Jump to content

Recommended Posts

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/476153/vieux-montreal-patrimoine-mondial

 

IDÉES

Le Vieux-Montréal, patrimoine mondial?

 

23 juillet 2016| Mathieu Jacques - Avocat et maître en droit de l’Université McGill| Actualités en société

 

Il serait très pertinent d’amorcer du moins une réflexion sur la question de savoir si le Vieux-Montréal pourrait bénéficier également du statut de site culturel du patrimoine mondial.

Photo: iStock

 

Il serait très pertinent d’amorcer du moins une réflexion sur la question de savoir si le Vieux-Montréal pourrait bénéficier également du statut de site culturel du patrimoine mondial.

 

Le 17 juillet dernier, l’UNESCO a nommé la pointe Mistaken site naturel du patrimoine mondial. Cette nomination permet à Terre-Neuve-et-Labrador de bénéficier d’un quatrième site du patrimoine mondial. Et permet à cette province de posséder désormais deux fois plus de sites reconnus que le Québec.

 

À ce jour, le seul lieu au Québec qui est classé site culturel du patrimoine mondial est l’arrondissement du Vieux-Québec. Le parc de la Miguasha, en Gaspésie, est considéré quant à lui comme un site naturel du patrimoine mondial.

 

Montréal comme coeur économique du Québec peut faire des efforts pour la préservation de son patrimoine bâti et son 375e anniversaire peut également nous offrir l’occasion de poser des gestes forts pour le rayonnement de la ville.

 

Il serait très pertinent d’amorcer du moins une réflexion sur la question de savoir si le Vieux-Montréal pourrait bénéficier également du statut de site culturel du patrimoine mondial. Comme noyau historique de la ville, il s’agit d’un site de grand potentiel. Considérant que c’est un quartier aux limites juridiques et historiques claires, cela rend l’élaboration d’une proposition à l’UNESCO plus facile.

 

Si le canal Rideau à Ottawa et le Vieux-Lunenburg en Nouvelle-Écosse sont considérés également comme des sites culturels du patrimoine mondial, le Vieux-Montréal peut constituer un sérieux candidat.

 

Inscrire un lieu comme site du patrimoine mondial n’est pas une démarche qui se fait rapidement. Ce processus d’inscription se fait en plusieurs étapes et nécessite un engagement ferme de l’État ayant le site en plus d’une volonté politique claire de tous les ordres de gouvernement.

 

La première étape de ce processus serait d’inscrire le Vieux-Montréal sur la liste indicative des biens culturels importants du Canada. Tout État ayant signé la convention du patrimoine mondial possède une liste indicative nationale par laquelle il indique à l’UNESCO les sites culturels ou naturels qui peuvent potentiellement être soumis pour devenir des sites du patrimoine mondial. En 2017, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, le gouvernement fédéral poserait un geste clair et fort pour la défense du patrimoine montréalais en inscrivant le Vieux-Montréal sur la liste indicative nationale.

 

On ne peut tenir le patrimoine culturel et bâti pour acquis, il faut comme société constamment se porter à sa défense et en prendre soin, car lorsqu’il est détruit, c’est une partie de notre histoire et de nous-mêmes qui s’en vont ainsi.

 

Un site du patrimoine mondial est prestigieux et constitue un atout pour une ville. Cette reconnaissance accroîtrait l’envergure de Montréal sur la scène mondiale et lui permettrait de faire partie du groupe très restreint des villes en Amérique du Nord ayant un site aussi réputé. De plus, cette classification encouragerait la protection de ce joyau de la métropole que nous devons continuer d’embellir. Le Québec est mûr pour se donner son troisième site du patrimoine mondial.

 

Sent from my SM-T330NU using Tapatalk

Link to comment
Share on other sites

http://www.ledevoir.com/societe/actu...imoine-mondial

 

Il ne fait aucun doute qu'une classification de cette nature aurait un impact considérable, non seulement pour l'intérêt que suscite déjà le Vieux-Montréal, mais aussi et surtout pour garantir sa pérennité pour les générations futures. Ce serait en même temps une protection contre les éventuelles agressions architecturales qui pourraient en un seul malheureux projet, dévaloriser définitivement cet arrondissement historique.

