015.

Le budget additionnel requis pour la réalisation du mandat est estimé à 250 000$ dont

l’affectation budgétaire doit être appropriée au surplus budgétaire de l’arrondissement.

 

DESCRIPTION

 

Objectifs

Le programme de planification proposé vise d’abord à améliorer la convivialité du domaine

public afin de le rendre plus accueillant pour les nombreux usagers et nouveaux résidents

du secteur. Il vise également à stimuler l’important développement immobilier à venir, qui

représente une superficie de plancher à construire équivalente à plus de quatre fois la Place

Ville-Marie. L'objectif consiste à développer une vision d'aménagement pour ce secteur

destructuré du centre des affaires. En somme, les objectifs recherchés en matière

d’aménagement du domaine public consistent à :

§ adapter le domaine public à la densification en cours;

§ améliorer le confort des piétons et l’environnement urbain;

§ favoriser les déplacements piétonniers autour des stations de métro et des gares;

§ augmenter la présence de végétaux;

§ créer un milieu de vie attrayant au centre-ville;

§ diminuer la surface de voirie afin de libérer des terrains constructibles pouvant également

servir à des fins de parc (reconfiguration des bretelles d’accès à l’A-720 et de l’intersection

des rue Peel et De La Gauchetière).

 

Cette planification particulière permet également de réviser la règlementation et les

orientations d’aménagement afin de mieux baliser le développement immobilier à venir et

de lui assurer une intégration urbaine efficace, génératrice de confort, de sécurité et

d’animation. Par exemple, les dispositions existantes relatives aux plans d'implantation et

d'intégration architecturale (PIIA) pourraient être revues en profondeur.

 

Programme de travail

Le programme de travail proposé comporte trois parties, soit la caractérisation du territoire,

la proposition d’aménagement du domaine public et enfin la stratégie de mise en œuvre. La

caractérisation du territoire comprend notamment les volets suivants :

§ les études historique et morphologique;

§ l’analyse des orientations d’urbanisme;

§ l’identification des interventions prioritaires;

§ les études de circulation;

§ étude portant sur les espaces verts et parcs.

Pour sa part, la proposition d’aménagement du domaine public comporte principalement

quatre volets, soit :

§ le secteur de l’avenue des Canadiens de Montréal, aux abords du Centre Bell et des

projets résidentiels actuellement en construction;

§ le secteur de la rue Saint-Antoine, incluant les terrains inconstructibles de la Ville et du

ministère des Transports du Québec (MTQ), notamment au sud de la gare Lucien-L’Allier et

au-dessus de l’A-720 entre les rues Lucien-L’Allier et Peel;

§ la rue Peel, entre la rue Notre-Dame et le boulevard René-Lévesque, incluant la rue De La

Gauchetière;

§ le secteur de la rue Montfort, comprenant les bretelles de l’A-720 à l’est de la rue de la

Cathédrale.

 

JUSTIFICATION

Depuis le début des années 2000, le centre-ville de Montréal et, plus spécifiquement, le

Centre des affaires et ses abords, font l’objet d’un renouveau qui s’est traduit par l’ajout

d’un nombre remarquable de logements et d’établissements commerciaux et culturels.

Durant cette même période, ce territoire a également fait l’objet de plusieurs planifications

particulières, dont le Quartier international de Montréal (QIM), le Quartier des spectacles, le

Quartier des Grands jardins, le Quartier Griffintown, le projet Bonaventure et le Cadre de

révision des hauteurs et densités du centre-ville. Ces exercices de planification ont

clairement contribué au renouveau susmentionné.

Toutefois, le sud du Centre des affaires - secteur Windsor Chaboillez présente encore à ce

jour un des plus importants enjeux de revitalisation urbaine de Montréal. Ce secteur se

caractérise notamment par :

§ plus de 750 M$ de projets immobiliers privés actuellement en construction, incluant 2 000

logements et 50 000 mètres carrés de superficie de plancher de bureaux;

§ le plus important potentiel d’investissement privé au centre-ville, estimé pour la prochaine

décennie à plus de 3 G$;

§ près de 100 000 usagers arrivant tous les jours par le terminus Centre-ville et les gares

Centrale et Lucien-L’Allier, ce qui en fait la plus importante porte d’entrée au centre-ville par

le transport en commun;

§ un domaine public d’importance métropolitaine marqué par de nombreuses déficiences;

§ la plus grande concentration de terrains constructibles de grande valeur au centre-ville.

 

En ce sens, la démarche de réhabilitation urbaine proposée constitue un investissement

stratégique des plus déterminants pour l’économie du centre-ville de Montréal.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...