Jump to content

Recommended Posts

http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201408/28/01-4795307-petition-a-anjou-pour-defusionner-de-montreal.php

 

Publié le 28 août 2014 à 10h51 | Mis à jour à 10h51

 

Pétition à Anjou pour défusionner de Montréal

 

Le maire de l'arrondissement d'Anjou, Luis Miranda, lancera une pétition la semaine prochaine pour demander au gouvernement québécois de se séparer de Montréal, réveillant le spectre des défusions.

 

Luis Miranda ne digère toujours pas la révision du budget des arrondissements annoncée cet été par l'administration Coderre. Même si Anjou ressort gagnant de l'exercice, obtenant plus d'argent, le maire estime que c'est insuffisant.

 

La grogne est telle à Anjou que Luis Miranda est convaincu de pouvoir récolter 25 000 signatures alors que l'arrondissement compte seulement 30 000 électeurs. Il entend déposer celle-ci à l'Assemblée nationale pour forcer le gouvernement à tenir un référendum sur une défusion.

 

«En 2001, il n'y avait rien dans la loi pour fusionner. En 2004, il n'y avait rien pour les défusions. Et aujourd'hui, il n'y a rien pour nous enlever le pouvoir de demander à partir», lance Luis Miranda.

 

Cette sortie survient alors que l'arrondissement est à préparer son budget 2015. Le maire indique qu'il doit faire face à une augmentation d'un million de ses dépenses alors que Montréal lui enverra seulement 180 000$ de plus qu'en 2014. «C'est certain qu'on parle de réductions de services», déplore-t-il.

 

Ces compressions, qui ont par le passé mené à la fermeture de patinoires et de chalets de services dans les parcs, alimentent la grogne, poursuit Luis Miranda. «Ce n'est pas vrai qu'on peut augmenter les taxes en réduisant les services», dénonce-t-il. Selon lui, les Angevins payaient un total de 66 millions en taxes au moment des fusions. Ce montant est aujourd'hui de 104 millions.

 

Plus de détails à venir...

Link to comment
Share on other sites

Je suis pas très inquiet, Luis Miranda a toujours voulu la défusion, d'où son désir présent maintenant qu'il n'a pas ce qu'il veut de la ville... Le gouvernement ne va pas le laisser, parce que ça ouvrirait sûrement la porte à d'autres défusions

Link to comment
Share on other sites

Les libéraux ont déjà mis le pied dans ce piège, et de ce fait portent une grande part de responsabilité, dans le chaos de la gouvernance montréalaise. Ce sont eux qui ont organisé cette bureaucratie bancale, par une première ronde de défusions. C'était pour faire avaler ce retour en arrière, qu'ils ont créés des quasi-villes avec les arrondissements, en multipliant le nombre d'élus et de chefs.

 

Ils ont aussi mal réparti le partage des pouvoirs, amenant un sérieux déséquilibre entre la Ville et les arrondissements. Sans oublier qu'en conservant presqu'intactes les frontières originales des nouveaux arrondissements, ils leurs permettaient de demeurer des entités distinctes qui ne se sont jamais fondues dans la grande ville. Les libéraux ne peuvent donc pas moralement prendre position aujourd'hui en faveur d'un arrondissement ou sa défusion, puisque cela démontrerait clairement leur propre travail bâclé et les mauvaises raisons de la défusion dès le départ.

 

Il n' y a donc qu'une seule solution à ce problème, pour éviter que d'autres arrondissements réclament aussi la séparation. Revoir intégralement la gouvernance de Montréal et corriger les graves lacunes qui empêchent la Ville de gouverner, efficacement et d'autorité, ses propres composantes.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value