 

Reconnaissons que selon les standards nord-américains, le V-M est un des rares quartiers historiques (avec le Vieux-Québec) qui a une extension aussi importante dans une ville, avec des immeubles de qualité, pour la majorité en parfait état de conservation, bien intégrés et d'époques différentes. Il est en plus doublé du Vieux-Port qui le borde sur les rives du fleuve et qui forme avec la ville ancienne, un tandem exceptionnel, unique en Amérique du Nord.

 

On ne le dira jamais trop. L'histoire est un produit gagnant et un puissant attrait sur le plan touristique. Contrairement à certaines curiosités modernes qui sont vite remplacées par d'autres selon les modes. L'histoire par son authenticité sera toujours appréciée et prendra sans cesse de la valeur avec le temps.

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que ça va engendrer encore plus de contraintes et de paperasses, de lois et de règlements pour encadrer les développements? Genre 50 étapes requises pour obtenir un permis plutôt que les 25 actuelles. À ce compte là, je dis NoN.

Link to comment
Share on other sites

Est-ce que ça va engendrer encore plus de contraintes et de paperasses, de lois et de règlements pour encadrer les développements? Genre 50 étapes requises pour obtenir un permis plutôt que les 25 actuelles. À ce compte là, je dis NoN.

 

Québec vit déjà sous ce genre de protection et ne s'en plaint pas. Bien au contraire, puisqu'elle lui apporte une reconnaissance internationale qui est une des meilleures publicités qu'une ville peut espérer. En plus c'est beaucoup plus facile d'obtenir des subventions dans ces conditions et oblige à un meilleur entretien des rues et du territoire dans son ensemble.

 

Quant aux promoteurs ils seront gagnants eux aussi. Premièrement ils sauront exactement à quoi s'attendre et pourront planifier leurs projets en conséquence. Cette reconnaissance donnera en plus une note de prestige à leurs propositions et assurera un aménagement urbain de grande qualité aux éventuels acheteurs.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

https://www.journaldemontreal.com/2019/05/08/petition-pour-un-vieux-montreal-sans-voitures

Pétition pour un Vieux-Montréal sans voitures

PHOTO AGENCE QMI, CAMILLE DAUPHINAIS-PELLETIER

CAMILLE DAUPHINAIS-PELLETIER

Mercredi, 8 mai 2019 20:34 MISE À JOUR Mercredi, 8 mai 2019 20:34

Une pétition pour interdire l’accès à l’ensemble du Vieux-Montréal aux automobiles a été lancée par une quinzaine d’organismes, qui espèrent ainsi favoriser le transport actif.

«On n’est pas contre les automobiles, c’est qu’on veut rendre le Vieux-Montréal au transport actif. Il y a tellement de piétons, de cyclistes qui s’y promènent, ils devraient avoir la priorité sur les voitures», a expliqué Karim Kammah, porte-parole de l’Association pour la mobilité active de Ville-Marie (AMA-VM), qui a lancé la pétition.

Lors d’une promenade près de la cathédrale Notre-Dame et sur les rues environnantes, on peut facilement constater que plusieurs piétons marchent dans la rue, les trottoirs étant trop étroits. Des voitures stationnées prennent des voies complètes en face de restaurants, là où il pourrait plutôt y avoir des terrasses.

«L’idée, c’est d’interdire le transit, que les touristes qui viennent se promener et regarder les bâtiments du Vieux-Montréal en voiture se stationnent en périphérie. Il y a plusieurs stationnements qui ne sont pas utilisés à pleine capacité, a renchéri François Dandurand, également de l’AMA-VM. On vise la convivialité, un quartier plus vert, où il fait bon relaxer.»

La zone concernée s’étendrait d’est en ouest de la rue McGill jusqu’à la rue Berri, et serait délimitée par la rue Saint-Antoine au nord et par le fleuve au sud. Des artères importantes, comme la rue de la Commune et la rue Notre-Dame, en feraient partie.

Les transports collectifs, les taxis, les camions de livraison et les résidents du secteur bénéficieraient d’une exemption, et pourraient avoir par exemple des cartes magnétiques permettant d’ouvrir une barrière d’accès.

