Jump to content

Recommended Posts

Et après ça on va dire que les hivers montréalais sont les pires et les plus longs! Une chance que l'OACI n'est pas là-bas. Le Qatar aurait eu une vraie chance de l'avoir...:silly:

 

 

Calgary recevra une 2e bordée de neige estivale

 

De la neige parsème déjà le sol à Calgary et dans le sud de l'Alberta, et les flocons seront de retour alors que la région se remet d'une averse de neige de fin d'été et se prépare à recevoir une bordée encore plus importante.

 

La seule ville de Calgary a déjà reçu plusieurs centimètres de neige depuis lundi, prenant les automobilistes par surprise et provoquant des pannes de courant dans plusieurs quartiers en raison de chutes d'arbres.

 

Environnement Canada a publié un nouvel avertissement de tempête de neige, en raison d'un nouveau front en provenance de la Colombie-Britannique qui pourrait déverser de 10 à 15 centimètres de flocons, et encore davantage dans les endroits plus élevés.

 

Cet avertissement concerne plusieurs communautés de l'ouest et du sud de la ville, ainsi que les parcs nationaux de Banff et Waterton Lakes, en plus du pays de Kananaskis.

 

Au dire de l'agence fédérale, les conditions routières pourraient changer rapidement, et l'heure de pointe pourrait ainsi s'en trouver affectée mercredi matin à Calgary. La neige devrait fondre en après-midi, et le retour aux températures normales est prévu d'ici la fin de semaine.

 

 

 

http://www.lapresse.ca/environnement/climat/201409/09/01-4798558-calgary-recevra-une-2e-bordee-de-neige-estivale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_environnement_263_accueil_POS1

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Anciennement, les Québécois et les autres Canadiens avaient la réputation de parler constamment du temps qu'il fait/qu'il fera/qu'il avait fait (sous entendu: ailleurs dans le monde, ce n'était pas un sujet de conversation courant). Eh bien maintenant le reste du monde nous a finalement rejoint! Les événements météorologiques vont la manchette partout, et pour cause! Du coup, nos hivers rigoureux perdent de leur côté spectaculaire, et seront bientôt perçus comme étant comparativement bénins. ;)

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Calgary, à cause de son élévation à plus de 1000 m (1048 pour être précis) et le mur nord-sud des Rocheuses à proximité, subit les plus grandes variations de température parmi les grandes villes du pays. Les écarts de ces changements, au niveau du mercure, sont parfois spectaculaires et il n'est pas rare d'avoir un ou plusieurs épisodes estival en hiver et le contraire en été.

 

Son climat favorise donc des hivers précoces entrecoupés de périodes de dégel subits, aussi difficiles à vivre pour les humains que pour la végétation. Ces conditions capricieuses de la météo ne sont pas un phénomène nouveau en soi, parce que la topographie environnante a toujours eu cet effet sur cette ville des prairies. Il n'y a pas non plus de grande masse d'eau à proximité, lac ou rivière importants, qui pourraient tempérer un tant soit peu ces variations.

 

C'est certainement le secret le mieux gardé, qui cependant fait vite les manchettes quand miss météo décide de s'exciter, avec ses sauts d'humeur, pourtant légendaires pour les gens du coin. Ce sont plutôt les nouveaux arrivants qui font le saut et qui déchantent, parce que ces conditions créent des saisons en dents de scie aussi imprévisibles qu'inattendus. Rien pour favoriser la pratique des sports d'extérieurs en ville ou en banlieue, sinon dans les montagnes, et encore selon l'altitude.

 

Donc pour les westerners d'Alberta particulièrement, les changements climatiques font partie de leur routine quasi au quotidien, on peut donc comprendre qu'ils s'émeuvent peu devant les cris d'alarme des écolos. De toute façon il ne faut pas avoir la fibre écologique trop forte, pour développer, avec tous les ravages que cela comporte, d'immenses zones d'exploitation à ciel ouvert qui produisent des quantités astronomiques de déchets de toutes sortes, tout en polluant durablement les sols, les rivières et l'air. Mais ça c'est une autre histoire...

 

Montréal en comparaison est beaucoup plus tempérée, avec des saisons plus marquées et plus disciplinées. Grosso-modo l'hiver y dure 4 mois et est généralement suffisamment stable pour offrir des conditions agréables de pratique d'une foule de sports d'extérieur, même en ville. Après c'est une question de personnalité: les sédentaires se plaindront toujours de sa durée, tandis que les gens qui bougent s'en serviront joyeusement pour varier leur menu sportif. Pour le reste, l'Europe de l'ouest à la même latitude, demeure dans la grisaille presqu'autant de mois par année, avec en prime une humidité transperçante.

 

Comme on ne peut pas tous vivre au sud, on tirera alors profit de 4 belles saisons dont chacune a ses charmes propres. Quant aux changements climatiques qui ne manqueront pas de se manifester face à l'intransigeance d'une partie de l'humanité, nous n'aurons pas d'autres choix que d'espérer le moins pire des scénarios. On pourra au passage s'étonner de certains de ses effets à court terme, en se disant pour se consoler, qu'une petite chute d'une dizaine de centimètres ne fait pas l'hiver...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value