Jump to content

Quel est votre sentiment envers la Grande Région de Montréal


mtlurb
 Share

Quel est votre sentiment envers Montréal  

57 members have voted

  1. 1. Quel est votre sentiment envers Montréal

    • Optimiste
      47
    • Indifférent
      4
    • Pessimiste
      6


Recommended Posts

J'ai répondu optimiste. Pour ma part, je ne crois pas qu'il faille continuer à se comparer à n'importe quelle ville canadienne pour pouvoir garder un optimiste à toute épreuve. C'est non seulement uen mauvaise idée mais en plus c'est un peu ça qui nous déprime.

Tout d'abord, il y a maintenat au moins trois villes canadiennes qui font tellement mieux que Montréal que dans une décénnie (deux au maximum) Montréal sera la quatrième ville au Canada et ill se peut très bien que d'autres villes soient dans 20 ans sur la voie de nous surclasser et que Montréal soient bien plus loin que la quatrième position canadienne.

Il faut que Montréal joue ses cartes sur la scène mondiale sans tenir compte de la réalité canadienne dont le reste du Canada nous a déjà de toute façon oblitéré.

Il faut pratiquement que Montréal joue ses cartes en pensant être une cité-état. Réfléchissez-y...

Puis, ce qui compte, ce n'est pas autant la position qu'occupere Montréal sur l'échiquier canadien comme la place qu'elle occupera sur l'échiquier mondial et surtout quel rôle elle voudra jouer.

Link to comment
Share on other sites

Ces temps-ci, je suis plutôt optimiste. Je crois que certains grands projets avancent pour de vrai (Quartier des spectacles, havre de Montréal), que de nouveaux projets très prometeurs s'annoncent (Griffintown, quelques projets de tours),que les projets autoroutiers semblent en marche (25, Notre-Dame et peut être même la 30) et je crois que les gouvernement sont maintenant sérieux en ce qui concerne le transport en commun (le succès du métro de Laval les a influencés). De plus, le Canadien va bien...

Link to comment
Share on other sites

Je crois que les choses vont beaucoup mieux qu'il y a 5 ans. Je pense que les projets en cours ou en études (QdS, Square Concordia, Autoroute Bonaventure..etc.) transformera notre ville d'ici 2020. Chapeau au maire de mtl. pour avoir eu le 'guts' de transformer un artere majeure à un boulevard de vehicles mixtes. Je suis persuadé que notre ville prendra sa juste position comme LA ville d'Amerique du Nord d’ici 10 ans.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Tout d'abord, il y a maintenat au moins trois villes canadiennes qui font tellement mieux que Montréal que dans une décénnie (deux au maximum) Montréal sera la quatrième ville au Canada et ill se peut très bien que d'autres villes soient dans 20 ans sur la voie de nous surclasser et que Montréal soient bien plus loin que la quatrième position canadienne.

Il faut que Montréal joue ses cartes sur la scène mondiale sans tenir compte de la réalité canadienne dont le reste du Canada nous a déjà de toute façon oblitéré.

 

Je suis d'accord avec toi. Peu importe la taille de notre ville... J'imagine que les gens de Monaco en sont très fiers, les gens de Lyon aussi, les gens de Bruxelles, etc. L'important, c'est que notre ville nous permette d'avoir une belle qualité de vie, ainsi qu'une ville qui est enviée d'ailleurs dans le monde. Pour ça. ça prends, d'après moi:

 

1. Possibilité pour les citoyens de pouvoir vivre décemment (vivacité économique)

2. Architecture intéressante

3. Culture vivante et unique

4. Attraits touristiques

5. Infrastructures adéquates

 

Montréal est tout de même bien équipé, mis à part la désuétude des infrastructures routières, de même que certaines lacunes au niveau des transports en commun. Économiquement, Montréal s'en tire moins bien que Calgary, mais se compare avantageusement, j'en suis certain, à plusieurs villes Européennes.

 

Quelqu'un a le goût d'aller vivre à Détroit? Pourtant cette ville est plus populeuse que Montréal! Un beau trou de beigne où l'automobile est reine et où leur seul transport en commun rapide se résume en un train touristique "one-way", sur 5 km en boucle, au centre-ville. La seule culture vivante là-bas a été abattue au AK-47 par un gang de rue.

Link to comment
Share on other sites

Quand je regarde tous les projets actuellement en préparation ou déjà en marche, je ne peux qu'être optimiste face à l'avenir de Montréal. Il y a sans aucun doute une réelle prise de conscience autant de la part des décideurs, des promoteurs que de la majorité de la population face à ce mouvement de réveil et d'intérêt pour le futur.

 

Montréal est pratiquement seule dans sa catégorie, c'est-à-dire une ville ancienne en comparaison des autres villes canadiennes qui ont notamment très peu à conserver et une liberté presque totale de développer comme bon leur semble.

 

Ce phénomène particulier à notre ville est tout à son avantage puisqu'il faut préserver son caractère unique qui la distingue avantageusement des autres grandes villes canadiennes et même pour une majorité de villes américaines.

 

Rares sont les villes qui ont une colline boisée en plein centre-ville qui sert autant d'écran de fond que de belvédère pour en admirer le paysage tout autour. Rare aussi sont les villes qui ont en même temps un grand fleuve à leur pied qui ajoute une autre dimension naturelle non négligeable à son site et qui par surcroit a donné naissance à un des plus grands ports du continent.

 

Le Vieux-Montréal est la conséquence directe de ce port, qui est en l'occurence un des quartiers anciens parmi les plus grands d'Amérique, des mieux préservés et qui s'embellit un peu plus chaque année tout en regorgeant de nouveaux projets très excitants. Quand on en fait l'analyse autant par la quantité que par la qualité, on peut affirmer avec conviction que le passé de Montréal est promis à un bel avenir.