Plusieurs aménagements sont suggérés, comme une piste cyclable protégée sur la rue de la Commune. Le transport collectif pourrait aussi être bonifié, par exemple avec l’instauration d’une navette électrique gratuite qui ferait le tour du Vieux-Montréal.

La pétition de l’AMA-VM est appuyée par 15 autres organismes, dont l’Association des résidants du Vieux-Montréal et des regroupements de piétons et de cyclistes.

Commerçants inquiets

L’idée trouve un accueil mitigé chez des commerçants du secteur rencontrés par le «24 Heures».

Corinne Asseraf, de la Galerie 203, ne peut pas imaginer que sa clientèle ne pourrait pas accéder à son établissement sur la rue Notre-Dame en voiture. «Je suis d’accord avec l’idée d’améliorer l’ambiance, que certaines rues soient piétonnes, mais pour les grandes rues qui sont comme des veines dans le Vieux-Port, ça ne pourrait pas fonctionner», croit-elle.

Même son de cloche chez Les Fourrures Pôle Nord, sur la rue Saint-Paul. «Déjà qu’on nous enlève les calèches, grâce auxquelles plusieurs touristes nous découvrent... Ça rendrait ça encore plus difficile pour faire des affaires», a avancé le propriétaire de l’endroit, George Patronidis.

D’autres sont plus optimistes, comme Michael Tozzi, propriétaire du restaurant Dandy, sur la rue Saint-Jacques. Il estime que la majorité de sa clientèle arrive déjà à pied ou en transport en commun. «La rue est souvent fermée pour des travaux ou des tournages et ça n’a pas d’impact. Mais il faut dire qu’on est ouverts pour des déjeuners et dîners; si on faisait de la restauration de soir, ce serait peut-être différent», a-t-il dit.

Jennifer Maagendans, du studio Luna Yoga sur la rue Saint-Paul, est partagée. «Ce n’est pas très bon pour les affaires, mais c’est bon pour l’environnement. Lequel est le plus important? Je dirais l’environnement, parce que sans lui, on ne pourrait carrément pas en faire, des affaires», a-t-elle analysé.

La pétition avait recueilli 512 signatures. On peut la trouver en recherchant «Vieux -Montréal» sur le site you.leadnow.ca. 

Link to comment
Share on other sites

Interesting.. I kind of support it. Driving there is already difficult. Peripheral parking would be needed. Delivery vans will need access. Maybe an airport styled shuttle service could bring elderly and handicapped people to drop off points if they need it. Im curious if this gets traction and takes hold with everyday people. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
19 hours ago, steve_36 said:

Finalement, une traverse piétonne visible et qui marque clairement le territoire. J'aime vraiment cela et j'espère en voir sur plusieurs coins de rues achalandés. Large, coloré, visible et assez belle.

Comme j'ai dit. Cest 'overkill!   

Je trouve cette 'solution' totalement inappropriée pour cette l'endroit dans le Vieux. On n'est pas dans une intersection majeure comme Peel et Sainte-Catherine. On traverse nord/sud. That's it. 

Mise à part le choix esthétique de peindre les pavés rouge (pour bien agencer avec les auvents sur les terrasses du square J-C?  ..lol)  cela va juste empirer le probleme de la circulation.

Les piétons n'avaient pas de probleme á traverser à volonté ici, sauf quand il y a des policiers qui gèrent le trafic des fds et laissent passer quelques véhicules pour essayer de diminuer les bouchons.

Si la Ville est sérieuse, il faudrait installer un feux de circulation et le Vieux-Port pourrait reconfigurer l'entrée au quais J-C un peu plus à l'est pour aligner avec le square (What were they thinking?).  Le Vieux-Port est de plus en plus populaire, imaginez quand le redéveloppement est terminé! 

Mais peut-être on veut accentuer le problème de la circulation sur la rue de la Commune. 

image.png

 

Link to comment
Share on other sites

Le Vieux-Port semble aligner l'entrée du Quai Jacques-Cartier  avec le square dans leur plan préliminaire. On aurait l'impression d'agrandir le square vers le fleuve. Le va et vient va augmenter considérablement. La circulation de véhicules  sur la rue de la Commune va être  impossible gérer avec ces foules....

https://www.avenirvieuxport.ca/1142/documents/6645

image.png

image.png

image.png

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value