 

Toutes ces caractéristiques et bien d'autres, trop longues à énumérer ici, qui font partie de la forte personnalité de Montréal sont des atouts majeurs qui renforcent son image et sa perception positive autant de la part de sa population que des visiteurs.

 

Donc pas étonnant que les projets prennent plus de temps à se réaliser puisqu'il ne s'agit pas ici de développer à tout va mais plutôt de montréaliser davantage notre ville en insistant sur ce qui la distingue vraiment. Il faut donc être prudent et s'assurer de la bonne intégration des projets nouveaux en favorisant le développement en unité d'ensembles.

 

Le quartier des spectacles, le quartier international, le faubourg Québec, Griffintown, le centre-ville, la Cité de la Santé dans l'est et bien d'autres sont un bel exemple de ce genre de développement par pôles et une approche qui permet une meilleur vision de l'ensemble tout en favorisant une certaine cohérence et une plus grande harmonie urbanistique.

 

Je connais bien toutes les villes canadiennes et n'en envie aucune, elle sont presque toutes interchangeables, idem pour un grand nombre de villes américaines: un gros centre-ville presque désert en dehors des heures d'affaires, une géographie ordinaire dont la caractéristique principale est souvent la démesure de leur banlieue.

 

Montréal est une ville qui ne laisse personne indifférent, à cheval sur deux cultures, un mélange harmonieux d'Amérique et d'Europe, fière de son passé et résolument tournée vers son avenir. Elle n'a pas besoin de la plus haute tour du monde pour être reconnue, ni d'un développement hanarchique pour prouver son dynamisme. Elle n'a qu'à être elle-même et prendre soin de sa beauté et de ses forces tout en continuant de séduire ceux qui ont des projets de qualité à lui offrir.

 

Ses grands projets d'infrastructures notamment le prolongement de l'autoroute Ville-Marie, la rénovation de l'autoroute Bonaventure, l'aménagement du canal Lachine mettent la table pour un boom de construction qui offre des occasions de développement certain. Les nombreux projets en gestation et bien d'autres à venir témoignent de l'intérêt grandissant des décideurs qui reconnaissent dans cette ville un milieu unique d'où rayonner dans le monde.

 

Je suis fier de Montréal et crois résolument que son passé glorieux est garant de son avenir puisqu'elle est assise sur ses solides acquis et sait mieux que jamais comment s'en servir pour continuer à être un des endroits les plus agréables à vivre dans un monde en perpétuel changement.

Link to comment
Share on other sites

Acpnc, est-ce toi qui écris les speech de Gerald Tremblay? :rolleyes:

 

Entk je trouve qu'il y a eu des progès majeurs de réalisés ces dernières années et on espére que le plan d'urbanisme permettra de mettre un peu plus de cohérence dans le developpement de cette ville.

 

Je crois que même nos parlementaires ont compris que le sous investissement cronique de nos infrastructures aboutissait à une impasse. En conséquence, je suis optimiste pour l'avenir de notre métropole.

Link to comment
Share on other sites

Acpnc, est-ce toi qui écris les speech de Gerald Tremblay? :rolleyes:

 

Entk je trouve qu'il y a eu des progès majeurs de réalisés ces dernières années et on espére que le plan d'urbanisme permettra de mettre un peu plus de cohérence dans le developpement de cette ville.

 

Je crois que même nos parlementaires ont compris que le sous investissement cronique de nos infrastructures aboutissait à une impasse. En conséquence, je suis optimiste pour l'avenir de notre métropole.

 

:veryhappy: Ta réflexion m'a bien fait rire et pour répondre: je dirai que je n'écris pas les discours de G. Tremblay et me tiens loin de la politique.

 

Je suis toutefois un montréalais de naissance et bien que j'habite en banlieue maintenant, j'ai toujours été fortement intéressé au développement de cette ville que j'adore. J'ai vu Montréal devenir une ville internationale et j'ai travaillé

sur le site de l'Expo de même que pour le Cojo de 73 à 77.

 

J'ai aussi vécu les périodes de morosité qui ont suivit ces grands événements

puisqu'elles étaient inévitables suite à de grands investissements en période préparatoire.

 

Montréal n'est plus dans cette dynamique du yoyo, développement rapide puis stagnation qui a nui à son image durant de longues années. Elle a diversifié son économie tout en prenant une tangente plus réaliste de développement durable. Et maintenant on commence a simplement récolter les fruits de ces années de réflexion et de planification.

 

Je suis donc d'accord avec toi car c'est une prise de conscience générale , autant de la part des politiciens que du monde des affaires qui actuellement créé la synergie nécessaire à cette période de croissance en révélant l'extraordinaire potentiel de cette ville peu ordinaire.

 

Montréal transpire d'humanité, la nature de sa population joyeuse et engagée en fait une ville agréable à vivre et super ouverte sur le monde. Cette attitude n'est pas étrangère au thème d'Expo 67 (Terre des Hommes) qui aura servi de catalyseur à ce que nous sommes devenus aujourd'hui.

 

Voilà pourquoi je suis optimiste, parce qu'il faut plus que de l'argent pour faire d'une ville un milieu de vie agréable, il faut des idées, de la reconnaissance, de la bonne volonté, de la participation et une vision de qui on est vraiment et qui on désire être dans l'avenir.

 

C'est donc avant tout la population d'une ville et son identification à son milieu qui est le moteur principale de son dynamisme et de son développement tout autant que l'image qu'elle projette au monde. Montréal a tout ce qu'il faut pour être prospère et recommence sérieusement à en prendre conscience.

 

Alors j'ai hâte de voir la suite des choses...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value